Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1013 - Carrière du Synclinal de Freyr

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière de Freyr
Communes :Dinant
Cantonnements DNF :Dinant
Surface :1.42 ha
Coordonnées :X Lambert : 187158 - Y Lambert : 102296
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

La carrière du Synclinal de Freyr, fréquentée notamment par des grimpeurs, a entaillé le versant droit de la vallée de la Meuse presque en face du château de Freyr. Le fond de l'excavation est occupé par un pré plus ou moins sec et piétiné, l'un ou l'autre bosquet et une bordure arbustive le long de la falaise. Celle-ci, très étagée, est assez riche en végétation herbacée: e.a. Lactuca perennis, Sesleria caerulea, Ceterach officinarum et Hieracium glaucinum. Ce site héberge notamment Podarcis muralis, Natrix natrix et plusieurs espèces vulnérables de Lépidoptères diurnes.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F4 - Vallée de la Meuse

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Dinant1.42 haDINANTNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant1.42 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Le site est inclus dans la zone classée des rochers de Freyr et du ravin du Colébi.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Club alpin belge (à vérifier).

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNonobs. non pers.
Natrix natrixOuiOui> 1990C. Rousseau
Podarcis muralisOuiNon1997A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Erynnis tagesNonNon1997A. Remacle
Melanargia galatheaNonNon1997A. Remacle
Papilio machaonNonNon1997A. Remacle
Polyommatus coridonNonOui1997A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Cicindela campestris1997A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Omocestus rufipes1997A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Centaurium erythraea1997A. Remacle
Ceterach officinarum1997A. Remacle
Lactuca perennis1997A. Remacle
Rosa micrantha1997A. Remacle
Vincetoxicum hirundinaria1997A. Remacle

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Observation de Hippolais polyglotta en 1991 (obs. J.-P. Fouarge).

Reptiles
Podarcis muralis: population non négligeable, non seulement dans le bas de la falaise mais aussi sur la falaise même où la présence de vires en pente permet son occupation.
Anguis fragilis: observé il y a quelques années par un grimpeur.

Insectes
- Orthoptères: présence des cinq espèces communes: Pholidoptera griseoaptera, Tettigonia viridissima, Chorthippus brunneus, C. biguttulus et C. parallelus, ainsi que d'Omocestus rufipes.
- Lépidoptères: une espèce vulnérable: Lysandra coridon (abondant); deux espèces sujettes à un faible risque: Erynnis tages, Melanargia galathea; une espèce à la limite d'être vulnérable:Papilio machaon; diverses espèces non menacées: e.a. Anthocharis cardamines, Lasiommata megera, Maniola jurtina, Pyronia tithonus, Polyommatus icarus.
- Coléoptères Cicindelinae: petite population de Cicindela campestris.
- Hyménoptères Aculéates: e.a. Anthophora plumipes, Halictides.

Commentaires sur la flore

Ceterach officinarum (assez abondant), Hieracium glaucinum; abondance d'Allium oleraceum.

Espèces exotiques

Fallopia japonica

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un ancien front de taille d'une carrière de calcaire qui présente un intérêt géologique (synclinal de Freyr) mais aussi biologique. Il jouxte vers le sud la vaste zone R incluant les rochers de Freyr et le ravin de Colébi.

Menaces

Boisement progressif du fond de l'excavation et du pied de la falaise (la falaise est jusqu'à présent peu colonisée par les ligneux).
Forte fréquentation du site qui pourrait entraîner une altération de la végétation du terre-plein (déjà effective) et de la falaise.

Recommandations

Contrôle des ligneux en bas de la falaise afin de la maintenir la plus ensoleillée possible.
Contrôle du massif de Fallopia japonica qui occupe déjà une surface d'environ un are.
Maintien du terre-plein de la carrière dépourvu de tout déchet.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Situation générale: Cette ancienne carrière de calcaire entaille le versant droit de la vallée de la Meuse à environ 1 km au SSW d'Anseremme et à 500 m au nord du château de Freyr.
On y a extrait du calcaire carbonifère de la formation de Leffe (le coeur du synclinal est occupé par les calcaires de la formation de la Molignée).
Description du site: Cette ancienne carrière de calcaire, bien visible de la rive gauche de la Meuse, comprend:
- le fond de l'excavation occupé par un pré plus ou moins sec assez piétiné, l'un ou l'autre bosquet et une bordure de ligneux avec ronciers le long de la falaise; il est traversé par l'ancien chemin d'accès;
- la falaise, haute d'environ 30-40 m, est globalement subverticale et relativement stable. Elle présente une structure extrêmement irrégulière due à un certain étagement selon la stratification des bancs rocheux (nombreuses vires suivant la pente des couches, fissures abondantes); elle est en grande partie orientée vers l'ouest. A certains endroits, le pied de la falaise est couvert d'une accumulation de blocs résultant de l'érosion de la paroi qui, actuellement, semble réduite. Sur le plan esthétique, cette paroi rocheuse artificielle n'altère guère, à notre avis, le versant droit de la vallée, en raison de son étendue réduite et du plissement bien visible des bancs rocheux qui présente en plus un grand intérêt didactique sur le plan géologique.
Le site est aisément accessible par l'ancien chemin d'accès qui débute à l'extrémité sud de la rue des Coteaux.
Fréquentation du site: Le site n'est pas accessible aux véhicules: un parking est aménagé à l'extrémité sud de la rue des Coteaux près de la Meuse; un chemin fermé par une barrière donne accès 200 m vers le sud au fond de la carrière. Au début de ce chemin, pancarte 'Site d'escalade réservé aux membres du club alpin belge et aux clubs autorisés'. Ce site figure sous le nom de 'Rocher de la carrière' dans le Guide de l'escalade en Belgique (Dumoulin et Grebeude, 1991) avec l'indication '(*)' = massif d'intérêt local au nombre de voies très limité s'il était mieux équipé ou nettoyé. D'après ce guide, on campe dans le fond du site (plusieurs places à feu). Certains bas de pente ont été dégagés, de même que plusieurs pans rocheux (notamment la dalle incurvée de la falaise sud où des pierres enlevées récemment s'accumulent au pied).
Le site est fort fréquenté par les promeneurs et les grimpeurs qui se rendent par le bas aux rochers de Freyr.
Présence de déchets: Site très propre: restes de pique-nique, bouteilles, cannettes.
Des dépôts de déchets ont probablement été effectués jadis dans le site (présence d'une plage de Fallopia japonica).
Environnement du site: Meuse à l'ouest, bois ailleurs. Proximité de nombreux rochers vers le sud. le château de Freyr se trouve sur l'autre rive 500 m en amont.

Description biologique

Les jeunes ligneux présents dans le fond de la carrière (bosquets et bordure de la falaise) sont surtout des saules (Salix caprea et S. purpurea lambertiana), accompagnés de Populus tremula, Betula pendula, Fraxinus excelsior, Acer pseudoplatanus, Carpinus betulus, Crataegus monogyna (au moins), Corylus avellana, Cornus sanguinea, C. mas, Ribes uva-crispa, Sambucus nigra (un pied de la variété lasciniata) et de ronciers.
La végétation herbacée y est altérée à certains endroits (anciens dépôts probables, piétinement important) mais est plus intacte sur les bordures; elle comprend notamment, à côté d'espèces rudérales, des plantes de pelouses plus ou moins sèches et des plantes forestières et de lisières: Helleborus foetidus, Aquilegia vulgaris, Ranunculus bulbosus, Silene vulgaris, Cerastium semidecandrum, Fallopia japonica (> 1 are), Helianthemum nummularium, Erophila verna, Arabis hirsuta, Cardamine impatiens, Sanguisorba minor, Potentilla neumanniana, P. reptans, Lotus corniculatus, Vicia sativa, V. sepium, Trifolium pratense, T. campestre, T. repens, Medicago lupulina, Lathyrus sylvestris, Euphorbia amygdaloides, Linum catharticum, Daucus carota, Pimpinella saxifraga, Torilis japonica, Centaurium erythraea, Echium vulgare, Lamium maculatum, L. album, Origanum vulgare, Clinopodium vulgare, Verbascum nigrum, Verbena officinalis, Euphrasia stricta, Campanula rotundifolia, C. trachelium, Valerianella sp., Scabiosa columbaria, Bellis perennis, Taraxacum sp., Achillea millefolium, Senecio jacobaea, Leontodon autumnalis (abondant), L. hispidus, L. saxatilis, Eupatorium cannabinum, Centaurea (Jacea) sp., Artemisia vulgaris, Inula conyzae, Sesleria caerulea, Brachypodium pinnatum (vers la falaise), Poa compressa, Dactylis glomerata, Arum maculatum,...
Sur la falaise, les jeunes arbres et arbustes sont globalement peu abondants: Salix caprea, Betula pendula, Fraxinus excelsior, Acer pseudoplatanus, Ulmus sp., Quercus robur, Pinus sylvestris, Cornus sanguinea, C. mas, Corylus avellana, Viburnum lantana, Ligustrum vulgare, Rosa groupe canina, Rosa micrantha, Ribes rubrum, Cotoneaster horizontalis (très peu), Clematis vitalba,...
En raison de sa structure étagée, la falaise héberge une végétation herbacée assez dense occupant les vires, les fissures et les zones éboulées en bas de pente. Parmi les plantes recensées figurent non seulement des espèces de fissures et d'éboulis, mais aussi des espèces de pelouses sèches, des espèces forestières et d'ourlets, ainsi que quelques espèces pionnières des milieux anthropiques: Asplenium trichomanes, A. ruta-muraria, Ceterach officinarum (assez abondant), Polypodium vulgare, Helleborus foetidus, Aquilegia vulgaris, Silene vulgaris, Rumex scutatus, Helianthemum nummularium, Cardaminopsis arenosa, Reseda lutea, Primula veris, Sedum rupestre, S. album, Sanguisorba minor, Fragaria vesca, Potentilla neumanniana, Euphorbia amygdaloides, Seseli libanotis, Bupleurum falcatum (abondant), Vincetoxicum hirundinaria (bord supérieur de la falaise latérale), Solanum dulcamara, Teucrium scorodonia, Teucrium chamaedrys, Origanum vulgare, Digitalis lutea, Campanula rotundifolia, C. trachelium, Galium mollugo, Valerianella sp., Lactuca perennis (assez abondante), Hieracium pilosella, H. glaucinum, H. cfr piloselloides, Leucanthemum vulgare, Senecio jacobaea, S. erucifolius, Solidago virgaurea, Picris hieracioides, Tragopogon pratensis, Carex flacca, Sesleria caerulea (abondante), Brachypodium pinnatum (abondant), Festuca sp., Melica ciliata, Allium oleraceum (abondant), Polygonatum odoratum (bordure supérieure de la falaise latérale),...

Monument naturel

Intérêt géologique: syclinal de Freyr, avec des calcaires de la formation de Leffe et, au coeur du synclinal, des calcaires noirs de la Molignée.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): calcaire.
Référence DPPGSS: -
Référence fiche Inventaire 'Escarpements rocheux': 00000018 (Rocher de la synclinal de Freyr).
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation:
Fin:
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: laissé en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)