Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles
Comarquage : intégrer cette page dans votre site

E. Le réseau Natura 2000 et la protection des tourbières

Méta-projet Tourbières : La mise en oeuvre du réseau Natura 2000 a largement complété les zones déjà protégées par un statut de la Loi de la Conservation de la Nature. Toutes les zones significatives connues ont été désignées en 2002. Les mesures générales et spécifiques dans les Arrêtés de désignation devraient empêcher que les destructions de sites se poursuivent. Toutefois, comme la grande majorité des sites ont été drainés et ont subi des perturbations significatives, la poursuite de leur dégradation est inévitable. Des mesures locales importantes de restauration sont donc indispensables pour inverser la tendance et pour reconstruire un réseau de sites restaurés fonctionnels à l'échelle de la Wallonie.

Lithalse dans une Fagne de l'Est (Marc Dufrêne CC-by-NC)

Lithalse dans les Fagnes de l'Est

La protection des tourbières : un défi identifié il y a plus de 100 ans

Malgré de nombreux appels à la protection de ces milieux tels que ceux de Léon Frédérick de l'Université de Liège en 1911 et de Jean Massart de l'Université de Bruxelles en 1912, les Hauts-Plateaux ardennais ne profiteront de réelles mesures de protection que plus de 50 ans plus tard.

Jean Massart écrivait en 1912 : «  Le grand attrait du plateau de la Baraque Michel consiste dans les nombreuses reliques glaciaires, tant animaux que plantes, qui y ont survécu (...). La dénaturation du plateau de la Baraque Michel causerait un préjudice énorme, non seulement aux artistes et aux simples amateurs de pittoresque, mais aussi, et surtout, à ceux qui s'intéressent aux progrès de la Géologie, de l'Anthropologie, de la Botanique et de la Zoologie. La Belgique possède là un site merveilleux, d'une valeur inestimable pour la science  ».

Jean_Massart_1912_fig_322_Pont de la Vecquée à Hockai 1896

Pont de la Vecquée à Hockai 1896 (Jean Massart, 1912)

Jean_Massart_1912_fig_328 (JPG-65 ko)

«  Hélas ! il est menacé de destruction complète. Certes, ce ne sont pas les petites exploitations locales, telles que l'enlèvement de la tourbe (fig. 328) ou de la mise en culture d'une parcelle de fagne après essartage (fig. 332), qui mettent en danger la Haute-Fagne, mais le drainage méthodique de grandes étendues, suivi de la plantation d'Epicéas. Or, malheureusement, il semble que des sapinières soit l'objectif uniques des diverses administrations publiques qui possèdent des fagnes. Il faudrait que des mesures fussent prises, tout de suite, s'il n'est pas trop tard, pour sauver ce qui est encore à peu près intact.  »

Près de 100 ans plus tard, le diagnostic n'a pas changé ...

Jean Massart 1912 fig 332 Essartage de la Fagne. LEs cendres seront répandues sur la fagne, comme engrais.  Aout 1896. Photo de Wildeman. (JPG-87 ko)

Il propose ensuite la création d'un parc naturel basé sur une première zone de 600 ha identifiée en 1911 en Belgique, et qui s'étendrait aussi l'autre côté de la frontière prussienne passant à l'époque à la hauteur de la Baraque Michel.

Les statuts de protection de la Nature

Logo Réserve Naturelle Domaniale

Les premières mesures de protection effective ne datent que de 1957, avec la création d'une première réserve de 1.439 hectares dans les Hautes Fagnes, puis de celles du plateau des Tailles (1967), du Rouge Poncé sur le plateau de Saint-Hubert (1969), des Anciennes Troufferies de Libin sur le plateau de Recogne-Libramont (1976) et de la Fange de l'Abîme sur le plateau de la Croix-Scaille (1985).

En 2002, plus de 5.300 ha de tourbières et de milieux associés sur les hauts-plateaux bénéficient d'un statut de Loi de la Conservation de la Nature (Réserve Naturelle Domaniale), représentant ainsi plus de la moitié des zones protégées en Wallonie.

Mais les sols tourbeux et paratourbeux représentent en Ardenne de l'ordre de 13.000 ha (sur les 15.000 ha en Wallonie). En ajoutant les autres sols alluviaux et les sols humides à très humides, ils dépassent les 90.000 ha. Les enjeux biologiques existants et potentiels sont donc loin d'être protégés.

La mise en oeuvre du réseau Natura 2000

Les deux Directives européennes "Oiseaux" et "Habitats" prévoient de désigner respectivement des zones de protection spéciale (ZPS) et des zones spéciales de conservation (ZSC) qui forment le réseau Natura 2000.

Comme la plupart des biotopes associés aux milieux tourbeux et très humides sont concernés, la mise en oeuvre du réseau Natura 2000 a été une étape essentielle dans la protection de ces milieux. En effet, comme l'objectif du réseau est de maintenir le degré de conservation dans les sites et de contribuer à la restauration d'un état de conservation favorable régional, des mesures de protection sont prises à travers les mesures générales et spécifiques dans les sites et la désignation permet de lancer des actions de restauration avec un co-financement européen (LIFE+, PDR, ...).

Logo Natura 2000
Réseau Natura 2000 au Plateau des Tailles (JPG-111 ko)

La carte à gauche montre les différents types de sols marginaux et ceux qui bénéficiaient d'une protection avant le lancement du projet LIFE. Alors qu'il y avait déjà plus de 670 ha de réserves naturelles domaniales sur ce haut-plateau, une surface importante de zones tourbeuses, paratourbeuses et très humides était occupée par des tentatives de plantations résineuses et sans statut de protection.

La carte de droite montre que, grâce à la désignation des sites Natura 2000, une proportion importante des zones sensibles non-protégées ont pu bénéficier d'un statut de protection et l'ensemble des zones protégées ont été restaurées. Les zones au centre qui restent non restaurées appartiennent à des propriétaires privés qui ont préféré éviter de se lancer dans les actions de restauration.

Réseau Natura 2000 au Plateau des Tailles et zones restaurées et protégées par le projet LIFE (JPG-118 ko)

Sans l'identification des sites qui a été réalisée de manière ciblée et structurée par le DEMNA et la finalisation de la désignation de plus de 220.000 ha par le Gouvernement wallon en 2002, ces projets LIFE de restauration n'auraient pas pu être lancés.

Natura 2000 en Wallonie avec les 6 projets LIFE "Tourbières"

Les sites Natura 2000 concernés par le méta-projet Tourbières

Logo Programme LIFE

Croix-Scaille

Voir la description des zones de travail sur le site du projet

Logo Projet LIFE Lomme Tourbières

Voir la description des zones de travail sur le site du projet

Logo Projet LIFE Tourbières Saint-Hubert

Tourbières

Saint-Hubert

Voir la description des zones de travail sur le site du projet

Logo Projet LIFE Tourbières du Plateau des Tailles

Plateau des

Tailles

Voir la description des zones de travail sur le site du projet

Logo Projet LIFE Ardennes liégeoises

Ardennes liégeoises

Projet en cours sur 18 sites Natura 2000 !

Voir la description des zones de travail sur le site du projet

Emblème du PNHFE

Hautes-Fagnes

Voir la description des zones de travail sur le site du projet

Mis à jour le 06/02/2014