Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1590 - Fagne de Wignîfa

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Woignifa
Communes :Manhay
Cantonnements DNF :La Roche
Surface :13.07 ha
Coordonnées :X Lambert : 244063 - Y Lambert : 105179
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

La Fagne de Wignifa (ou Woignifa) se localise en Haute-Ardenne, sur le Plateau des Tailles, au sud du village d'Odeigne. Il s'agit de la seule parcelle témoin de ce qui constituait autrefois les aisances communales, vastes landes où pâturait le troupeau commun sous la conduite du herdier local. Actuellement, cette fagne est encore parcourue partiellement par le bétail qui y maintient ainsi un cortège floristique très intéressant et original. On y observe notamment plusieurs types de nardaies renfermant des plantes rares telles que la pédiculaire des bois (Pedicularis sylvatica), ainsi que des landes tourbeuses à bruyère quaternée (Erica tetralix) et à myrtilles (Vaccinium spp.) (d'après S. Rouxhet).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L4 - Plateau des Tailles

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Odeigne13.07 haMANHAYLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
La Roche13.07 haMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

Commune de Manhay.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de La Roche, 9, rue du Val du Bronze, 6980 La Roche-en-Ardenne (Tél. : 084/24.50.80 - Fax : 084/41.13.65).

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
E1.7Nardaies

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Boloria seleneNonNon1992Ph. Goffart
Plantes - Plantes supérieures
Arnica montana1992S. Rouxhet
Erica tetralix1992S. Rouxhet
Eriophorum vaginatum1992S. Rouxhet
Genista anglica1992S. Rouxhet
Genista pilosa1992S. Rouxhet
Juncus squarrosus1992S. Rouxhet
Nardus stricta1992S. Rouxhet
Pedicularis sylvatica1992S. Rouxhet
Sorbus aria1992S. Rouxhet
Succisa pratensis1992S. Rouxhet
Trichophorum cespitosum subsp.germanicum1992S. Rouxhet
Trientalis europaea1992S. Rouxhet
Vaccinium uliginosum1992S. Rouxhet
Vaccinium vitis-idaea1992S. Rouxhet
Viola palustris1992S. Rouxhet

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

Recolonisation des nardaies et des landes par les arbustes.

Recommandations

Ce site remarquable ne bénéficie d'aucun statut de protection, contrairement à d'autres fagnes de la région (Robiéfa et Nazieufa, par exemple).
La solution idéale et logique serait son intégration dans la réserve naturelle domaniale du Plateau des Tailles.
Les mesures de gestion les plus urgentes sont le dégagement des arbres et arbustes dans les zones de nardaie et le maintien d'un pâturage extensif.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

La Fagne de Wignifa se localise sur le flanc nord-ouest du Plateau des Tailles, en Haute Ardenne septentrionale, au sud-est du village d'Odeigne. L'altitude est comprise entre 545 et 585 m.

Le sous-sol appartient au Gedinnien et est essentiellement composé d'arkose. Le sol est globalement fort humide. On observe sur une épaisseur d'environ 10 cm un horizon noirâtre riche en matière organique. Selon les mesures effectuées, le pH varie entre 3,6 et 4,2.

De nombreuses sources et suintements apparaissent cà et là. Le terrain a fait l'objet de plusieurs drainage créant plusieurs petits rus se jetant dans le ruisseau du Fayi de la Folie, affluent de l'Aisne (sous-bassin de l'Ourthe). Un réservoir existe sur la bordure sud de la fagne. (d'après S. Rouxhet)

Description biologique

Sur la carte de végétation dressée par REGINSTER (1953), on constate que la Fagne de Wignifa est presqu'entièrement reprise sous l'association de tourbière à Erica tetralix, outre deux petites taches indiquant respectivement une jonchaie à Juncus acutiflorus et un groupement à Sphagnum papillosum et S. umbricatum.
A l'heure actuelle, la végétation apparaît beaucoup plus complexe, ce qui pourrait s'expliquer par les drainages successifs qui y ont eu lieu à partir de la fin des années 1950, ainsi que par l'abandon progressif du site.
La carte de la végétation a été actualisée par ROUXHET (1992), qui y a reconnu une dizaine de zones plus ou moins distinctes :
1. Nardaie pâturée très extensivement, en voie de recolonisation par divers feuillus (Sorbus aucuparia, Quercus robur, Betula pendula, Crataegus monogyna, Salix spp.). Un relevé (n = 27 spp.) en juin 1990 y montre Vaccinium myrtillus 2.3, V. vitis-idaea 1.1, Galium saxatile 2.3, Festuca filiformis 1.2, Polygala serpyllifolia 1.1, Luzula multiflora 1.1, Nardus stricta 1.2, Danthonia decumbens 1.2, Arnica montana 1.3, Calluna vulgaris 1.3, Potentilla erecta 1.2, Carex pilulifera 1.1, Luzula campestris 1.1, Hieracium umbellatum +.2, Carex nigra +.1, Molinia caerulea +.2, Carex panicea 1.1, Cirsium palustre +.1, Juncus effusus +.2, Festuca nigrescens 1.2, Deschampsia flexuosa 4.3, Agrostis capillaris 2.1, Anthoxanthum odoratum 1.2, Cytisus scoparius +.2, Rumex acetosa +.1, Rubus sp. +.1, Sorbus aucuparia +.1, Quercus robur +.1. On note en outre Carex ovalis, C. pallescens, Scirpus cespitosus subsp. germanicus, Juncus squarrosus, Rumex acetosella, Succisa pratensis.
2. Nardaie peu envahie par les arbustes, avec des zones plus humides. Un relevé effectué à la même époque que le précédent renferme les espèces suivantes (n = 25) : Juncus squarrosus 1.2, Erica tetralix 1.2, Vaccinium myrtillus 2.3, V. vitis-idaea 1.1, V. uliginosum 1.3, Galium saxatile 2.3, Festuca filiformis 1.2, Polygala serpyllifolia 1.1, Luzula multiflora +.1, Nardus stricta 1.2, Danthonia decumbens 1.2, Calluna vulgaris 2.2, Potentilla erecta 1.2, Carex pilulifera +.1, Luzula campestris 1.1, Genista anglica 1.1, G. pilosa +.1, Hieracium umbellatum 1.1, Carex nigra +.1, Molinia caerulea 3.3, Deschampsia flexuosa 3.3, Agrostis capillaris +.1, Anthoxanthum odoratum +.1, Melampyrum pratense 1.1, Poa trivialis +.1, Sorbus aucuparia 1.2. Dans les parties les plus humides prend place également Pedicularis sylvatica.
3. Jonchaie à Juncus acutiflorus, de composition très homogène mais progressivement recolonisée par les saules (Salix aurita, e.a.).
4. Taillis de recolonisation composé de Betula pendula, B. pubescens, Quercus robur, Q. petraea, Sorbus aucuparia, S. aria, Salix aurita, S. caprea, Populus tremula, Frangula alnus.
5. Taillis moins dense que dans la zone précédente, ouvert au bétail, et composé des mêmes essences.
6. Nardaie subissant un pâturage intensif prenant l'aspect d'une pelouse très rase, mais recolonisée par endroits par les arbustes. Cette zone au relief accidenté pourrait faire penser à une ancienne extraction d'arkose (?). Deux relevés effectués en début juin 1990 fournissent les espèces suivantes (n = 26 et 27 spp. respectivement) : Juncus squarrosus 1.2 et 1.3, Pedicularis sylvatica +.1 et -, Erica tetralix +.1 et 1.2, Vaccinium myrtillus 2.1 et 2.1, V. vitis-idaea +.1 et 1.1, Galium saxatile 1.2 et 1.3, Festuca filiformis 1.2 et 2.3, Polygala serpyllifolia 1.1 et 1.2, Luzula multiflora 1.1 et 1.1, Nardus stricta 1.3 et 2.3, Danthonia decumbens 1.3 et 2.3, Carex ovalis 1.2 et -, Calluna vulgaris 2.3 et 2.3, Potentilla erecta 2.3 et 2.2, Carex pilulifera +.2 et 1.2, Luzula campestris 1.1 et 1.1, Genista anglica - et 1.3, Hieracium maculatum 2.1 et 1.1, Scirpus cespitosus subsp. germanicus - et 1.2, Carex nigra 1.3 et 1.3, Carex echinata 1.2 et 1.2, Succisa pratensis +.1 et 1.2, Viola palustris - et 1.1, Cirsium palustre - et 1.1, Juncus effusus 1.2 et 1.2, Juncus acutiflorus - et 1.3, Deschampsia flexuosa 2.2 et 1.2, Agrostis capillaris 1.1 et -, Anthoxanthum odoratum 1.2 et -, Plantago lanceolata +.1 et -, Cerastium fontanum +.1 et +.1, Salix aurita +.1 et +.2. On note par ailleurs Rumex acetosella et Trientalis europaea.
7. Lande à Molinia caerulea très envahie par les saules (Salix aurita), où on note la présence de Calluna vulgaris, Erica tetralix, ainsi que de belles plages de Vaccinium myrtillus, V. vitis-idaea et V. uliginosum.
8. Nardaie dont le pâturage est abandonné depuis quelques années seulement, montrant quelques rares massifs d'arbustes. Le relevé comprend 21 espèces : Juncus squarrosus 1.2, Erica tetralix 1.2, Vaccinium myrtillus 2.3, V. vitis-idaea 1.1, Galium saxatile 2.2, Festuca filiformis 1.2, Polygala serpyllifolia +.1, Luzula multiflora 1.1, Nardus stricta 2.2, Calluna vulgaris 3.3, Potentilla erecta 1.2, Carex pilulifera 1.1, Luzula campestris 1.2, Hieracium umbellatum 1.1, Scirpus cespitosus subsp. germanicus 2.2, Carex nigra +.1, Molinia caerulea 3.3, Deschampsia flexuosa 2.2, Agrostis capillaris 1.1, Melampyrum pratense 1.1, Salix aurita 1.2, Sorbus aucuparia 1.1. En outre, Veronica officinalis.
9. Jonchaie acutiflore avec présence d'Eriophorum vaginatum, Cirsium palustre, Viola palustris, Rumex acetosa et Molinia caerulea.
10. Lande à Molinia caerulea fortement envahie par les arbustes ainsi que par Pteridium aquilinum.
L'existence de ces remarquables étendues de pelouse à Nardus stricta à divers stades évolutifs représente assurément l'intérêt principal de la Fagne de Wignifa. Selon ROUXHET (1992), le type de nardaie observé dans ce site semble se rattacher à l'association du Vaccinio uliginosi-Juncetum squarrosi, soit des nardaies paratourbeuses liées aux plateaux ardennais (cf. SOUGNEZ, 1977). C'est un type de végétation devenu très rare de nos jours en Ardenne et méritant donc une protection stricte et des mesures de gestion adéquates.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

OFFH

Répondants de l'information

S. ROUXHET /