Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1111 - Tavigny

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Solfagne
Communes :Houffalize
Cantonnements DNF :Vielsalm
Surface :39.40 ha
Coordonnées :X Lambert : 255500 - Y Lambert : 88726
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site de Tavigny englobe plusieurs zones humides se trouvant à proximité des villages de Buret et de Tavigny, sur la commune de Houffalize, pas très loin de la frontière grand-ducale. Plusieurs parcelles constituent la réserve naturelle agréée de Tavigny. La végétation qui a colonisé ces fonds de vallées est typique et comprend des prés de fauche abandonnés à angélique sauvage (Angelica sylvestris) et bistorte (Persicaria bistorta), des bois humides et des taillis de feuillus, des jonchaies à jonc acutiflore (Juncus acutiflorus), des mégaphorbiaies à reine des prés (Filipendula ulmaria), des bas-marais acides à comaret (Comarum palustre), linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium), trèfle d'eau (Menyanthes trifoliata) ou laîche à bec (Carex rostrata). Une orchidée, l'orchis à larges feuilles (Dactylorhiza majalis), est localement présente et ajoute encore de l'intérêt à l'endroit. Le nacré de la bistorte (Boloria eunomia), un papillon de jour à l'écologie spécialisée, est commun dans ces fonds. La pie-grièche grise (Lanius excubitor), la cigogne noire (Ciconia nigra) ou encore le bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus) y sont réguliers, de même que la bécassine des marais (Gallinago gallinago) en passage et durant l'hiver.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • 00 - A compléter

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Tavigny39.4 haHOUFFALIZELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Vielsalm39.4 haMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
318Tavigny2,65 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Emberiza schoeniclusOuiNon
Lanius excubitorOuiOui
Streptopelia turturOuiOui
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Boloria eunomiaOuiOui
Invertébrés - Insectes - Libellules
Calopteryx virgoNonNon
Plantes - Plantes supérieures
Carex vesicaria
Comarum palustre
Dactylorhiza majalis
Eriophorum angustifolium
Menyanthes trifoliata

Commentaires sur la faune

Mammifères : Le chevreuil (Capreolus capreolus), le renard (Vulpes vulpes) et le lièvre (Lepus capensis) sont régulièrement notés sur le site.

Avifaune (recensement 1995) : La tourterelle des bois (Streptopelia turtur), la pie-grièche grise (Lanius excubitor; présence irrégulière), le bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus) et la fauvette grisette (Sylvia communis) sont les nicheurs les plus intéressants du site. La cigogne noire (Ciconia nigra) utilise le site comme terrain d'alimentation. En période de migration, la bécassine des marais (Gallinago gallinago)

Herpétofaune : Pas de données

Odonates : Calopteryx virgo, Enallagma cyathigerum, Pyrrhosoma nymphula

Lepidoptères : Aphantopus hyperantus, Boloria eunomia,

(source : dossier de demande d'agrément, 1996)

Commentaires sur la flore

Carex vesicaria, Comarum palustre, Dactylorhiza majalis, Eriophorum angustifolium, Menyanthes trifoliata
(source : dossier de demande d'agrément, 1996)

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un fond de vallée ardennais de grand intérêt botanique, ornithologique et entomologique, abritant des espèces typiques des prés de fauche humides, des mégaphorbiaies et des bas-marais acides.

Menaces

Changement d'affectation des parcelles : enrésinement des versants et du fond de vallée, remblayage ou drainage de zones humides, creusement d'étangs de pêche, installation de chalets de vacances...
Abandon de la gestion traditionnelle extensive : prolifération de la mégaphorbiaie au détriment des communautés vivantes des prés humides et des bas-marais acides, fermeture paysagère de la vallée due à une prolifération des fourrés de saules en plaine alluviale...

Recommandations

- agrandissement et consolidation de la réserve naturelle par l'acquisition de parcelles supplémentaires ;
- développement et recherche de nouveaux partenariats pour la gestion de la réserve naturelle par le pâturage extensif.

Plan de gestion

Le plan de gestion de la réserve naturelle RNOB de Tavigny vise la restauration / la restauration des groupements de prés humides et de bas-marais acides. La gestion vise également le maintien d'un paysage ouvert, favorable aux oiseaux nicheurs des prairies.
Les résineux encore présents sur les parcelles appartenant à la réserve naturelle seront totalement éliminés. L'extension des boules de saule sera contrôlée par le débroussaillage. Seuls quelques taillis seront laissés à leur évolution spontanée.
La principale méthode de gestion récurrente appliquée à l'heure actuelle est la fauche tardive des prés humides. Au fur et à mesure que de nouveaux achats de terrain viendront compléter la réserve naturelle, certains blocs de parcelles pourront également faire l'objet d'une gestion par le pâturage estival à l'aide de races rustiques de bovins ou d'équins.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

Le site se trouve au sud et au sud-est de Tavigny, sur la commune de Houffalize, à proximité des villages de Boeur et de Buret, non loin de la frontière luxembourgeoise. Les ruisseaux qui s'écoulent dans cette région rejoignent l'Ourthe orientale pas très loin de là. Le site fait donc partie du bassin de la Meuse et du district phytogéographique ardennais. L'altitude est de l'ordre de 440 mètres.

Le site de Tavigny est inclus dans la Zone de protection Spéciale 'Les Deux Ourthes', désignée en application de la directive européenne 79/409.

Description biologique

Les prés humides qui constituent la réserve naturelle de Tavigny s'étirent le long d'un ruisseau et se fondent dans un paysage mollement ondulé constitué de pessières, de pâtures et de cultures diverses. La végétation de la réserve est très diversifiée. On y trouve:

- des prairies pâturées envahies par Juncus effusus, où ça et là apparaissent Juncus acutiflorus, Caltha palustris, Ranunculus acris, R. flammula, Lotus pedunculatus ...

- des prairies humides abandonnées à Persicaria bistorta, Angelica sylvestris, Deschampsia cespitosa, Caltha palustris, Valeriana repens, Stellaria alsine ...

- des groupements des bas-marais acides à Juncus acutiflorus, Carex rostrata, Equisetum fluviatile, Viola palustris, Comarum palustre et Menyanthes trifoliata, où l'on trouve également Eriophorum angustifolium et Dactylorhiza majalis.

- des mégaphorbiaies à Filipendulia ulmaria, Angelica sylvestris, Epilobium angustifolium et Urtica dioica.

- quelques parcelles sont occupées par un bois dont la strate muscinale est très développée; c'est un bois lâche de saules, de bouleaux, de trembles, de chênes avec quelques sureaux à grappe et sorbiers.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

La plupart des terrains qui constituent ces sites sont en fait ceux qui ont échappé à la reconversion agricole et forestière des cinquante dernières années. Les prairies semi-naturelles acquises par les RNOB, étaient, avant la mécanisation agricole, exploitées extensivement en vue de la production de foin, aujourd'hui elles sont abandonnées, d'une grande richesse biologique et progressivement envahies par des végétaux ligneux.

Divers

Sources

RNOB

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA

Date de la dernière modification de la fiche

2015-09-21