Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

181 - Vodelée

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Doische
Cantonnements DNF :Viroinval
Surface :1.56 ha
Coordonnées :X Lambert : 175885 - Y Lambert : 94700
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site est adossé au massif boisé de la Fagne au sud du village de Vodelée et de l'ancienne carrière de marbre rouge de Petit Mont. Malgré sa faible superficie, la réserve possède une grande richesse botanique. Des coupes forestières suivies de la fauche et du pâturage sont à l'origine de ce pré semi-naturel. On y trouve les associations végétales caractéristiques des anciens prés de fauche de Fagne. Parmi les plantes les plus typiques, on peut citer: la molinie, la succise des prés, le sélin et plusieurs espèces de carex... Une lande à bruyères se maintient sur les sols plus secs avec la callune et la violette des chiens. D'autres espèces plus rares et protégées fleurissent sur le site. Plusieurs espèces d'oiseaux comme les fauvettes, le rossignol, le bruant jaune nichent dans les fourrés d'épineux qui recolonisent les milieux ouverts. Plusieurs espèces de reptiles se reproduisent dans et aux abords de la réserve. Un débroussaillage des épineux recolonisant les zones ouvertes est entrepris régulièrement. (Texte : J.-L. Gathoye).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • H0 - Fagne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Vodelée1.56 haDOISCHENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Viroinval1.56 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Réserves Naturelles RNOB - Natagora.

Privé(s) Non  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Thierry Bruffaerts, rue du Doyenné, 75, 1180 Bruxelles (tél. : 02/344.73.74).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6685Vodelée1,51 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anthus trivialisOuiNon1999Dossier de demande d'agrément
Asio otusOuiNon1999Dossier de demande d'agrément
Hippolais polyglottaOuiNon1999Dossier de demande d'agrément
Luscinia megarhynchosOuiNon1999Dossier de demande d'agrément
Scolopax rusticolaNonNon1999Dossier de demande d'agrément
Strix alucoOuiNon1999Dossier de demande d'agrément
Sylvia currucaOuiNon1999Dossier de demande d'agrément
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2004Graitson (2005)
Coronella austriacaOuiOui2004Graitson (2005)
Natrix natrixOuiOui2004Graitson (2005)
Zootoca viviparaOuiNon2004Graitson (2005)
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNon1994G.T. Lépidoptères (L. Mousson)
Boloria diaOuiOui5 ex.1993G.T. Lépidoptères (J. Hecq)
Boloria seleneNonNon5 ex.1993G.T. Lépidoptères (J. Hecq)
Callophrys rubiNonNon5 ex.1993G.T. Lépidoptères (J. Hecq)
Carterocephalus palaemonNonNon2002G.T. Lépidoptères (E. Graitson et J.-Y. Baugnée)
Cupido minimusNonNon5 ex.1993G.T. Lépidoptères (J. Hecq)
Erynnis tagesNonNon1993G.T. Lépidoptères (J. Hecq)
Hamearis lucinaNonOui1999G.T. Lépidoptères (E. Graitson)
Leptidea sinapisNonNon1999G.T. Lépidoptères (E. Graitson)
Melanargia galatheaNonNon2 ex.1994G.T. Lépidoptères (L. Mousson)
Melitaea athaliaOuiOui1 ex.1994G.T. Lépidoptères (L. Mousson)
Melitaea diaminaNonNon1 ex.1996G.T. Lépidoptères (B. Philippart)
Plebeius agestisNonNon1991G.T. Lépidoptères (P. Goffart)
Pyrgus malvaeNonOui20 ex.1991G.T. Lépidoptères (P. Goffart)
Plantes - Plantes supérieures
Carex pulicaris1991Dossier de demande d'agrément
Centaurium erythraea1991Dossier de demande d'agrément
Centaurium pulchellum1991Dossier de demande d'agrément
Cicendia filiformis1991Dossier de demande d'agrément
Linaria repens1991Dossier de demande d'agrément
Orchis mascula1991Dossier de demande d'agrément
Orchis morio1991Dossier de demande d'agrément
Pyrus pyraster1991Dossier de demande d'agrément
Radiola linoides1991Dossier de demande d'agrément
Selinum carvifolia1991Dossier de demande d'agrément
Silaum silaus1991Dossier de demande d'agrément
Succisa pratensis1991Dossier de demande d'agrément

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 2

Commentaires sur la faune

Oiseaux (à compléter): Luscinia megarhynchos, Sylvia curruca, Hippolais polyglotta, Scolopax rusticola, Anthus trivialis, Locustella naevia, Emberizia citrinella, Dendrocopos major, Strix aluco, Asio otus.

Reptiles: Anguis fragilis, Zootoca vivipara, Vipera berus, Natrix natrix, Coronella austriaca.

Commentaires sur la flore

Carex panicea, Carex pulicaris, Centaurium erythraea, Centaurium pulchellum, Cicendia filiformis, Cirsium acaule, Colchicum autumnale, Helianthemum nummularium, Kickxia elatine, Linaria repens, Malus sylvestris, Odontites verna subsp. serotina, Orchis morio, Pyrus pyraster, Radiola linoides, Selinum carvifolia, Silaum silaus, Succisa pratensis, Viola canina
(d'après le dossier de demande d'agrément, 1991)

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un ensemble de prés de Fagnes et de landes mésotrophes de grand intérêts herpétologique et botanique, représentatif de la Fagne de l'Entre-Sambre-et-Meuse. Le site abrite notamment trois espèces de serpents.

Menaces

La principale menace qui pèse sur la réserve naturelle est l'embroussaillement par les fourrés d'épineux, résultant de l'abandon des pratiques agro-pastorales.
Il est dommage que la partie la plus intéressante du site, décrite dans DUVIGNEAUD (1983) et DUVIGNEAUD et SAINTENOY-SIMON (1987) ne soit pas incluse dans la réserve naturelle. C'est là en effet que se situent les rares Orchis morio et Carex pulicaris. Ce site est particulièrement menacé entre autres par les voitures qui viennent s'y garer et par l'intense fréquentation auquel il est soumis.

Recommandations

- agrandissement et consolidation de la réserve naturelle par l'acquisition de parcelles supplémentaires ;
- développement et recherche de nouveaux partenariats pour la gestion de la réserve naturelle par le pâturage extensif.

Plan de gestion

La gestion vise à enrayer le processus de recolonisation forestière du site et la restauration des prairies fagnardes et de leurs habitats associés, caractérisés par une perturbation plus ou moins régulière du couvert végétal herbacé (Cicendietum notamment). Certains buissons seront cependant maintenus en raison de leur intérêt ornithologique et pour leur valeur en tant que refuge pour l'herpétofaune.
Les principales mesures réalisées jusqu'à présent sont le débroussaillage et le fauchage manuel avec exportation du foin.
Une gestion par le pâturage extensif pourrait être envisagée à moyen terme.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

Le site se trouve à 1 km au sud du village de Vodelée, le long de la route de Gimnée, à l'est-sud-est des carrières de Petit Mont et de Haut Mont, en bordure du bois des Fagnes. L'altitude voisine les 180 mètres.

Il se trouve immédiatement au sud du massif de Philippeville. Il est établi sur les assises du Frasnien inférieur (Fr 1m : schistes divers assez souvent noduleux, du frasnien supérieur (Fr2 : schistes de Matagne) et au contact des assises du Famennien inférieur (assise de Senzeilles).

Description biologique

Les schistes plus ou moins calcarifères donnent des sols rétentifs en eau, gorgés d'eau en hiver, mais qui peuvent se dessécher en été. Il s'ensuit un mélange d'espèces hygrophiles, xérophiles, calcicoles et silicicoles, particulier à la fagne.

D'après les observations de CORDIER, HAVRENNE et LEURQUIN (in dossier d'agrément), le site montre les groupements végétaux suivants.

* Un groupement caractéristique des prairies de la Fagne sous trois variantes:
- une variante fraîche à Molinia caerulea, Silaum silaus, Selinum carvifolia, Succisa pratensis, Carex panicea, Juncus conglomeratus,... (Eu-Molinion).
- une variante sèche acidophile à Calluna vulgaris, Potentilla erecta, Polygala vulgaris, Euphrasia nemorosa, Danthonia decumbens, Viola canina, Centaurium erythraea,... (Violon caninae).
- Une variante plus riche en plantes calcicoles, avec Galium verum, Thymus pulegioides, Sanguisorba minor, Briza media, Brachypodium pinnatum, Helianthemum nummularium, Cirsium acaule (Mesobromion).

* Une arrhénathéraie (Arrhenatherion) dominée par les graminées Arrhenatherum elatius, Anthoxanthum odoratum, Alopecurus pratensis, Dactylis glomerata, Holcus lanatus, Trisetum flavescens et diverses dicotylées comme Vicia cracca, Leucanthemum vulgare,... Ce groupement s'enrichit d'espèces hygrophiles sur les sols mouilleux dont Cirsium palustre, Angelica sylvestris, Valeriana repens, Epilobium hirsutum, Solanum dulcamara,...

* Des groupements de lisière (ourlet et manteau):
- plus ou moins nitrophiles à Cruciata laevipes, Glechoma hederacea, Malva moschata,...
- calcicoles à Agrimonia eupatoria, Origanum vulgare, Fragaria vesca, Viola hirta, Calamintha cinopodium, Orchis mascula et les arbustes Ligustrum vulgare, Viburnum lantana (Trifolion medii et Berberidion).

* Des groupements de recolonisation forestière (80% du site) à Crataegus monogyna, Prunus spinosa, Rosa canina, Malus sylvestris, Pyrus pyraster, Lonicera periclymenum, etc. (Prunion spinosae).

* Un groupement des sols humides et tassés à Juncus inflexus, J. effusus, J. tenuis, Potentilla anserina, Odontites verna subsp. serotina.

Diverses espèces intéressantes sont apparues (ou réapparues) à la suite de la gestion du site comme Colchicum autumnale, Centaurium pulchellum, Kickxia elatine.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Carrières de Petit Mont et de Haut Mont. Bien que ces carrières soient situées en dehors du site, il nous paraît intéressant de donner quelques informations à leur sujet (d'après GROESSENS, 1989). Au cours du Frasnien, des récifs ou mud-mounds se sont érigés à différents niveaux de cet intervalle stratigraphique. Les niveaux supérieurs, généralement rouges ont souvent fait l'objet d'exploitation. C'est dans la région de Philippeville que ces gisements atteignent leur développement maximum et leur plus grande concentration. Ces biohermes ont une forme commune : celle d'un dôme de calcaire largement étalé entouré de toutes parts par des schistes. DELHAYE (1932) a démontré que la coloration rouge varie en sens inverse de la rapidité de développement du récif. Considérée dans l'ensemble de la formation, l'intensité de la coloration rouge est, d'après cet auteur, en raison inverse de la coloration gris-bleu, due aux matières charbonneuses des calcaires les plus riches en matière organique. La tonalité de ces marbres varie donc du gris très clair au rose, au rouge et au rouge brun avec parfois des nuances bleutées, des taches noires et des veinages blancs ou gris. La carrière du Haut Mont produit du marbre rouge de Philippeville et du marbre gris.

Histoire du site

Le site se trouve à l'endroit d'anciens prés de fauche aujourd'hui à l'abandon. D'après Ferraris le site (pour autant qu'on puisse le situer avec exactitude) était occupé par des bois et des cultures.

Biblio

, 1989, Demande de subvention 1988 pour la réserve naturelle de Vodelée., Dossier n°12, 8 pages.
, 1990, Demande de subvention 1989 pour la réserve naturelle des Tournailles., Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique, dossier n° 11, 19 pp.
, 1990, L'Entre-Sambre-et-Meuse, terre de contrastes., Réserves Naturelles, 4 (1990) : 100-104.
, 1933, Les différences de faciès des récifs à Acer vularia de la bande de Fromelenne-Trélon et du massif de Philippeville., Bull. Soc. Belg. Géol., 42 : 86-94.
, 1932, Compte rendu de l'excursion du 11 juin 1932, aux carrières de marbre rouge de Vodelée et de Soulme., Bull. Soc. Belge Géologie, Paléontologie et Hydrologie, 42 : 118-128.
, 1954, Le Frasnien., In "Prodrome d'une description géologique de la Belgique", pages 145-205."
, 1929, Etude du Frasnien en Belgique., Publ. Assoc. Ing. Ecole des Mines de Mons, 1929 : 117-239.
, 1979, La Fagne et la Calestienne aux environs de Doische et de Rancennes (région de Givet). La végétation de quelques sites et son évolution au cours de ces trente dernières années., Natura Mosana, 32 : 165-174.
, 1983, Le parc naturel régional Viroin-Hermeton. Un exemple de ses richesses naturelles et de sa diversité écologique. Un transect botanique de Vodelée à Vaucelles., Natura Mosana, 36 : 55-69.
, 1955, L'herborisation générale de la Société royale de Botanique de Belgique dans la Fagne de l'Entre-Sambre-et-Meuse les 29 et 30 mai 1954., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 87 : 209-228.
, 1955, Note sur quelques groupements végétaux de la Fagne mariembourgeoise, Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 87 : 145-155.
, 1980, Le parc naturel Viroin-Hermeton., Monographie n°1. Géomorphologie, avec carte géomorphologique.
, 1989, Les sites d'intérêt géographique du sud de l'Entre-Sambre-et-Meuse., Bull. Commission royale des Monuments et Sites XIV, Communauté française de Belgique.
, 2001, Gestion des milieux semi-naturels et restauration des populations menacées de papillons de jour., Ministère de la Région Wallonne, Direction générale des Ressources naturelles et de l'Environnement, Travaux n° 25, 125 pp.
, 2005, Observations herpétologiques récentes (été 2004) dans le sud de l'entre-Sambre-et-Meuse (provinces de Namur et du Hainaut, Belgique)., Natura Mosana, 58 (1): 11-19.
, 1989, La pierre belge, un passé prestigieux, un avenir prometteur. Expositions. La pierre, dialogues et métamorphoses. Grand-Hornu. Images 1989 (Grand-Hornu du 8 avril au 7 mai 1989)., Administration des Mines. Service géologique de Belgique, rue Jenner 13, 1040 Bruxelles.
, 1981, L'industrie du marbre en Belgique., Mémoire de l'Institut de Géologie de l'Université de Louvain, 31 : 219-253.
, 1990, La plaine alluviale de l'Eau Blanche ou le grand paysage de la Prée., Réserves Naturelles, 6 (1990) : 106-109.
, 1974, Excursion du 21 juillet 1973 dans la région de Vodelée et de Doische., Natura Mosana, 26 : 128-132.
, 1985, La banalisation des prairies : l'exemple des prairies sauvages de la Fagne., Réserves Naturelles, 6 (1985) : 12-18.
, 1985, Une prairie, qu'est-ce que c'est ?, Réserves Naturelles, 6 (1985) : 3-5.
, 1963, Les herbages de la Famenne et de la Fagne., Bulletin de l'Institut Agronomique et des Stations de recherches de Gembloux, 31 (3): 359-416.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

J. SAINTENOY-SIMON / Ph. GOFFART / B. Philippart / L. Mousson / J. Hecq / E. Graitson / J.-L. GATHOYE / S. CORDIER / J. LEURQUIN / H. HAVRENNE /