Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1441 - Ardoisière de Barville

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Neufchâteau
Cantonnements DNF :Neufchâteau
Surface :0.99 ha
Coordonnées :X Lambert : 224846 - Y Lambert : 58685
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette ardoisière souterraine, ouverte dans le versant gauche de la vallée du ruisseau du Gros Caillou, comprend un pierrier envahi par d'abondants ligneux pionniers, plusieurs fosses encore pénétrables et des vestiges de bâtiments d'exploitation. L'intérêt biologique de ce site est principalement d'ordre chiroptérologique.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L3 - Ardenne centrale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Neufchâteau0.99 haNEUFCHATEAULUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Neufchâteau0.99 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
H1.7aMines et tunnels souterrains désaffectésB

Biotopes Corine

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
31.8711Clairières à épilobe et digitalesCA. Remacle
31.8DRecrûs caducifoliésCA. Remacle
61.12Éboulis siliceux des régions hautes septentrionalesA. Remacle

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Myotis daubentoniiOuiOui< 10 i.2002J. Fairon
Myotis mystacinus/brandtii< 10 i.2002J. Fairon
Plecotus sp.OuiOuiPrés.J. Fairon

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 3

Commentaires sur la faune

Le réseau souterrain de cette ancienne ardoisière présente un intérêt chiroptérologique non négligeable (Fairon et Thys, 1995 - site 648/002).
Ce site pierreux encore assez ensoleillé pourrait héberger des reptiles. Seules des espèces communes d'Orthoptères et de Lépidoptères Rhopalocères y ont été recensées.

Commentaires sur la flore

Aucune espèce intéressante n'a été recensée.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une ardoisière dont la partie souterraine constitue, pour les Chiroptères, un élément du réseau de sites d'hivernage de la région de Neufchâteau-Bertrix-Herbeumont.

Menaces

- Vandalisme et dérangement de la faune chiroptérologique.

Recommandations

- Octroi du statut de cavité souterraine d'intérêt scientifique (statut recommandé par Fairon et Thys, 1995).
- Protection physique du site.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Accès libre.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette ardoisière souterraine a été ouverte dans le versant gauche de la vallée du ruisseau du Gros Caillou, à moins d'un km de sa confluence avec le ruisseau de Neufchâteau.
On y a extrait en souterrain du schiste ardoisier du Praguien (anciennement Siegenien supérieur).
Description du site: Le site est aisément accessible par le sud via un chemin non entretenu. Il comprend sur la pente un pierrier long d'une centaine de m, où arrive le chemin. Ce verdou, qui a été largement exploité, est plus ou moins envahi par des ligneux pionniers et plus ou moins ensoleillé selon les secteurs. Certaines parties forment un éboulis instable, en particulier vers le sud.
Parallèlement au chemin actuel s'étend, vers le haut, un étroit replat résiduel fort embroussaillé où se distingue, à proximité d'un grand épicéa, une ruine longue d'une trentaine de m. A côté de ces vestiges s'ouvre une fosse encore bien accessible, précédée d'un accès en creux envahi d'orties et d'arbustes. Plus haut, à faible distance, se trouve un puits incliné. Le réseau souterrain a un développement de 250 m (Fairon et Thys, 1995).
Une ancienne rampe monte du chemin d'accès jusqu'au bâtiment et au replat, devenu très étroit par suite du prélèvement de déblais schisteux.
Fréquentation du site: Faible.
Présence de déchets: Quelques ferrailles, pneu et autres détritus au sud de la pente du pierrier (ancien versage probable).
Environnement du site: Prairies, sauf vers le nord où le site jouxte une ancienne coupe à blanc en partie reboisée.

Description biologique

Ce site peu fréquenté est colonisé par de nombreux arbres, arbustes et genêts: entre autres Salix caprea, Betula pendula, Populus tremula, Picea abies (en majorité jeunes), Pinus sylvestris, Prunus spinosa, Salix sp., Sambucus racemosa, ainsi que par Cytisus scoparius et par endroits Rubus div. sp.
La végétation herbacée poussant sur la pente et les replats du pierrier y est relativement banale, composée notamment d'espèces forestières et de lisières: Silene vulgaris, Hypericum perforatum, Malva moschata, Barbarea intermedia, Fragaria vesca, Trifolium pratense, T. dubium, T. hybridum, Vicia cracca, Epilobium angustifolium, E. montanum, Geranium robertianum, Galeopsis segetum (éboulis), Teucrium scorodonia, Veronica officinalis, Scrophularia nodosa, Galium mollugo, Senecio ovatus, Hieracium lachenalii, H. laevigatum, Leucanthemum vulgare, Crepis capillaris, diverses poacées parmi lesquelles Holcus lanatus, Deschampsia flexuosa, D. cespitosa et Poa nemoralis, les fougères Dryopteris filix-mas, D. dilatata, D. carthusiana, Athyrium filix-femina et Asplenium trichomanes,… Des plages d'Urtica dioica sont visibles en plusieurs endroits, notamment à l'entrée du site (ancien versage?) et près des ruines.
3 des 6 espèces de chiroptères présentes font partie de l'Annexe II de la directive européenne Habitats.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

Ce site et le voisin (ardoisières du Blanc Caillou) font partie du patrimoine industriel de Neufchâteau.

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant: Pierlot (registre des carrières de l'ex-administration des Mines).
Matériau(x) extrait(s): schiste ardoisier.
Références
Référence sur anciens documents de la DPA: Neufchâteau n° 4.
Déroulement de l'exploitation: ouverture vers 1826 (Asselberghs, 1924).
Autorisation(s): aucune date indiquée dans le registre des carrières de l'ex-administration des Mines.
Fin de l'exploitation: abandonnée à plusieurs reprises, elle fut remise en activité de 1912 à environ 1920 (Asselberghs, 1924).
Réaffectation prévue: -
Réaffectation effective: exploitation d'une partie importante des déblais schisteux.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx).