Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1698 - Carrière souterraine du Grand Banc

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière souterraine de Géromont
Communes :Comblain-au-Pont
Cantonnements DNF :Aywaille
Surface :3.80 ha
Coordonnées :X Lambert : 235322 - Y Lambert : 129181
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

On trouve dans la région de Comblain, à hauteur du hameau de Géromont, plusieurs anciennes carrières souterraines issues de l'exploitation du grès, une activité qui a disparu dans les années septantes. L'une des plus connues de ces carrières est sans nul doute le Grand Banc ; elle est aussi l'une des plus vastes puisque la cavité principale est une salle atteignant 500 mètres de longueur pour 150 m de large. Ces dimensions impressionnantes combinées à d'autres facteurs favorables (microclimat, entre autre) permettent à de nombreux chiroptères d'y trouver un gîte hivernal à la fois stable et tranquille. Il s'agit d'un des sites majeurs de la vallée de l'Ourthe pour l'hibernation de ces animaux très sensibles au dérangement.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F5 - Condroz central et oriental

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Comblain-au-Pont3.8 haCOMBLAIN-AU-PONT (partim ???)LIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Aywaille3.8 haLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Oui

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6801Carrière souterraine du Grand Banc3,8 ha

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
H1.7aMines et tunnels souterrains désaffectés

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Myotis daubentoniiOuiOuiHibernation (0-4 ex.)2005GT Plecotus
Myotis mystacinus/brandtiiHibernation (309-370 ex.)2005GT Plecotus

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 6

Commentaires sur la faune

Gîte-clé pour les espèces à l'échelle du bassin de la Basse Ourthe, la population hivernante, toutes ces espèces confondues, peut atteindre 400 individus. Parmi les 21 espèces présentes en Wallonie, 11 y sont actuellement observées en hivernage. Les espèces majoritairement représentées sont les Vespertilions à moustaches/de Brandt (Lamotte, 2007).

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un site de grand intérêt pour l'hibernation des chauves-souris.

Menaces

Visites illicites et déprédation

Recommandations

Surveillance accrue du site

Plan de gestion

Depuis 2003, une clôture externe, entourant le Grand Banc, interdit l'accès à la partie souterraine.

Accès du public

Non accessible au public

Détails

Description physique

Cette ancienne carrière souterraine fait partie d'un vaste ensemble d'exploitations de grès psammitiques dont les galeries d'accès sont toujours visibles sur le versant de la rive gauche de l'Ourthe. On y a extrait, jusqu'aux années 1970, des moellons qui ont servi à la construction.

Les trois entrées encore pratiquables actuellement mènent à une vaste salle longue de 500 m et large de 150 m et dont la voûte est soutenue par de nombreux piliers. La déclivité y est accusée. La partie inférieure de la cavité est occupée par une série de plans d'eau alimentés par des sources.

Description biologique

La partie aérienne de la carrière est constituée notamment de vastes éboulis de psammites (déchets d'exploitation) qui sont lentement colonisés par une végétation intéressante: Sedum album, Echium vulgare, Carlina vulgaris, Rumex scutatus, Inula conyzae, Petrorhagia prolifera, Clematis vitalba, etc. En situation plus ombragée prend place notamment Asplenium adiantum-nigrum, délicate fougère peu banale. On note également à maints endroits, une recolonisation préforestière par divers arbustes (Betula pendula, notamment) et de petits arbres à l'aspect tortueux (pour une description plus complète, voir le SGIB n° 1399).
La cavité souterraine représente actuellement l'un des sites majeurs pour l'hibernation des chauves-souris en Wallonie et présente même une importance au niveau international (PIR, 1997). L'existence de plusieurs entrées semble très favorable pour ces animaux et les vastes dimensions de la salle, assurant une importante variété de microgîtes, permettent à un grand nombre d'animaux d'y trouver refuge (Libois et Kervyn, 1996). A ce titre, le Grand Banc fait l'objet de recensements annuels par les collaborateurs du groupe de travail Plecotus. Au cours de ces dernières années, on y a ainsi détecté la présence de près de 10 espèces dont Rhinolophus hipposideros, Rhinolophus ferrumequinum, Myotis dasycneme, Myotis emarginatus, Myotis myotis, ... Avec près de 90% de l'effectif total, le complexe Myotis mystacinus/brandti est toutefois, et de loin, le mieux représenté dans la cavité.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Ancienne carrière de grès.

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

CSIS
OFFH
Convention A&G

Répondants de l'information

Groupe de Travail Plecotus, asbl Natagora (Rue du Wisconsin, 3, 5000 Namur).
S. LAMOTTE, SPW/DGARNE/DNF/DN B-5100 Jambes.