Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1326 - Ile Farcy

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Ile de Hastière
Communes :Hastière
Cantonnements DNF :Dinant
Surface :1.08 ha
Coordonnées :X Lambert : 182545 - Y Lambert : 100284
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cet ilot est situé sur la Meuse en amont du pont d'Hastière et est peu connu des naturalistes. En grande partie boisé (aulnaie et saulaie mélangées de divers arbustes), il héberge plusieurs plantes intéressantes comme le pigamon jaune (Thalictrum flavum), la moutarde noire (Brassica nigra), etc. Etant donné ses dimensions réduites, cette île est menacée par les travaux de draguage de la Meuse qui entraîne une érosion accrue des berges.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F4 - Vallée de la Meuse

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Hastière-Lavaux0.04 haHASTIERENAMUR
Hastière-par-delà1.04 haHASTIERENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant1.08 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Hastière.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Dinant, rue Daoust 14, 5500 Dinant (Tél. : 082/67.68.90 - Fax : 082/67.68.99).

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Castor fiberOuiNonPrésence depuis 20042007B. Manet et al.
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Alcedo atthisOuiNonNicheur à proximité2004G. Minet, J.-Y. Baugnée
Podiceps cristatusOuiNonNicheur1992G. Minet
Animaux - Vertébrés - Poissons
Cottus gobio s.l.OuiOui10 ex. dans des flaques (chomage de la Meuse)2007JY Baugnée, G. Minet
Invertébrés - Insectes - Libellules
Gomphus vulgatissimusOuiOui6 larves dans une flaque (chomage de la Meuse)2007BJY Baugnée, G. Minet, JP Grimonster
Invertébrés - Mollusques - Bivalves
Unio crassus2007Naturalistes de la Haute Lesse
Plantes - Plantes supérieures
Brassica nigra1992Saintenoy-Simon & Duvigneaud (1992)
Cuscuta europaea2007Saintenoy-Simon & Duvigneaud (1992)
Epipactis helleborine2007Saintenoy-Simon & Duvigneaud (1992)
Erysimum cheiranthoides2004Saintenoy-Simon & Duvigneaud (1992); Naturalistes de la Haute Lesse
Lamium maculatum2007Saintenoy-Simon & Duvigneaud (1992)
Myriophyllum spicatum2007Naturalistes de la Haute Lesse
Thalictrum flavum5 pieds (2007)2007Saintenoy-Simon & Duvigneaud (1992)

Commentaires sur la faune

Castor fiber (depuis 2004).

Commentaires sur la flore

Phanérogames (données JY Baugnée, G. Minet et F. Etienne, octobre 2007):
Acer platanoides, Acer pseudoplatanus, Aegopodium podagraria, Aesculus hipposcastanum, Alliaria petiolata, Alnus glutinosa, Anthriscus sylvestris, Artemisia vulgaris, Brachypodium sylvaticum, Calystegia sepium, Carduus crispus, Corylus avellana, Crataegus laevigata, Crataegus monogyna, Cuscuta europaea, Elymus caninus, Epilobium hirsutum, Epipactis helleborine, Eupatorium cannabinum, Filipendula ulmaria, Fraxinus excelsior, Galium mollugo, Geranium robertianum, Geum urbanum, Glechoma hederacea, Hedera helix, Helianthus tuberosus, Heracleum sphondylium, Humulus lupulus, Impatiens glandulifera, Lamium galeobdolon, Lamium maculatum, Lycopus europaeus, Lysimachia vulgaris, Lythrum salicaria, Mentha sp., Myosoton aquaticum, Persicaria bistorta, Phragmites australis, Picris hieracioides, Populus sp., Reseda lutea, Ribes rubrum, Rosa canina, Rubus sp., Salix fragilis, Salix viminalis, Salix x rubens, Scrophularia auriculata, Scrophularia nodosa, Silene dioica, Solidago gigantea, Stachys palustris, Symphytum officinale, Tanacetum vulgare, Thalictrum flavum, Tilia platyphyllos, Urtica dioica, Verbena officinalis, Veronica montana.

Espèces exotiques

Impatiens glandulifera, Solidago gigantea,

Conservation

Objectifs de conservation

Il conviendrait de protéger cet ilot car il renferme une végétation alluviale spontanée devenue rarissime dans la vallée de la Meuse. Il abrite par ailleurs plusieurs plantes légalement protégées ou rares (Epipactis helleborine, Thalictrum flavum, ...).

Menaces

Ce petit ilot est menacé par le draguage répété du lit de la Meuse.

Recommandations

Petit ilot à protéger !

Plan de gestion

Pas de gestion, hormis la consolidation des berges avec des pierres.

Accès du public

L'île est inaccessible en temps normal. L'accès est possible lors du chômage de la Meuse.

Détails

Description physique

Cet ilot repose sur des alluvions modernes de la Meuse (assise de Comblain: Fa2d; et Tournaisien: T1b).

Description biologique

SAINTENOY-SIMON & DUVIGNEAUD (1992) :
Cette île de dimension très modeste était couverte voici encore quelques décennies de prairies de fauche; elle fut ensuite progressivement abandonnée et s'est reboisée spontanément.
L'essentiel de sa surface est actuellement boisé. On y reconnaît une aulnaie et une saulaie mélangée de divers arbustes. Une mégaphorbiaie nitrophile, des ronciers et des roselières fragmentaires complètent la végétation en place.
La flore renferme quelques espèces intéressantes comme Cuscuta europaea, Lamium maculatum, Erysimum cheiranthoides, Brassica nigra, Epipactis helleborine, Thalictrum flavum.
La nidification du grêbe huppé (Podiceps cristatus) a été signalée.
MAREE, LEURQUIN & ROMAIN (2004):
A l'occasion du chômage de la Meuse, des observations faunistiques ont été effectuées le 2 octobre 2004, sur le lit de vase et de roches ceinturant l'Ile Farcy, par les Naturalistes de la Haute Lesse.
La faune malacologique comprenait Ancylus fluviatilis, Anisus planorbis, Bithynia tentaculata, Corbicula fluminea (très abondante partout), Lithoglyphus naticoides, Planorbis corneus, Potamopyrgus jenkensi, Theodoxus fluviatilis, Radix auricularia, Radix ovata, Valvata piscinalis, Viviparus viviparus, Anodonta anatina, Anodonta cygnea, Dreissena polymorpha (très abondant), Sphaerium rivicola, Unio crassus, Unio pictorum (abondant), Pisidium amnicum, Pisidium personatum, Pisidium supinum.
Deux espèces de crustacés ont été notées: Orconectes limosus et Corophium curvispinum (espèce invasive).
Et cinq poissons: Perca fluviatilis, Rutilus rutilus, Alburnus alburnus, Chondrostoma nasus, Leuciscus cephalus.
Sur le plan botanique, on signale Erysimum cheiranthoides et Myriophyllum spicatum, plante aquatique peu commune dans les eaux courantes.
JY BAUGNEE (2007):
L'îlot a été parcouru le 5 octobre 2007 à la faveur du chômage de la Meuse, en compagnie de G. Minet, F. Etienne, E. Bisteau, J-C. Grimonster et quelques autres personnes. Diverses observations botaniques et zoologiques ont été effectuées et sont résumées ci-dessous.
Le site est assez riche floristiquement puisque pas moins de 60 espèces ont été recensées. La végétation arborée est largement dominante, avec Alnus glutinosa, Acer pseudoplatanus, Aesculus hippocastanum, Salix x rubens, Populus sp., Corylus avellana, Crataegus monogyna, etc. Dans le sous-bois, on note Geum urbanum, Veronica montanum, Aegopodium podagraria, Persicaria bistorta (à l'état végétatif), Epipactis helleborine, Glechoma hederacea, Lamium galeobdolon, Alliaria petiolata, Ribes rubrum, ...
Les petites clairières qui subistent cà et là sont colonisées par une végétation herbacée exubérante dominée par Urtica dioica, Epilobium hirsutum, Galium mollugo, Calystegia sepium, Impatiens glandulifera, Lysimachia vulgaris, Lycopus europaeus, Silene dioica, Filipendula ulmaria, Symphytum officinale, Lamium maculatum, Thalictrum flavum, Cuscuta europaea, Elymus caninus, Solidago gigantea, ...
Les berges naturelles sont couvertes localement par l'hépatique à thalle Lunularia cruciata. Les parties enrochées portent Geranium robertianum, Reseda lutea, Picris hieracioides, Verbena officinalis, Salix fragilis, etc.
Un castor (Castor fiber) y est installé depuis 2004. L'entrée de son terrier est visible sur la berge orientale. Quelques traces de dents sont visibles sur certains troncs d'arbres mais aucun abattage n'a été constaté à ce jour.
Dans les flaques subsistant dans le lit de la Meuse, entre l'île et la berge du fleuve, une dizaine de chabot (Cottus sp.) ont été observés, ainsi que plusieurs larves de Gomphus vulgatissimus, odonate rare dans la vallée de la Meuse.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Le nom de l'Ile provient des anciens propriétaires, la famille Farcy, avant la vente du site à l'état belge.

Divers

Sources

OFFH

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON & DUVIGNEAUD (1992).
Naturalistes de la Haute Lesse