Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1524 - Sources de la Doneuse

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Fagne de la Doneuse / Dôneûse
Communes :Saint-Hubert
Cantonnements DNF :Saint-Hubert
Surface :25.96 ha
Coordonnées :X Lambert : 223145 - Y Lambert : 83088
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

La fagne de la Doneuse est localisée au nord de Saint-Hubert, en bordure de la forêt Saint-Michel. Elle comprend principalement la partie amont du cours de la Doneuse, petit affluent de la Masblette qui coule à peine deux kilomètres au nord. Bien que largement enrésiné, le site présente un beau potentiel et montre encore des bas-marais acides, des jonchaies et de petits éléments tourbeux, en particulier dans les clairières, les coupe-feux et sur les berges du ruisseau. On y observe une population de la fougère des montagnes (Oreopteris limbosperma) ainsi que la trientale (Trientalis europaea). Les données faunistiques disponibles concernent surtout l'avifaune. On y a repéré récemment deux libellules rares des suintements tourbeux: l'orthétrum bleuissant (Orthetrum coerulescens) et la cordulie arctique (Somatochlora arctica). Le site est inclus depuis 2011 dans la zone humide d'intérêt biologique du plateau de Saint-Hubert.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L3 - Ardenne centrale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Saint-Hubert25.96 haSAINT-HUBERTLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Saint-Hubert25.96 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Saint-Hubert

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Saint-Hubert, avenue Nestor Martin, 10A, 6870 Saint-Hubert (Tél. : 061/61.21.20. - Fax: 061/61.37.68).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6576Plateau de Saint-Hubert

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anthus trivialisOuiNon2007Life St-Hubert
Carduelis cannabinaOuiNon2007Life St-Hubert
Corvus coraxOuiOui2007Life St-Hubert
Cuculus canorusOuiOui2007Life St-Hubert
Dryocopus martiusOuiNon2007Life St-Hubert
Falco subbuteoOuiNon2007Life St-Hubert
Gallinago gallinagoOuiOui2007Life St-Hubert
Lanius excubitorOuiOuiNicheur (1 couple)2008H. Baltus
Parus cristatusOuiNon2007Life St-Hubert
Phoenicurus phoenicurusOuiNon2007Life St-Hubert
Phylloscopus sibilatrixOuiNon2007Life St-Hubert
Regulus regulusOuiNon2007Life St-Hubert
Saxicola torquatusOuiNonNicheur (1 couple)2008H. Baltus
Invertébrés - Insectes - Libellules
Orthetrum coerulescensOuiOui2 ex. (2009)2009GT Gomphus (Q. Smits)
Somatochlora arcticaOuiOui7 ex. (2009)2009Observation.be (W. Mertens)
Plantes - Plantes supérieures
Gymnocarpium dryopteris1999BJ. Saintenoy-Simon
Juncus squarrosus1999CJ. Saintenoy-Simon
Oreopteris limbosperma1999CJ. Saintenoy-Simon
Trientalis europaeaquelques pieds2000BS. Rouxhet
Viola palustrisassez abondant sur les sphaignes1999CJ. Saintenoy-Simon
Plantes - Mousses
Sphagnum spp.abondant1999CJ. Saintenoy-Simon

Commentaires sur la faune

Oiseaux (données Life Saint-Hubert 2007): Accipiter gentilis, Gallinago gallinago, Motacilla cinerea, Motacilla alba, Pyrrhula pyrrhula, Corvus corone, Cuculus canorus, Falco subbuteo, Sylvia atricapilla, Garrulus glandarius, Corvus corax, Turdus philomelos, Carduelis cannabina, Turdus merula, Parus cristatus, Parus ater, Dendrocopos major, Dryocopus martius, Columba palumbus, Fringilla coelebs, Anthus trivialis, Phylloscopus trochilus, Phylloscopus collybita, Regulus ignicapillus, Regulus regulus, Erithacus rubecula, Phoenicurus phoenicurus, Sitta europaea, Saxicola torquata, Carduelis spinus, Troglodytes troglodytes, Sylvia atricapilla.

Crustacés: Lebrun (2000) signale un taxon troglophile, Niphargus sp., dans la source située en aval du site.

Odonates (données GT Gomphus et Observation.be 2007-2011): Aeshna cyanea, Anax imperator, Coenagrion puella, Cordulegaster boltonii, Enallagma cyathigerum, Ischnura elegans, Lestes sponsa, Orthetrum coerulescens, Pyrrhosoma nymphula, Somatochlora arctica, Sympetrum danae.

Lépidoptères (données GT Lycaena 2007-2011): Aphantopus hyperantus, Araschnia levana, Colias croceus, Inachis io, Pieris brassicae, Pieris napi, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Hyménoptères (données S. Cristofoli 2007): Formica fusca, Lasius niger, Myrmica ruginodis.

Coléoptères (données H. Baltus 2008): Cicindela campestris, Rhagium inquisitor.

Commentaires sur la flore

Phanérogames (données J. Saintenoy-Simon 1999; Life Saint-Hubert, 2007): Agrostis canina, Athyrium filix-femina, Betula pubescens, Callitriche sp., Calluna vulgaris, Carex canescens, Carex echinata, Carex nigra, Carex ovalis, Carex rostrata, Cytisus scoparius, Deschampsia cespitosa, Deschampsia flexuosa, Digitalis purpurea, Dryopteris carthusiana, Epilobium palustre, Epilobium sp., Galium palustre, Galium saxatile, Gymnocarpium dryopteris, Holcus lanatus, Juncus acutiflorus, Juncus bufonius, Juncus bulbosus, Juncus effusus, Juncus squarrosus, Lotus pedunculatus, Luzula multiflora, Molinia caerulea, Oreopteris limbosperma, Picea abies, Pinus sylvestris, Potentilla erecta, Ranunculus flammula, Scutellaria minor, Sorbus aucuparia, Stellaria alsine, Trientalis europaea, Vaccinium myrtillus, Viola palustris.

Bryophytes (données Life Saint-Hubert, 2007): Polytrichum commune, Polytrichum strictum, Sphagnum sp.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation des milieux de fond de vallée de la Doneuse et de ses affluents.

Menaces

Envahissement des ruisselets par les semis d'épicéas entrainant une fermeture du couvert.

Recommandations

- Eliminer tous résineux sur une largeur minimale de 25 m de part et d'autre des ruisseaux, y compris ceux qui ont été transformés en drain;

- Laisser évoluer naturellement le couvert feuillu (saulaie, boulaie, aulnaie);

- Lorsque le couvert devient trop homogène sur l'ensemble du vallon, ouvrir plusieurs zones de quelques ares;

- Pour les espèces végétales rares, protégées ou non, opter pour des mesures de gestion plus fines (coupes d'arbustes, fauche, étrépage, ...) en concertation avec un biologiste;

- Lors des travaux de débardage, éviter absolument le lit du cours d'eau et sa plaine alluviale; lorsque le franchissement du ruisseau est indispensable, passer le plus possible à la perpendiculaire de celui-ci et de toute manière en dehors des zones humides;

- Dans les secteurs de sols hydromorphes non encore replantés en résineux, éviter tout nouveau drainage et laisser évoluer spontanément le peuplement vers des boisements semi-naturels feuillus et éliminer les nombreux jeunes recrus d'épicéas.

Plan de gestion

Ce site, au même titre que les fagnes voisines (SGIB 1059 et 1060), fait l'objet d'une mise sous statut (ZHIB) et est soumis au plan de gestion suivant.

Des objectifs en termes de structure et de composition de la végétation à longue échéance ont été définis pour les différentes parties du site. L'ensemble des zones auxquelles le même objectif en termes de végétation a été assigné, constitue une "zone objectif". Ces objectifs seront évalués périodiquement et, si nécessaire, adaptés.

Les objectifs se déclinent majoritairement en terme d'habitats-objectif:

1) Tourbières (D1.1/D1.2/D2.3): L'objectif est ici de favoriser différents stades de la tourbière regroupés sous le code N2000 : 7110*, 7120 et 7140, soit:
- De maintenir une structure existante d'alternance de buttes et de gouilles abritant différennts types de sphaignes turfigènes (code WALEUNIS D1.11, D1.121)
- De recréer progressivement des radeaux de Sphaignes et d'Eriophorum (code WALEUNIS D2.38) à l'origine des tourbières.
- De maintenir certaines espèces de la tourbière haute: rossolis, canneberge, linaigrettes Ces espèces nécessitent des conditions de milieu acide et d'humidité importante ainsi qu'un milieu ouvert, un ombrage par une strate arborée leur étant néfaste. Elles sont également sensibles au piétinement.

2) Bas-marais (D2.2): Restauration du bas-marais à Juncus acutiflorus et sphaignes (code WALEUNIS D2.22).

3) Lande tourbeuse (F4.1): Restauration de la lande tourbeuse à Vaccinium et Erica tetralix (code WALEUNIS F4.11 b - code Natura 2000 4010).

4) Landes sèches (F4.2): Restauration des lambeaux de landes sèches (code WALEUNIS 4.22 - code Natura 2000 4030*).

5) Prairies humides: cet objectif regroupe des habitats objectifs comme la nardaie fagnarde, les prairies humides oligotrophes (habitat Natura 2000 6410), les prairies de fauche humides ou les prés à joncs à tépales aigus.

6) Fond de vallées: Ouverture du ruisseau (code WALEUNIS- code Natura 2000).

7) Hêtraie G1.61: Restauration et diversification de la hêtraie à luzule (code WALEUNIS G1.61 - code Natura 2000 9190).

8) Chênaie à bouleau (G1.81): Restauration de la chênaie à bouleau (code WALEUNIS G1.81, G1.911a- code Natura 2000 9190) habitat potentiel des sols à argiles blanches.

9) Aulnaie acidophile (G1.52): Restauration de la chênaie à bouleau (code WALEUNIS G1.52- code Natura 91EO*) habitat potentiel des sols à argiles blanches.

10) Diversification feuillue : Cet objectif regroupe à la fois les habitats à dominance de bouleaux (sauf la boulaie tourbeuse et la chênaie pédonculée à bouleau) ou les zones qui ont été ou semées (bouleau, sorbier…) ou/et replantées (bourdaine) ou/et garnie de boutures (saule) : G1.911b, G1.9a etc.

11) Infrastructures de vision: Aménagement, entretien et modalités visant un accès discret aux lieux de vision (miradors de vision).

12) Objectif paysager.

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

La Doneuse, affluent assez encaissé de la rive gauche de la Masblette, résulte de la fusion d'une série de petits cours d'eau:

- plusieurs petits ruisseaux provenant d'un vaste amphithéatre en pente douce vers le nord, plongeant vers la vallée de la Masblette;

- de trois autres ruisseaux se jetant en rive droite de la Doneuse, à l'ouest de la Fagne de la Falgaude.

La partie amont du site repose sur le Siegenien inférieur formé de bancs de quartzite avec des nodules de phyllade bleu et de quartzophyllade. L'aval se trouve sur Siegenien moyen qui comporte des roches schisteuses et gréseuses avec bancs fossilifères. Ces roches sont facilement érodées et le vallon s'encaisse fortement vers l'aval.

L'amphithéâtre était occupé par une pessière qui a été abattue. Une partie de l'amphithéâtre est formé par une vaste coupe, au relief très tourmentéformé de drains, ruisselets et buttes, le reste ayant été réenrésiné.
En aval de l'amphithéatre, la vallée s'encaisse et est occupée principalement par la hêtraie (SAINTENOY-SIMON, 1999).

Description biologique

La plupart des ruisselets sont assez pauvres floristiquement. Néanmoins, ils comportent presque toujours une importante couche de sphaignes (Sphagnum spp.) mêlée de polytrics (Polytrichum commune) et piquetée de Viola palustris. Diverses cypéracées sont présentes comme Carex demissa, Carex echinata, Carex panicea, Carex remota, etc. Localement, Carex nigra et Carex rostrata peuvent former de petites cariçaies. Trientalis europaea existe dans une cariçaie à Carex rostrata. Juncus squarrosus est dispersé. Par endroits, les abords des ruisselets sont envahis de jonchaies acutiflores et de moliniaies, et des populations de Glyceria fluitans poussent dans l'eau. Un début de recolonisation forestière se fait par Cytisus scoparius, Salix aurita, Sorbus aucuparia, Picea abies.

La partie aval de la Doneuse (sur Siegenien moyen) présente une flore nettement plus diversifiée avec notamment Festuca altissima, Gymnocarpium dryopteris, Oreopteris limbosperma, Chrysosplenium oppositifolium, etc. Le cours d'eau est à cet endroit entouré par de la hêtraie. Entre les ruisselets subsistent des zones plus sèches avec quelques espèces de landes (d'après SAINTENOY-SIMON, 1999).

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

PGISH

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON J.

Date de la dernière modification de la fiche

2012-01-13