Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1008 - L'Hordia

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Yvoir
Cantonnements DNF :Dinant
Surface :8.52 ha
Coordonnées :X Lambert : 190766 - Y Lambert : 111839
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette ancienne carrière de grès comprend une excavation principale dont la partie septentrionale est fort altérée par des dépôts de déchets déversés par le bas et par le dessus, une excavation secondaire assez boisée et propre, ainsi qu'un pierrier plus ou moins arboré. L'intérêt biologique de ce site, qui devrait être davantage documenté (faune), réside, dans l'état actuel de nos connaissances, dans l'abondance de la fougère Gymnocarpium dryopteris, relativement rare dans le district mosan, dont plus d'une dizaine de plages ont été repérées dans la zone du pierrier et au niveau de l'excavation secondaire.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F5 - Condroz central et oriental

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Purnode8.52 haYVOIRNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant8.52 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune d'Yvoir.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Dinant, rue Daoust 14, 5500 Dinant (Tél. : 082/67.68.90 - Fax : 082/67.68.99).

Biotopes

Commentaires sur les biotopes

Boisement spontané.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Coronella austriacaOuiOuiReproduction1997Rudy Willockx, 1999.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Argynnis adippeNonOui1989G.T. Lépidoptères (obs. T. Sierens)
Argynnis paphiaNonNon1989G.T. Lépidoptères (obs. T. Sierens)
Colias alfacariensisOuiOui1989G.T. Lépidoptères (obs. T. Sierens)
Leptidea sinapisNonNon1989G.T. Lépidoptères (obs. T. Sierens)
Limenitis camillaNonNon1989G.T. Lépidoptères (obs. T. Sierens)
Lycaena tityrusNonNon30 ex.1989G.T. Lépidoptères (obs. T. Sierens)
Melanargia galatheaNonNon1989G.T. Lépidoptères (obs. T. Sierens)
Plebeius agestisNonNon1989G.T. Lépidoptères (obs. T. Sierens)
Polyommatus coridonNonOui1989G.T. Lépidoptères (obs. T. Sierens)
Plantes - Plantes supérieures
Centaurium erythraea1997A. Remacle
Gymnocarpium dryopterisAbondante1997A. Remacle

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Abondance de Gymnocarpium dryopteris.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation de la partie nord et nord-est du site où la fougère Gymnocarpium dryopteris est relativement abondante.

Menaces

Versage supérieur dont les déchets arrivent aussi sur le flanc de l'excavation NE.
Boisement spontané généralisé qui va, à brève échéance, faire disparaître les zones encore ouvertes.

Recommandations

Maintenir l'excavation NE dépourvue de tout déchet.
Contrôle des ligneux dans certaines parties à maintenir ouvertes.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Situation générale: Cette ancienne carrière de grès a été creusée dans le versant droit d'une petite vallée latérale par rapport à celle du Bocq. Elle est située à moins de 500 m au nord du centre du village de Purnode, à l'est de l'avenue de la Vallée, petite route qui mène au camping de Pipetî.
On y a extrait du grès famennien.
Description du site: Ce site relativement complexe comprend trois secteurs:
- Une excavation localisée au NE, accessible en empruntant le sentier qui monte dans le pierrier puis entre dans la cavité; le fond est arboré sauf deux aires centrales, l'une de 1-2 ares au nord à couverture herbacée et muscinale importante, et l'autre de moins d'un are au sud, en partie couverte de mousses et de lichens. La falaise SE est subverticale et haute au moins d'une quinzaine de m, avec des pierres et des blocs rocheux à son pied. Les autres versants de cette excavation consistent en des pentes pierreuses colonisées par des bryophytes et des fougères.
- Un pierrier au nord du site, en pente vers la route menant au camping. Il est longé par un sentier qui monte du SW au NE au-dessus du mur de soutènement bordant l'avenue de la Vallée et, après un tournant, atteint la partie supérieure du pierrier puis l'excavation NE. Cette pente couverte de haldes est plus ou moins arborée selon les endroits.
- Une excavation principale dont la falaise est globalement orientée vers le NW et le nord. Haute au minimum de 25-30 m en son point le plus élevé, cette paroi est subverticale mais présente une structure très irrégulière avec des vires et parties moins pentues où se sont installés des ligneux pionniers. La partie nord du fond est limitée vers le nord, perpendiculairement à la route, par une dalle peu pentue dominée par une zone arborée rejoignant le secteur du pierrier. Le fond de l'excavation est composé de deux parties bien différentes:
+ vers le nord, une partie presque dénudée en cours de remblayage;
+ vers le sud, une partie boisée (certains arbres âgés de plus de 20 ans) au sol fort humide par endroits (suintement sur la falaise).
Fréquentation du site: L'excavation NE semble occasionnellement fréquentée (présence d'une place à feu). Ailleurs, des déchets sont déversés par le haut ou apportés par le bas. Le grand feu de Purnode a lieu dans le fond de l'excavation principale.
Présence de déchets: L'excavation principale est fort altérée: versage dans la partie la plus à l'est (déversement par le dessus de la falaise via la rue de l'Hordia): terres (surtout), inertes mais aussi ferrailles; ce versage serait arrêté (information obtenue en mars 1998). La partie NE du fond est en voie de remblayage; de plus, dépôts de branches, planches, terres. La petite excavation NE est aussi altérée vers le sud par le versage de la rue de l'Hordia: terres mais aussi ferrailles (e.a. machines à lessiver).
Environnement du site: Bois vers le NE; zone habitée vers l'est et le sud; à l'ouest de l'avenue de la Vallée, petit bois et zone liée à l'ancienne activité extractive (déblais) intégrée sans certitude à la carrière de Pipety (Na/534/37), bien que cette zone fût probablement utilisée en commun par les deux carrières voisines.

Description biologique

Excavation NE
Les ligneux qui constituent une bordure arborée dans le fond appartiennent aux espèces suivantes: Salix caprea, Betula pendula, Quercus, Fraxinus excelsior, Prunus avium, Sorbus aucuparia, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Sambucus racemosa, Ribes uva-crispa, Lonicera periclymenum,..., ainsi que Rubus sp.
A côté d'une strate muscinale importante (bryophytes et Cladonia formant une plage d'environ 8 m²), la strate herbacée comprend: Dryopteris filix-mas, D. dilatata, Asplenium trichomanes, Athyrium filix-femina, Gymnocarpium dryopteris (2 m² au pied de la falaise et plusieurs autres petites stations), Urtica dioica (abondante), Rumex acetosella, Cardamine pratensis, Sedum album, Potentilla argentea, P. sterilis, Fragaria vesca, Trifolium sp., T. pratense, Geranium robertianum, Centaurium erythraea, Lamium galeobdolon, Origanum vulgare, Teucrium scorodonia, Hypochoeris radicata, Taraxacum sp., Luzula pilosa, L. campestris, diverses poacées.
Sur la falaise poussent de jeunes Fraxinus excelsior, Ribes uva-crispa, Lonicera periclymenum, Rubus sp., Asplenium trichomanes (abondant), Dryopteris filix-mas, Polypodium vulgare, Geranium robertianum, Mycelis muralis,... Les bryophytes et ptéridophytes sont abondants sur les pentes pierreuses: Polypodium vulgare, Dryopteris filix-mas, D. dilatata, Gymnocarpium dryopteris (plusieurs plages), avec Sedum rupestre, Rumex scutatus, Teucrium scorodonia, Geranium robertianum,...
Pierrier
Les ligneux qui ont colonisé le pierrier, plus ou moins nombreux selon les endroits, sont composés de Quercus robur, Salix caprea, Betula pendula, Corylus avellana, Frangula alnus, Prunus spinosa, Rosa canina, Cytisus scoparius, Rubus sp., Calluna vulgaris (quelques touffes),...
Les pierres sont seulement visibles par endroits, car elles sont dissimulées par des bryophytes et par la végétation herbacée: e.a. Polypodium vulgare, Dryopteris filix-mas, D. dilatata, Gymnocarpium dryopteris (plusieurs stations de quelques mètres carrés chacune et une d'environ un are), Rumex scutatus, Cardamine pratensis, Euphorbia amygdaloides, Geranium robertianum, Teucrium scorodonia, Valeriana repens, Senecio jacobaea, Luzula pilosa, diverses poacées.
Excavation principale
La partie sud est boisée: Betula, Salix caprea, Quercus robur, Carpinus betulus, Fraxinus excelsior, Populus tremula, Acer pseudoplatanus, Corylus avellana, Crataegus monogyna, Sambucus nigra,..., avec Hedera helix, Clematis vitalba (abondante) et Rubus sp. La strate herbacée comprend notamment Equisetum arvense, des fougères (Dryopteris filix-mas, D. carthusiana, D. dilatata, D. affinis (une touffe vue), Athyrium filix-femina), Urtica dioica, Angelica sylvestris, Geranium robertianum.
Le talus pierreux longeant la partie remblayée est colonisé par Betula pendula, Salix caprea, Quercus robur, Corylus avellana, Clematis vitalba, ainsi que par des mousses et par Sedum rupestre (talus en dalle), Sanguisorba minor, Fragaria vesca, Vicia sepium, Euphorbia amygdaloides, Teucrium scorodonia, Origanum vulgare, Picris hieracioides, Hieracium murorum, H. pilosella,... Au-dessus de ce talus, dans la zone plus arborée se trouvent plusieurs stations de Gymnocarpium dryopteris.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): grès.
Référence DPPGSS: ?
Fiche ULg (1994): affleurement n° 166/22.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation:
Fin:
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: remblayage en cours d'une partie de l'excavation principale (par le bas et par le haut); en principe arrêté (information de mars 1998).

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)