Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

10 - Bois du Defoy

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Paliseul
Cantonnements DNF :Bouillon
Surface :6.70 ha
Coordonnées :X Lambert : 201284 - Y Lambert : 63871
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

La réserve naturelle du bois du Defoy est très particulière. Il s'agit en réalité d'une réserve forestière expérimentale. En effet, elle était jadis occupée par une hêtraie à luzule blanche (Luzula luzuloides) en très mauvais état, surexploitée et malingre, sous laquelle fut tentée à la fin du XIX siècle (en 1881) une expérience de culture de sapin pectiné (Abies alba) en mélange avec de l'épicéa (Picea abies). La hêtraie 'languissante' fut définitivement exploitée en 1904. Les sapins furent d'abord élevés dans la pépinière provinciale de Paliseul, puis transplantés au bois du Defoy. Le site de Carlsbourg fut choisi parce que son climat était assez proche de celui des Vosges. Au cours du temps, la plantation a souffert des vicissitudes du climat : gelées tardives, sécheresse (celle de 1976, en particulier), tempêtes (60 arbres furent déracinés lors des tempêtes de 1991) ... Mais malgré cela, on peut admirer aujourd'hui une dizaine d'arbres centenaires de fort belle allure dont certains atteignent plus de 35 mètres de hauteur et présentent la couronne typique 'en nid de cigogne'. Ces sujets d'élite peuvent avoir un cubage d'une dizaine de mètres cubes. Les arbres commencent à fructifier vers l'âge de 40 ans. Les rejetons qui végètent sous le couvert doivent être mis en lumière pour que leur croissance démarre activement. Quelques vestiges de la forêt feuillue de jadis se montrent çà et là : rares hêtres, chênes ou bouleaux qui dominent une végétation herbacée clairsemée acidophile (texte : J. Saintenoy-Simon).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Carlsbourg6.7 haPALISEULLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Bouillon6.7 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Paliseul.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Conservateur : à désigner

Sites protégés

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
G1.C2Peuplements de chênes exotiques
G3.FPlantations de conifères

Biotopes Corine

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
41.11Hêtraies à luzule

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Dryocopus martiusOuiNon1999L. Wargé
Scolopax rusticolaNonNon1999L. Wargé

Commentaires sur la faune

Oiseaux (données T. Henneresse, 2015; L. Wargé, 1999*): Columba palumbus, Dryocopus martius*, Erithacus rubecula, Fringilla coelebs, Garrulus glandarius, Phylloscopus collybita, Phylloscopus trochilus, Scolopax rusticola*, Sitta europaea, Troglodytes troglodytes, Turdus merula.

Commentaires sur la flore

Phanérogames (données T. Henneresse, 2015): Abies alba, Acer pseudoplatanus, Betula pendula, Betula  pubescens, Carex pilulifera, Cytisus scoparius, Dactylis glomerata, Deschampsia cespitosa, Deschampsia flexuosa, Digitalis purpurea, Dryopteris carthusiana, Fagus sylvatica, Galium saxatile, Ilex aquifolium, Lonicera periclymenum, Luzula luzuloides, Oxalis sp., Picea abies, Pteridium aquilinum, Quercus robur, Quercus rubra, Rubus sp., Sambucus racemosa, Senecio ovatus, Silene dioica, Sorbus aucuparia, Vaccinium myrtillus.

 

Cryptogammes (données T. Henneresse, 2015): Polytrichum sp.

Espèces exotiques

Plantes (données T. Henneresse, 2015): Abies alba, Picea abies, Quercus rubra.

Quercus rubra,

Conservation

Objectifs de conservation

La réserve a été créée en appui de l'expérience scientifique d'acclimation du sapin en Ardenne.

Menaces

Aucune menace n'existe sur le site.

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

Le plan de gestion vise à régénérer la pessière par voie naturelle et par déplacements de semis.

Accès du public

L'accès du public est autorisé sur le chemin communal.

Détails

Description physique

Dôme boisé en pente douce vers le nord. Socle du Gedinnien (G2). Sols schisteux à gréso-schisteux.

Description biologique

Ancienne hêtraie à luzule et canche flexueuse, 'ruinée' aux dires des forestiers, sans doute malvenante (bois de chauffage !). Elle a été exploitée et replantée en 1881 par des plants de Abies alba (originaires des Vosges) et de Picea abies en mélange. Dans le peuplement, il subsiste çà et là quelques jeunes hêtres, chênes ou bouleaux rappelant la forêt feuillue préexistante
On y distingue donc actuellement :
- des plantations de Picea abies et Abies alba, avec des arbres parfois très âgés;
- des plantations assez limitées de Quercus rubra;
- des bouquets de feuillus : Fagus sylvatica, Betula pendula, etc.;
- une végétation de sous-bois comportant Vaccinium myrtillus, Dryopteris carthusiana, Deschampsia flexuosa, Pteridium aquilinum, Sambucus racemosa, Sorbus aucuparia, Rubus idaeus, Senecio ovatus.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

D'après la carte de FERRARIS, le domaine du Defoy, propriété du Duc de Bouillon, Charles de la Tour d'Auvergne, est partagé en 1702 entre Paliseul (215ha), Carlsbourg (140ha), Nollevaux (60ha) et divers particuliers (100ha). Ce domaine était une hêtraie 'languissante' qui fut exploitée en coupe définitive en 1904. La plantation du sapin pectiné en 1881 a été effectuée par des semis produits à la pépinière de Paliseul.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

J. SAINTENOY-SIMON / L. WARGE /