Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

175 - Les Tournailles et Les Noelles

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Doische, Philippeville
Cantonnements DNF :Philippeville, Viroinval
Surface :138.27 ha
Coordonnées :X Lambert : 166856 - Y Lambert : 93232
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Ce site est constitué essentiellement de prairies semi-naturelles s'étendant entre Villers-en-Fagne et Sart-en-Fagne. On y trouve une mosaïque de prairies peu ou moyennement amendées typiques des anciens prés de Fagne, plus ou moins humides et établies sur des sols argileux. Les parcelles achetées au fil du temps par les Réserves naturelles RNOB, couvrant une quinzaine d'hectares, constituent actuellement la réserve naturelle agréée des Tournailles. Elle recèle encore une flore rare et diversifiée indicatrice de ces terrains le plus souvent convertis en prairies permanentes pour le pâturage intensif, quand ils ne sont pas drainés et enrésinés. L'ensemble comprend aussi une mégaphorbiaie à reine des prés, une zone de sources alimentant un étang, refuge pour libellules et batraciens, un lambeau d'ancien verger, des haies et vieux saules, ou encore d'anciennes coupes à blanc en friche avec boisement de saules et bouleaux. L'intérêt ornithologique est remarquable: tarier pâtre, pie-grièche écorcheur, rossignol philomèle et bien d'autres espèces nichent dans la zone, tandis que pipit spioncelle et bécassine des marais sont des migrateurs réguliers. Le site présente également une très grande valeur entomologique. Une partie de la réserve naturelle est gérée par pâturage extensif avec un troupeau de race Galloway.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • H0 - Fagne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Matagne-la-Grande1.92 haDOISCHENAMUR
Matagne-la-Petite0.03 haDOISCHENAMUR
Sart-en-Fagne8.72 haPHILIPPEVILLENAMUR
Villers-en-Fagne94.63 haPHILIPPEVILLENAMUR
Villers-le-Gambon32.96 haPHILIPPEVILLENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Philippeville136.49 haNamur
Viroinval1.79 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6637Les Tournailles15.3683 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Micromys minutusNonNonM. Lambert
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNonNicheurM. Lambert
Anthus pratensisOuiOuiNicheurM. Lambert
Anthus spinolettaOuiNonHivernantM. Lambert
Crex crexOuiOuiNicheur ?M. Lambert
Emberiza citrinellaOuiNonNicheurM. Lambert
Emberiza schoeniclusOuiNonNicheurM. Lambert
Hippolais polyglottaOuiNonNicheurM. Lambert
Lanius collurioOuiNonNicheurM. Lambert
Lanius excubitorOuiOuiNicheur ?M. Lambert
Locustella naeviaOuiNonNicheurM. Lambert
Lymnocryptes minimusOuiNonHivernantM. Lambert
Pernis apivorusOuiNonNicheurM. Lambert
Vanellus vanellusOuiNonNicheurM. Lambert
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Bufo bufoOuiNonM. Lambert
Ichthyosaura alpestrisOuiNonM. Lambert
Pelophylax kl. esculentusOuiNonM. Lambert
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNonM. Lambert
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura iliaNonNonmax. 1 ex.1997GT Lycaena (B. Philippart)
Aporia crataegiNonNonmax. 4 ex.2007GT Lycaena (div. obs.)
Argynnis aglajaNonOuimax. 1 ex.1997GT Lycaena (Ph. Goffart)
Argynnis paphiaNonNonmax. 1 ex.1997GT Lycaena (B. Philippart)
Boloria seleneNonNonmax. 1 ex.1999GT Lycaena (Ph. Goffart)
Brenthis inoNonNonmax. 3 ex.1997GT Lycaena (B. Philippart)
Callophrys rubiNonNonmax. 2 ex.2001GT Lycaena (L. Mousson)
Carterocephalus palaemonNonNonmax. 1 ex.2007GT Lycaena (Y. Barbier)
Erynnis tagesNonNonmax. 3 ex.1997GT Lycaena (div. obs.)
Hamearis lucinaNonOuimax. 1 ex.2001GT Lycaena (L. Mousson)
Limenitis camillaNonNonmax. 1 ex.1997GT Lycaena (B. Philippart)
Lycaena tityrusNonNonmax. 2 ex.2007GT Lycaena (div. obs.)
Melanargia galatheaNonNonmax. 2 ex.1999GT Lycaena (div. obs.)
Melitaea athaliaOuiOuimax. 3 ex.2007GT Lycaena (O. Roberfroid)
Melitaea diaminaNonNonmax. 10 ex.2007GT Lycaena (div. obs.)
Plebeius agestisNonNonmax. 1 ex.2007GT Lycaena (O. Roberfroid)
Satyrium pruniNonNonmax. 1 ex.2000GT Lycaena (Ph. Goffart)
Invertébrés - Insectes - Libellules
Aeshna mixtaNonNon1998G.T. Gomphus (obs. P. Goffart)
Calopteryx virgoNonNon1997G.T. Gomphus (obs. B. Philippart)
Lestes barbarusNonNon20 ex.1997AG.T. Gomphus (obs. P. Goffart)
Lestes dryasOuiOui4 ex.1997G.T. Gomphus (obs. P. Goffart)
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Coccinelles
Subcoccinella vigintiquatuorpunctata1 ex.2000JY Baugnée
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Conocephalus fuscusM. Lambert
Omocestus viridulusM. Lambert
Stethophyma grossumM. Lambert, JY Baugnée
Invertébrés - Insectes - Diptères
Tropidia scita> 20 ex.2002AJY Baugnée
Invertébrés - Araignées
Argiope bruennichi15 ex.2000JY Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Carex acutaM. Lambert, S. Cordier et al.
Carex hostianaM. Lambert, S. Cordier et al.
Carex pulicarisM. Lambert, S. Cordier et al.
Carex tomentosaM. Lambert, S. Cordier et al.
Carex vesicariaM. Lambert, S. Cordier et al.
Dactylorhiza incarnataM. Lambert, S. Cordier et al.
Dactylorhiza maculataM. Lambert, S. Cordier et al.
Dactylorhiza majalisM. Lambert, S. Cordier et al.
Dactylorhiza praetermissaM. Lambert, S. Cordier et al.
Geum rivaleAbondanteBM. Lambert, S. Cordier et al.
Gymnadenia conopseaM. Lambert, S. Cordier et al.
Ophioglossum vulgatumM. Lambert, S. Cordier et al.
Orchis morioM. Lambert, S. Cordier et al.
Scorzonera humilisAbondanteBM. Lambert, S. Cordier et al.
Selinum carvifoliaM. Lambert, S. Cordier et al.
Senecio aquaticusM. Lambert, S. Cordier et al.
Silaum silausM. Lambert, S. Cordier et al.
Succisa pratensisM. Lambert, S. Cordier et al.

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Avifaune nicheuse : Acrocephalus palustris, Anthus pratensis, Coturnix coturnix (irrégulier), Crex crex (irrégulier), Emberiza citrinella, E. schoeniclus, Hippolais polyglotta, Lanius collurio, Lanius excubitor, Locustella naevia, Pernis apivorus, Saxicola torquata, Sylvia communis, Vanellus vanellus. En hiver, le site est fréquenté par diverses espèces comme : Anas crecca, Anthus spinoletta, Circus cyaneus, Gallinago gallinago, Lanius excubitor, Lymnocryptes minimus, Tringa ochropus.

Mammifères : la réserve est fréquentée par le sanglier (Sus scrofa), le cerf (Cervus elaphus), le renard (Vulpes vulpes), le chevreuil (Capreolus capreolus), le lièvre (Lepus europaeus) et le rat des moissons (Micromys minutus).

Reptiles : Zootoca vivipara,

Amphibiens: Bufo bufo, Rana temporaria, Pelophylax kl. esculentus, Ichthyosaura alpestris.

Lépidoptères rhopalocères: Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Apatura ilia, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Argynnis aglaja, Argynnis paphia, Plebeius agestis, Brenthis ino, Callophrys rubi, Carterocephalus palaemon, Boloria selene, Coenonympha pamphilus, Erynnis tages, Euphydryas aurinia (population réintroduite en 2007, à présent éteinte), Gonepteryx rhamni, Hamearis lucina, Inachis io, Lasiommata megera, Leptidea sinapis, Limenitis camilla, Lycaena phlaeas, Lycaena tityrus, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Melitaea diamina, Melitaea athalia, Ochlodes sylvanus, Papilio machaon, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Polyommatus icarus, Pyronia tithonus, Pyrgus malvae, Satyrium pruni, Thymelicus lineolus, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Orthoptères :Conocephalus fuscus, Stethophyma grossum, Omocestus viridulus

Odonates : au moins 16 espèces ont été notées à ce jour, dont Aeshna mixta, Calopteryx virgo, Lestes barbarus et Lestes dryas.

Commentaires sur la flore

Espèces protégées : Dactylorhiza maculata, D. majalis, D. praetermissa, D. incarnata, Gymnadenia conopsea, Orchis morio.
Espèces rares ou indicatrices : Carex hostiana, Carex pulicaris, Carex panicea, Carex tomentosa, Carex disticha, Carex acuta, Carex nigra, Carex vesicaria, Colchicum autumnale, Eleocharis palustris, Geum rivale, Ophioglossum vulgatum, Scorzonera humilis, Senecio aquaticus, Silaum silaus, Selinum carvifolia, Succisa pratensis.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un ensemble de milieux semi-naturels de grand intérêt botanique, entomologique et ornithologique, représentatifs de la Fagne de l'Entre-Sambre-et-Meuse: prairies de fauche riche en orchidées, pâtures humides, cariçaies, etc.

Menaces

Changement d'affectation des parcelles : enrésinement des prairies, remblayage ou draînage de zones humides, creusement d'étangs de pêche...
Abandon de la gestion traditionnelle extensive : prolifération de la mégaphorbiaie au détriment des communautés vivantes des prés humides et des cariçaies, prolifération des fourrés de saules ...
Récolte d'animaux et de plantes rares par des collectionneurs : insectes et orchidées
Passage illégal de chasseurs à travers la réserve naturelle

Recommandations

Acquisition d'une parcelle très intéressante, très riche en Dactylorhiza majalis, Orchis morio, située en bordure des Tournailles.

Plan de gestion

Les mesures de gestion viseront essentiellement :
- à restaurer les groupements végétaux semi-naturels caractéristiques;
- à enrayer les processus de recolonisation forestière;
- à favoriser les strates herbacées hautes pour le râle des genets (Crex crex);
- à restaurer les conditions d'existence du damier de la succise (Eurodryas aurinia);
- à maintenir, sans intervention certaines zones boisées;
- à renforcer et entretenir les haies limitantes;
- à créer et gérer de nouvelles mares.
Aux 'Tournailles', les prairies de la réserve sont actuellement fauchés par contrat d'entreprise. Le fauchage mécanique tardif avec exportation des produits de fauche vise à maintenir un niveau trophique faible en vue de conserver la végétation qui y est très diversifiée. La fauche sera toujours réalisée après le 15 juillet. Quelques zones refuges y sont délaissés pour la reproduction du damier de la succise.
Aux 'Noëlles', diverses mesures de restauration ont déjà été entreprises en 1996 en vue d'une gestion du site par le pâturage : gyrobroyage des saulaies envahissant la coupe à blanc d'épicéas, placement d'une clôture, creusement d'une mare servant d'abreuvoir aux bêtes, placement d'un couloir de contention... Depuis lors, le site est occupé par un troupeau de Galloways. Toutefois, les modalités de pâturage doivent encore être affinées dans les années à venir en ce qui concerne la charge en bétail et la période de pâturage.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Le site des Tournailles est situé en contrebas de la route qui relie les villages de Villers-en-Fagne et Sart-en-Fagne, d'où il est facilement visible.

Détails

Description physique

Le site des Tournailles et des Noelles est situé en Fagne de l'Entre-Sambre-et-Meuse, entre les villages de Villers-en-Fagne et de Sart-en Fagne. Il s'etend dans une dépression, à environ 300 mètres au sud de la route reliant les deux villages précités. Les parcelles en réserve naturelle agréée s'étendent sur un peu plus de 15 ha, au nord de la forêt de Fagne, dans des prairies situées en bordure d'un petit affluent de la rive droite de l'Hermeton, le Grand Ry. On y distingue habituellement deux parties, respectivement dénommées 'Les Tournailles' pour l'ensemble des terrains au sud-ouest du village de Sart-en-Fagne (anciennement territoire de Villers-le-Gambon) et 'Les Noëlles' pour les terrains situés à l'est de Villers-en-Fagne (anciennement territoire de Villers-en-Fagne). L'altitude moyenne y est de 180 mètres.

D'un point de vue géologique, l'ensemble des parcelles situées dans le bloc des 'Tournailles' ainsi que le fond de vallée reposent sur les schistes verdâtres du Famennien inférieur, Fa 1a (assise de Senzeilles). La partie 'Les Noëlles' repose sur le Frasnien supérieur, Fr3, assise de Matagne à Buchiola palmata.

L'altération de ces schistes donne un sol argileux imperméable et gleyifié en profondeur, à nappe phréatique temporaire. Les abords du ruisseau relèvent des alluvions modernes des vallées. (Alm).

Le site fait partie intégrante de la Zone de Protection Spéciale 'Entre-Sambre-et-Meuse', désignée en application de la Directive Européenne 79/409.

Description biologique

Le site est occupé par une mosaïque de parcelles formées de prairies peu ou moyennement amendée, typiques des anciens prés de fauche de la Fagne (Eu-Molinion), plus ou moins humides et établis sur des sols plus ou moins riches, de mégaphorbiaie en bordure de ruisseau, de prairies plus banales anciennement cultivées, d'un étang et d'une zone de suintement tufigène, de lambeaux d'anciens vergers, de haies et zones de recolonisation arbustive.

On y observe :

1- Aux Tournailles:

* d'anciens prés de fauche à Molinia caerulea, Silaum silaus, Selinum carvifolia, Succisa pratensis, Juncus conglomeratus, Scorzonera humilis, Valeriana dioica, Geum rivale, Achillea ptarmica, Angelica sylvestris, Succisa pratensis, Potentilla erecta, de nombreuses cypéracées comme Carex hostinana, Carex pulicaris, Carex panicea, Carex tomentosa et diverses orchidées telles que Dactylorhiza maculata, Dactylorhiza majalis, Dactylorhiza incarnata, Orchis morio mêlées de quelques espèces calcicoles, dont Briza media et Carex flacca) (Eu-Molinion) ;
* des mégaphorbiaies à Filipendula ulmaria et Persicaria bistorta (Filipendulion) ;
* de vastes peuplements d'Equisetum fluviatile, Eleocharis palustris, Carex disticha, Carex nigra, Carex panicea, Carex acutiformis, Scirpus sylvaticus, Caltha palustris, Lathyrus pratensis, Lychnis flos-cuculi ;
* des phalaridaies ;
* des magnocariçaies à Carex acutiformis et à Carex vesicaria ;
* des prairies plus banales dominées par diverses graminées (Cynosurion et Arrhenatherion) ;
* un groupement à Caltha palustris dans les anciens drains.

2 - Aux Noëlles:
* diverses espèces de coupe forestière, le site étant occupé par une plantation de résineux mise à blanc.

La faune de la réserve est très riche. Parmi l'entomofaune, on signale notamment la présence d'au moins 42 espèces de Lépidoptères rhopalocères (certaines étant cependant portées disparues, comme le damier de la succise Euphydryas aurinia).

Le diptère Tephritidae Orellia scorzonerae (= distans) a été observé récemment sur le site; il s'agit d'une espèce très rare en Belgique, dont la larve se développe dans les capitules de Scorzonera humilis (BAUGNEE, 2006). Autre insecte très localisé en Europe occidentale, l'hémiptère Delphacidae Florodelphax paryphasma a été capturé dans le site des Noelles (BAUGNEE, 1995).

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

D'après la carte de Ferraris une grande partie du site était traitée en prairie de fauche. Certaines parcelles de la réserve ont jadis été amendées et d'autres cultivées. Une parcelle a été occupée par une plantation d'épicéas.

Biblio

, 2004, Contribution à la connaissance des Delphacidae de Belgique (Hemiptera Auchenorrhyncha Fulgoromorpha)., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie, 139 (2003) : 207-219.
, 2006, Contribution à la connaissance des Tephritidae de Belgique (Diptera: Brachycera)., Notes fauniques de Gembloux, 59 : 63-113.
, 1995, Homoptères Auchénorhynques nouveaux pour la faune belge, récoltés dans le sud de l'Entre-Sambre-et-Meuse (Homoptera: Delphacidae, Cicadellidae)., Bulletin et Annales de la Société royale belge d'Entomologie, 131 : 161-167.
, 1992, Demande d'agrément 1992 pour la réserve naturelle des Tournailles., Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique, dossier n° 6, 65 pp.
, 1990, Demande de subvention 1989 pour la réserve naturelle des Tournailles., Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique, dossier n° 11, 19 pp.
, 1991, Avifaune nicheuse des milieux non forestiers de la Fagne (Entre-Sambre-et-Meuse)., Aves, 28 : 75-106.
, 1990, L'Entre-Sambre-et-Meuse, terre de contrastes., Réserves Naturelles, 4 (1990) : 100-104.
, 1979, La Fagne et la Calestienne aux environs de Doische et de Rancennes (région de Givet). La végétation de quelques sites et son évolution au cours de ces trente dernières années., Natura Mosana, 32 : 165-174.
, 1983, Le parc naturel régional Viroin-Hermeton. Un exemple de ses richesses naturelles et de sa diversité écologique. Un transect botanique de Vodelée à Vaucelles., Natura Mosana, 36 : 55-69.
, 1955, L'herborisation générale de la Société royale de Botanique de Belgique dans la Fagne de l'Entre-Sambre-et-Meuse les 29 et 30 mai 1954., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 87 : 209-228.
, 1955, Note sur quelques groupements végétaux de la Fagne mariembourgeoise, Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 87 : 145-155.
, 1980, Le parc naturel Viroin-Hermeton., Monographie n°1. Géomorphologie, avec carte géomorphologique.
, 1989, Les sites naturels d'intérêt géographique du sud de l'Entre-Sambre-et-Meuse., Bulletin de la Commission Royale des Monuments et Sites, 14.
, 2001, Gestion des milieux semi-naturels et restauration des populations menacées de papillons de jour., Ministère de la Région Wallonne, Direction générale des Ressources naturelles et de l'Environnement, Travaux n° 25, 125 pp.
, 1996, Situation actuelle, exigences écologiques et premiers résultats de deux tentatives de réintroduction du Damier de la succise (Eurodryas aurinia), un papillon en danger d'extinction en Wallonie., Les Cahiers des Réserves Naturelles, 9 : 41-54.
, 1990, La plaine alluviale de l'Eau Blanche ou le grand paysage de la Prée., Réserves Naturelles, 6 (1990) : 106-109.
, 1974, Excursion du 21 juillet 1973 dans la région de Vodelée et de Doische., Natura Mosana, 26 : 128-132.
, 2016, Conservation du Râle des genêts Crex crex en Wallonie : situation 20 ans après un projet LIFE-Nature et propositions d'actions, Aves 53/2 : 83-97
, 1985, La banalisation des prairies : l'exemple des prairies sauvages de la Fagne., Réserves Naturelles, 6 (1985) : 12-18.
, 1985, Une prairie, qu'est-ce que c'est ?, Réserves Naturelles, 6 (1985) : 3-5.
, 1963, Les herbages de la Famenne et de la Fagne., Bulletin de l'Institut Agronomique et des Stations de recherches de Gembloux, 31 (3): 359-416.
, 1951, Les prairies à Molinia de Belgique, Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 83: 373-403.

Divers

Sources

RNOB
RESNAT

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA

Date de la dernière modification de la fiche

2016-10-25