Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

202 - Ry Angon-Malaise

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Ottignies-Louvain-la-Neuve
Cantonnements DNF :Nivelles
Surface :0.57 ha
Coordonnées :X Lambert : 165976 - Y Lambert : 150330
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • C0 - Brabant limoneux

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Ottignies0.57 haOTTIGNIES-LOUVAIN-LA-NEUVEBRABANT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Nivelles0.57 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
190Ry Angon-Malaise0,57 ha

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
D5.2Magnocariçaies et cladiaies

Biotopes Corine

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
37.2Prairies humides eutrophes

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Alcedo atthisOuiNonAnciennement
Ardea cinereaOuiNonAnciennement
Asio otusOuiNonAnciennement
Buteo buteoOuiNonAnciennement
Coccothraustes coccothraustesOuiNonAnciennement
Dendrocopos majorOuiNonAnciennement
Emberiza schoeniclusOuiNonAnciennement
Falco peregrinusOuiOuiAnciennement
Falco tinnunculusOuiNonAnciennement
Motacilla albaOuiNonAnciennement
Muscicapa striataOuiNonAnciennement
Oriolus oriolusOuiOuiAnciennement
Picus viridisOuiNonAnciennement
Pyrrhula pyrrhulaOuiNonAnciennement
Strix alucoOuiNonAnciennement

Commentaires sur la faune

Anciennement le site occupait une superficie bien plus grande. On y rencontrait : Buteo buteo, Falco tinnunculus, Asio otus, Strix aluco, Alcedo atthis, Emberiza schoeniclus, Pyrrhula pyrrhula, Coccothraustes coccothraustes, Ardea cinerea, Dendrocopos major, Picus viridis, Oriolus oriolus, Anas crecca, Perdrix perdrix, Motacilla alba, Muscicapa striata, et même Falco peregrinus qui fut observé à plusieurs reprises.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection de la faune et de la flore.

Menaces

Extension de la zone de récréation passive. Bruits provenant de la voie rapide toute proche. Création de parkings herbés à quelques centaines de mètres du site pour faciliter l'accès au domaine provincial du Bois des Rêves.

Recommandations

Le marais se boise progressivement par les saules. Il faudrait curer l'ancienne mare, car certains oiseaux ont quitté le site trop envahi par la végétation. Le site a été inondé il y a quelques années à la suite d'un gros orage (tuyau d'évacuation des eaux de diamètre trop petit) et à cause de cela il y a eu ensablement de la vallée par les sables enlevés aux talus encore nus de la voie rapide.

Plan de gestion

Pas de gestion.

Accès du public

Accès permis sur demande.

Détails

Description physique

La Malaise prend sa source à proximité du site de l'UCL. Ce petit cours d'eau conflue avec le Ruchaux pour former le Ry Angon, affluent de la rive droite de la Dyle. Les ruisseaux sont enfoncés dans les sables bruxelliens tertiaires, parfois calcarifères, reposant sur de l'argile yprésienne.

Description biologique

Le site est constituée quasi entièrement par une prairie marécageuse. DE ZUTTERE (1975) y observait : Iris pseudacorus, Cardamine amara, Equisetum fluviatile, E. palustre, Veronica beccabunga, Carex vesicaria, C. acutiformis, C. distacha, C. hirta, Typha latifolia, Alisma plantago-aquatica, Juncus effusus, Lychnis flos-cuculi, Epilobium hirsutum, Mentha aquatica, Eupatorium cannabinum, Galium aparine, Solanum dulcamara, Scirpus sylvaticus.
D'après nos observations du 24 août 1990, le site comporte également Lycopus europaeus, Lythrum salicaria, Angelica sylvestris, une population en voie d'extension de Sparganium emersum, ainsi qu'une belle colonie de Symphytum x uplandicum. En bordure de la réserve, une vieille haie de charme ombrage diverses plantes dont Deschampsia cespitosa, Hedera helix, Dryopteris filix-mas, Stellaria holostea, Glechoma hederacea, Urtica dioica, Ranunculus repens, Rumex sanguineus, Stachys sylvatica,... et de nombreux petits pieds de Ilex aquifolium. Quercus petraea, Sorbus aucuparia sont présent également.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Des outils paléolithiques en phtanite ont été trouvés dans les environs ainsi que des tombelles et des vestiges de bas-fourneaux gaulois.

Histoire du site

D'après Ferraris, le site se trouvait dans des prairies marécageuses, au voisinage de landes, de cultures et de bois.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994)