Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1048 - Vallée de l'Amblève entre Stavelot et Waimes

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Amel (Amblève), Malmedy, Stavelot, Waimes
Cantonnements DNF :Büllingen/Bullange, Malmédy, Spa
Surface :230.05 ha
Coordonnées :X Lambert : 264515 - Y Lambert : 121037
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L2 - Ardenne septentrionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Amel (Amblève)6.46 haAMEL-AMBLEVELIEGE
Bellevaux-Ligneuville102.84 haMALMEDYLIEGE
Stavelot91.54 haSTAVELOT (partim ???)LIEGE
Waimes29.2 haWAIMESLIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Büllingen/Bullange6.69 haMalmédy
Malmédy123.91 haMalmédy
Spa99.45 haLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Cinclus cinclusOuiNon
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Natrix natrixOuiOui
Plantes - Plantes supérieures
Arnica montana
Dactylorhiza maculata
Erica tetralix
Hydrocotyle vulgaris
Menyanthes trifoliata
Narthecium ossifragum
Vaccinium uliginosum
Viola palustris
Wahlenbergia hederacea
Plantes - Mousses
Sphagnum spp.

Commentaires sur la faune

Cinclus cinclus, Natrix natrix ont été signalés dans ce tronçon de la vallée.
La loutre est peut-être présente.
Nombreuses libellules.

Commentaires sur la flore

Espèces protégées : Menyanthes trifoliata, Erica tetralix, Arnica montana, Sphagnum div. sp., Dactylorhiza maculata.
Espèces menacées : Viola palustris, Wahlenbergia hederacea, Narthecium ossifragum.

Espèces exotiques

Elodea nuttallii, Juncus tenuis,

Conservation

Objectifs de conservation

Protection de la plaine alluviale de l'Amblève.

Menaces

Non fauchage des prairies, plantations de résineux ou de peupliers.

Recommandations

Création d'une ZHIB. Fauchage des prairies. Continuation de l'abattage des résineux. L'action de l'association Patrimoine Nature est à encourager et à aider.

Plan de gestion

L'association Patrimoine Nature a rétabli l'ancienne noue. Des drains ont été bouchés de manière à interrompre le drainage de la plaine alluviale. Des pessières sont en cours d'abattage, de sorte que la vallée va à nouveau être complètement ouverte.

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Tronçon de la plaine alluviale de l'Amblève, situé en aval du vieux moulin de Thirimont et en amont de Ligneuville, entre le Wolfsbusch, au sud , et Hauts Sarts, au nord. Il s'agit de la plaine alluviale inondable de l'Amblève. Un bras mort qui avait été remblayé a été dégagé et élargi. La noue a donc été rétablie et il s'en est suivi la formation d'une sorte d'étang peu profond.
Géologie : Quartzites, phyllades, quartzophyllades du Cambrien.

Description biologique

A. Prairies.
Les prairies sont à l'abandon, certaines depuis environ 4 ans. Elles forment un complexe de divers groupements interpénétrés.
- Un groupement à Juncus bulbosus (Eleocharition acidularis Oberdorfer, I : 190) (CORINE 22.312);
- un bas-marais à Comarum palustre (CORINE 54.422);
- un bas-marais à Menyanthes trifoliata accompagné de Agrostis canina 2.2, Viola palustris 1.2, Potentilla erecta +, Holcus mollis 2.2, Juncus acutiflorus 1.2, Caltha palustris,... (CORINE 54.422);
- une jonchaie acutiflore où l'on note Juncus acutiflorus 5.5, Lotus pedunculatus 2.2, Viola palustris 1.2, Comarum palustre 2.2, Persicaria bistorta 2.2, Galium palustre 1.2, G. uliginosum 1.2, Agrostis canina 1.2, Lysimachia vulgaris 1.2, Achillea ptarmica 1.1, Hydrocotyle vulgaris 1.2, Carex canescens +, Wahlenbergia hederacea +, Epilobium palustre +, Potentilla erecta +, Stellaria graminea +, Holcus mollis +, Juncus effusus +, Cirsium palustre +, Valeriana repens +, Angelica sylvestris +, Scutellaria galericulata +, Molinia caerulea +, Rumex acetosa +, Sparganium erectum +, etc. et Sphagnum sp. 3.3;
- une jonchaie à Juncus effusus (CORINE 37.217);
- une scirpaie à Scirpus sylvaticus (CORINE 37.219);
- une magnocariçaie à Carex acuta (CORINE 53.212);
- une phalaridaie (CORINE 53.16);
- une roselière très fragmentaire à Typha latifolia ( CORINE 53.13);
- une roselière à Sparganium erectum;
- une filipendulaie où poussent de rares Sanguisorba officinalis et Senecio ovatus subsp. ovatus (CORINE 37.1);
- une prairie à Deschampsia cespitosa, Persicaria bistorta (CORINE 37.215);
- une prairie (parfois flottante) à Holcus mollis;
- une prairie pâturée à Leontodon autumnalis;
- une prairie très nitrophile envahie par Urtica dioica;
- un Bidention à Persicaria hydropiper, P. minus, P. persicaria, Rorippa palustris,...(CORINE 22.33);
- un groupement à Gnaphalium uliginosum, Juncus bufonius, Juncus tenuis, J. articulatus, Veronica beccabunga, le long des chemins du fond de la vallée.
- un groupement à Petasites hybridus;
- une glycéraie à Glyceria fluitans (CORINE 53.4);
- des recolonisations forestières par Salix aurita.
B. Bois
Sur la rive gauche de la rivière, à environ 500m en aval du vieux moulin de Thirimont, on note, de la berge vers le versant, la succession suivante :
- une aulnaie rivulaire, échelonnée le long de la berge de la rivière, avec quelques Viburnum opulus, Prunus padus, Corylus avellana, Sorbus aucuparia, Acer pseudoplatanus,... et de hautes herbes telles Iris pseudacorus, Valeriana repens, Filipendula ulmaria,...
- une chênaie sessiliflore sèche, sur les tertres d'orpaillage qui jalonnent le cours de l'Amblève, où l'on observe Vaccinium myrtillus, Deschampsia flexuosa, Teucrium scorodonia, Oxalis acetosella, Calluna vulgaris, Galium saxatile,...
- une boulaie marécageuse avec :
- dans la strate arborescente Betula pubescens, Pinus sylvestris, Quercus hybride;
- dans la strate arbustive : Frangula alnus, Salix aurita, Betula pubescens, Alnus glutinosa;
- dans la strate herbacée : Molinia caerulea, Carex cf. rostrata, Juncus acutiflorus, Dryopteris carthusiana, Athyrium filix-femina, Viola palustris, Holcus mollis, Lysimachia vulgaris, Succisa prantensis, Sphagnum sp., très abondant, Polytrichum commune... ainsi que des suintements à Menyanthes trifoliata ou encore à Narthecium ossifragum et Erica tetralix et des jonchaies acutiflores.
Vaccinium oxycoccos s'étend sur les sphaignes.
- des groupements de fougères au pied du versant exposé au nord avec Dryopteris carthusiana, D. dilatata, Blechnum spicant, Oreopteris limbosperma.
C. Divers
L'étang provenant de l'élargissement de la noue abrite Elodea nuttallii, Hydrocharis morsus-ranae, Stratiotes aloides,... espèces sans doute introduites.
Sous une clôture broutée par le bétail (flore des barbelés = prikkeldraadflora) on note Arnica montana, Stachys officinalis, Campanula rotundifolia, Potentilla erecta, Galium saxatile, Hieracium pilosella, Sanguisorba officinalis, Alchemilla glabra,...

Monument naturel

L'orpaillage a été très important dans la région et des tertres existent encore à différents endroits de la vallée. Barrage et tuf alimentant une usine électrique.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

D'après Ferraris le site était jadis occupé par des prairies incluses dans des bois.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).