Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1736 - Bois du Prince et Bois de la Grattière

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Montigny-le-Tilleul, Thuin
Cantonnements DNF :Thuin
Surface :163 ha
Coordonnées :X Lambert : 148762 - Y Lambert : 116356
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

Les Bois du Prince et de la Grattière, à Gozée, font partie de la vaste ceinture forestière couvrant les versants de la Sambre entre Charleroi et Thuin. D'un point de vue géomorphologique, le site est remarquable du fait qu'il correspond à un méandre fossile de la rivière. Il présente également un intérêt historique, dans le voisinage immédiat de l'Abbaye d'Aulne. Cette forêt ancienne renferme divers groupements végétaux intéressants, majoritairement des chênaies à stellaire et des hêtraies à aspérule et jacinthe des bois, plus localement aussi des fragments d'aulnaies-frênaies au niveau des sources et le long des ruisselets traversent le massif. La faune est mal connue, mais parmi les oiseaux figure notamment le pic noir (Dryocopus martius), une espèce d'intérêt communautaire assez rare en Wallonie. L'entomofaune reste à inventorier; un gros coléoptère xylophage, le prione tanneur (Prionus coriarius), y a été signalé récemment. Depuis 2016, le Bois du Prince bénéficie du statut de réserve forestière, sur une superficie de près de 100 ha.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • E0 - Sillon sambro-Mosan

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Gozée105.67 haTHUINHAINAUT
Montigny-le-Tilleul16.72 haMONTIGNY-LE-TILLEULHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Thuin122.39 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Le Bois du Prince est classé comme site par A.R. du 5/04/1972.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6466Bois du Prince97.5728 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Dendrocopos minorOuiNon2010Q. Smits
Dryocopus martiusOuiNon2006J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Prionus coriarius2009R. Monchaux
Plantes - Plantes supérieures
Carex strigosaRuisseau de la Grattière
Catabrosa aquaticaRuisseau de la Grattière
Epipactis helleborine2001C. Delmarche
Hyacinthoides non-scripta2001C. Delmarche
Phegopteris connectilisBois de la Grattière
Polystichum aculeatumBois de la Grattière
Scrophularia umbrosaRuisseau de la Grattière

Commentaires sur la faune

Mammifères (données E. Bisteau et J.-Y. Baugnée 2006; H. Vincezi 2009): Capreolus capreolus, Sciurus vulgaris, Sus scrofa.

Oiseaux (Observations.be 2009-2012): Aegithalos caudatus, Buteo buteo, Certhia brachydactyla, Columba palumbus, Corvus corone, Cyanistes caeruleus, Dendrocopos major, Dendrocopos minor, Erithacus rubecula, Falco tinnunculus, Fringilla coelebs, Garrulus glandarius, Parus major, Phasianus colchicus, Prunella modularis, Sitta europaea, Troglodytes troglodytes, Turdus merula, Turdus philomelos.

Coléoptères (données B. Moucheron 2005; R. Monchaux 2009): Harmonia axyridis, Kissophagus vicinus, Prionus coriarius, Scolytus intricatus, Scolytus multistriatus, Scolytus ratzeburgii, Trypodendron domesticum, Trypodendron signatum, Xylosandrus germanus.

Odonates (données E. Bisteau et J.-Y. Baugnée 2006): Aeshna cyanea, Aeshna grandis, Aeshna mixta, Lestes viridis, Sympetrum sp.

Lépidoptères rhopalocères (données E. Bisteau et J.-Y. Baugnée 2006): Inachis io, Pieris brassicae, Pieris rapae, Vanessa atalanta.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

Animaux: Harmonia axyridis.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un massif forestier de grand intérêt paysager et biologique de la vallée de la Sambre.

Menaces

A compléter

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

L'objectif principal du plan de gestion de la réserve forestière est le maintien des habitats forestiers en place et de leur diversité floristique, par le biais d'une exploitation extensive faisant appel à la régénération naturelle.

Les mesures viseront à:

- préserver la diversité des essences ligneuses en conservant les semenciers des espèces minoritaires;

- diversifier les structures verticales et horizontales, en maintenant notamment une permanence de zones ouvertes ou assimilées (clairières, coupe-feu, mares, etc.);

- maintenir des zones de taillis-sous-futaie et de taillis simple, régimes sylvicoles se raréfiant dans le contexte de la conversion vers les peuplements mélangés d'âges multiples;

- favoriser la régénération naturelle qui assure un état de fonctionnement proche d'une forêt naturelle;

- limiter le tassement au sol, très néfaste pour les plantes forestières à bulbes et à rhizomes;

- maintenir ou développer les bandes rivulaires et les lisières étagées;

- conserver, voire augmenter, le volume de bois mort, vieux arbres, arbres à cavités et sénescents;

- définir des zones non soumises à l'exploitation forestière (réserve intégrale);

- limiter la population de cervidés et surtout du sanglier dont le surnombre contrecarre la régénération naturelle de la forêt;

- réglementer la fréquentation du massif par le public en aménageant des sentiers balisés et en réservant des zones de quiétude.

D'une manière générale, les interventions sylvicoles seront menées de façon à perturber au minimum l'aspect paysager de ce versant boisé classé.

Accès du public

Plusieurs chemins et sentiers traversent la réserve forestière. La forte fréquentation de ce site forestier, situé à proximité du site touristique de l'Abbaye d'Aulne, justifie l'aménagement de sentiers balisés de manière à canaliser le public et ainsi à minimiser l'impact sur les habitats et la faune.

Détails

Description physique

Le Bois de la Grattière occupe un versant abrupt qui marque l'emplacement d'un ancien méandre de la Sambre, considéré par CORNET comme l'un des plus beaux exemples que l'on connaisse en Belgique. Il est drainé par le ruisseau de la Grattière qui dévalle le versant boisé d'abord vers le nord, avant de prendre la direction de l'ouest lors de sa traversée dans des prairies, puis de nouveau vers le nord pour se jetter dans la Sambre, à hauteur de l'Abbaye d'Aulne.

Sur les cartes topographiques comme sur le terrain, on voit bien le versant extérieur du méandre, relativement très escarpé, se développer en un amphithéâtre continu, presque partout boisé. Le noyau du méandre abandonné est une colline présentant, sur son côté sud, une pente couverte de cultures, qui s'élève doucement vers le nord..., à l'endroit de la rupture du pédoncule du méandre'.

A l'origine, la Sambre, venant de Hourpes, décrivait vers le sud une grande boucle de plus de 2 km, puis reprenait la direction du nord. Ce grand méandre allongé et encaissé présentait une rive concave abrupte nettement marquée et une rive convexe en pente douce. L'érosion latérale, importante de part et d'autre de l'isthme du méandre a déclenché le recoupement de celui-ci. La Sambre s'est déversée alors d'ouest en est, approximativement selon sont trajet actuel.

L'ancien méandre a été remblayé ensuite partiellement "grâce à des apports ayant glissé des hauteurs avoisinantes. Il est actuellement utilisé par les deux ruisseaux qui descendent de Gozée, le ruisseau de l'Ermitage, qui a occupé la branche est de l'ancien méandre, et le ruisseau de l'Abbaye (ou ruisseau de la Grattière) qui en a occupé la branche ouest" (DUVIGNEAUD, 1966).

Le ruisseau de la Grattière a creusé un ravin profond dans les assises de l'Emsien moyen et supérieur. Ses versants sont très raides et encaissés et il y règne un microclimat frais (idem).

Le pouvoir érosif du ruisseau est très grand et les assises de l'Emsien affleurent dans le lit du cours d'eau. Au débouché du ravin, le ruisseau a formé un cône de déjection qui dévie son cours vers l'est.

Description biologique

D'après C. DELMARCHE (DEMNA-DNE, avis du 12/09/2001): Le Bois du Prince fait partie d'un massif forestier couvrant une large part des versants de la Sambre. Il est constitué principalement de chênaies du Stellario-Carpinetum et de hêtraies de l'Asperulo-Fagetum.

Parmi les espèces ligneuses dominantes figurent notamment Fagus sylvatica, Quercus robur, Fraxinus excelsior, Carpinus betulus, Acer platanoides, Acer pseudoplatanus, Acer campestre, Prunus avium, Tilia cordata, Ulmus minor, Sorbus aucuparia, Alnus glutinosa, Alnus incana, Ilex aquifolium, Sambucus nigra, Sambucus racemosa, Ribes uva-crispa, Ribes rubrum, etc.

Dans le sous-bois s'observent Anemone nemorosa, Hedera helix, Carex sylvatica, Dryopteris filix-mas, Epipactis helleborine, Euphorbia amygdaloides, Lamium galeobdolon, Polygonatum multiflorum, Vinca minor, Arum maculatum, Ranunculus auricomus, Adoxa moschatellina, Allium ursinum, Primula elatior, Convallaria majalis, Lonicera periclymenum, Viola riviniana, Luzula sylvatica, Oxalis acetosella, Hyacinthoides non-scripta, Luzula pilosa, Lysimachia nemorum, Veronica montana, Chrysosplenium oppositifolium, Stellaria nemorum, Ranunculus ficaria, etc.

Diverses autres espèces apparaissent sur les lisières et dans les clairières forestières, comme Deschampsia flexuosa, Hieracium murorum, Stellaria holostea, Senecio ovatus, Ajuga reptans, Lysimachia nummularia, Urtica dioica, Rubus caesius, Glechoma hederacea, Geum urbanum, Aegopodium podagraria, Heracleum sphondylium, Silene dioica, Galium aparine, Geranium robertianum, Alliaria petiolata, Carex pendula, Cornus sanguinea, Crataegus monogyna, Euonymus europaeus, Ligustrum vulgare, ...

Le Bois de la Grattière est situé dans le prolongement ouest du Bois du Prince. Il présente un ravin couvert par une forêt riche en fougères dans laquelle on note Fagus sylvatica, Quercus robur, Carpinus betulus, Acer pseudoplatanus, A. platanoides, Hedera helix, Ilex aquifolium, Dryopteris affinis subsp. robusta, Dryopteris dilatata, Phegopteris connectilis, Polystichum aculeatum, Polypodium vulgare, Festuca altissima, Melica uniflora, Poa chaixii,... Dans le haut du versant, on observe un faciès acide à Luzula sylvatica, tandis que les colluvions de bas de pente accueillent des espèces mésophiles et hygrophiles (Arum maculatum, Alliaria petiolata, Lamium galeobdolon subsp.montanum, Polygonatum multiflorum, Primula elatior, Galium odoratum, Hyacinthoides non-scripta, ...).

Le long du ruisseau de la Grattière se développe une frênaie à Fraxinus excelsior, Alnus glutinosa, Carex remota, C. strigosa, C. pendula, Impatiens noli-tangere, Chrysosplenium oppositifolium, Scrophularia umbrosa subsp. neesii, Catabrosa aquatica,... Ensuite, le ruisseau se dirige vers l'ouest. Il traverse des pâturages aujourd'hui abandonnés. Le long du cours d'eau s'est établie une galerie forestière où se mêlent des espèces hygrophiles et des espèces des haies dont Fraxinus excelsior, Alnus glutinosa, Salix sp., Acer pseudoplatanus, Crataegus monogyna, Prunus spinosa, Corylus avellana, Rosa canina, Rubus sp. De hautes herbes hygrophiles et nitrophiles garnissent les berges du ruisseau et les fossés : Urtica dioica, Epilobium hirsutum, Heracleum sphondylium, Angelica sylvestris, Calystegia sepium, Lythrum salicaria, Lycopus europaeus, Eupatorium cannabinum, Lysimachia vulgaris, Stachys palustris, Equisetum palustre, Scirpus sylvaticus, Filipendula ulmaria, Lathyrus pratensis, Lotus pedunculatus, Achillea ptarmica, Rumex conglomeratus, Cirsium palustre, Solanum dulcamara, etc.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Les Bois du Prince et de la Grattière figurent déjà sur la carte de Ferraris (vers 1770). Il a été peu bouleversé depuis cette époque et l'enrésinement a toujours été limité.

Dans les années 1960, le plateau a souffert d'un début de lotissement avec la construction de chalets, mais ce projet fut stoppé quelques années après; il en subsiste encore quelques traces ici et là.

En 2001, la Région wallonne a commencé à acquérir progressivement le site dont de nombreuses parcelles appartenaient à des privés. Depuis lors, aucune gestion forestière n'y a été appliquée.

En avril 2016, un Arrêté du Gouvernement wallon attribue à une partie du Bois du Prince le statut de réserve forestière (97,5 ha).

Biblio

Divers

Sources

OFFH

Répondants de l'information

E. BISTEAU & J.-Y. BAUGNEE (SPW/DGARNE/DEMNA/DNE/OFFH, Avenue Maréchal Juin, 23, B-5030 Gembloux).

Date de la dernière modification de la fiche

2016-10-26