Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1699 - Grotte de l'Abîme

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Grotte de Comblain
Communes :Comblain-au-Pont
Cantonnements DNF :Aywaille
Surface :0.08 ha
Coordonnées :X Lambert : 235008 - Y Lambert : 130282
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette vaste grotte située dans la vallée de l'Ourthe, à l'ouest de Comblain-au-Pont, se compose d'une série de salles qui se succèdent sur une distance d'environ 200 m mais avec un développement total dépassant les 680 m! Une portion importante du réseau souterrain est actuellement exploitée pour le tourisme, le reste étant dévolu à la recherche scientifique et à la protection de la faune troglophile. Avant son ouverture aux visiteurs, la grotte de l'Abîme était considérée comme un site primordial pour l'hibernation des chauves-souris. Après une période plutôt négative pour ces animaux se traduisant par une forte baisse des effectifs, on constate à présent une nette amélioration des conditions d'hibernation grace à la mise en place, par le gestionnaire de la grotte, de mesures diminuant au maximum les dérangements. Au total, pas moins de 9 espèces de chiroptères y ont été observées dont 5 d'intérêt communautaire.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • K2 - Calestienne orientale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Comblain-au-Pont0.08 haCOMBLAIN-AU-PONT (partim ???)LIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Aywaille0.08 haLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Comblain-au-Pont.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement d'Aywaille, rue de la Reffe, 9, 4920 Remouchamps (Tél. : 04/247.99.90 - Fax : 04/384.82.77).

Groupe de Recherche Spéléologique de Comblain-au-Pont, c/o Léopold Xhaard, 15 Bois des Chevreuils, 4130 Tilff (Tél. : 04/368.80.97).

Sites protégés

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
H1.2aGrottes (intérieurs des grottes non exploitées par le tourisme)

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Myotis dasycnemeOuiOuiHibernation (5 ex.)2012GT Plecotus
Myotis daubentoniiOuiOuiHibernation (0-10 ex.)2012GT Plecotus
Myotis emarginatusOuiOuiHibernation (max. 13 ex.)2012GT Plecotus
Myotis myotisOuiOuiHibernation (0-6 ex.)2012GT Plecotus
Myotis mystacinus/brandtiiHibernation (max. 36 ex.)2012GT Plecotus
Myotis nattereriOuiOuiHibernation (0-5 ex.)2011GT Plecotus
Plecotus sp.OuiOuiHibernation2012GT Plecotus
Rhinolophus ferrumequinumOuiOuiHibernation (0-8 ex.)2011GT Plecotus
Rhinolophus hipposiderosOuiOuiHibernation (2 ex.)2012GT Plecotus

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une grotte d'intérêt biologique, chiroptérologique, minéralogique, géomorphologique, archéologique et hydrologique.

Menaces

A compléter

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

Dans le cadre du plan de gestion, la grotte de l'Abîme est divisée en trois zones distinctes :
- Le réseau touristique, s'étendant sur 365 m, est accessible toute l'année.
- Le réseau protégé, dont l'accès durant la période d'hivernage des chiroptères se limite aux travaux scientifiques et de gestion du site suivant les modalités établies par le comité de gestion.
- Le réseau sauvage, inaccessible en dehors des quelques visites destinées notamment au recensement des chauves-souris.
Les aménagements futurs dans la grotte devront être évalués et acceptés par le comité de gestion.

Accès du public

L'entrée actuelle de la grotte, creusée dans la roche, est barée d'une grille métallique cadenassée.

La partie occidentale du réseau souterrain est exploitée du point de vue touristique par la commune de Comblain. Des visites guidées y sont organisées toute l'année.

L'accès à la partie désignée en CSIS n'est autorisé que pour y effectuer des opérations de gestion et de suivi scientifique. Seules les personnes mandatées par le comité de gestion pourront y accéder dans ce but, en respectant les périodes et les conditions établies par ce dernier.

Détails

Description physique

Vaste grotte prenant place dans un massif de calcaires viséens et de poudingue et se présentant comme une succession de salles selon un axe est-ouest, avec un developpement total de 684 m.

L'entrée actuelle est celle utilisée pour les visites touristiques. Celle-ci a été creusée dans le calcaire à une dizaine de m en dessous du puits, orifice naturel de la grotte.

La grotte de l'Abîme fait vraisemblablement partie d'une "percée hydrologique" s'étendant sur près de 8 km entre les fermes de Lizin à Ouffet et le village de Comblain. Les salles se sont développées à partir de diaclases qui ont été progressivement élargies par l'écoulement des eaux. Jusqu'au début du 20ème siècle, les galeries reliant les salles étaient en grande partie obstruées par des sédiments et furent dégagées au cours des premières explorations.

La grotte présente un grand intérêt minéralogique et géomorphologique. On y trouve de nombreuses concrétions qui sont, dans la partie "sauvage", en parfait état de conservation. On note la présence de lapiés en cannelures ainsi que l'alternance de bancs de calcaire viséen et de poudingue.

Le climat de la grotte de l'Abîme a été étudié récemment par PIRON et al. (2007): "La grotte se comporte, dans sa région ventilée, comme un tube à vent, avec l'air froid extérieur entrant par l'entrée inférieure, c'est-à-dire l'entrée artificielle, et ressortant ensuite par l'abîme après s'être réchauffé dans la grotte. Le point bas se trouvant juste avant la salle des Echos est une barrière topographique empêchant l'air froid de se propager jusque dans la salle. On observe un gradient vertical de température au niveau de ce point bas, l'air étant plus chaud dans la salle des Echos que dans la région ventilée. En été, le courant d'air s'arrête, contrairement à ce qui se passe dans un tube à air classique. Durant cette saison, le courant d'air est en effet très faible voire quasi nul et son sens varie fréquemment, de manière oscillatoire. La morphologie descendante de la grotte fait que les deux entrées sont trop hautes pour que l'air froid puisse s'échapper comme dans un tube à vent classique. Les mesures montrent que la grotte reste très froide l'été par rapport à la température extérieure. La cavité possède ainsi les caractéristiques d'un tube à vent et d'un piège à air froid.

Description biologique

Avant son exploitation touristique intensive, la grotte de l'Abîme constituait un site primordial pour l'hibernation des chauves-souris avec notamment la présence de Rhinolophus hipposideros, Myotis dasycneme, Myotis emarginatus ou encore Barbastella barbastellus.

La partie orientale du réseau, exclue du circuit des visites, permet encore à un petit nombre de chiroptères de passer l'hiver en toute quiétude. Au cours des années 2000, on y a ainsi recensé 5 espèces: Myotis daubentoni, Myotis myotis, Myotis mystacinus/brandti, Myotis nattereri et Rhinolophus ferrumequinum.

Grace à la mise en place de mesures visant à réduire au maximum les dérangements, certaines parties du réseau touristique redeviennent progressivement attractives pour ces animaux. En 2012, les deux rhinolophes sont présents, de même que Myotis dasycneme, Myotis emarginatus, Myotis myotis et quelques autres espèces plus communes.

L'étude de la microfaune a été abordée par LERUTH (1939) et plus récemment par DETHIER & HUBART (2003).

Monument naturel

Grotte.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Biblio

, 1950, Cavernes., Guide de la Nature, Dinant, 315 pp.
, 1952, Aperçu géologique sur la région de Comblain-au-Pont., Parcs Nationaux, 7 (3) : 69-78.
, 2003, Nouvelles récoltes et observations concernant la faune souterraine de Wallonie., Bulletin des Chercheurs de la Wallonie, 42 : 45-56.
, 1995, Répertoire du milieu souterrain pénétrable de Wallonie., Inventaire descriptif des sites souterrains naturels et artificiels et leur intérêt biologique. Annexe au Rapport final du Projet global sur la conservation des Chiroptères en Région wallonne. IRScNB, Bruxelles, 389 pp.
, 1939, La biologie du domaine souterrain et la faune cavernicole de la Belgique., Mémoire du Musée royal d'Histoire naturelle de Belgique, 87: 506 pp.
, 1932, La promenade du microphone dans la grotte de Comblain., Annales de la Société Géologique de Belgique, 55 : 147.
, 2007, Contribution à l'étude du climat de trois cavités souterraines belges. La grotte de Ramioul, la grotte et abîme de Comblain-au-Pont et la carrière souterraine de Petit-Lanaye inférieure., Bulletin des Chercheurs de la Wallonie, 46: 155-169.
, 1909, Dans l'Abîme de Comblain-au-Pont., Bulletin des Chercheurs de la Wallonie, 3 : 93-94.
, 1908, Exploration du gouffre de Comblain-au-Pont., Bulletin des Chercheurs de Wallonie, 3 : 21-23.
, 1926, L'Abîme de Comblain-au-Pont et notes complémentaires., Bulletin des Chercheurs de la Wallonie, 8 : 1-18.

Divers

Sources

GT Plecotus

Répondants de l'information

Groupe de Travail Plecotus, asbl Natagora (Rue du Wisconsin, 3, 5000 Namur).