Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1371 - Sablière des Huit Bonniers

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Ancienne décharge des Isnes
Communes :Gembloux
Cantonnements DNF :Namur
Surface :21.13 ha
Coordonnées :X Lambert : 176543 - Y Lambert : 134148
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Localisée en Hesbaye namuroise, au nord du village des Isnes, cette sablière désaffectée a en partie servi de décharge communale jusque 1991, avant sa réhabilitation durant les années 1990 avec la mise en place d'un système de captage du méthane. La partie nord a échappé il y a quelques années à son comblement suite aux pressions des associations naturalistes locales. On y trouve plusieurs plans d'eau dont le niveau d'eau est très fluctuant. C'est là que réside l'une des dernières populations namuroises de crapaud calamite (Bufo calamita). Bien d'autres espèces peu communes peuvent cependant y être observées telles que l'alyte (Alytes obstetricans) ainsi que divers odonates: leste barbare (Lestes barbarus), leste dryade (Lestes dryas), aeschne affine (Aeshna affinis), etc. La survie de ces espèces, souvent pionnières, est néanmoins menacée à moyen terme par le reboisement spontané du site par les saules et les bouleaux.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • D1 - Hesbaye occidentale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Bossière8.51 haGEMBLOUXNAMUR
Isnes12.62 haGEMBLOUXNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Namur21.13 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

SPAQuE s.a., Rue Raidit, 8, 5032 Les Isnes (Tél.: 081/56.07.36).
Siège central: Boulevard d'Avroy, 38/6, B-4000 Liège (Tél : +32-(0)4-220.94.11 - Fax : +32-(0)4-221.40.43 - E-mail : info@spaque.be).

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNon2002J.-Y. Baugnée
Anthus trivialisOuiNon2002J.-Y. Baugnée
Asio otusOuiNon1999L. Wargé
Columba oenasOuiNon2 couples2002J.-Y. Baugnée
Emberiza citrinellaOuiNon2-3 couples2002L. Wargé, J.-Y. Baugnée
Fulica atraNonNon2002J.-Y. Baugnée, M. Corroy
Picus viridisOuiNon2002J.-Y. Baugnée, M. Corroy
Streptopelia turturOuiOui2007JY Baugnée, E. Bisteau
Sylvia communisOuiNon2002L. Wargé, J.-Y. Baugnée
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNon> 10 chanteurs2007J.-Y. Baugnée, V. Fichefet
Bufo calamitaOuiOui> 10 ex.2002BJ.-Y. Baugnée, M. Corroy, V. Fichefet
Ichthyosaura alpestrisOuiNon2002J.-Y. Baugnée
Lissotriton helveticusOuiNon3 ex.2002J.-Y. Baugnée
Lissotriton vulgarisOuiNon2 ex.2002J.-Y. Baugnée
Rana temporariaOuiNon2002J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Carcharodus alceaeNonNon2007G.T. Lycaena (Y. Barbier, J.-Y. Baugnée, E. Bisteau)
Leptidea sinapisNonNon2 ex.2004G.T. Lycaena (J.-Y. Baugnée)
Melanargia galatheaNonNon3 ex.2007G.T. Lycaena (J.-Y. Baugnée, E. Bisteau)
Plebeius agestisNonNon2 ex.2007G.T. Lycaena (J.-Y. Baugnée)
Invertébrés - Insectes - Libellules
Aeshna affinisNonNon1 ex.2002G.T. Gomphus (J.-Y. Baugnée)
Coenagrion scitulumNonNon1 ex.2002G.T. Gomphus (J.-Y. Baugnée)
Crocothemis erythraeaNonNon5 ex.2007G.T. Gomphus (J.-Y. Baugnée, E. Bisteau)
Ischnura pumilioNonOui3 ex.2007G.T. Gomphus (J.-Y. Baugnée, E. Bisteau)
Lestes barbarusNonNonReproduction (> 50 ex.)2002G.T. Gomphus (J.-Y. Baugnée, V. Fichefet)
Lestes dryasOuiOui3 ex.2002G.T. Gomphus (J.-Y. Baugnée, V. Fichefet)
Sympecma fuscaOuiOui1 ex.2007G.T. Gomphus (J.-Y. Baugnée, E. Bisteau)
Sympetrum flaveolumNonOui2002G.T. Gomphus (P. Goffart)
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Dytiscus marginalisPrésence2002J.-Y. Baugnée, V. Fichefet
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Cicindela campestris> 10 ex.2002J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Chrysochraon dispar2007J.-Y. Baugnée
Conocephalus dorsalis1 ex.2002J.-Y. Baugnée
Conocephalus fuscus> 5 ex.2002J.-Y. Baugnée
Phaneroptera falcata> 20 ex.2007J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Anthidium punctatum> 6 ex.2002J.-Y. Baugnée
Colletes similis2002J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Araignées
Argiope bruennichi2002J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Anacamptis pyramidalis1 pied2007J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Carex vulpina1 pied2007J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Centaurium erythraea> 250 pieds2007CA. Remacle, J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Dianthus armeria1pied2007J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Epipactis helleborine> 20 pieds2007A. Remacle, J.-Y. Baugnée, E. Bisteau

Commentaires sur la faune

Mammifères :
Capreolus capreolus vient régulièrement s'abreuver dans les plans d'eau. Oryctolagus cunnicularius et Lepus europaeus sont présents bien que discrets.Vulpes vulpes et Martes foina ont été observé également.

Oiseaux :
Avifaune des friches avec e.a. Perdix perdix, Anthus trivialis, Acrocephalus palustris, Sylvia communis, Carduelis cannabina, Emberiza citrinella. En période de nidification, sont présents également Picus viridis, Asio otus, Columba oenas. Le cantonnement (temporaire ?) de Fulica atra a été constaté en 2002. Ardea cinerea et Tringa ochropus visitent régulièrement le bord des mares.

Batraciens :
Présence d'une population isolée de Bufo calamita et reproduction d'Alytes obstetricans, Triturus alpestris, Triturus helveticus.

Entomofaune :
- Orthoptères: Chorthippus brunneus, C. biguttulus, C. parallelus, Chrysochraon dispar (rare au nord du sillon Sambre-et-Meuse), Conocephalus fuscus, Conocephalus dorsalis, Leptophyes punctatissima, Phaneroptera falcata, Tettigonia viridissima, Tetrix undulata, Tetrix subulata.

- Odonates: Aeshna affinis (1 ex. en 2002), Aeshna mixta, Anax imperator, Coenagrion puella, Coenagrion scitulum (1 ex. en 2002 : 1ère donnée pour la Hesbaye), Ischnura elegans, Ischnura pumilio, Lestes barbarus (reproduction au moins en 2002), Lestes dryas, Lestes sponsa, Libellula depressa, Orthetrum cancellatum, Platycnemis pennipes, Pyrrhosoma nymphula, Sympecma fusca (1 ex. en 2002), Sympetrum sanguineum, Sympetrum striolatum.

- Lépidoptères: présence de Leptidea sinapis, espèce remarquable pour le nord du sillon sambro-mosan, ainsi que Aphantopus hyperantus, Coenonympha pamphilus, Lycaena phlaeas, Maniola jurtina, Ochlodes venata, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Pyronia tithonus, Thymelicus lineola, Zygaena filipendulae.

- Cicindèles: au moins Cicindela campestris.

- Hyménoptères Aculéates: Anthidium punctatum (espèce rare), Anthidiellum strigatum, Ceratina cyanea, Colletes similis. Nidification de diverses espèces sabulicoles sur les talus exposés.

Commentaires sur la flore

Espèces protégées : Centaurium erythraea, Epipactis helleborine.
Espèces intéressantes : Eleocharis palustris, Hypericum hirsutum, Pulicaria dysenterica, Trifolium medium.

Espèces exotiques

Erigeron annuus, Heracleum mantegazzianum, Hieracium aurantiacum, Senecio inaequidens,

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'une population isolée de Bufo calamita et d'une entomofaune remarquable (odonates, orthoptères,...).

Menaces

Atterrissement et reboisement des pièces d'eau dans les deux fosses subsistantes. Projet d'implantation d'éoliennes (à suivre).

Recommandations

Aménagement en faveur de Bufo calamita et maintien du caractère de friche ouverte, au moins sur une partie du site.
Recreusement de points d'eau dans les anciennes fosses d'extraction (actuellement asséchées).

Plan de gestion

L'ancienne décharge des Isnes (partie sud) a été en grande partie 'réhabilitée' par la SPAQUE qui a procédé à un nivellement du terrain et au captage du méthane, toujours en cours. La friche herbeuse est fauchée deux fois l'an. La partie nord, comprenant deux fosses principales a échappé au comblement suite aux pressions des naturalistes en raison de la présence du crapaud calamite. Ce site ne subit actuellement aucune gestion particulière et a été rachetée récemment par un privé. La zone humide de la fosse la plus proche du chemin est en cours d'envahissement par les saules. L'autre fosse, nettement plus vaste, présente aussi une végétation plus jeune, qui est fréquemment broutée par les chevreuils. Les plans d'eau ont un régime très variable et peuvent s'assècher complètement en été.

Accès du public

Accès interdit sans autorisation. Le site est entièrement clôturé.

Détails

Description physique

Ce site est localisé en Hesbaye, à moins de 1 km au nord du village des Isnes, sur la rive droite d'un petit affluent du Repjou qui prend sa source à proximité (bassin hydrographique de la Meuse). On y a extrait des sables bruxelliens.
Cette ancienne sablière fut ensuite exploitée comme décharge par la commune de Gembloux de 1981 à 1991. Cette décharge était en fait constituée de trois parties différentes qui ont chacune leurs caractéristiques propres: site BEPN nord et sud, site centre et site ouest.
A partir de 1994, le site a fait l'objet d'une réhabilitation en plusieurs étapes. Dans le site centre, il y a eu un reprofilage de la surface des déchets et le dépôt d'une couverture étanche faite de limons argileux. Cette couverture fut ensuite ensemencée. Une piste cavalière, de nature sableuse, a également été réaménagée. Un bassin d'orage d'environ 500 m2 a été creusé dans le sud de la zone centrale afin de recueillir les eaux de ruissellement. Il a été aménagé de façon à être facilement colonisé par la flore et la faune aquatique. Dans le site BEPN sud, un réseau de dégazage a été mis en place en 1994. Complété quelques années plus tard par la SPAQuE, ce réseau comporte 19 puits permettant de récolter le gaz de décharge et de l'envoyer vers la torchère ou le moteur. Une station d'épuration fonctionne à proximité des bureaux de la SPAQuE, en marge du site BEPN sud, où existe en outre une mare 'naturelle'.
Dans le site BEPN nord se trouve la torchère, équipement destiné à brûler le gaz de décharge recolté par le réseau de dégazage (température minimum de 1200°C). Un rideau hydraulique constitué de 6 puits (semblables aux puits de dégazage) complète l'installation. Il est destiné à empêcher (par pompage) la migration des eaux polluées dans la nappe phréatique.

La fréquentation est faible en dehors des chevaux et cavaliers. Présence de plusieurs nourrisseurs à gibier.

Description biologique

La description qui suit est basée sur des observations effectuées au cours de l'année 2002, complétée par des données recueillies en 2007 (JY BAUGNEE et E. BISTEAU).
Les remblais et les talus des anciennes fosses d'extraction sont occupés par des friches dont la physionomie varie suivant l'humidité et l'exposition. Une végétation pionnière colonise les chemins et certaines pentes sablonneuses, avec notamment Tussilago farfara, Matricaria maritima subsp. inodora, Polygonum aviculare, Trifolium repens, et au bord des petites ornières temporaires Juncus bufonius, Gnaphalium uliginosum, etc. Les remblais argileux portent une friche par endroits très dense dominée par Juncus effusus (dans les zones les plus fraîches), Cirsium arvense, Holcus lanatus, Calamagrostis epigejos, Vicia hirsuta, Vicia tetrasperma, Centaurium erythraea, Rubus sp., Dipsacus fullonum, Lotus corniculatus, etc. Quelques pieds de Hypericum hirsutum, espèce peu commune dans la région, sont disséminés cà et là. Un petit massif de Trifolium medium, rare au nord du sillon sambro-mosan, est présent près du grillage de l'entrée. Assez étonnamment, Urtica dioica est ici très peu représentée ! Les ronciers couvrent par contre de vastes surfaces tandis que Clematis vitalba est encore très timide. Les fourrés, pour l'instant isolés, de Cytisus scoparius, Salix caprea et Betula pendula annoncent localement une recolonisation forestière inéluctable.
Les fosses d'extraction sont occupées par des plans d'eau peu profonds à niveau très variable. Il en subsiste deux principaux. La mare la plus proche du chemin est aujourd'hui fortement recolonisée par Salix spp., Betula pendula, Alnus glutinosa ... Typha latifolia et Eleocharis palustris sont encore présents dans les trouées. Les surfaces d'eau libre sont de plus en plus exigües. La vase exondée est colonisée localement par une hépatique à thalle, Marchantia polymorpha. C'est en bordure de cette petite mare, sous des pierres, que le crapaud calamite (Bufo calamita) est observé régulièrement. Il s'agirait d'ailleurs de la dernière population connue, dans le nord namurois, de cette espèce menacée, reprise dans l'annexe 4 de la directive européenne 'Faune Flore Habitat'.
La seconde cuvette, plus étendue, est un milieu encore jeune où l'eau est davantage présente, surtout au printemps. Eleocharis palustris y forme de vastes nappes quasiment monospécifiques tandis que Typha latifolia s'implante ici et là. Les vases exondées plus ou moins dessèchées portent notamment Plantago major et Gnaphalium uliginosum ainsi que de nombreuses plantules et des hépathiques à thalles du genre Riccia. Dans les zones de transition Lycopus europaeus constitue une ceinture assez dense à laquelle succèdent des plages parfois étendues d'espèces à tendance coloniale : Potentilla anserina, Calamagrostis epigejos, Carex remota, Juncus effusus, Juncus conglomeratus, Juncus articulatus, Lotus pedunculatus, Pulicaria dysenterica... Une roselière sèche à Phragmites australis montre une certaine expansion dans le coin nord-est de la cuvette. L'étang se distingue sur le plan faunistique par la reproduction de l'alyte accoucheur (Alytes obstetricans) et d'une libellule méridionale, le leste barbare (Lestes barbarus), qui se reproduit depuis quelques années seulement en Wallonie. On note aussi la présence de l'agrion mignon (Coenagrion scitulum), autre espèce méridionale dont c'est la première observation en Hesbaye, et de l'agrion nain (Ischnura pumilio). Des individus isolés de leste brun (Sympecma fusca), espèce très rare et prioritaire au niveau wallon, et d'aeschne affine (Aeshna affinis), ont en outre été observé en juin 2002 mais leur reproduction sur le site n'a pas été établie.
La partie sud du site (Bois de Raidi) est occupée par une friche herbeuse plus ou moins sèche ou humide selon les endroits.
Les ligneux, peu abondants, sont surtout représentés par Salix spp., Betula pendula, Rosa sp. La friche comprend, outre diverses graminées, Urtica dioica, Dipsacus fullonum, Artemisia vulgaris, Tanacetum vulgare, Rumex sp., Juncus effusus (plus abondant dans la partie nord), Juncus bufonius, Juncus articulatus, Lycopus europaeus (ornières), Centaurium erythraea, Lotus corniculatus, etc. L'une ou l'autre plage de Phragmites australis se rencontrent localement.
Un étang artificiel (bassin d'orage) d'environ 500 m2 a été creusé au début des années 2000 au sud de la piste equestre. Son fond bâché n'empêche pas le développement d'une végétation rivulaire et aquatique. Il présente actuellement un certain intérêt pour les libellules, avec la reproduction probable de Sympecma fusca, Ischnura pumilio, Crocothemis erythraea, etc.
Une petite mare existe également près des bureaux de la SPAQuE, entre la Torchère et le moteur. Elle accueille notamment les tétards du crapaud accoucheur (Alytes obstetricans).

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

Sur la carte de Ferraris (18ème siècle), le site était occupé par des bois.
Durant la deuxième moitié du 20ème siècle, on y a extrait du sable bruxellien.
L'exploitation de la décharge a débuté en 1981 (zone centrale) et sa fermeture a eu lieu en 1991.
Suite à l'explosion d'une maison voisine, en 1993, un réseau de dégazage est installé sur une partie de la décharge par le Bureau Economique de la Province de Namur.
En 1996, le Gouvernement wallon charge la SPAQuE s.a. de réhabiliter la zone centrale, d'optimiser le réseau de dégazage et de gérer les eaux souterraines sur l'ensemble du site.
En 2001 débutent les travaux de réhabilitation impliquant reprofilage et mise en place des infrastructures définitives de gestion des eaux et des gaz. La durée de la réhabilitation s'étend sur une vingtaine d'années.

Divers

Sources

OFFH
SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx). - E. BISTEAU & J.-Y. BAUGNEE (SPW/DGARNE/DEMNA/DNE/OFFH, Avenue Maréchal Juin, 23, B-5030 Gembloux).