Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

150 - Orchimont

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Bièvre, Vresse-sur-Semois
Cantonnements DNF :Bièvre
Surface :31.72 ha
Coordonnées :X Lambert : 190670 - Y Lambert : 64567
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L3 - Ardenne centrale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Monceau-en-Ardenne19.03 haBIEVRENAMUR
Orchimont12.7 haVRESSE-SUR-SEMOISNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Bièvre31.72 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
139Orchimont31,72 ha

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
G1.8Chênaies acidophiles

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Felis silvestrisOuiNonPrésence probable
Glis glisOuiOui
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Asio otusOuiNon
Bonasa bonasiaOuiOui
Buteo buteoOuiNon
Cinclus cinclusOuiNon
Cuculus canorusOuiOui
Parus aterOuiNon
Phylloscopus sibilatrixOuiNon
Picus viridisOuiNon
Strix alucoOuiNon
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Bufo bufoOuiNon
Rana temporariaOuiNon
Plantes - Plantes supérieures
Ornithopus perpusillus

Commentaires sur la faune

Capreolus capreolus, Vulpes vulpes, Mustela erminea, M. putorius, M. nivalis, Glis glis, probablement Felis sylvestris. Passages de mouflons. Meles meles aurait été signalé jadis.

Strix aluco, Asio otus, Picus viridis, Dendrocopos major, Cinclus cinclus, Buteo buteo et pratiquement tous les oiseaux des bois. Citons : Cuculus canorus, Fringilla coelebs, Phylloscopus sibilatrix, P. collybita, Garrulus glandarius, Parus major, P. ater, P. palustris, Troglodytes troglodytes, Erithacus rubecula, Pyrrhula pyrrhula, etc. Bonasa bonasia a été signalé.

En bordure du ruisseau on peut observer Bufo bufo et Rana temporaria.

Commentaires sur la flore

Espèce remarquable pour l'Ardenne occidentale : Ornithopus perpusillus (1 exemplaire trouvé).

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection de la faune et de la flore (?).

Menaces

Aucune menace ne pèse sur la réserve qui ne peut pas être beaucoup plus enrésinée qu'elle ne l'est actuellement.

Recommandations

On peut se demander pourquoi on a établi une réserve à cet endroit alors que dans les environs immédiats on peut observer de très belles forêts de ravin à Festuca altissima, des affleurements rocheux couverts d'une végétation à base de fougères exubérantes (Currania dryopteris, Phegopteris connectilis, Dryopteris carthusiana, D. dilatata, Polystichum aculeatum,..., des bas de versants et des lisières forestières à Ranunculus platanifolius, des prairies à Persicaria bistorta,... En somme il s'agit ici d'une 'anti-réserve'. C'est l'exemple même de ce qu'il ne faut absolument pas protéger, mais au contraire proscrire ! 'Ces futaies feuillues formées d'espèces autochtones, mélangées permettent le maintien d'une faune sauvage naturelle et diversifiée. Leur disparition au profit de plantations d'épicéas représente une menace certaine pour la survie de cette faune'. (JEUNIAUX et al. 1983).

Plan de gestion

Politique d'éclaircie sous les résineux pour favoriser l'établissement d'une strate herbacée.

Accès du public

Accès libre sur les chemins.

Détails

Description physique

Le site se trouve sur un plateau bordé au nord et à l'ouest de versants abrupts creusés par le ruisseau de Bellefontaine dans les assises du Gedinnien (Gb : quartzophyllades et schistes de Mondrepuis). Ce ruisseau fait partie de tout un réseau de petits cours d'eau aux vallées très encaissées qui confluent et finissent par se jeter dans la Semois, rive droite à hauteur de Vresse-sur-Semois (ruisseau de Nafraiture, des Blancs cailloux, etc).

Description biologique

La majeure partie du site est enrésiné (Picea abies, Larix kaempferi, Pseudotsuga menziesii, Pinus sylvestris, etc. Les observations que nous avons faites le 21 mai 1990 portent sur les lambeaux de forêts feuillues qui subsistent çà et là, sur les strates herbacées qui sont installées dans les éclaircies des plantations, sur les affleurements rocheux, sur les chemins herbus.
Sur les rebords du plateau, existent des chênaies (Querco-Betuletum) où l'on trouve dans la futaie les deux Quercus mais aussi Fagus sylvatica, Betula pubescens,... Le taillis rassemble Corylus avellana, Sorbus aucuparia, Frangula alnus, Quercus robur, Q. petraea, Betula pendula et B. pubescens, Acer pseudoplatanus, Fagus sylvatica, Carpinus betulus,... Les ronces (Rubus sp. et R. idaeus) sont abondants de même que Lonicera periclymenum. Cytisus scoparius est toujours présent parmi les arbrisseaux. La strate herbacée est dominée par les graminées Holcus mollis et Deschampsia flexuosa, mais on peut y trouver également Dryopteris carthusiana, D. dilatata, D. filix-mas, Pteridium aquilinum, Polygonatum verticillatum, P. multiflorum, Convallaria majalis, Stellaria holostea, Senecio ovatus, Luzula luzuloides,... De nombreuses plantules de résineux mais aussi des essences feuillues sont toujours notées.
Au bas des versants sur colluvions, se développe une flore plus mésophile avec Lamium galeobdolon subsp. montanum, Euphorbia amygdaloides, Silene dioica, Geranium robertianum, Poa nemoralis,... (Primulo-Carpinetum).
Sous les plantations, les rochers ne portent aucune végétation, mais là où ils sont dégagés on peut observer des taillis de chênes riches en Deschampsia flexuosa et Vaccinium myrtillus et des fragments de landes à Calluna vulgaris, Galium saxatile, Hypericum pulchrum,... A l'ombre, les fougères y abondent (Athyrium filix-femina, Dryopteris carthusiana, D. dilatata, Polypodium vulgare subsp. vulgare).
Les chemins rassemblent toute une série d'espèces de coupe ou de sols tassés et humides : Digitalis purpurea, Epilobium angustifolium, Solidago virgaurea, Potentilla erecta, Melampyrum pratense, Anthoxanthum odoratum, Veronica serpyllifolia, V. officinalis, Lysimachia nemorum, Carex ovalis, Rumex acetosella, Luzula multiflora, Hypericum humifusum, Euphorbia cyparissias,... et le rare Ornithopus perpusillus. Des suintements regroupent Cardamine flexuosa, Juncus effusus, Lotus pedunculatus, Stellaria alsine.
La plaine alluviale présente une flore étonnamment variée (une quarantaine d'espèces) dans les rares éclaircies des résineux omniprésents. Les plus abondantes sont une fois de plus les fougères (Dryopteris carthusiana, Athyrium filix-femina) mais Chrysosplenium oppositifolium, Stellaria nemorum, Ajuga reptans, Lamium galeobdolon subsp. montanum, Stachys sylvatica, Senecio ovatus, Oxalis acetosella sont bien représentés. Crepis paludosa est abondant (Carici remotae-Alnetum). Persicaria bistorta peut prendre beaucoup d'importance dans les fragments de prairies qui existent sur les bords du ruisseau.

Monument naturel

Affleurement rocheux.

Monument historique

A Orchimont, vestiges d'une forteresse médiévale.

Histoire du site

D'après Ferraris, landes sur les plateaux, forêts sur les pentes.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994)