Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1037 - Carrière Monsieur

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :La Couture / Hollande
Communes :Philippeville
Cantonnements DNF :Philippeville
Surface :2.90 ha
Coordonnées :X Lambert : 167957 - Y Lambert : 96468
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette ancienne carrière de marbre rouge du massif de Philippeville comprend, à côté d'une excavation en fosse inondée et d'un pierrier déjà fort arboré, des étendues ouvertes à végétation rase sur sol caillouteux. Ce site dont l'intérêt biologique devrait être davantage documenté héberge notamment un peuplement en Lépidoptères diurnes relativement diversifié et, parmi la flore, Catapodium rigidum et diverses plantes de l'Alysso-Sedion.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • H1 - Massif de Philippeville

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Merlemont2.9 haPHILIPPEVILLENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Philippeville2.9 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
F3.11Fourrés sur sols neutroclines à acidoclines, frais

Commentaires sur les biotopes

Boisement spontané.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Bubo buboOuiOuiVisiteur occasionnelobs. M. Lambert
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon1998obs. M. Lambert
Zootoca viviparaOuiNon1997obs. A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura irisNonNon1997obs. A. Remacle
Callophrys rubiNonNon1996obs. A. Remacle
Coenonympha arcaniaNonOui1997obs. A. Remacle
Erynnis tagesNonNon1996obs. A. Remacle
Melanargia galatheaNonNon1997obs. A. Remacle
Plebeius argusNonOui1997obs. A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Cicindela campestris1997obs. A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Myrmeleotettix maculatus1997obs. A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Osmia bicolor1997obs. A. Remacle
Osmia spinulosa1997obs. A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Catapodium rigidum1997obs. A. Remacle
Dactylorhiza fuchsii1997obs. A. Remacle
Listera ovata1997obs. A. Remacle
Myriophyllum spicatum1998obs. M. Lambert
Platanthera chlorantha1997obs. A. Remacle
Rosa rubiginosa1998obs. M. Lambert

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Avifaune commune des milieux arborés et arbustifs. Séjour occasionnel de Bubo bubo (au niveau de la cheminée - com. or. M. Lambert).

Batraciens
Non recensés.

Reptiles
Lacerta vivipara: observation en 1996 et en 1998.
Anguis fragilis: une observation en 1998.

Insectes
- Odonates (obs. M. Lambert, 1998): Coenagrion puella, Platycnemis pennipes (fort abondant), Pyrrhosoma nymphula, Ischnura elegans, Calopteryx virgo, Cordulia aenea, Libellula depressa.
- Orthoptères (pas de prospections après le 08-07): Chorthippus brunneus, C. parallelus et Myrmeleotettix maculatus.
- Lépidoptères: deux espèces vulnérables: Plebejus argus (plusieurs ex.) et Coenonympha arcania (plusieurs ex.); quatre espèces sujettes à un faible risque: Apatura iris, Melanargia galathea (abondant), Callophrys rubi et Erynnis tages; diverses espèces non menacées: e.a. Maniola jurtina, Aphantopus hyperantus, Lasiommata megera, Polyommatus icarus, Thymelicus sylvestris.
- Coléoptères Cicindelinae: Cicindela campestris: un ex. sur le terre-plein.
- Hyménoptères Aculéates: présence d'au moins deux espèces d'Osmies hélicicoles: Osmia bicolor* et Osmia (Hoplitis) spinulosa* (espèce rare en Wallonie).

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

Juncus tenuis,

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une carrière de marbre des environs de Philippeville qui, à côté d'une excavation inondée, présente encore des zones ouvertes assez étendues occupées par une végétation rase (Alysso-Sedion). Le site, riche en plantes entomophiles, est attractif à l'égard des Lépidoptères diurnes et des Apoïdes.

Menaces

Réaffectation du site incompatible avec la conservation de la nature.
Poursuite de l'exploitation du pierrier.
Altération de la végétation d'une partie du terre-plein principal par désherbage chimique (en 1997).
Dépôts de déchets toujours possibles.
Embroussaillement des parties ouvertes.

Recommandations

Contrôle des ligneux si nécessaire de façon à maintenir bien ensoleillées les parties encore ouvertes.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Situation générale: Cette carrière est située à environ 1 km au NE de Merlemont, au SE de la route reliant ce village (rue des Tilleuls) à la route N40 (rue de Givet), plus précisément à ± 150 m du carrefour entre ces deux routes.
On y a extrait du marbre rouge (calcaire frasnien).
Description du site: Cette ancienne carrière est accessible à partir de la route Merlemont-N40 (rue des Tilleuls) à l'angle ouest où se trouvent deux bâtiments: un bâtiment d'exploitation en ruine pourvu d'une cheminée et un autre, plus petit et encore utilisé (daté de 1902).
Le site peut être divisé en quatre secteurs:
- un grand terre-plein caillouteux et dammé, où arrive le chemin d'accès; la végétation herbacée y est discontinue et, en 1997, avait été traitée à l'herbicide à proximité des bâtiments;
- un terre-plein allongé entre la route et l'excavation, où l'on accède en prenant, à partir du grand terre-plein, le chemin parallèle à la route qui passe le long du petit bâtiment;
- une excavation sous eau (présence de poissons), profonde d'une dizaine de mètres et accessible du côté ouest par des escaliers rudimentaires en bois; la falaise présente des pans verticaux peu élevés et de petits paliers où poussent quelques arbres; le versant nord, plus terreux, est davantage colonisé par les ligneux;
- les pierriers: * un petit pierrier se trouve à l'angle NE du site, près de la route; on y arrive notamment par un sentier qui part du terre-plein parallèle à la route: cette partie est arborée depuis longtemps;
* un grand pierrier occupe une partie importante du site vers le sud; du côté du grand terre-plein et de l'excavation, il est moins arboré qu'ailleurs. On y accède par un chemin partant du grand terre-plein. A plusieurs endroits, il a été exploité, faisant apparaître de petites excavations. Vers le sud et l'ouest, ce pierrier en grande partie boisé domine les champs d'une dizaine de mètres maximum; le talus extérieur forme, à certains endroits, un éboulis assez instable et peu arboré.
Fréquentation du site: Site probablement peu fréquenté, sauf par le propriétaire et des chasseurs: panneau 'Propriété privée Accès interdit' et accès fermé par une chaîne (site surveillé).
Présence de déchets: Seulement quelques déchets repérés dans la tranchée en pente qui descend dans l'excavation (côté cheminée).
Environnement du site: Terrains agricoles. Proximité vers l'ouest d'une autre carrière de marbre, la carrière Madame (Na/581/06). La route N40 Philippeville-Givet passe à environ 150 m au NE du site.

Description biologique

Les ligneux qui ont colonisé le site sont représentés par Crataegus monogyna, Cornus sanguinea, Rosa canina, Rosa rubiginosa (un pied vu), Ligustrum vulgare, Viburnum opulus, V. lantana, Prunus spinosa, Frangula alnus, Populus tremula, Quercus robur, Betula pendula, Fagus sylvatica, Ulmus cf. campestris, Acer campestre, ainsi que par Lonicera periclymenum, Clematis vitalba, Cytisus scoparius et Rubus sp.
Terre-pleins et partie ouverte du pierrier
A côté d'une strate muscinale plus ou moins développée, la strate herbacée des parties ouvertes est principalement composée de plantes de l'Alysso-Sedion, ainsi que de plantes pionnières des milieux anthropiques, de plantes d'ourlets et prairiales: e.a. Arenaria serpyllifolia, Cerastium cfr semidecandrum, C. fontanum, Rumex scutatus, Hypericum perforatum, Viola arvensis, Erophila verna, Cardamine hirsuta, Sedum acre, Saxifraga tridactylites, Potentilla neumanniana, P. reptans, Sanguisorba minor, Fragaria vesca, Aphanes sp., Lotus corniculatus, Vicia sativa, V. hirsuta, Trifolium pratense, T. campestre, Medicago lupulina, Lathyrus sylvestris, Euphorbia cyparissias, Geranium dissectum, G. columbinum, G. robertianum, Erodium cicutarium, Clinopodium vulgare, Linum catharticum, Polygala vulgaris (abondant), Daucus carota, Torilis japonica, Echium vulgare, Myosotis arvensis, Origanum vulgare, Thymus pulegioides, Acinos arvensis, Prunella vulgaris, Plantago lanceolata, Veronica arvensis, V. serpyllifolia, Euphrasia stricta, Verbascum thapsus, V. nigrum, Valerianella sp., Carlina vulgaris, Hieracium pilosella, Inula conyzae, Leontodon hispidus, Solidago virgaurea, Taraxacum sp., Leucanthemum vulgare, Centaurea (Jacea) sp., Achillea millefolium, Tanacetum vulgare, Senecio jacobea, S. erucifolius, Tragopogon pratensis, Juncus tenuis, Carex flacca, C. spicata, Bromus hordaceus, Catapodium rigidum, Festuca lemanii, Poa compressa, Avenula pubescens, Briza media, Brachypodium sylvaticum, Calamagrostis epigejos, Dactylis glomerata, Arrhenatherum elatius,...
Zones boisée des pierriers
Les ligneux, parfois âgés, de ce secteur sont en gros représentés par les mêmes espèces que dans le reste du site: Salix caprea, Betula pendula, Fagus sylvatica, Prunus avium, Corylus avellana, Cornus sanguinea, Prunus spinosa, Ligustrum vulgare,... ainsi que Clematis vitalba et Rubus sp.
Parmi la végétation herbacée, beaucoup moins diversifiée que dans les zones encore ouvertes, se rencontrent notamment Arum maculatum, Helleborus foetidus, Viola hirta, Hieracium murorum (au moins), Brachypodium sylvaticum, Elymus caninus, Listera ovata (> 200 pieds en 1998), Platanthera chlorantha ( > 30 hampes florales dans la partie NE - 1998), Dactylorhiza fuchsii (plus de 30 hampes repérées sur le grand pierrier - 1998), Epipactis sp. (1), Dryopteris filix-mas, Asplenium trichomanes (pente pierreuse).
Excavation
Une station de Platanthera chlorantha (> 30 pieds en 1998 - obs. M. Lambert) se situe en bordure de la cavité vers l'ouest (partie arborée en pente).
Dans l'étang poussent Myriophyllum spicatum.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): marbre rouge.
Référence DPPGSS: Merlemont n° 4 (à l'est de la route).
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation:
Fin: (déjà arrêtée en 1967 d'après la carte IGN de 1970).
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: laissée en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)