Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1147 - Etang de la Potresse

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Mare de la Potresse
Communes :Namur
Cantonnements DNF :Namur
Surface :0.67 ha
Coordonnées :X Lambert : 187057 - Y Lambert : 129841
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette zone humide d'environ 5 ares occupe le fond d'une dépression enclavée au milieu des champs, à moins de 200 m de la zone d'habitat de la ville de Namur. La pièce d'eau montre une végétation intéressante, incluant quelques espèces assez rares à rares dans cette partie de la Région wallonne: Carex pseudocyperus, Lemna trisulca, Spirodela polyrhiza et Schoenoplectus lacustris. L'intérêt du site pour les Odonates est documenté dans le cadre du programme de surveillance de l'état de l'environnement wallon, tandis que son intérêt pour l'herpétofaune semble moins connu (présence au moins de Rana kl. esculenta).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • E6 - Versant du Plateau limoneux

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Bouge0.67 haNAMURNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Namur0.67 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Gallinula chloropusOuiNonNidification probable1998J.-P. Jacob
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Pelophylax kl. esculentusOuiNon1997J.-P. Jacob
Rana temporariaOuiNon1998J.-P. Jacob
Invertébrés - Insectes - Libellules
Erythromma viridulumNonNonG.T. Gomphus (Ph. Goffart et P. Colomb)
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Chrysochraon dispar1998J.-P. Jacob
Plantes - Plantes supérieures
Carex pseudocyperus1994P. Martin, 1994
Lemna trisulca1994P. Martin, 1994
Potamogeton berchtoldii1994P. Martin, 1994
Schoenoplectus lacustris2-3 pieds1994P. Martin, 1994
Plantes - Mousses
Riccia fluitans1994P. Martin, 1994

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Nidification probable de Gallinula chloropus.

Batraciens (insuffisamment recensés)
Présence de Rana kl. esculenta. Une prospection en mars 1998 n'a pas permis de repérer des pontes de Rana temporaria (niveau d'eau fort élevé, rendant l'observation difficile).

Insectes
- Odonates: site n° 250 du programme de surveillance de l'état de l'environnement wallon. Espèces recensées: Lestes sponsa, Pyrrhosoma nymphula, Erythromma viridulum, Coenagrion puella, Ischnura elegans, Aeshna mixta, Anax imperator, Sympetrum sanguineum (Ph. Goffart et P. Colomb); Enallagma cyathigerum, Libellula depressa (J.-P. Jacob).
- Orthoptères: entre autres Chorthippus parallelus et Chrysochraon dispar.


Commentaires sur la flore

Carex pseudocyperus, Lemna trisulca, Spirodela polyrhiza, Scirpus lacustris, Ranunculus sceleratus (cf. Martin, 1994).

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une petite pièce d'eau caractérisée par une richesse floristique non négligeable et située dans une région naturelle où les zones humides deviennent de plus en plus rares.

Menaces

Cette petite zone humide enclavée en zone agricole est localisée à moins de 200 m de la zone d'habitat de la ville de Namur. Outre la pression agricole qu'elle subit par sa situation en plein champ, la principale menace résulte d'une extension très probable de la zone d'habitat toute proche. Un projet datant de 1990 envisageait la création d'une nouvelle zone de services de la Ville de Namur dans ce secteur (Martin, 1994).

Recommandations

Protection urgente de cette petite zone humide particulièrement vulnérable. En cas d'extension de la zone d'habitat, il conviendrait d'éviter à tout prix son remblayage.

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Sans objet.

Détails

Description physique

Situation générale: Ce site, localisé à moins de 200 m au nord de la rue de la Poteresse et à moins de 500 m au sud du chemin de Boninne, est invisible des routes les plus proches.
On y aurait extrait de la terre à briques.
Description du site: Le site consiste en une dépression d'environ 10 ares dont le fond est occupé par une pièce d'eau permanente au niveau d'eau assez variable. L'étang est entouré de talus peu élevés (moins de 2 m), sauf vers le sud où le talus, peu pentu et herbeux (intégré jadis dans une pâture), atteint une hauteur maximale de 5 m. Ces talus sont, selon les endroits, herbeux (avec nitrophytes), couverts de ligneux arbustifs ou arborescents groupés ou dispersés, ou encore envahis de ronces. La ceinture de végétation palustre est large de 5-6 m au plus.
Fréquentation du site: Le site est occasionnellement fréquenté par des enfants qui viennent y pêcher.
Présence de déchets: Non.
Environnement du site: Champs. La clinique Saint-Luc se trouve à moins de 500 m du site vers l'ouest. Une ancienne briqueterie était installée à 750 m vers le nord-est.

Description biologique

La végétation de la zone humide a été décrite par Ph. Martin (1994); elle comprend:
- la ceinture à hélophytes, composée essentiellement de Typha latifolia (une grande plage vers l'ouest et un petit massif vers l'est);
- la zone de battement où poussent Sparganium erectum erectum, Alisma plantago-aquatica, Glyceria fluitans, ainsi que quelques Ranunculus sceleratus;
- la zone émergée avec Juncus effusus (il forme une bordure continue sur plus de la moitié du pourtour, large de 5-6 m maximum), Schoenoplectus lacustris (2-3 pieds), Carex pseudocyperus, Lycopus europaeus, Mentha aquatica, Solanum dulcamara, Lythrum salicaria,...
- la zone à hydrophytes, avec Lemna minor, L. trisulca, Spirodela polyrhiza, Potamogeton natans, P. berchtoldii, Callitriche cf. stagnalis, Glyceria fluitans, Nymphaea alba, Riccia fluitans.
La végétation ligneuse présente sur les talus est composée de Salix caprea, Prunus avium, Acer pseudoplatanus, A. campestre, Alnus glutinosa, Fraxinus excelsior, Betula pendula, Quercus sp., Corylus avellana, Crataegus monogyna, Prunus spinosa, Cornus sanguinea, Sambucus nigra, Ligustrum vulgare, Rosa canina,...; Rubus sp.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

Cette mare semble connue depuis très longtemps (peut-être déjà en 1776). Son origine artificielle ne semble faire aucun doute: d'après certains, il s'agit d'une ancienne exploitation de terre à briques; d'après d'autres, on y aurait découvert des 'pots' (tombes) avant la découverte mentionnée en 1881 d'une tombe belgo-romaine renfermant des vases divers (Larosse, 1984).

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle: site non mentionné sur la carte de Ferraris.
Occupation du site avant exploitation: -
Ancien exploitant: -
Matériau(x) extrait(s): probablement terre à briques.
Référence sur carte DPPGSS: -
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation:
Fin:
Réaffectation prévue (dans autorisation): -
Réaffectation effective: laissé en l'état. L'étang a servi d'étang de pêche.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
J.-P. JACOB (AVES)