Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

268 - Vallée de l'Argentine à Argenteuil, Gaillemarde et Jolimont

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :La Hulpe, Waterloo
Cantonnements DNF :Nivelles
Surface :144.20 ha
Coordonnées :X Lambert : 154944 - Y Lambert : 156537
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • C0 - Brabant limoneux

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
La Hulpe61.74 haLA HULPEBRABANT
Ohain82.3 haLASNE (partim ???)BRABANT
Waterloo0.16 haWATERLOOBRABANT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Nivelles144.2 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Classé comme site par A.R. du 17/02/1983: vallée de l'Argentine comprenant le cours du ruisseau et roselières à Gaillemarde, cours du ruisseau et étangs depuis la chaussée de Bruxelles jusqu'à la rue F. Dubois, y compris le Grand Etang des Papeteries.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Crocidura russulaOuiNon
Erinaceus europaeusOuiNon
Myotis daubentoniiOuiOui
Myotis mystacinus/brandtii
Myotis nattereriOuiOui
Neomys fodiensOuiNon
Nyctalus noctulaOuiOui
Pipistrellus pipistrellusOuiOui
Plecotus auritusOuiOui
Sorex araneusOuiNon
Sorex minutusOuiNon
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNon
Acrocephalus scirpaceusOuiNon
Actitis hypoleucos
Alcedo atthisOuiNon
Ardea cinereaOuiNon
Aythya ferinaOuiOui
Motacilla cinereaOuiNon
Pandion haliaetusOuiNon
Phalacrocorax carboOuiNon
Podiceps cristatusOuiNon
Rallus aquaticusOuiNon
Tachybaptus ruficollisOuiNon
Tringa ochropusOuiNon
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNon
Bufo bufoOuiNon
Ichthyosaura alpestrisOuiNon
Lissotriton helveticusOuiNon
Lissotriton vulgarisOuiNon
Rana esculenta
Rana temporariaOuiNon
Invertébrés - Mollusques
Vertigo moulinsianaOccurrences anciennes à confirmer1986Devriese (1989)
Plantes - Plantes supérieures
Carex acuta
Catabrosa aquatica
Dactylorhiza fuchsii
Hippuris vulgaris
Lycopodium clavatum
Myriophyllum spicatum
Nuphar lutea
Nymphaea alba
Ophioglossum vulgatum
Ophrys apifera
Mycètes - Champignons
Sarcosphaera coronariaUne station dans le Domaine Solvay2001Fraiture & Walleyn, 2005

Commentaires sur la faune

La faune est abondante. Des milieux variés existent dans les vallées et aux abords de celles-ci : étangs, ruisseaux, parcs, broussailles, massifs de rhododendron, haute futaie, etc.

Des inventaires ont été dressés (H.de WAVRIN) pour le domaine Solvay, qui peuvent sans aucun doute être étendu à toute la vallée. On trouve donc de nombreux mammifères : Vulpes vulpes, Capreolus capreolus, Oryctolagus cunniculus, Erinaceus europaeus, Talpa europaea, Sorex araneus, S. minutus, Crocidura russula, Neomys fodiens, Clethrionomys glareosus, Microtus agrestis, Pitymus subterraneus, Arviola terrestris, Apodemus sylvaticus, Mustela erminea, M. putorius, M. nivalis,... et quelques chauves-souris comme Pipistrellus pipistrellus, Nyctalus noctula, Myotis mystacinus, M. daubentoni, M. nattereri, Plecotus auritus.

Les oiseaux sont très diversifiés avec de nombreuses espèces des bois, des parcs, des clairières et bien évidemment des étangs. Parmi ces derniers citons : Alcedo atthis, Podiceps cristatus, Tachybaptus ruficollis, Ardea cinerea, Aythia fuligula, A. ferina, Anas crecca, A. clypeata, A. platyrhynchos, Pandion halietus, Rallus aquaticus, Gallinula chloropus, Fulica atra, Tringa hypoleucos, T. ochropus, Motacilla cinerea, Acrocephalus palustris, A. scirpaceus,...
Le Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo) a été observé récemment dans la vallée.

Les batraciens trouvent dans la vallée leurs milieux de prédilection, on a noté : Triturus helveticus, T. alpestris, T. vulgaris, Bufo bufo, Rana temporaria, R. esculenta, Alytes obstetricans.

Entomofaune : 25 espèces d'Odonates ont été répertoriés au domaine Solvay et au domaine de Nysdam. 10 espèces sont observées régulièrement, les autres sont plus rares.

Commentaires sur la flore

Espèce exceptionnelle : Hippuris vulgaris (Etang de Jolimont).
Peuplement exceptionnel de Scirpus lacustris (Etang du Gris Moulin).
En dehors de la zone humide proprement dite, diverses espèces très rares ont été trouvées dans le parc Solvay : Lycopodium clavatum, Ophrys apifera, Dactylorhiza fuchsii, Conopodium majus.
Récemment une petite colonie d'Ophioglossum vulgatum a été découverte (HENRION, 1995).
ARCHIVES DE l'I.F.B.L. : relevés effectués par P. et A.M. DEKEYSER, G. BRUYNSEELS, D. CORBISIER, A. et C. EYCKERMANS, C. DEPADT, A.M. LEROY, E. PAULET, J. SAINTENOY-SIMON.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'une vallée avec chaîne d'étangs, marécages, bois,...

Menaces

Les lotissements, les remblais, la pollution des eaux.

Recommandations

La vallée de l'Argentine est d'un intérêt inestimable. Située près de Bruxelles et des 'dortoirs' du Brabant wallon, elle constitue un ensemble de sites refuges pour de nombreuses plantes et animaux.
Son intérêt didactique est très grand. La propriété Solvay, par exemple, (donnée à l'Etat belge par Ernest-John Solvay en 1968, et récemment restituée à la famille Solvay) est fréquentée depuis des années non seulement par des promeneurs, mais aussi par des groupes de naturalistes venus s'initier à la nature.
Elle est à protéger à tout prix.

Plan de gestion

Le domaine Solvay a été entretenu pendant près de 25 ans par l'Etat belge puis par la Communauté Française de Belgique.

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

L'Argentine prend naissance à Argenteuil et se jette dans la Lasne, un peu en aval du lac de Genval. Son cours longe la lisière sud de la forêt de Soignes qui a été ici grignotée par de très grandes propriétés privées. Il se déroule dans une vallée assez large, occupée par des étangs, des marécages, des prairies et des bois. Son intérêt paysager est très grand. Son intérêt biologique est exceptionnel dans une région soumise à une urbanisation effrénée et où les grands domaines risquent d'être démantelés.

Des sources au confluent avec la Lasne on rencontre successivement : les étangs d'Argenteuil, la roselière de Gaillemarde, les étangs de Jolimont, l'Etang Decellier suivi de deux étangs sans nom, l'Etang du Gris Moulin et deux étangs inclus dans la propriété Solvay (l'Etang 'Rond' et l'Etang de la Longue Queue), un étang sans nom en forme de babouche, le Grand Etang (pour lequel existe une fiche distincte BT 15), l'Etang de Genval, le site du Confluent (Argentine, Lasne) pour lequel existe une fiche distincte (réserve naturelle LRBPO : Confluent).

Géologie : le fond de la vallée est occupé par des alluvions modernes de vallées, parfois tourbeuses, plus ou moins épaisses (4 à 7m). Elle repose souvent sur l'argile yprésienne imperméable, de même que les différents étangs aménagés le long de son cours. Les collines avoisinantes sont formées de sables bruxelliens (sables et grès calcarifères souvent décalcifiés et sable quartzeux parfois d'un beau blanc (près de l''Eglise en fer de Notre-Dame d'Argenteuil', aujourd'hui détruite) renfermant des grès lustrés arrondis, fistuleux (pierres de grotte).

Description biologique

Les eaux des étangs abritent
- une végétation flottante peu importante de Lemna minor (CORINE 22.411);
- des hydrophytes comme Myriophyllum spicatum, Potamogeton crispus, P. pectinatus, Callitriche obtusangula, Nymphaea alba et Nuphar lutea (CORINE 22.431);
- des espèces devenues rarissimes en Brabant comme Hippuris vulgaris (CORINE 53.149). (Etang de Jolimont).
Les atterrissements et les zones peu profondes des étangs sont occupés par
- des roselières
à Schoenoplectus lacustris (à notre connaissance, la population de l'étang du Gris Moulin est la seule population importante de cette espèce qui subsiste en Wallonie) (CORINE 53.12);
à Phragmites australis (CORINE 53.11);
à Glyceria maxima (CORINE 53.15);
à Typha latifolia (CORINE 53.13);
à Eleocharis palustris;
à Phalaris arundinacea (CORINE 53.16);
à Sparganium erectum subsp. neglectum;
à Iris pseudacorus (CORINE 53.144);
- des magnocariçaies
à Carex acutiformis ou Carex acuta (CORINE 53.212);
à Carex paniculata (CORINE 53.216).
à Carex riparia (CORINE 53.213).
Les berges abritent
- des mégaphorbiaies plus ou moins étendues à Filipendula ulmaria, Valeriana repens, Eupatorium cannabinum, Epilobium hirsutum, Symphytum officinale, Cirsium oleraceum, C. palustre, Scrophularia auriculata, Solanum dulcamara, Angelica sylvestris, Mentha aquatica, Pulicaria dysenterica, Scutellaria galericulata, Lysimachia vulgaris, Scirpus sylvaticus, Lythrum salicaria, Lycopus europaeus, Lychnis flos-cuculi, Crepis paludosa,... (CORINE 37.7);
- des suintements à Cardamine amara, Chrysosplenium oppositifolium, C. alternifolium,... (CORINE 54.111) ou à Berula erecta, Veronica beccabunga, V. anagallis-aquatica, Apium nodiflorum, Alisma plantago-aquatica,... (CORINE 53.4);
- des peuplements d'Equisetum telmateia;
- des peuplements de Petasites hybridus (CORINE 37.714);
- sur les vases quelques Catabrosa aquatica, Ranunculus sceleratus, Rorippa palustris, Myosoton aquaticum,...
- des buissons de Cornus sanguinea, Viburnum opulus, Salix cinerea, S. aurita, S. x multinervis, S. purpurea, le long des berges et dans les atterrissements ainsi que quelques Alnus glutinosa, Salix alba, Fraxinus excelsior... dans lesquels s'enroulent Humulus lupulus et Calystegia sepium.
Au printemps, les sous-bois sont fleuris de Narcissus pseudonarcissus et Hyacinthoides non-scrisptus.
N.B. Les collines formées de sables calcarifères sont remarquables de par la présence de plantes calcicoles comme Carex digitata, C. flacca, Carlina vulgaris, Inula conyzae,...

Monument naturel

Etangs.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

La carte de Ferraris nous donne beaucoup de renseignements.
Carte VI 78 (2) : il n'y a encore aucun étang dans le domaine d'Argenteuil; par contre un étang en forme de L inversé existe à Gaillemarde (la branche horizontale du L inversé est sans doute l'emplacement actuel de la roselière, la branche verticale doit être l'actuel étang de la propriété Jolimont); un étang existe à la ferme de la Ramée; l'étang Decellier existe déjà, suivi de deux pièces d'eau plus petites (sans doute des viviers).
Carte VI 95 (1) : l'étang du Gris Moulin existe déjà de même que l'étang appelé actuellement 'étang de la Longue Queue'; deux étangs sont creusés dans un vallon adjacent situé au nord de l'Argentine; le Grand Etang de la Papeterie est déjà aménagé. En aval de cet étang, jusqu'au confluent avec la Lasne, la plaine alluviale est occupée par des prairies et (rarement) par des bois. L'étang de Genval n'existe pas encore, ni l'étang situé en aval de l'étang du Gris Moulin (en forme de paramécie).
En conclusion : beaucoup d'étangs sont d'origine très ancienne.

Biblio

, 1977, Contribution à l'étude de l'avifaune de la vallée de la Dyle, particulièrement la section qui s'étend de Rhode-Sainte-Agathe à Basse-Wavre., Note technique, Aves, 10 pp.
, 1983, Création d'un centre d'information et d'étude sur les problèmes concernant le Parc Naturel régional de la Dyle., Premier rapport de l'état d'avancement de l'expérience pilote 6611/07. Les Amis du Parc de la Dyle, 53 pp.
, 1984, Identification et inventaire des conflits en milieu rural. Cartographie écologique et inventaire des sites de grande valeur biologique du parc naturel de la Dyle., Deuxième rapport, Les Amis du Parc de la Dyle.
, 1984, Identification et inventaire des conflits en milieu rural. Cartographie écologique et inventaire des sites de grande valeur biologique du parc naturel de la Dyle., Rapport final, Les Amis du Parc de la Dyle, 86 pp.
, Le parc naturel régional de la Dyle. Commune de Grez-Doiceau., 32 pp.
, 1979, Le projet de parc naturel de la Dyle., Deuxième rapport, Inter-Environnement-Wallonie, 206 pp.
, 1979, Le projet de parc naturel de la Dyle., Troisième rapport, Inter-Environnement-Wallonie, 140 pp.
, 1980, Le projet de parc naturel de la Dyle., Quatrième rapport et conclusions, Inter-Environnement-Wallonie, 157 pp.
, 1979, Le projet de parc naturel de la Dyle. Premier rapport d'avancement des travaux effectués dans le cadre de la convention avec la Fondation Roi Baudouin et relative au projet de parc naturel de la Dyle., Cellule ISIWAL, Inter-Environnement-Wallonie, 120 pp.
, 1981, Parc de la Dyle., 34 pp.
, 1980, Rapport concernant le parc naturel régional de la Dyle., Cellule ISIWAL, Inter-Environnement-Wallonie, 27 pp.
, 1984, Résumés et conclusions des séminaires sur la gestion des bords de route et des cours d'eau., Les Amis du Parc de la Dyle, 34 pp.
, 1964, Etude ornithologique de la vallée de la Dyle entre Wavre et Louvain., Les Naturalistes belges, 45: 110-130.
, 1964, Bijdrage tot de kennis van de Avifaune van Brabant in de vallei van de Dijle., Biologische Jaarboek Dodonaea, 32: 56-145.
, 1981, Bilans hydriques et données hydrologiques pour la conception de projets de mise en valeur des ressources en eau dans les bassins hydrologiques belges. II. Bassin de la Dyle., Publication de l'Institut royal météorologique, Bruxelles, Série A, n° 107, 149 pp.
, 1950, Excursion à Archennes, Grez-Doiceau, vallée du Train et Gastuche, le 21 mai 1950., Les Naturalistes belges, 31: 206-209.
, 1950, Excursion dans la vallée du Train., Bulletin de la Société Géologique de Belgique, 59: 136-153
, 1991, La Hulpe : un château dans la nature., Bruxelles, THILL, 32 pages.
, 1983, Le Parc Solvay à La Hulpe. Etude de la flore indigène., Les Naturalistes belges, 64: 1-13.
, 1990, Evaluation de la qualité biologique et chimique des cours d'eau dans les parcs naturels Dyle et Viroin-Hermeton., Entente Nationale pour la Protection de la Nature, 38 pp.
, 1976, De chemische en physio-chemische verontreining van de Dijle., Instituut voor Hygiene en Epidemiologie, Brussel, 107 pp.
, 1976, Natuurpark Dijland., Jaarlijks Bulletin van Vrienden van Heverlee en Meerdaelwoud, 1976: 11-15.
, 1955, Aperçu sur la végétation de la forêt de Meerdael et des bois environnants., Agricultura, 3: 261-292.
, 1959, Texte explicatif de la carte de végétation de la Belgique. Hamme-Mille 103E.
, 1989, Faune malacologique des environs de Bruxelles. 1. Le genre Vertigo Müller, 1774 (Mollusca, Gastropoda)., Apex, 4 (1-2) : 19-32.
, 1972, Aperçu herpétologique du bassin de la Dyle, entre Wavre et Louvain., Les Naturalistes belges, 53: 258-272.
, 1965, Recherches écologiques sur les aulnaies et l'Alnus glutinosa (L.) Gaertn. de la vallée de la Dyle., Mémoire de licence, Université Catholique de Louvain, 89 pp.
, 1952, L'influence du milieu sur la composition floristique et sur quelques caractères physiologiques dans les prairies de la vallée de la Dyle., Mémoire de licence, Université Catholique de Louvain, 139 pp.
, 2005, Distributiones Fungorum Belgii et Luxemburgi. Fasc. 3., Scripta Botanica Belgica, 38 : 1-79.
, 1984, Le Parc Solvay à La Hulpe. Etude des espèces ligneuses plantées et spontanées., Les Naturalistes belges, 65: 217-223.
, 1978, De avifaune van het Dijleland, De Wielewaal, 42: 252-253
, 1976, Ornitologisch seizoenverslag Dijlevalleien omgeving. Période 1/1 tot 1/6/1975., De Wielewaal, 42: 126-128.
, 1981, Evolution de la végétation forestière de la vallée de la Dyle., Mémoire de licence, Université Catholique de Louvain, 117 pp.
, 1977, D'étang en étang dans la vallée de la Dyle., Découvre!, 7: 34-36.
, 1977, De Dijle vallei als waterlandschap., Jaarlijks Bulletin van Vrienden van Heverleebos en Meerdalwoud, 1977: 15-24.
, 1987, Introduction à la géologie du Parc Solvay (La Hulpe) et de ses environs., Les Naturalistes belges, Feuille de contact 6 (4 ): 4 pp.
, 1966, Le remblaiement de la vallée de la Néthen., Acta Géographia Lovaniensia, 4: 169-181.
, 1976, Analyse des tendances des données hydrochimiques du bassin de la Dyle en amont d'Archennes., Annales de la Société géologique de Belgique, 99: 299-313.
, 1961, Les forêts riveraines de Belgique., Bulletin du Jardin Botanique de Belgique, 31: 199-287.
, 1976, Het Dijleland nu., De Wielewaal, 42: 241-252.
, 1985, Le Parc Solvay à La Hulpe. Etude des Bryophytes (Mousses et Hépatiques)., Les Naturalistes belges, 66: 81-88.
, 1978, Une grenouille agile (Rana dalmatina Bonaparte, 1840) dans la vallée de la Dyle., C.O.B.R.A., 4: 58-60.
, 1977, Le château de La Hulpe et son parc., Edition privée, Bruxelles, 56 pp.
, 1979, La vallée de la Dyle., Les Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique, Feuille de contact n° 3.
, 1983, Evolution de la populiculture dans la vallée de la Dyle, de 1947 à 1981., Mémoire de licence, Université Catholique de Louvain.
, 1984, L'avifaune nicheuse du Parc de la Dyle: composition, évolution, proposition de gestion., Mémoire de licence, Université Catholique de Louvain, 162 pp. + 84 pp.
, 1986, A la découverte de Gottechain., Mémoire de guide-nature, 55 pp.
, 1972, Les oiseaux d'eau dans la vallée de la Dyle (Brabant) de juillet 1964 à juin 1971., Aves, 9: 141-186.
, 1978, En excursion dans la vallée de la Dyle., Cave Nos, 30: 3-4.

Divers

Sources

ZHIB
OFFH

Répondants de l'information

J. SAINTENOY-SIMON, Amicale Européenne de Floristique, Rue Arthur Roland, 61, 1030 Bruxelles.