Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

11 - Réserve naturelle de Dourbes

Site protégé : Réserve naturelle privée

Surface SIG :201.65 ha
Coordonnées :X Lambert :166500 - Y Lambert : 85800
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette réserve naturelle est constituée de deux sites calcaires majeurs de Wallonie : la Montagne-aux-Buis, surnommée localement le jardin des fleurs sauvages, et la Roche à Lomme qui mérite tout autant cette appellation flatteuse. Ces deux imposantes collines dominent de toute leur hauteur la vallée de l'Eau Blanche, au point de confluence avec l'Eau Noire, là où naît le Viroin. On y rencontre une mosaïque de végétations calcicoles d'une diversité et d'une richesse floristique tout à fait exceptionnelles. Anémone pulsatille (Anemone pulsatilla), orchis odorant (Gymnadenia odoratissima), véronique couchée (Veronica prostrata subsp. scheereri), géranium sanguin (Geranium sanguineum) sont quelques-unes des raretés que l'on peut croiser sur ces terrains rocailleux et arides et qui ont attiré des générations de naturalistes. Mais ce qui impressionne en premier lieu le promeneur, ce sont les sous-bois impénétrables dominés par le buis (Buxus sempervirens), un arbuste à feuillage persistant très décoratif qui, par ses floraisons printanières, embaume littéralement l'atmosphère locale. D'autres sites moins connus font également partie de cette réserve gérée par Ardenne et Gaume : le Tienne Pelé, la Haute Roche, le Lineri et Walleu.

Carto

Protection

Propriétaire(s) :

Commune de Viroinval.

Type de site protégé :Réserve naturelle privée
Année de création :1996
Type de contrat :

Contrat de location signé le 30 septembre 1996 à Nismes entre la commune de Viroinval et l'asbl Ardenne et Gaume, d'une durée de 30 ans (fin en 2026).

Historique de création :

Les réserves naturelles du Viroin ont été constituées successivement de 1960 à 1968 par des baux passés entre Ardenne et Gaume et les anciennes communes de Dourbes, Nismes et Olloy. L'ensemble s'étendait alors sur 505ha 49a 43ca.
Actuellement, environ la moitié de cette superficie possède le statut de réserve domaniale tandis que les terrains situés sur l'ancienne commune de Dourbes sont encore gérés par Ardenne et Gaume suite au renouvellement de la location en 1996 et ce pour une période de 30 ans.

Conservation

Conservateur

Léon Woué, Centre Marie-Victorin, rue des Ecoles 21, 5670 Vierves-sur-Viroin (tél. : 060/39.98.78).

Objectifs de conservation

Protection d'un ensemble exceptionnel de végétations calcicoles comprenant des rochers exposés, pelouses xériques et mésophiles, buxaies, érablières de ravin et hêtraies calcicoles d'un très grand intérêt scientifique et paysager.

Menaces

Recolonisation forestière des pelouses, en particulier par le buis qui présente dans plusieurs sites une vitalité extraordinaire !

Recommandations

Poursuivre la gestion des pelouses calcaires tel que le prévoit le plan de gestion ainsi que l'entretien des layons de chasse, les coupes forestières en rotation ainsi que la remise en valeur des anciennes cultures.
Actualiser les inventaires floristiques et surtout faunistiques, en particulier dans les sites peu parcourus (Lineri, Walleu...), afin d'affiner le plan de gestion et orienter les interventions futures.

Plan de gestion

Un plan de gestion pour les différents sites concernés a été élaboré au cours des années 1990 par les collaborateurs du Centre Marie-Victorin (cf. par exemple HOFMANS & DELESCAILLE, 1991). Il est basé sur de nombreux inventaires botaniques et faunistiques effectués entre 1980 et 1990. Les mesures de gestion déjà appliquées (1988-1990) sur le versant sud de la Montagne-aux-Buis ont donné d'excellents résultats. Ainsi, avec l'aide de plusieurs groupes de naturalistes, environ 1,5 ha de buxaie buissonneuse a été complètement dégagé. C'est la première fois en Belgique que l'on gère ce type de milieu et ce, avec de superbes résultats. En outre, une surface égale de Mesobrometum a pu être restauré durant la même période (1988-1990). Actuellement, des parcelles de pelouses sont entretenues par pâturage ovin. Les branchages sont généralement brulés tandis que les bûches sont entreposées sous forme de tas pour servir de refuge à la faune sapro-xylophage.
D'importantes mesures de gestion ont également été entreprises à la Roche à Lomme. Sur le versant nord des deux sites, il est prévu de laisser évoluer naturellement la forêt (arbres morts sur pieds, arbres tombés ...).
Certains sites forestiers seront par contre laissés tels quels, sans aucune intervention : c'est le cas par exemple de Walleu qui abrite l'une des plus belles érablière de ravin de toute la région.

Accès du public

Accès libre sur les sentiers.

Détails

Cadastres

Commune de Viroinval, section de Dourbes-Nismes, 7ème division, section B: n° 67 ; 8ème division, section B: n° 1, 2, 3a, 62v ; section C: n° 286, 287, 299, 305, 309, 317, 318p, 320, 728e, 728f, 918, 919, 1057, 1058d, 1060, 1056g, 1056h, 1059c.

Surveillance

Surveillance assurée par le personnel scientifique du Centre Marie-Victorin.

Tolérance d'utilisation

Les lieux restent soumis au régime forestier et sont libres de toute autre occupation à l'exception du droit de chasse.

Divers