Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1026 - La Grande Carrière

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière C.I.B.E.
Communes :Yvoir
Cantonnements DNF :Dinant
Surface :9.31 ha
Coordonnées :X Lambert : 195598 - Y Lambert : 112074
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette carrière de petit granit fermée en 1958 comprend, à côté des fours à chaux, une excavation boisée depuis longtemps et une excavation plus récente, remblayée à l'une des extrémités et de plus en plus envahie par les ligneux ailleurs. Cette dernière présente un replat assez étendu occupé par une végétation pionnière discontinue, dominée par Hieracium pilosella et Thymus pulegioides. Le site, dont l'intérêt biologique st insuffisamment documenté, héberge parmi la flore Dactylorhiza fuchsii et Ceterach officinarum et parmi l'entomofaune plusieurs abeilles solitaires protégées ou rares en Région wallonne.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F5 - Condroz central et oriental

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Spontin9.31 haYVOIRNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant9.31 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

C.I.B.E.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Oui

Gestionnaire

A compléter

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
G3.FPlantations de conifères

Commentaires sur les biotopes

A compléter: partie boisée

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNon1997A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Melanargia galatheaNonNon1996A. Remacle
Plebeius agestisNonNon1997A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Anthidium oblongatum1997A. Remacle
Anthidium punctatumRégulier sur Lotus2007A. Remacle
Osmia bicolor1997A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Ceterach officinarumQuelques touffes1997A. Remacle
Ceterach officinarum1997A. Remacle
Dactylorhiza fuchsii> 80 pieds florifères2007A. Remacle
Epipactis helleborine1997A. Remacle
Listera ovata> 50 pieds2007A. Remacle
Ononis repens2007A. Remacle

Commentaires sur la faune

OisOiseaux
Avifaune banale des milieux arborés et arbustifs.

Reptiles
Lacerta vivipara: observé dans le fond et sur le replat de l'excavation ouest.

Insectes
- Orthoptères: présence des cinq espèces communes: Pholidoptera griseoaptera, Tettigonia viridissima, Chorthippus brunneus, C. biguttulus et C. parallelus.
- Lépidoptères: une espèce vulnérable: Aricia agestis; une espèce sujette à un faible risque: Melanargia galathea; diverses espèces non menacées: e.a. Anthocharis cardamines, Pyronia tithonus, Maniola jurtina, Aphantopus hyperantus, Araschnia levana, Polyommatus icarus.
- Coléoptères Cicindelinae: Cicindela campestris sur le replat de l'excavation ouest.
- Hyménoptères Aculéates: Apoïdes recensés: Andrena clarkella, Osmia bicolor (hélicicole), Anthidium oblongatum (rare en Wallonie), Anthidium punctatum (protégé) et Anthidiellum strigatum.

Commentaires sur la flore

Stachys alpina (quelques pieds sur la butte) et Hieracium maculatum.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une carrière de petit granit de la vallée du Bocq qui est toutefois altérée par un ancien dépôt d'inertes. La partie la plus intéressante du site correspond à l'excavation la plus récente qui présente un replat à végétation pionnière.

Menaces

Envahissement progressif du replat par les ligneux entraînant la disparition des espèces caractéristiques des pelouses pionnières sèches.
- Boisement spontané de la partie du fond de l'excavation ouest non encore comblée.
- Reprise du remblayage de l'excavation ouest par des terres et des inertes.

Recommandations

- Contrôle des ligneux dans le fond de l'excavation ouest et sur le replat, en particulier le long de certaines portions de falaise.

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Accès interdit.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette carrière a été creusée 250 m au sud du centre de Spontin, sur la rive gauche du Bocq.
On y a extrait du petit granit (calcaire tournaisien) pour la production de pierre de taille et de chaux dans deux excavations voisines.
Description du site: Ce site relativement complexe est accessible par le nord via la rue des Carrières qui longe le Bocq sur la rive gauche au sud-est du village. Il comprend deux excavations creusées dans le versant gauche de la vallée et partiellement entourées de plantations de conifères:
- vers le sud-est, une ancienne excavation complètement boisée; elle est limitée par des falaises hautes d'une douzaine de mètres, sauf vers l'est où la cavité débouche sur le versant naturel boisé de la vallée (frênaie-érablière);
-vers le nord et l'ouest, une excavation en fosse plus récente, occupée à l'extrémité nord par un ancien versage de terres et d'inertes en partie couvert de plantes rudérales et vers le sud par un replat globalement peu pierreux (50-80 ares), à végétation rase. Le fond de cette cavité est largement envahi par des ligneux pionniers et est entouré de falaises atteignant une hauteur d'au moins 25 m aux endroits les plus élevés (en deux parties au niveau du replat); les parois rocheuses présentent une structure fort irrégulière, avec de nombreuses fissures et de petits replats.
Les deux excavations communiquent par un rétrécissement de 25-30 m de large limité par des falaises irrégulières et riches en végétation.
L'excavation occidentale est accessible par plusieurs voies: le haut du versage est atteint en continuant le chemin qui passe à côté de l'ancienne maison en moellons calcaires dans le prolongement de la rue des Carrières. Le fond (pied du versage) est accessible par deux chemins partant du chemin C.I.B.E. qui rejoint le Bocq un peu en amont: le premier emprunte une tranchée (avec rigole sèche) limitée par des falaises de 4-5 m de haut; un peu plus vers le sud, le second permet d'atteindre toutes les parties du site: il mène d'abord à la partie supérieure clôturée des anciens fours à chaux puis au replat intermédiaire; peu après les fours, de ce chemin part un sentier, à droite, bordé de murs éboulés, qui conduit au pied du versage; un peu plus loin, à gauche, part un autre sentier qui conduit à l'excavation boisée.
Du replat, une ancienne rampe installée sur une pente pierreuse descend dans le fond de la cavité ouest.
Entre les deux entrées menant à l'excavation ouest se trouve une butte de déchets (chaux et pierres) envahie de bouleaux.
Fréquentation du site: Probablement assez faible (chasseurs).
Présence de déchets: Le nord de l'excavation occidentale était en 1996-97 en cours de comblement par des terres additionnées d'inertes, de pierres et de souches; ces déversements semblaient arrêtés en 2007. Ailleurs, le site est propre.
Environnement du site: Proximité d'habitations vers le nord et des bâtiments de la compagnie des eaux; vers l'est, le Bocq et l'ancien chemin de fer; vers le sud, bois; vers l'ouest, bande boisée le long de la rue du Bouchar puis terrains agricoles.

Description biologique

Excavation boisée et butte proche des fours à chaux
Les ligneux sont en majorité spontanés: Betula pendula et Salix caprea surtout, Fraxinus excelsior, Acer pseudoplatanus, Populus tremula, Corylus avellana, Cornus sanguinea, Viburnum lantana, Ribes uva-crispa,... Une partie du fond a été plantée de mélèze.
La végétation herbacée, assez peu diversifiée, est composée de Mercurialis perennis, Urtica dioica, Geum urbanum, Fragaria vesca, Circaea lutetiana, Geranium robertianum, Pimpinella major, Lamium galeobdolon, Glechoma hederacea, Scrophularia nodosa, Adoxa moschatellina, Valeriana repens, Carex sylvatica, Brachypodium sylvaticum, Epipactis helleborine (çà et là), Arum maculatum, etc.
Sur les parois rocheuses poussent notamment les fougères Asplenium scolopendrium et Polystichum aculeatum (falaises ombragées), Asplenium trichomanes, Polypodium interjectum, Cystopteris fragilis et Dryopteris spp.
Excavation occidentale
Le fond est envahi par des ronces et de nombreux ligneux: Betula pendula, Salix div. sp. (S. caprea dominant), Carpinus betulus, Prunus avium, Betula pubescens, Populus tremula, Quercus robur, Picea abies, Crataegus monogyna, Prunus spinosa, Cornus sanguinea (abondant), Viburnum lantana, Ligustrum vulgare, Corylus avellana, Clematis vitalba,...
La strate herbacée comprend notamment Malva moschata, Viola hirta, Sedum album, Sanguisorba minor, Fragaria vesca, Lotus corniculatus, Geranium robertianum, Epilobium angustifolium, Linum catharticum, Echium vulgare, Origanum vulgare, Galium mollugo, Hieracium lachenalii, H. murorum, H. maculatum, H. bauhinii, Leucanthemum vulgare, Inula conyzae, Senecio jacobaea, Eupatorium cannabinum, Picris hieracioides, Brachypodium sylvaticum, Phragmites australis (quelques m² dans zone arborée), Dactylorhiza fuchsii (> 70 hampes florales sous les jeunes arbres et arbustes en 1997; moins de 30 en 2007), Listera ovata, Epipactis helleborine, Asplenium trichomanes (blocs rocheux), Dryopteris filix-mas, Polypodium interjectum.
Sur les falaises poussent les fougères Asplenium trichomanes, A. ruta-muraria, Ceterach officinarum (quelques touffes repérées en 1997 sur la falaise sud sous le replat) et Polypodium interjectum.
Le replat reste dans l'ensemble assez ouvert, sauf le long de la falaise extérieure où les ligneux forment une bande arborée: Betula pendula, Salix caprea, Larix, Picea abies, Crataegus monogyna, Crataegus laevigata, Prunus spinosa (très envahissant par endroits sur ce replat), Viburnum lantana, Sorbus intermedia (1 pied), Rosa canina, Cornus sanguinea,...
Le tapis herbacé, en général assez discontinu, est dominé en de nombreux endroits par Hieracium pilosella et Thymus pulegioides qui sont accompagnés de Ranunculus bulbosus, Silene vulgaris, Hypericum perforatum, Viola hirta, Sanguisorba minor, Agrimonia eupatoria, Lotus corniculatus, Ononis repens, Trifolium campestre, Vicia cracca, Euphorbia exigua, Geranium columbinum, Linum catharticum, Daucus carota, Pimpinella saxifraga, Echium vulgare, Origanum vulgare, Clinopodium vulgare, Acinos arvensis, Plantago lanceolata, Campanula rapunculus, Galium mollugo, Knautia arvensis, Carlina vulgaris, Hieracium maculatum, H. bauhinii, H. sabaudum, Erigeron acer, Leucanthemum vulgare, Achillea millefolium, Centaurea jacea, Senecio jacobaea, Picris hieracioides, Inula conyzae, Tragopogon pratensis, diverses poacées dont Poa compressa, Arrhenatherum elatius et Brachypodium sylvaticum, les orchidées Epipactis helleborine et Dactylorhiza fuchsii (aucun pied noté ici en 1996; plus de 60 en 2007).

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

Anciens fours à chaux en bordure de la carrière vers le nord-est, à maintenir comme témoins d'une activité industrielle jadis florissante à Spontin.

Histoire du site

Matériau(x) extrait(s): calcaire (petit granit): pierre de taille et chaux.
Référence DPA: Spontin n° 5.
Déroulement de l'exploitation: cette carrière est très ancienne. Elle fut d'abord exploitée sur une échelle modeste par les familles Dehant-Tonglet; en 1876, elle fut considérablement développée par la Société anonyme des Carrières et Scieries de Spontin (Germain, 1974).
Autorisation: ?
Fin: 1958.
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: laissé en l'état pour une partie, sauf versage. Le site est intégré dans un périmètre de la C.I.B.E.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)