Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1025 - La Rochette

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière des Rochettes / Les Roches
Communes :Yvoir
Cantonnements DNF :Dinant
Surface :9.01 ha
Coordonnées :X Lambert : 195261 - Y Lambert : 113002
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette grande carrière de grès de la vallée du Bocq, désaffectée depuis une vingtaine d'années, est limitée par une falaise très élevée qui présente plusieurs replats caillouteux en cours de colonisation par la végétation herbacée et ligneuse. Le niveau le plus bas de l'excavation était occupé par une petite pièce d'eau, aujourd'hui disparue; une prise d'eau en rapport avec l'usine d'eau minérale y est installée depuis peu. Cette carrière présente un grand intérêt biologique: herpétofaune diversifiée, abondance des Apoïdes de la famille des Mégachilides, station très importante de Filago vulgaris, plante menacée d'extinction en Wallonie. Vu l'intérêt de cette carrière communale, l'octroi d'un statut de protection est conseillé, ce qui permettrait d'y appliquer une gestion en faveur de l'herpétofaune et de Filago vulgaris.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F5 - Condroz central et oriental

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Spontin9.01 haYVOIRNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant9.01 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune d'Yvoir.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNonReproduction1999B. Simon
Bufo bufoOuiNonReproduction1999CB. Simon
Ichthyosaura alpestrisOuiNonReproduction1999CB. Simon
Lissotriton vulgarisOuiNonReproduction1999CB. Simon
Rana temporariaOuiNonReproduction2007CA. Remacle; B. Simon (1999)
Salamandra salamandraOuiNon1999CB. Simon
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon1999CB. Simon
Coronella austriacaOuiOui1999BB. Simon
Natrix natrixOuiOuiReproduction1999B. Simon
Podarcis muralisOuiNonReproduction (abondant)2007A. Remacle; B. Simon (1999)
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Leptidea sinapisNonNon2007CA. Remacle
Melanargia galatheaNonNon2007CA. Remacle
Plebeius agestisNonNon2007A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Omocestus rufipes2007A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Anthidium punctatum2007A. Remacle
Osmia aurulenta1997A. Remacle
Osmia bicolor1997A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Centaurium erythraea2007CA. Remacle
Crepis polymorpha2007A. Remacle
Dianthus armeria2007CA. Remacle
Epilobium lanceolatum2007A. Remacle
Filago vulgaris± 1.000 ex.2007BA. Remacle
Schoenoplectus lacustris2007A. Remacle

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Nidification de Phoenicurus ochruros. Présence de Picus viridis.

Amphibiens
Au moins six espèces: Rana temporaria, Bufo bufo, Alytes obstetricans, Salamandra salamandra, Triturus alpestris et T. vulgaris.

Reptiles
Au moins quatre espèces: Podarcis muralis (abondant dans certains secteurs), Anguis fragilis, Natrix natrix (abondante) et Coronella austriaca.

Insectes
- Odonates: peuplement peu abondant, incomplètement inventorié en 1996-97: e.a. Platycnemis pennipes, Ischnura elegans, Enallagma cyathigerum, Sympetrum sp., Orthetrum cancellatum. En 2007, la pièce d'eau du fond de la carrière a disparu; il subsiste toutefois des mares sur le niveau 2.
- Orthoptères: présence des cinq espèces communes: Pholidoptera griseoaptera, Tettigonia viridissima, Chorthippus brunneus, C. biguttulus et C. parallelus, ainsi que d'Omocestus rufipes.
- Lépidoptères Rhopalocères (inventaire partiel): une espèce vulnérable: Aricia agestis; Melanargia galathea, Leptidea sinapis; Pararge aegeria, Maniola jurtina, Aphantopus hyperantus, Coenonympha pamphilus, Lasiommata megera, Polyommatus icarus et Thymelicus sylvestris.
- Coléoptères Cicindelinae: aucune observation.
- Hyménoptères Aculéates: Apoïdes de la famille des Mégachilides abondants: Osmia bicolor et O. aurulenta (espèces hélicicoles), Anthidium manicatum, A. punctatum (espèce rare en Wallonie, assez abondante dans cette carrière), Hoplitis adunca; Andrena haemorrhoa.

Commentaires sur la flore

Abondance des néophytes Potentilla norvegica et Hieracium bauhinii (la présence d'une autre espèce du sous-genre Pilosella est probable).

Espèces exotiques

Buddleja davidii, Conyza canadensis, Juncus tenuis,

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une vaste carrière de grès de la vallée du Bocq qui présente notamment un intérêt herpétologique (entre autres Podarcis muralis, Natrix natrix et Coronella austriaca) et floristique (Filago vulgaris).

Menaces

Boisement spontané qui, au fil des années, réduira les surfaces favorables aux reptiles et à la plante pionnière Filago vulgaris.
- Dépôts clandestins de déchets (accès actuellement fermé du côté du cimetière).
- Dans les années 1990, tirs aux clays (au moins) annuels qui entraînaient une certaine altération d'une partie du site.

Recommandations

- Obtention d'un statut de protection qui devrait garantir une gestion du site en faveur des éléments biologiques les plus intéressants (reptiles, Filago vulgaris).
- Contrôle des ligneux à effectuer si nécessaire dans des zones bien ensoleillées.

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Accès interdit.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette carrière est située au NNW du village de Spontin. Elle a entaillé le versant droit de la vallée du Bocq, le long de la rue des Rivières et au nord du cimetière.
On y a extrait du grès famennien.
Description du site: Cette vaste carrière en amphithéâtre est limitée par une falaise haute au maximum de 80 m présentant deux ou trois paliers ou replats selon les secteurs; les pans successifs de la paroi sont subverticaux à verticaux et pauvres en végétation herbacée et ligneuse, surtout présente dans les zones éboulées et au niveau des vires et fissures. Au pied de certains tronçons de falaise s'observent des accumulations de pierres.
Le long de la rue des Rivières (rue longeant le Bocq), le site comprend de nombreux anciens bâtiments techniques abandonnés.
La partie ouest, où arrivent les accès nord et sud, consiste en un terre-plein caillouteux correspondant au niveau 2 de la carrière, plus terreux et humide à certains endroits, notamment près de l'arrivée de l'accès sud où se trouve une zone humide temporaire. De ce terre-plein, un chemin descend vers le fond de la cavité, jusqu'à un autre replat caillouteux (niveau 1). De ce replat, il est possible d'atteindre le niveau 0 situé quelques mètres plus bas et en grande partie occupé en 1997 par une pièce d'eau d'environ 10 ares; cette pièce d'eau n'existe plus depuis plusieurs années. Du terre-plein correspondant au niveau 2 (qui domine vers l'ouest la route de la vallée), une ancienne rampe permet d'atteindre un replat intermédiaire (niveau 3).
Ce site désaffecté depuis une vingtaine d'années est dans l'ensemble à un stade encore peu avancé de sa colonisation par les ligneux qui progresse toutefois rapidement.
Fréquentation du site: Forte en 1997 (promeneurs, pêcheurs, baigneurs en été, plongeurs, tirs aux clays occasionnels, Ecole du Feu de la province de Namur). En 2007, la fréquentation semble plus occasionnelle (plus d'étang dans le fond de la carrière et présence d'une prise d'eau).
Présence de déchets: Globalement très peu abondants en 1997: un petit versage donnant sur la pièce d'eau (plastique ondulé, pneus,...); quelques pneus visibles dans l'eau et en bordure; restes de pique-nique, cannettes,... un peu partout, en particulier au niveau inférieur et sur le replat supérieur; débris de clays et jupes surtout au niveau inférieur. Ailleurs, quelques déchets divers.
Environnement du site: A l'est et au SE, bois des Agauches; au sud, village de Spontin; à l'ouest, route de la vallée, Bocq puis versant gauche boisé de la vallée; au nord, entrée du tunnel du chemin de fer creusé dans le relief délimité par un méandre du Bocq et couvert par le bois des Agauches, et usine d'eau minérale de Spontin.

Description biologique

Les ligneux qui colonisent progressivement la falaise et les différents replats sont encore assez jeunes; ils sont plus abondants au niveau des parties éboulées et vers le pied des falaises sur les anciens paliers d'exploitation. Les principales espèces observées sont les suivantes: Betula pendula, Salix caprea, Fraxinus excelsior, Alnus glutinosa, A. incana, Betula pubescens, Rosa canina, Buddleja davidii, Corylus avellana, Sambucus racemosa, Cytisus scoparius, Clematis vitalba,...
La strate herbacée occupant les replats, plus ou moins discontinue selon les endroits, constitue une friche assez diversifiée comprenant surtout des espèces pionnières des milieux anthropiques, des espèces de pelouses sèches (notamment des plantes de l'Alysso-Sedion) et des espèces d'ourlets (en progression suite au développement des ligneux): Ranunculus repens, Dianthus armeria, Arenaria serpyllifolia, Herniaria glabra, Rumex cf. crispus, Hypericum perforatum, Malva moschata, Arabis hirsuta, Erophila verna, Barbarea intermedia, Arabidopsis thaliana, Anagallis arvensis, Sedum album, S. rupestre, S. acre, Saxifraga tridactylites, Sanguisorba minor, Potentilla argentea, P. norvegica, Fragaria vesca, Agrimonia eupatoria, Lotus corniculatus, Medicago lupulina, Trifolium campestre, T. medium, T. repens, T. arvense, Melilotus spp., Oenothera sp., Geranium robertianum, G. columbinum, Linum catharticum, Centaurium erythraea (abondante par endroits), Daucus carota, Echium vulgare, Origanum vulgare, Clinopodium vulgare, Prunella vulgaris, Teucrium scorodonia, Euphrasia stricta, Verbascum nigrum, V. thapsus, Veronica serpyllifolia, V. officinalis, Campanula rapunculus, C. rotundifolia, Valeriana repens, Dipsacus fullonum, Senecio jacobaea, S. inaequidens, Artemisia vulgaris, Tanacetum vulgare, Crepis capillaris, Hieracium pilosella, H. lachenalii, H. murorum, H. bauhinii, H. sabaudum, Cirsium arvense, C. vulgare, Picris hieracioides, Eupatorium cannabinum, Inula conyzae, Achillea millefolium, Leucanthemum vulgare, Erigeron acer, Conyza canadensis, Hypochaeris radicata, Leontodon autumnalis, L. hispidus, Taraxacum sp., Juncus tenuis, Carex divulsa, diverses graminées (Poa compressa, P. pratensis, Holcus lanatus, Vulpia myuros, Agrostis capillaris, Calamagrostis epigejos, Brachypodium sylvaticum,...). Une espèce non observée en 1997 est fort abondante en 2007 dans certaines parties de la carrière: il s'agit de l'astéracée menacée d'extinction en Wallonie Filago vulgaris, qui colonise les niveaux 1 et 2 et très secondairement le niveau 3, ainsi que plusieurs tronçons de rampes.
L'emplacement de l'ancienne pièce d'eau est occupé par une végétation herbacée assez dense, composée en majorité d'espèces présentes ailleurs dans la carrière.
Dans la petite zone humide du terre-plein près de l'accès sud poussent Juncus articulatus, J. compressa (abondant), J. inflexus, J. tenuis, Schoenoplectus lacustris (en diminution par rapport à 1997), Typha latifolia, Agrostis stolonifera, Mentha sp.,...
Sur les flancs de l'excavation, la végétation herbacée est notamment représentée par Dryopteris filix-mas (abondant sur certains éboulis peu ensoleillés), Athyrium filix-femina, Asplenium trichomanes, Reseda luteola, Sedum rupestre, Teucrium scorodonia, Origanum vulgare, Hieracium lachenalii, Picris hieracioides, Epilobium angustifolium, Eupatorium cannabinum et Geranium robertianum.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site avant exploitation: probablement bois.
Ancien exploitant: S.A. SETIM. Rue Godefroid Kurth 38 à 6700 Arlon.
Matériau(x) extrait(s): grès.
Référence DPA: Spontin n° 1.
Fiche ULg (1994): affleurement n° 167/3.
Fiche de la convention DGATLP-ULg (étude Poty - 2000): carrière n° 3 de la carte 54/1. 'Etant donné la proximité de l'habitat et de la zone de protection des sources de Spontin, cette carrière n'a plus le moindre intérêt. Il est proposé de supprimer la zone d'extraction et d'y substituer une zone d'espace vert'.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation: ?
Fin: vers 1984. D'après la fiche ULg (1994), la carrière ne pourrait être remise en exploitation qu'à condition de désaffecter la voie ferrée et donc le tunnel.
Réaffectation prévue (dans autorisation): ?
Réaffectation effective: laissée en l'état. Organisation de tirs aux clays. En 1997, site utilisé par le public à des fins récréatives: promenade, pêche, baignade, pique-nique; fréquentation par l'Ecole du Feu de la province de Namur. En 2007, pompage en relation avec l'usine d'eau minérale de Spontin.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)