Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

177 - Vaudoigne

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Petites Lorines
Communes :Doische
Cantonnements DNF :Viroinval
Surface :0.89 ha
Coordonnées :X Lambert : 172587 - Y Lambert : 89696
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Le site de Vaudoigne se situe sur la commune de Niverlée, dans la région de la Calestienne constituée d'un alignement de collines calcaires dominant les dépressions de la Fagne. Située dans le prolongement du Coupu Tienne, la réserve est constituée d'une bande calcaire très étroite occupée actuellement par une pinède au sein de laquelle sont encore présents des fragments de pelouses calcicoles mésophiles ainsi que d'intéressantes formations de lisière. Sous les pins sylvestres pousse une orchidée discrète, la goodyère rampante (Goodyera repens), apparue chez nous au début du 20ème siècle. Les pelouses et les lisières ensoleillées renferment diverses espèces peu communes telles que le genêt des teinturiers (Genista tinctoria), le sainfoin (Onobrychis viciifolia), la germandrée petit-chêne (Teucrium chamaedrys) et plusieurs orchidées. L'entomofaune reste à étudier.

Carto

Régions naturelles

  • K1 - Calestienne occidentale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Matagne-la-Petite0.12 haDOISCHENAMUR
Niverlée0.16 haDOISCHENAMUR
Romerée0.6 haDOISCHENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Viroinval0.89 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Réserves Naturelles RNOB - Natagora.

Privé(s) Non  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Olivier DECOCQ, 19, rue de Fagnolle, 5600 Fagnolle (Tél. 060/31.17.68)

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
93Coupu Tienne et Vaudoigne0,85 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anthus pratensisOuiOui2019D. Gregoire
Corvus coraxOuiOui2019D. Gregoire
Cuculus canorusOuiOui2019D. Gregoire, R. Lebrun
Dryocopus martiusOuiNon2010D. Verroken
Hippolais icterinaOuiNonPrésence actuelle à confirmer
Hippolais polyglottaOuiNonPrésence actuelle à confirmer
Lanius collurioOuiNonNicheur probable2011D. Verroken
Lullula arboreaOuiOui2008E. Joiris
Milvus migransOuiOuiNicheur possible2019D. Gregoire
Milvus milvusOuiOui2019D. Gregoire
Oenanthe oenantheOuiNon2013J.Verhulst
Streptopelia turturOuiOui2019B. Amory, D. Gregoire, V. Sonon
Upupa epopsOuiOui2019D. Gregoire
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Coenonympha arcaniaNonOui2019G. Deschamps
Cupido minimusNonNon2019T. Coppée
Erynnis tagesNonNonmax. 2 ex.2004G. San Martin
Melanargia galatheaNonNon2018T. Coppée, D. Verroken
Pyrgus malvaeNonOui2019M. Dubucq
Spialia sertoriusNonNonmax. 3 ex.2010G. San Martin
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Anthidium oblongatum1995J.-Y. Baugnée
Anthidium punctatum1995J.-Y. Baugnée
Osmia aurulenta1995J.-Y. Baugnée
Osmia bicolor1995J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hémiptères
Coptosoma scutellatum1995J.-Y. Baugnée
Rhynocoris annulatus1995J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Mollusques - Escargots
Helix pomatiaNonNon2016D. Verroken
Plantes - Plantes supérieures
Anacamptis pyramidalis2014P. et K.
Bunium bulbocastanum2008O. Roberfroid (AEF)
Bupleurum falcatum2014H. Hillewaert
Carex tomentosa2008O. Roberfroid (AEF)
Centaurium erythraea2008O. Roberfroid (AEF)
Centaurium pulchellum2008O. Roberfroid (AEF)
Daphne mezereum2014P. et K.
Euphorbia platyphyllos100 ex.2015P. Van Vooren
Genista tinctoria2019G. Deschamps
Goodyera repens100 ex.2008J. Jansen
Gymnadenia conopsea2014P. et K.
Himantoglossum hircinum1 ex. en fleur2015V. Leirens
Hippocrepis comosa2019G. Deschamps
Juniperus communis2008B. Clesse (CNB)
Kickxia spuria2011I. Jacobs
Koeleria pyramidata2014P. et K.
Listera ovataPrésence actuelle à confirmer
Malva alcea2008O. Roberfroid (AEF)
Melampyrum arvense2019G. Deschamps
Onobrychis viciifolia2019G. Deschamps
Ophrys apifera2014P. et K.
Ophrys insectifera2014P. et K.
Orchis masculaPrésence actuelle à confirmer
Platanthera bifolia2014P. et K.
Platanthera chlorantha1 ex. en fleur2015V. Leirens
Prunella laciniata1 ex. en fleurT. Coppée
Teucrium chamaedrysPrésence actuelle à confirmer
Thymus praecox2019G. Deschamps
Valerianella dentata2008O. Roberfroid (AEF)
Veronica polita2010O. Roberfroid (AEF)
Vincetoxicum hirundinariaPrésence actuelle à confirmer

Commentaires sur la faune

La présence actuelle des Hypolaïs (Hypolais polyglotta et H. icterina) doit être confirmée; il est à noter que Dendrocopos major et Picus viridis (et Dryocopus martius) sont présents dans la pinède et les boisements voisins. Lanius collurio niche fort probablement dans les parages.

Oiseaux aperçus en vol (migration) au-dessus du site (2019, D. Gregoire): le héron pourpré (Ardea purpurea), le busard cendré (Circus pygargus) et le balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus).

Papillons observés sur le site: Aglais urticae, Apatura iris, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Celastrina argiolus, Coenonympha pamphilus, Cupido minimus, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Lasiommata megera, Leptidea sinapis, Limenitis camilla, Lycaena phlaeas, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Neozephyrus quercus, Nymphalis polychloros, Ochlodes sylvanus, Papilio machaon, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Plebeius agestis, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Polyommatus semiargus, Pyronia tithonus, Satyrium pruni, Spialia sertorius, Thymelicus lineolus, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Libellules: Cordulia aenea, Libellula depressa, Sympetrum sp.

Coccinelles: Coccinella septempunctata, Propylea quatuordecimpunctata, Scymnus suturalis.

Diptères: Sicus ferrugineus.

Hétéroptères: Atractotomus magnicornis.

Mammifères: Lepus europaeus.

Commentaires sur la flore

Espèces protégées : Goodyera repens, cette espèce, inconnue dans nos régions, il y a moins d'un siècle, s'installe dans les vieilles plantations de pins. Elle a été signalée pour la première fois en Belgique en 1903. La présence des orchidées Epipactis atrorubens et Epipactis muelleri reste encore à confirmer.

Autres données floristiques:

Acer campestre, Achillea millefolium, Aethusa cynapium, Agrimonia eupatoria, Agrostis capillaris, Agrostis stolonifera, Alliaria petiolata, Allium oleraceum, Alopecurus myosuroides, Amaranthus blitum, Anagallis arvensis subsp. arvensis, Anagallis arvensis subsp. foemina, Anthriscus sylvestris, Anthyllis vulneraria, Aphanes arvensis, Arrhenatherum elatius, Arum maculatum, Astragalus glycyphyllos, Atriplex patula, Atriplex prostrata, Avenula pubescens, Betula pendula, Brachypodium pinnatum, Brachypodium sylvaticum, Briza media, Bromus erectus, Bromus hordeaceus, Bromus sterilis, Calystegia sepium, Capsella bursa-pastoris, Cardamine hirsuta, Carduus nutans, Carex divulsa, Carex flacca, Carex sylvatica, Carlina vulgaris, Centaurea scabiosa, Cerastium fontanum, Cerastium semidecandrum, Chenopodium ficifolium, Chenopodium glaucum, Chenopodium rubrum, Cirsium acaule, Cirsium arvense, Cirsium palustre, Cirsium vulgare, Clematis vitalba, Clinopodium vulgare, Convolvulus arvensis, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Crataegus laevigata, Crataegus monogyna, Crepis biennis, Crepis capillaris, Cruciata laevipes, Cynosurus cristatus, Dactylis glomerata, Daucus carota, Elymus repens, Epilobium angustifolium, Epilobium ciliatum, Epilobium parviflorum, Epilobium tetragonum, Euonymus europaeus, Euphorbia exigua, Fagus sylvatica, Fallopia convolvulus, Festuca arundinacea, Festuca pratensis, Filipendula ulmaria, Fraxinus excelsior, Fumaria officinalis, Galeopsis tetrahit, Galium aparine, Galium mollugo, Galium pumilum, Galium verum, Geranium columbinum, Geranium robertianum, Geum urbanum, Gnaphalium uliginosum, Helianthemum nummularium, Helleborus foetidus, Heracleum sphondylium, Hesperis matronalis, Holcus lanatus, Hypericum perforatum, Juncus bufonius, Juncus inflexus, Juncus tenuis, Kickxia elatine, Knautia arvensis, Koeleria macrantha, Lactuca serriola, Lactuca virosa, Lamium album, Lamium purpureum, Lapsana communis, Leontodon autumnalis, Leontodon hispidus, Leucanthemum vulgare, Ligustrum vulgare, Linum catharticum, Lithospermum officinale, Lolium multiflorum, Lolium perenne, Lonicera periclymenum, Lotus corniculatus, Malus sylvestris, Malva moschata, Matricaria discoidea, Matricaria recutita, Medicago lupulina, Melilotus altissimus, Mercurialis annua, Mercurialis perennis, Moehringia trinervia, Monotropa hypopitys, Neottia ovata, Odontites vernus, Ononis repens, Origanum vulgare, Papaver dubium, Papaver rhoeas, Pastinaca sativa, Persicaria lapathifolia, Persicaria maculosa, Phleum pratense, Picris hieracioides, Pilosella officinarum, Pimpinella saxifraga, Plantago lanceolata, Plantago major, Plantago media, Poa annua, Polygala vulgaris, Polygonum aviculare, Populus tremula, Potentilla reptans, Poterium sanguisorba, Primula veris, Prunella vulgaris, Prunus spinosa, Quercus robur, Ranunculus bulbosus, Ranunculus repens, Rhamnus cathartica, Rhinanthus minor, Rorippa sylvestris, Rosa arvensis, Rosa canina, Rumex obtusifolius, Salix caprea, Sanguisorba minor, Senecio erucifolius, Senecio jacobaea, Senecio vulgaris, Setaria verticillata, Sherardia arvensis, Silene latifolia, Silene vulgaris, Sinapis arvensis, Solanum dulcamara, Solanum nigrum, Sonchus asper, Sonchus oleraceus, Stachys arvensis, Stellaria media, Tanacetum vulgare, Thlaspi arvense, Thlaspi perfoliatum, Thymus pulegioides, Torilis japonica, Tragopogon pratensis, Trifolium campestre, Trifolium dubium, Trifolium hybridum, Trifolium medium, Trifolium pratense, Trifolium repens, Trisetum flavescens, Valeriana repens, Valerianella locusta, Veronica serpyllifolia, Viburnum lantana, Vicia cracca, Vicia sativa, Vincetoxicum hirundinaria, Viola arvensis et Viola hirta.

Contrairement à ce qui figure dans le dossier de demande de subside, Gymnadenia odoratissima n'existe pas dans la réserve de Vaudoigne.

Espèces exotiques

Aucune espèce recensée (2021).

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un tienne calcaire et de sa faune et sa flore spécifique. Cette acquisition s'est faite dans le programme de protection des sites semi-naturels du sud de l'Entre-Sambre-et-Meuse poursuivi par les RNOB.

Menaces

Embroussaillement, dépôts de paille...

Recommandations

Etude botanique, ornithologique, entomologique complète du site souhaitable.

Plan de gestion

Gestion prévue : restauration des pelouses calcaires avec débroussaillage partiel des buissons. Enlèvement d'une partie des pins.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

Le site longe le 'chemin de Dourbes', situé sur le plateau cultivé qui s'étend à l'ouest de Niverlée. Il se trouve dans le prolongement occidental du Coupu Tienne. Il occupe les assises du Frasnien inférieur (Frlo : calcaires stratifiés, massifs ou noduleux).

Description biologique

Le site est en grande partie occupé par une pinède (Pinus sylvestris principalement) établie sur d'anciennes pelouses calcicoles.

Sous les pins, une pelouse du Mesobromion rassemble Brachypodium pinnatum, Bromus erectus, Carex flacca, Sanguisorba minor, Helianthemum nummularium subsp. nummularium, Hippocrepis comosa, Cirsium acaule, Plantago media, Potentilla neumanniana, Centaurea scabiosa, Scabiosa columbaria, Carlina vulgaris, Pimpinella saxifraga, Listera ovata, Genista tinctoria, Teucrium chamaedrys, Thymus praecox, Primula veris, Orchis mascula, Platanthera sp., Goodyera repens et une strate muscinale importante, dominée par Pseudoscleropodium purum.

En bordure de la pinède on trouve des espèces d'ourlet comme Origanum vulgare, Vincetoxicum hirundinaria, Viola hirta, Agrimonia eupatoria, Astragalus glycyphyllos, Onobrychis viciifolia (Trifolion medii), des fourrés du Berberidion (Viburnum lantana, Ligustrum vulgare, Cornus mas, Sorbus torminalis) et de nombreux épineux (Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Rosa canina) (Prunion spinosae).

Des zones plus ou moins rudéralisées existent çà et là. Des dépôts ont été récemment enlevés en bordure de la réserve et, à leur place, le sol est dénudé et pourrait être recolonisé, dans les années à venir, par une flore intéressante.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

A un peu plus de 1km à l'ouest se trouve un ancien ermitage : la chapelle Saint-Hilaire.

Histoire du site

D'après la carte de Ferraris, le site était occupé jadis par des cultures (enclave française).

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

R.N.O.B.

Date de la dernière modification de la fiche

2021-04-13