Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1140 - Vivi des Bois

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Bochamp
Communes :Philippeville
Cantonnements DNF :Philippeville
Surface :126.90 ha
Coordonnées :X Lambert : 163162 - Y Lambert : 90622
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site s'étend en Fagne de l'Entre-Sambre-et-Meuse, entre Roly et Fagnolle, le long du Ruisseau d'Ingremé. Il est constitué d'une remarquable mosaïque de groupements végétaux, comprenant une importante magnocariçaie d'environ deux hectares, des prairies humides à oenanthe fistuleuse et populage, des mégaphorbiaies à reine des prés, des roselières à phragmite et baldingère, des prairies humides peu ou moyennement amendées, des prés de fauche oligotrophes (Molinion), riche en espèces rares, des landes mésotrophes (Calluno-Genistion), des prairies améliorées plus banales, des haies, des lisères forestières, des fragments d'aulnaie, de saussaie et de chênaie-charmaie. La faune est très riche avec notamment de belles densités de pie-grièche écorcheur.Plusieurs parcelles pour une superficie de près de 20 hectares constituent la réserve naturelle agréée du Vivi des Bois, le reste du site étant compris dans une vaste zone Natura 2000.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • H0 - Fagne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Fagnolle1.03 haPHILIPPEVILLENAMUR
Roly125.88 haPHILIPPEVILLENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Philippeville126.9 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

Réserves Naturelles RNOB - Natagora.

Privé(s) Non  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Marc LAMBERT, 25 rue des Jardins, 5660 Mariembourg (tél. 060/31.33.77)

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6721Vivi des Bois19.0053 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Felis silvestrisOuiNon2000M. Lambert, B. Philippart
Lepus europaeusNonNon2000M. Lambert, B. Philippart
Martes martesOuiNon2000M. Lambert, B. Philippart
Meles melesOuiNon2000M. Lambert, B. Philippart
Micromys minutusNonNon2000M. Lambert, B. Philippart
Neomys fodiensOuiNon2000M. Lambert, B. Philippart
Putorius putoriusNonNon2000M. Lambert, B. Philippart
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Accipiter gentilisOuiNonNicheur2000M. Lambert
Accipiter nisusOuiNonNicheur2000M. Lambert
Acrocephalus palustrisOuiNonNicheur2000M. Lambert
Alauda arvensisOuiNonNicheur2000M. Lambert
Anthus pratensisOuiOuiNicheur (2-3 couples)2000M. Lambert
Anthus spinolettaOuiNonMigrateur et hivernant (dortoir)2000M. Lambert
Anthus trivialisOuiNonNicheur (8 couples)2000M. Lambert
Asio otusOuiNon2000M. Lambert
Coturnix coturnixOuiNonNicheur irrégulier2000M. Lambert
Cuculus canorusOuiOuiNicheur2000M. Lambert
Dendrocopos minorOuiNonNicheur2000M. Lambert
Dryocopus martiusOuiNonNicheur dans les environs2000M. Lambert
Emberiza schoeniclusOuiNonNicheur (4-5 couples)2000M. Lambert
Falco subbuteoOuiNonMigrateur ou estivant régulier2000M. Lambert
Hippolais polyglottaOuiNonNicheur2000M. Lambert
Lanius collurioOuiNonNicheur (10 couples)2000M. Lambert
Lanius excubitorOuiOuiHivernant régulier2000M. Lambert
Locustella naeviaOuiNonNicheur (2-3 couples)2000M. Lambert
Luscinia megarhynchosOuiNonNicheur2000M. Lambert
Oriolus oriolusOuiOuiNicheur2000M. Lambert
Pernis apivorusOuiNon2000M. Lambert
Phoenicurus phoenicurusOuiNonNicheur2000M. Lambert
Picus viridisOuiNonNicheur2000M. Lambert
Rallus aquaticusOuiNonNicheur possible2000M. Lambert
Saxicola torquatusOuiNonNicheur (7 couples)2000M. Lambert
Scolopax rusticolaNonNonNicheur (Bois de Fagne)2000M. Lambert
Strix alucoOuiNonNicheur2000M. Lambert
Vanellus vanellusOuiNonNicheur (jusqu'en 1996)2000M. Lambert
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Pelophylax kl. esculentus2000M. Lambert
Rana temporariaOuiNon2000M. Lambert
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2000M. Lambert
Natrix natrixOuiOui2000M. Lambert
Zootoca viviparaOuiNon2000M. Lambert
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura irisNonNonmax. 1 ex.2003GT Lycaena (T. Kinet)
Aporia crataegiNonNonmax. 3 ex.2000GT Lycaena
Argynnis paphiaNonNonmax. 1 ex.2003GT Lycaena (B. Philippart, T. Kinet)
Boloria seleneNonNonmax. 3 ex.2004GT Lycaena
Brenthis inoNonNonmax. 20 ex.2007GT Lycaena
Carterocephalus palaemonNonNonmax. 1 ex.1996GT Lycaena (L. Mousson)
Issoria lathoniaOuiNonmax. 1 ex.2006GT Lycaena (G. Motte)
Leptidea sinapisNonNonmax. 4 ex.2007GT Lycaena
Limenitis camillaNonNonmax. 2 ex.2006GT Lycaena
Lycaena tityrusNonNonmax. 2 ex.2004GT Lycaena (L. Mousson, V. Fichefet)
Melanargia galatheaNonNonmax. 10 ex.2004GT Lycaena
Melitaea athaliaOuiOuimax. 13 ex.2006AGT Lycaena (V. Fichefet, T. Kinet)
Melitaea diaminaNonNonmax. 5 ex.2007GT Lycaena (G. Motte, T. Kinet)
Satyrium pruniNonNonmax. 20 ex.2006GT Lycaena (V. Fichefet, T. Kinet)
Invertébrés - Insectes - Libellules
Gomphus pulchellusNonNon1997GT Gomphus (B. Philippart et al.)
Sympetrum flaveolumNonOui1997GT Gomphus (B. Philippart et al.)
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Coccinelles
Anisosticta novemdecimpunctata2 ex.2000G.T. Coccinula (obs. O. Decocq)
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Conocephalus dorsalis2000M. Lambert
Conocephalus fuscus2000M. Lambert
Gomphocerippus rufus2000M. Lambert
Leptophyes punctatissima2000M. Lambert
Metrioptera brachyptera2000M. Lambert
Stethophyma grossum2000M. Lambert
Plantes - Plantes supérieures
Agrimonia procera2000M. Lambert, JL Gathoye
Allium ursinum2000M. Lambert, JL Gathoye
Carex hostiana2000M. Lambert, JL Gathoye
Carex riparia2000M. Lambert, JL Gathoye
Carex tomentosa2000M. Lambert, JL Gathoye
Carex vesicaria2000M. Lambert, JL Gathoye
Colchicum autumnale2000M. Lambert, JL Gathoye
Dactylorhiza fuchsii2000M. Lambert, JL Gathoye
Dactylorhiza maculata> 50 pieds2000M. Lambert, JL Gathoye
Dactylorhiza majalis> 1500 pieds2000M. Lambert, JL Gathoye
Genista tinctoria2000M. Lambert, JL Gathoye
Geum rivale2000M. Lambert, JL Gathoye
Hordeum secalinum2000M. Lambert, JL Gathoye
Inula salicinaPlusieurs ares !2000AM. Lambert, JL Gathoye
Myosotis discolor2000M. Lambert, JL Gathoye
Oenanthe fistulosa> 50 pieds2000M. Lambert, JL Gathoye
Orchis mascula20 pieds2000M. Lambert, JL Gathoye
Salix atrocinerea2000M. Lambert, JL Gathoye
Scorzonera humilis2000M. Lambert, JL Gathoye
Selinum carvifolia2000M. Lambert, JL Gathoye
Senecio aquaticus2000M. Lambert, JL Gathoye
Silaum silaus2000M. Lambert, JL Gathoye
Succisa pratensis2000M. Lambert, JL Gathoye

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 2

Commentaires sur la faune

Mammifères (données M. Lambert et B. Philippart): Sus scrofa, Capreolus capreolus, Lepus europaeus, Vulpes vulpes, Putorius putorius, Martes martes, Felis sylvestris, Sciurus vulgaris, Micromys minutus, Talpa europaea, Neomys fodiens.

Avifaune nicheuse (données M. Lambert): Accipiter nisus, Acrocephalus palustris, Alauda arvensis, Anthus pratensis, Anthus trivialis, Asio otus, Coturnix coturnix (nicheur irrégulier), Dendrocopos minor, Emberiza schoeniclus, Hippolais polyglotta, Lanius collurio, Lanius excubitor (hivernant - à niché), Locustella naevia, Luscinia megarhynchos, Oriolus oriolus, Pernis apivorus, Picus viridis, Saxicola torquata, Scolopax rusticola, Strix aluco, Vanellus vanellus (à niché jusque 1996).
Le chant du râle des genêts (Crex crex) a été entendu à proximité du site ces dernières années, sans qu'une nidification n'ait pu être prouvée. L'engoulevent (Caprimulgus europaeus) a été observé en été 1997.

Reptiles (données M. Lambert): Anguis fragilis, Natrix natrix, Zootoca vivipara.

Amphibiens (données M. Lambert): Bufo bufo, Pelophylax kl. esculentus, Rana temporaria.

Lepidoptères (données GT Lycaena): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Apatura iris, Apatura ilia, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Argynnis paphia, Brenthis ino, Carterocephalus paleamon, Boloria selene, Coenonympha pamphilus, Colias hyale, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Issoria lathonia, Leptidea sinapis, Limenitis camilla, (Limenitis populi cf demande d'agrémént), Lycaena phlaeas, Lycaena tityrus, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Melitaea diamina, Melitaea athalia, Melitaea aurelia (donnée à confirmer !), Neozephyrus quercus, Ochlodes sylvanus, Papilio machaon, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Pyronia tithonus, Satyrium pruni, Thymelicus lineolus, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Orthoptères (données M. Lambert): Chorthippus biguttulus, Chorthippus brunneus, Chorthippus parallelus, Chrysochraon dispar, Conocephalus fuscus, Conocephalus dorsalis, Gomphocerippus rufus, Leptophyes punctatissima, Meconema thalassinum, Omocesus viridulus, Metrioptera brachyptera, Pholidoptera griseoaptera, Stethophyma grossum, Tettigonia viridissima.

Odonates (données GT Gomphus): Aeshna mixta, Anax imperator, Calopteryx splendens, Calopteryx virgo, Gomphus pulchellus, Libellula depressa, Platycnemis pennipes, Sympetrum flaveolum.

Coccinelles (données GT Coccinula): Anisosticta novemdecimpunctata, Aphidecta obliterata, Coccinella septempunctata, Psyllobora vigintiduopunctata, Subcoccinella vigintiquatuorpunctata, Tytthaspis sedecimpunctata.

Commentaires sur la flore

Phanérogames (données demande d'agrément, 1998-2000): Achillea millefolium, Achillea ptarmica, Agrimonia eupatoria, Agrimonia procera, Agrostis capillaris, Agrostis stolonifera, Ajuga reptans, Alchemilla xanthochlora, Alliaria petiolata, Allium oleraceum, Allium ursinum, Alnus glutinosa, Alopecurus pratensis, Anemone nemorosa, Angelica sylvestris, Anthoxanthum odoratum, Anthriscus sylvestris, Arctium lappa, Arrhenatherum elatius, Artemisia vulgaris, Arum maculatum, Avenula pubescens, Betula pendula, Brachypodium sylvaticum, Briza media, Bromus hordeaceus, Bromus racemosus, Calamagrostis epigejos, Calluna vulgaris, Caltha palustris, Calystegia sepium, Cardamine pratensis, Carex acuta, Carex acutiformis, Carex cuprina, Carex disticha, Carex flacca, Carex hirta, Carex hostiana, Carex nigra, Carex ovalis, Carex panicea, Carex riparia, Carex spicata, Carex tomentosa, Carex vesicaria, Carpinus betulus, Centaurea jacea, Centaurea jacea subsp. grandiflora (= thuilleri), Cerastium fontanum, Chaerophyllum temulum, Cirsium arvense, Cirsium palustre, Colchicum autumnale, Convolvulus arvensis, Cornus sanguinea, Crataegus monogyna, Crepis biennis, Cruciata laevipes, Cynosurus cristatus, Dactylis glomerata, Dactylorhiza majalis, Dactylorhiza fuchsii, Dactylorhiza maculata, Deschampsia cespitosa, Epilobium hirsutum, Epilobium parviflorum, Epilobium roseum, Epilobium tetragonum, Equisetum palustre, Festuca arundinacea, Festuca pratensis, Festuca rubra, Filipendula ulmaria, Fragaria vesca, Fumaria officinalis, Galeopsis tetrahit, Galium aparine, Galium mollugo, Galium palustre, Galium verum, Genista tinctoria, Geranium dissectum, Geranium robertianum, Geum rivale, Glechoma hederacea, Heracleum mantegazzianum, Heracleum sphondylium, Holcus lanatus, Hordeum secalinum, Hypericum dubium, Hypericum perforatum, Hypericum tetrapterum, Inula salicina, Iris pseudacorus, Juncus acutiflorus, Juncus articulatus, Juncus conglomeratus, Juncus effusus, Juncus inflexus, Kickxia elatine, Knautia arvensis, Lamium galeobdolon, Lathyrus linifolius, Lathyrus pratensis, Leucanthemum vulgare, Ligustrum vulgare, Linaria vulgaris, Lolium perenne, Lotus corniculatus, Lotus pedunculatus, Luzula campestris, Lychnis flos-cuculi, Lycopus europaeus, Lysimachia nummularia, Lysimachia vulgaris, Lythrum salicaria, Malva moschata, Mentha aquatica, Molinia caerulea, Myosotis arvensis, Myosotis discolor, Myosotis laxa subsp. cespitosa, Myosotis scorpioides, Oenanthe fistulosa, Orchis mascula, Persicaria amphibia, Phalaris arundinacea, Phleum pratense, Phragmites australis, Pimpinella saxifraga, Plantago lanceolata, Plantago major, Poa pratensis, Poa trivialis, Polygonatum multiflorum, Populus tremula, Potentilla anserina, Potentilla erecta, Potentilla reptans, Primula elatior, Primula veris, Prunella vulgaris, Prunus spinosa, Pyrus communis, Quercus petraea, Quercus robur, Ranunculus acris, Ranunculus auricomus, Ranunculus ficaria, Ranunculus flammula, Ranunculus repens, Rhinanthus minor, Rosa arvensis, Rosa canina, Rubus sp., Rumex acetosa, Rumex conglomeratus, Rumex crispus, Rumex obtusifolius, Salix atrocinerea, Salix aurita, Salix caprea, Salix cinerea, Salix x multinervis, Salix viminalis, Sambucus nigra, Scirpus sylvaticus, Scorzonera humilis, Scrophularia nodosa, Scutellaria galericulata, Selinum carvifolia, Senecio aquaticus, Senecio erucifolius, Senecio viscosus, Silaum silaus, Sonchus arvensis, Stellaria graminea, Stellaria holostea, Stachys officinalis, Stachys palustris, Succisa pratensis, Taraxacum sp., Tragopogon pratensis, Trifolium dubium, Trifolium medium, Trifolium pratense, Trifolium repens, Trisetum flavescens, Tussilago farfara, Urtica dioica, Valeriana dioica, Valeriana repens, Veronica chamaedrys, Veronica serpyllifolia, Viburnum opulus, Vicia cracca, Vicia hirsuta, Vicia sativa subsp. nigra, Vicia sepium, Vicia tetrasperma, Viola canina, Viola hirta, Viola riviniana.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un ensemble de milieux semi-naturels de grand intérêt botanique, entomologique et ornithologique, représentatifs de la Fagne schisteuse de l'Entre-Sambre-et-Meuse : prairies de fauche, magnocariçaies, roselières et prés humides, landes sèches mésotrophes etc. Les acquisitions de plusieurs parcelles importantes ont eu lieu dans le cadre du programme Life 'Râle des Genêts'.

Menaces

Changement d'affectation des parcelles : enrésinement des prairies, remblayage ou draînage de zones humides, creusement d'étangs de pêche...
Abandon de la gestion traditionnelle extensive : prolifération de la mégaphorbiaie au détriment des communautés vivantes des prés humides et des cariçaies, prolifération des fourrés de saules ...
Récolte d'animaux et de plantes rares par des collectionneurs : insectes et orchidées

Recommandations

- agrandissement et consolidation de la réserve naturelle par l'acquisition de parcelles supplémentaires ;
- développement de partenariats pour la gestion de la réserve naturelle par le pâturage extensif à l'aide de bovins et d'équins.

Plan de gestion

Les mesures de gestion viseront essentiellement :
- à restaurer les groupements végétaux semi-naturels caractéristiques;
- à enrayer les processus de recolonisation forestière;
- à favoriser les strates herbacées hautes pour le râle des genets (Crex crex);
- à restaurer les conditions d'existence du damier de la succise (Eurodryas aurinia);
- à maintenir, sans intervention certaines zones boisées;
- à renforcer et entretenir les haies limitantes;
- à créer et gérer de nouvelles mares.
Diverses mesures de restauration ont déjà été entreprises sur les terrains de la réserve naturelle : coupes d'épicéas et nettoyage des fonds de bois, débroussaillage...
L'ensemble des prairies de la réserve sont actuellement fauchés par contrat d'entreprise et cela depuis quelques saisons. Le fauchage mécanique tardif avec exportation des produits de fauche vise à diminuer le niveau trophique élevé des prairies et d'exporter le maximum de nutriments; ceci dans le but de retrouver à long terme une végétation plus diversifiée. La fauche sera toujours réalisée après le 15 juillet. Le pâturage du regain est pratiqué sur certaines parcelles.
A plus long terme, une gestion par le pâturage extensif au moyen de bovins ou d'équins pourrait être éventuellement envisagée sur une partie de la réserve. Ce pâturage sera programmé durant la période s'étalant de septembre à février et s'effectuerait en rotation avec d'autres sites. Dans cette optique, il faudra clôturer les terrains concernés.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Le site du Vivi des Bois est facilement accessible en raison de sa situation en bordure de la route entre Roly et Fagnolles. Le public y est informé à l'aide de panneaux didactiques placés par Réserves Naturelles RNOB.

Détails

Description physique

Le Vivi des Bois se trouve dans la dépression de la Fagne du Massif de Philippeville, à cheval sur les anciennes communes de Roly et de Fagnolle. Il est traversé par le Ruisseau du Fond d'Ingremé, dépendant de l'Hermeton (bassin de la Meuse).

Le socle géologique est constitué de schistes verdâtres du Famennien inférieur (Fa 1a, assise de Senzeille). Ces schistes, pouvant être plus ou moins calcarifères, donnent naissance à des sols argileux, lourds et imperméables, alternativement gorgés d'eau en hiver et desséchés en été.

Les abords du ruisseau du Fond d'Ingremé reposent par contre sur des alluvions modernes des vallées (alm).

Les terrains sont bordés à l'ouest par la route Fagnolle-Roly, au sud par le ruisseau du Fond d'Ingremez et le bois du Fond d'Ingremez. L'ensemble du site s'intègre une plaine bocagère limitée au nord par le relief coiffé des bois Jean Mouton et des Aises et au sud et à l'est par le bois 'Fonds d'Ingremez.

D'un point de vue phytogéographique, le Vivi des Bois fait partie du district mosan.

Description biologique

Le site - tout au moins les parcelles en réserve naturelle - a été décrit dans les dossiers de demandes d'agrément successifs (RNOB 1992-1998-2000). Les groupements végétaux les plus caractéristiques sont :

1 - la prairie maigre à primevère officinale et colchique, disséminée par fragments dans l'ensemble du site; le cortège comprend Alopecurus pratensis, Anthoxanthum odoratum, Lotus corniculatus, Arrhenatherum elatius, Colchicum autumnale, Senecio erucifolius, Agrostis capillaris, Primula veris, Avenula pubescens, Cardamine pratensis, Briza media, Festuca rubra, Veronica chamaedrys, Poa pratensis, Carex cuprina, Carex disticha, Lathyrus pratensis, Plantago lanceolata, Carex hirta, Achillea millefolium, Agrimonia eupatoria, Potentilla erecta, Rumex acetosa, Selinum carvifolia, Hypericum perforatum, Leucanthemum vulgare, Fragaria vesca, etc.
Ce groupement héberge par ailleurs le joyaux botanique du site, Inula salicina, couvrant ici plusieurs ares, ainsi que deux orchidées: Orchis mascula (une vingtaine de plantes) et Dactylorhiza majalis (une centaine de pieds).

2 - la prairie oligotrophe humide du Molinion, au cortège riche comportant notamment Achillea ptarmica, Silaum silaus, Agrostis capillaris, Ajuga reptans, Ranunculus flammula, Alchemilla xanthochlora, Anthxanthum odoratum, Carex disticha, Carex flacca, Carex hostiana, Molinia caerulea, Carex nigra, Carex panicea, Carex tomentosa, Potentilla erecta, Centaurea jacea subsp. grandiflora, Luzula campestris, Stachys officinalis, Cerastium fontanum, Selinum carvifolia, Cirsium palustre, Colchicum autumnale, Ranunculus acris, Galium palustre, Geul rivale, Juncus effusus, Juncus inflexus, Hypericum dubium, Lotus pedunculatus, Succisa pratensis, Lychnis flos-cuculi, Valeriana dioica, Dactylorhiza majalis, Scorzonera humilis, Lysimachia nummularia, ...
La population de Dactylorhiza majalis est remarquable (plus de 1200 pieds), tandis que deux autres orchidées sont présentes: Orchis mascula et Dactylorhiza maculata (quelques dizaines).

3 - la magnocariçaie humide, occupant les sols gorgés d'eau pratiquement toute l'année, caractérisée par la dominance de grands Carex; ce groupement s'étend sur environ deux hectares, surtout en rive gauche du Ruisseau du Fond d'Ingremé; on y observe surtout Carex acutiformis accompagné de Carex riparia, Carex acuta, Carex nigra, Carex vesicaria, ainsi que diverses autres plantes hygrophiles comme Angelica sylvestris, Lysimachia vulgaris, Calystegia sepium, Persicaria amphibia, Oenanthe fistulosa, Scutellaria galericulata, Urtica dioica, Juncus conglomeratus, Mentha aquatica, Cirsium palustre, Epilobium parviflorum, Epilobium hirsutum, Valeriana repens, Equisetum palustre, Lythrum salicaria, Myosotis scorpioides, Stachys palustris, etc.

4 - la cariçaie sur sol plus modérément humide où Carex acutiformis est moins abondant que dans la magnocariçaie et dans laquelle les éléments des prés de fauche sont mieux représentés : Achillea millefolium, Agrostis stolonifera, Ajuga reptans, Alopecurus pratensis, Heracleum sphondylium, Stellaria graminea, Rumex conglomeratus, Poa trivialis, Ranunculus repens, Taraxacum sp., Cirsium arvense, Lathyrus pratensis, Phleum pratense, Plantago major, Silaum silaus, Holcus lanatus, Potentilla reptans, Galium mollugo, Cruciata laevipes, Festuca pratensis, etc.

5 - des roselières à Phragmites australis et à Phalaris arundinacea, groupements couvrant d'assez vastes surfaces et tendant à pénétrer la magnocariçaie;

6 - la prairie mésophile fauchée et/ou pâturée, plus ou moins fertilisée, à Alopecurus pratensis, Holcus lanatus, Arrhenatherum elatius, Trisetum flavescens, Cynosurus cristatus, Trifolium repens, Lolium perenne, Agrostis capillaris, Bromus hordeaceus, Bromus racemosus, Festuca arundinacea, Carex hirta, Lychnis flos-cuculi, Plantago lanceolata, Rumex crispus, Juncus effusus, Trifolium pratense, Vicia cracca, Rhinanthus minor, Pimpinella saxifraga, Ranunculus acris, Convolvulus arvensis, etc.

7 - des saulaies, localisées en lisière des plantations d'épicéas, sans doute à l'emplacement d'anciennes prairies de fauche, formées de Salix aurita, Salix caprea, Salix cinerea, Salix x multinervis, Salix atrocinerea, et, en sous-bois: Angelica sylvestris, Arum maculatum, Cirsium palustre, Filipendula ulmaria, Galium aparine, Galium mollugo, Glechoma hederacea, Lysimachia nummularia, Ranunculus ficaria, Rumex conglomeratus, Tussilago farfara, Urtica dioica, ...

8 - l'aulnaie rivulaire à Alnus glutinosa, Populus tremula, Crataegus monogyna, Viburnum opulus, Salix viminalis, Cornus sanguinea, Valeriana repens, Prunus spinosa, Allium ursinum, Caltha palustris, Primula elatior, Lamium galeobdolon, Ranunculus auricomus, etc.

9 - la chênaie-charmaie famennienne, caractérisée par Quercus robur, Carpinus betulus, Betula pendula, Scrophularia nodosa, Cornus sanguinea, Alliaria petiolata, Prunus spinosa, Lathyrus linifolius var. montanus, Crataegus monogyna, Ligustrum vulgare, Stellaria holostea, Viburnum opulus, Carex flacca, etc. ;

10 - les haies, bordant la plupart des parcelles, représentent un élément paysager remarquable de la plaine du Vivi: elles sont constituées de Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Rosa canina, Salix cinerea, Quercus robur, Pyrus communis, etc. ;

11 - la lande mésotrophe représentée par un fragment rassemblant Calluna vulgaris, Potentilla erecta, Stachys officinalis, Danthonia decumbens, Lathyrus linifolius, Veronica officinalis, Polygala vulgaris, Viola canina, ...

En outre, il existe :

- une ancienne plantation d'épicéas, acquise en 1995 et mise à blanc l'année suivante. Bordée par une relique de pré du Molinion et d'une lande à callune mésotrophe, la coupe montrait à l'époque Agrimonia eupatoria, Alliaria petiolata, Cirsium arvense, Galium aparine, Phleum pratense, Ranunculus acris, Artemisia vulgaris, Fumaria officinalis, Senecio viscosus, Geranium robertianum, Viola hirta, Fragaria vesca, Heracleum sphondylium, Urtica dioica, etc.

- une friche installée sur une ancienne parcelle cultivée en lisière sud du Bois Jean Mouton, montre Heracleum sphondylium, Prunus spinosa, Silaum silaus, Rumex acetosa, Agrimonia eupatoria, Vicia tetrasperma, Vicia cracca, Holcus lanatus, Galium aparine, ...

- de petites zones de schistes affleurants dans les prairies, avec entre autre Myosotis discolor et Stachys arvensis.

Faune (Marc LAMBERT)

La plaine bocagère dans laquelle s'inscrit le Vivi des Bois est considérée sur le plan régional comme un haut lieu pour l'avifaune.

Les haies vives et les parcelles boisées (saussaie, chênaie-charmaie, aulnaie) sont occupées par diverses espèces nicheuses comme la mésange charbonnière (Parus major), la mésange boréale (Parus montanus), la mésange nonnette (Parus palustris), la mésange à longue queue (Aegithalos caudatus), la grive draine (Turdus viscivorus), la grive muscicienne (Turdus philomelos), le troglodyte (Troglodytes troglodytes), l'accenteur mouchet (Prunella modularis), le grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla), le pouillot fitis (Phylloscopus trochilus), la fauvette des jardins (Sylvia borin), la fauvette grisette (Sylvia communis), la fauvette babillarde (Sylvia curruca), l'hypolais polyglotte (Hippolais polyglotta), le bruant jaune (Emberiza citrinella), le rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos), la linotte mélodieuse (Carduelis cannabina), le bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula), etc.

Le pic vert (Picus viridis) et le pic épeichette (Dendrocopos minor) sont installés dans les bosquets et l'aulnaie rivulaire. Le pic noir (Dryocopus martius) est fréquemment entendu dans les bois proches. Le loriot (Oriolus oriolus) se cantonne régulièrement dans les peupleraies voisines.

Les parcelles en réserve ainsi que le reste de la plaine accueillent de nombreux autres oiseaux reproducteurs: le pigeon ramier (Columba palumbus), la tourterelle des bois (Streptopelia turtur), le coucou gris (Cuculus canorus), le pic épeiche (Dendrocopos major), la grive litorne (Turdus pilaris), le rougequeue noir (Phoenicurus ochruros), le rougequeue à front blanc (Phoenicurus phoenicurus), le grosbec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes), le chardonneret élégant (Carduelis carduelis), le moineau friquet (Passer montanus), le gobemouche gris (Muscicapa striata), la rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris), la locustelle tachetée (Locustella naevia), le bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus), la pie-grièche écorcheur (Lanius collurio) (certaines années jusqu'à 10 couples !), le tarier pâtre (Saxicola torquata), le pipit des arbres (Anthus trivialis), le pipit des prés (Anthus pratensis), l'alouette des champs (Alauda arvensis), etc.

Le râle des genêts (Crex crex), dont les effectifs wallons sont actuellement très faibles, s'est cantonné à plusieurs reprises dans la plaine du Vivi.

Parmi les rapaces présents dans la campagne environnante ou qui nichent dans les bois contigus à la réserve, figurent notamment l'autour (Accipiter gentilis) et son petit cousin l'épervier (Accipiter nisus), la buse variable (Buteo buteo), la bondrée apivore (Pernis apivorus), le faucon crécerelle (Falco tinnunculus), la chouette hulotte (Strix aluco), la chouette chevêche (Athene noctua), le hibou moyen-duc (Asio otus) dans les pessières. On signale aussi occasionnellement le hibou des marais (Asio flammeus) qui a tenté de nicher dans la plaine en 1992.

Diverses autres espèces sont vues plus ou moins régulièrement de passage ou en hivernage: le milan royal (Milvus milvus), le faucon émerillon (Falco columbarius), le faucon hobereau (Falco subbuteo), le balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus), le busard Saint-Martin (Circus cyaneus), le busard des roseaux (Circus aeruginosus), le bruant proyer (Emberiza calandra), le tarier des prés (Saxicola rubetra), le héron cendré (Ardea cinerea), la bécassine des marais (Gallinago gallinago), le pipit spioncelle (Anthus spinoletta), la pie-grièche grise (Lanius excubitor) (nicheuse non loin du Vivi en 1986-87), le vanneau huppé (Vanellus vanellus) (nicheur dans la plaine jusque 1996), le pluvier doré (Pluvialis apricaria), etc.

On demeure encore peu documenté sur faune mammalogique locale, en raison de la discrétion et des moeurs nocturnes de la plupart des espèces. Le sanglier (Sus scrofa), le chevreuil (Capreolus capreolus) et le renard roux (Vulpes vulpes) sont très réguliers. Le putois (Mustela putorius), la martre des pins (Martes martes), le chat sylvestre (Felis sylvestris), l'écureuil roux (Sciurus vulgaris), le lièvre (Lepus europaeus), le rat des moissons (Micromys minutus), la musaraigne aquatique (Neomys fodiens) et la taupe (Talpa europaea) sont les autres mammifères observés dans le site.

Parmi les invertébrés, groupe extrêmement vaste constituant certainement l'essentiel des espèces animales, on évoquera notamment la présence d'au moins 42 espèces de papillons de jour, dont plusieurs peu communes comme le damier noir (Melitaea diamina), le petit collier argenté (Boloria selene), le damier athalie (Melitaea athalia), le thécla du coudrier (Satyrium pruni).

La phragmitaie est habitée par une coccinelle spécialisée, la coccinelle des roseaux (Anisosticta novemdecimpunctata), une espèce localisée et légalement protégée en Wallonie.

Un minuscule escargot se cantonne lui dans la cariçaie marécageuse: il s'agit de Vertigo antivertigo, dont la présence indique souvent un milieu humide bien préservé.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

D'après la carte de Ferraris, une grande partie du site était jadis constituée de prairies marécageuses parfois fauchées dans les fonds de vallée. La magnocariçaie qui borde le ruisseau du Fond d'Ingremez était au siècle passé, occupée par deux étangs. Plus tard, les roselières ont dû être fauchées pour la confection de toits de chaume, abris de jardin ou brise-vent. Les baldingères et les carex devaient être récoltés pour servir de litière au bétail.
Les parcelles situées sur les sols les mieux drainés ont été cultivées.
Dans la première moitié du 20ème siècle, ces terres cultivées ont été converties en herbages, tandis que les terres marginales étaient soit abandonnées (cariçaie et éléments de prairies du molinion), plantées d'épicéas (landes à callune et prairies marécageuses) ou encore fertilisées et pâturées comme les prairies sises à l'est des pessières.

Biblio

, 1998, Vivi des Bois (Philippeville)., Réserves Naturelles RNOB, dossier de demande d'agrément, 42 pp.
, 2000, Vivi des Bois (Philippeville)., Réserves Naturelles RNOB, dossier de demande d'agrément, 83 pp.
, 1994, Le maillage écologique en Fagne schisteuse herbagère: position phytosociologique, déterminisme écologique et cartographie des éléments relictuels de prairies semi-naturelles., Mémoire de Licence, Laboratoire de Botanique, Systématique et Phytosociologie, Université Libre de Bruxelles, 93 pp.
, 1996, Les prairies de Fagne-Famenne., Réserves Naturelles, 18 (6) : 20-22.
, 2016, Conservation du Râle des genêts Crex crex en Wallonie : situation 20 ans après un projet LIFE-Nature et propositions d'actions, Aves 53/2 : 83-97
, 1995, Le râle des genêts (Crex crex) en Fagne et Famenne de 1990 à 1994., Aves, 32 : 1-33.
, 1990, Statut du Râle de genêts (Crex crex) en Fagne et Famenne., Aves, 27 (4): 245-261.
, 1996, Bases phytoécologiques de la gestion conservatoire de la réserve naturelle RNOB du Vivi des Bois à Roly., Mémoire de Licence, Laboratoire de Botanique, Systématique et Phytosociologie, Université Libre de Bruxelles.
, 1985, La banalisation des prairies : l'exemple des prairies sauvages de la Fagne., Réserves Naturelles, 6 (1985) : 12-18.
, 1963, Les herbages de la Famenne et de la Fagne., Bulletin de l'Institut Agronomique et des Stations de recherches de Gembloux, 31 (3): 359-416.

Divers

Sources

RNOB

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA

Date de la dernière modification de la fiche

2016-10-25