Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1004 - Carrières du Cul du Four

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Surface : ha
Coordonnées :X Lambert : 192580 - Y Lambert : 112700

Intro

Brève description

Cette carrière de grès creusée dans le versant droit de la vallée du Bocq comprend une petite excavation déjà fort colonisée par les ligneux et un pierrier formant un éboulis instable. D'un intérêt biologique mineur par rapport à d'autres carrières proches, le site héberge toutefois Podarcis muralis et la fougère Ceterach officinarum.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F5 - Condroz central et oriental

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Podarcis muralisOuiNon2007A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Centaurium erythraea1997A. Remacle
Ceterach officinarum1997A. Remacle
Dactylorhiza fuchsii1997A. Remacle
Dianthus armeria1997A. Remacle

Commentaires sur la faune

Reptiles
Podarcis muralis: petite population dispersée (partie de la falaise nord assez ensoleillée, pierrier, mur de soutènement du sentier CIBE).
N.B.: D'autres reptiles y sont probablement présents, ce secteur de la vallée du Bocq étant bien connu pour sa richesse en reptiles (Lacerta vivipara, Anguis fragilis, Natrix natrix, Coronella austriaca).

Insectes
Non recensés.

Commentaires sur la flore

Ceterach officinarum.

Espèces exotiques

Alnus incana,

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une petite carrière de grès de la vallée du Bocq qui héberge une population dispersée de Podarcis muralis, ainsi qu'une petite station de Dactylorhiza fuchsii.

Menaces

Boisement naturel du site, déjà important en 1997, entraînant une réduction de l'ensoleillement des parties bien orientées et par conséquent une diminution de la surface favorable à Podarcis muralis.

Recommandations

Déboisement dans le fond de l'excavation et éventuellement sur le pierrier.
Surveillance des jeunes ligneux croissant sur l'ancienne rampe d'accès (ces ligneux ombrageraient la partie inférieure du pierrier).

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Situation générale: Cette petite carrière a entaillé le versant nord de la vallée du Bocq près de l'entrée est du tunnel du chemin de fer. Le village de Dorinne est situé à 1 km au SE de cette carrière, celui de Purnode à environ 2 km au SW.
On y a extrait du grès famennien.
Description du site: Cette petite carrière de grès creusée à flanc de versant comprend deux parties distinctes.
- Vers le nord, l'excavation, accessible par une ancienne rampe ascendante actuellement embroussaillée (jeunes arbres et arbustes) qui part du chemin carrossable parcourant la rive droite du Bocq. Elle est allongée dans l'axe est-ouest et est très étroite (moins de 15-20 m). La falaise atteint au maximum une vingtaine de m de haut; de structure fort irrégulière, elle présente des pans subverticaux, de petits replats et des fissures; quelques jeunes arbres y poussent en des endroits moins pentus. Le bas de la paroi est ombragé par les arbres poussant à son pied; le secteur ouest de la falaise, le plus élevé, est dissimulé par les ligneux du radier. Le fond de la cavité domine le chemin longeant la rivière; il est plat et déjà fort envahi par de jeunes ligneux; la partie proche de la falaise ouest est plus humide. Le long de la falaise nord, vers la pente, subsiste une petite baraque.
- Vers le sud, le pierrier qui se présente comme une pente relativement abrupte couverte de haldes formant un éboulis instable, plus ou moins fixé à certains endroits. Ce pierrier est longé vers le sud par un petit sentier sinueux bordé d'un muret discontinu de pierres gréseuses; ce sentier arrive dans le bois au-dessus du pierrier qui est en fait commun aux deux carrières le jouxtant, soit la carrière décrite dans la présente fiche et la carrière Fivet (Na/534/23) située juste au sud.
Fréquentation du site: Très faible. L'ancien chemin d'accès est embroussaillé. Seul le sentier montant à la limite sud du pierrier est probablement fréquenté (sentier CIBE).
Présence de déchets: Non. Une ancienne pelle de pelleteuse dans l'excavation.
Environnement du site: Bois. Plusieurs carrières proches.

Description biologique

Excavation (1997)
De nombreux jeunes ligneux croissent dans le fond, sauf dans la partie médiane: Carpinus betulus, Alnus incana, Salix caprea, Quercus robur, Betula pendula, Acer pseudoplatanus, Populus tremula, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Cytisus scoparius, ainsi que Rubus sp.
La strate herbacée, presque continue, est composée, à côté de bryophytes, de Dryopteris filix-mas, Hypericum hirsutum, Fragaria vesca, Linum catharticum, Angelica sylvestris, Daucus carota, Origanum vulgare, Veronica officinalis, Linaria vulgaris, Euphrasia stricta, Galium mollugo, Valeriana repens, Eupatorium cannabinum, Tussilago farfara, Cirsium oleraceum, C. palustre, Picris hieracioides, Hieracium sabaudum, H. pilosella, H. murorum, H. lachenalii, Leucanthemum vulgare, Luzula sylvatica, L. luzuloides, diverses poacées dont Brachypodium sylvaticum, Poa nemoralis et Arrhenatherum elatius, Dactylorhiza fuchsii (une dizaine de hampes florales près de la falaise ouest),...
Sur la falaise se développent de jeunes ligneux (quelques Salix caprea, Acer pseudoplatanus, Carpinus betulus, Fraxinus excelsior), de nombreuses Clematis vitalba, ainsi que Hedera helix, Cytisus scoparius et des ronces. Parmi la végétation non ligneuse, des mousses, Rumex scutatus, Arabis hirsuta, Sedum rupestre, Fragaria vesca, Geranium robertianum, Solanum dulcamara, Origanum vulgare, Teucrium scorodonia, Veronica officinalis, Valeriana repens, Hieracium murorum, Inula conyzae, Eupatorium cannabinum, Solidago virgaurea, Picris hieracioides, Luzula sylvatica, L. luzuloides, Poa nemoralis,...
L'ancienne rampe d'accès est envahie de jeunes arbres, d'arbustes et de ronces; elle est colonisée par une végétation herbacée assez dense composée notamment de Dianthus armeria, Malva moschata, Euphorbia amygdaloides, Daucus carota, Pimpinella saxifraga, Centaurium erythraea, Clinopodium vulgare, Origanum vulgare, Veronica chamaedrys, V. officinalis, Solidago virgaurea, Eupatorium cannabinum, Hieracium sabaudum, H. pilosella, H. murorum, H. lachenalii, Inula conyzae, Picris hieracioides, Leucanthemum vulgare, Brachypodium sylvaticum,...
Pierrier
La pente pierreuse, en général très instable, est encore fort dénudée. Par endroits croissent de nombreuses Clematis vitalba, Lonicera periclymenum, des ronciers et des arbres dispersés ou groupés: Salix caprea, Betula pendula, Corylus avellana, Carpinus betulus,... Elle est colonisée par des bryophytes et des plantes herbacées telles que Rumex scutatus, Asplenium trichomanes, Polypodium vulgare, Dryopteris filix-mas, Sedum rupestre, Fragaria vesca, Geranium robertianum, Euphorbia amygdaloides, Solanum dulcamara, Teucrium scorodonia, Origanum vulgare, Clinopodium vulgare, Scrophularia nodosa, Valeriana repens, Solidago virgaurea, Eupatorium cannabinum, Picris hieracioides, Mycelis muralis.
La partie sud parcourue par le petit sentier de la CIBE est riche en ptéridophytes: Polystichum aculeatum (abondant), Dryopteris filix-mas, Asplenium scolopendrium, A. trichomanes.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation: bois.
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): grès.
Référence DPPGSS: Durnal n° 2 (partie).
Fiche ULg (1994): affleurement n° 166/38.
Déroulement de l'exploitation: l'excavation est invisible sur la carte IGN de 1970 (levé 1968) tandis que le pierrier occupe plus ou moins la même surface qu'actuellement.
Autorisation:
Fin: abandonnée depuis plus de 25 ans (fiche ULg - 1994).
Réaffectation prévue (dans autorisation): aucune perspective de réexploitation (le tunnel du chemin de fer passe derrière la carrière - cfr fiche ULg n° 166/38).
Réaffectation effective: laissé en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)