Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

270 - Vallée de la Lasne aux environs de Maransart

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Genappe, Lasne
Cantonnements DNF :Nivelles
Surface :142.43 ha
Coordonnées :X Lambert : 155842 - Y Lambert : 150144
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

La vallée de la Lasne et les vallons affluents sont d'un grand intérêt paysager. On y rencontre des prairies, des bosquets, des peupleraies et des chapelets d'étangs. La faune aquatique y est très diversifiée (anatidés, amphibiens...).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • C0 - Brabant limoneux

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Couture-Saint-Germain11.52 haLASNEBRABANT
Lasne-Chapelle-Saint-Lambert0.06 haLASNEBRABANT
Maransart92.82 haLASNEBRABANT
Plancenoit11.01 haLASNEBRABANT
Vieux-Genappe27.02 haGENAPPEBRABANT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Nivelles142.43 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

L'abbaye d'Aywières est classée depuis le 23 novembre 1976.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Meles melesOuiNon
Putorius putoriusNonNon
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Alcedo atthisOuiNon
Aythya fuligulaOuiNon
Emberiza schoeniclusOuiNon
Fulica atraNonNon
Gallinula chloropusOuiNon
Riparia ripariaOuiNon
Tachybaptus ruficollisOuiNon
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNon
Bufo bufoOuiNon
Bufo calamitaOuiOui
Ichthyosaura alpestrisOuiNon
Lissotriton vulgarisOuiNon
Pelophylax kl. esculentusOuiNon
Rana temporariaOuiNon
Invertébrés - Mollusques
Vertigo moulinsiana2003B. Vercoutere
Plantes - Plantes supérieures
Carex acuta
Dactylorhiza maculata
Hyacinthoides non-scripta

Commentaires sur la faune

Mammifères : Putorius putorius, Mustela erminea, M. nivalis, Vulpes vulpes, Meles meles, Ondatra zybethica, Erinaceus europaeus, Elyomus quercinus, Capreolus capreolus.

Oiseaux : Alcedo athis, Aethya fuligula, Tachybaptus ruficollis, Fulica atra, Gallinula chloropus, Anas platyrhynchos, Emberiza schoeniclus, Riparia riparia et bien d'autres espèces ont été notées aux abords des étangs et dans les prairies humides.

Herpétofaune : Rana temporaria, R. esculenta, Bufo bufo, Bufo calamita, Alytes obstetricans, Triturus vulgaris, Triturus alpestris ont été observés.

Commentaires sur la flore

Espèces protégées de la flore : Dactylorhiza maculata (non vue).

Espèces exotiques

Elodea canadensis,

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

Extension d'habitat, pollution de l'eau (lisier), pompages, banalisation des étangs.

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Accès limité car nombreuses propriétés privées.

Détails

Description physique

Le site s'inscrit dans le triangle formé par les villages de Plancenoit, à l'ouest, de Maransart, au sud, et de Couture-Saint-Germain, à l'est. Il inclut la vallée de la Lasne sur environ 2 km, du lieu-dit Hanogrune jusqu'au lieu-dit Payot, et la vallée du Ru Milhoux (voir fiche signalétique relative au site d'intérêt scientifique du Ru Milhoux). On y trouve des prairies pâturées, des prairies de fauche abandonnées et de nombreux étangs.

Du G.E.A. 1979 nous résumons ou extrayons ce qui suit.
'Les vallées de la Lasne, du Smohain, de la Maserine et de leurs affluents (Ru Milhoux) sont creusées dans un vaste plateau limoneux. Elles sont assez encaissées, avec des dénivellations allant de 30 à 40 mètres et souvent des versants asymétriques.
Des sédiments d'âge holocène, limoneux ou limono-sableux, enlevés par l'érosion aux plateaux et aux pentes colmatent les fonds de vallée'.

Géologie : 'Des limons nivéo-éoliens du Pléistocène recouvrent d'une façon discontinue le substrat tertiaire formé de sables et grès (siliceux, calcareux ou ferrugineux) du Bruxellien qui apparaissent ici dans toutes les vallées'.

'Les dépressions des vallées sont occupées par des sols gorgés d'eau à cause de la présence d'une nappe phréatique permanente. Ce sont des sols qui conviennent pour les prairies permanentes ou les prés de fauche'.

'Les vallées de la Lasne et du Smohain sont orientées du sud-ouest vers le nord-est. Elles sont ouvertes aux vents dominants alors que les petites vallées latérales sont bien abritées'.

Description biologique

Les étangs sont d'intérêts variés. Certains sont d'une très grande banalité comme l'étang de pêche de Maransart ou les étangs qui se trouvent dans le bas de la vallée du Ru Milhoux. Il s'agit dans ce cas de pièces d'eau aux berges verticales, aux digues nues ou colonisées par une flore des plus communes.
Les étangs de Maransart, en amont de l'étang de pêche, deviennent par contre de plus en plus intéressants lorsqu'on remonte la vallée. Inclus dans une vaste propriété privée, ils jouissent d'une très grande tranquillité, ce qui est évidemment favorable aux oiseaux. Leur gestion est très 'naturelle' et la végétation n'y est guère perturbée.
L'étang établi le plus à l'ouest de la vallée du Ru Milhoux, bien que situé en bordure d'une petite route, est également digne d'attention. Les autres pièces d'eau situées à l'amont de ce ruisseau sont soit banales, soit incluses dans des propriétés privées inaccessibles.
D'une manière générale, la végétation des bords d'étangs se compose :
- d'hydrophytes (Potamogeton pectinatus, P. crispus, P. panormitanus, P. natans, Elodea canadensis, Ceratophyllum demersum, Ranunculus circinatus, Persicaria amphibia,...) ;
- d'espèces flottantes (e.a. Lemna minor) ;
- d'une frange d'aulnes et de saules occupant les berges et accompagnés de diverses plantes palustres telles que Carex acutiformis, Scrophularia auriculata, Angelica sylvestris, Cirsium oleraceum, Filipendula ulmaria, Solanum dulcamara, Epilobium hirsutum, etc. ;
- d'une végétation assez ouverte sur les vase et dans la queue des étangs, à base de Mentha aquatica, Rumex conglomeratus, Alisma plantago-aquatica, Stellaria alsine, Ranunculus repens, Callitriche spp., Galium palustre, Stellaria alsine, etc. ;
- d'un Bidention fragmentaire à Rorippa palustris, Ranunculus sceleratus ;
- de magnocariçaies à Carex acutiformis et Carex acuta, très denses, dans lesquelles poussent néanmoins des hélophytes, des nitrophytes, des espèces des mégaphorbiaies et des roselières : Lycopus europaeus, Lythrum salicaria, Scrophularia auriculata, Filipendula ulmaria, Cirsium oleraceum, Angelica sylvestris, Epilobium hirsutum, Valeriana repens, Typha latifolia, Scirpus sylvaticus, Eleocharis palustris, Sparganium erectum, Urtica dioica, Galium aparine, etc. ;
- de roselières à Phragmites australis, plus ou moins rudéralisées ;
- de petites populations de Caltha palustris, Equisetum palustre et des jonchaies à Juncus effusus ;
- de populations de Cardamine amara dans les zones de sources ;
- de groupements à Nasturtium officinale, Apium nodiflorum, Glyceria fluitans, Veronica beccabunga, dans les fossés et le long des ruisselets.
Sur l'eau de nombreux étangs flottent des masses d'algues vertes indiquant un niveau élevé d'eutrophisation.
En dehors des étangs, la plaine alluviale est occupée par des prairies ou des peupleraies. Dans celles-ci, on observe encore des fragments d'aulnaie à Cirsium oleraceum, des magnocariçaies à Carex acutiformis, des filipendulaies. Les zones plus sèches sont très rudérales et recouvertes par les orties et le gratteron.
Exemple de relevé effectué en amont de l'étang de pêche de Maransart : groupement assez hétérogène sous plantation de peupliers :
- Strate arborée : Populus x canadensis 1.1, Salix caprea 1.1, Alnus glutinosa +, Acer pseudoplanus +
- Strate arbustive : Sambucus nigra 1.1, Crataegus monogyna 1.1, Prunus spinosa 1.1, Ribes rubrum 1.2;
- Strate herbacée : Carex acutiformis 3.3, Urtica dioica 2.2, Ranunculus ficaria 2.2, Filipendula ulmaria 2.2, Galium aparine 1.2, Cirsium oleraceum 1.1, Geranium robertianum 1.1 et, disséminés : Alliaria petiolata +, Solanum dulcamara +, Primula elatior +, Dryopteris filix-mas +, Athyrium filix-femina +, Cirsium palustre +, Juncus effusus +, Hypericum hirsutum +, Adoxa moschatellina +, Geum urbanum +, Myosotis sylvatica +, Scirpus sylvaticus +, Arum maculatum +, Ranunculus repens +, Heracleuum sphondylium +, Glechoma hederacea +, Epilobium montanum +, Lysimachia nummularia +, Ajuga reptans +, Lychnis flos-cuculi +, Milium effusum +, Cardamine hirsuta +, Vicia sativa +, Veronica hederifolia subsp. hederifolia +, Cruciata laevipes +, Rumex x acutus +, Chaerophyllum temulum +, Lamium album +, Rumex obtusifolius +, etc.
Parfois, Glyceria notata acquiert une très grande importance.
La vallée est entourée de versants assez raides occupés soit par des cultures ou des prairies, soit par des bois relevant de la chênaie-charmaie à Hyacinthoides non-scripta.

Monument naturel

Etangs.

Monument historique

L'abbaye d'Aywières fut fondée en 1215 par une communauté féminine ayant adopté la règle de Cîtaux en 1210 et dépendante tout d'abord de l'abbaye de Villers-la-Ville, ensuite de l'abbaye d'Aulne. Les bâtiments dévastés en 1489 furent restaurés entre 1545 et 1565. Après les guerres de religion ayant amené la dissolution de la communauté, les religieuses entamèrent la remise en état des bâtiments (1593) et construisirent une nouvelle église (1732). A la Révolution Française, l'abbaye fut vendue et livrée aux démolisseurs (avant 1860).' (GEA 1979, DE SEYN 1933).

Histoire du site

D'après la carte du comte de Ferraris, les fonds de vallées humides étaient occupés au 18ème siècle par des prés de fauche. Quelques étangs existaient déjà à cette époque.

Biblio

, 1977, Contribution à l'étude de l'avifaune de la vallée de la Dyle, particulièrement la section qui s'étend de Rhode-Sainte-Agathe à Basse-Wavre., Note technique, Aves, 10 pp.
, 1983, Création d'un centre d'information et d'étude sur les problèmes concernant le Parc Naturel régional de la Dyle., Premier rapport de l'état d'avancement de l'expérience pilote 6611/07. Les Amis du Parc de la Dyle, 53 pp.
, 1979, Evaluation écologique et sociologique de la commune de Lasne., GEA, 207 pp.
, 1984, Identification et inventaire des conflits en milieu rural. Cartographie écologique et inventaire des sites de grande valeur biologique du parc naturel de la Dyle., Deuxième rapport, Les Amis du Parc de la Dyle.
, 1984, Identification et inventaire des conflits en milieu rural. Cartographie écologique et inventaire des sites de grande valeur biologique du parc naturel de la Dyle., Rapport final, Les Amis du Parc de la Dyle, 86 pp.
, Le parc naturel régional de la Dyle. Commune de Grez-Doiceau., 32 pp.
, 1979, Le projet de parc naturel de la Dyle., Deuxième rapport, Inter-Environnement-Wallonie, 206 pp.
, 1979, Le projet de parc naturel de la Dyle., Troisième rapport, Inter-Environnement-Wallonie, 140 pp.
, 1980, Le projet de parc naturel de la Dyle., Quatrième rapport et conclusions, Inter-Environnement-Wallonie, 157 pp.
, 1979, Le projet de parc naturel de la Dyle. Premier rapport d'avancement des travaux effectués dans le cadre de la convention avec la Fondation Roi Baudouin et relative au projet de parc naturel de la Dyle., Cellule ISIWAL, Inter-Environnement-Wallonie, 120 pp.
, 1981, Parc de la Dyle., 34 pp.
, 1980, Rapport concernant le parc naturel régional de la Dyle., Cellule ISIWAL, Inter-Environnement-Wallonie, 27 pp.
, 1984, Résumés et conclusions des séminaires sur la gestion des bords de route et des cours d'eau., Les Amis du Parc de la Dyle, 34 pp.
, 1964, Etude ornithologique de la vallée de la Dyle entre Wavre et Louvain., Les Naturalistes belges, 45: 110-130.
, 1964, Bijdrage tot de kennis van de Avifaune van Brabant in de vallei van de Dijle., Biologische Jaarboek Dodonaea, 32: 56-145.
, 1981, Bilans hydriques et données hydrologiques pour la conception de projets de mise en valeur des ressources en eau dans les bassins hydrologiques belges. II. Bassin de la Dyle., Publication de l'Institut royal météorologique, Bruxelles, Série A, n° 107, 149 pp.
, 1950, Excursion à Archennes, Grez-Doiceau, vallée du Train et Gastuche, le 21 mai 1950., Les Naturalistes belges, 31: 206-209.
, 1950, Excursion dans la vallée du Train., Bulletin de la Société Géologique de Belgique, 59: 136-153
, 1990, Evaluation de la qualité biologique et chimique des cours d'eau dans les parcs naturels Dyle et Viroin-Hermeton., Entente Nationale pour la Protection de la Nature, 38 pp.
, 1976, De chemische en physio-chemische verontreining van de Dijle., Instituut voor Hygiene en Epidemiologie, Brussel, 107 pp.
, 1933, Dictionnaire historique et géographique des communes belges., Bielveld éditeur, Bruxelles, 2 tomes.
, 1976, Natuurpark Dijland., Jaarlijks Bulletin van Vrienden van Heverlee en Meerdaelwoud, 1976: 11-15.
, 1955, Aperçu sur la végétation de la forêt de Meerdael et des bois environnants., Agricultura, 3: 261-292.
, 1959, Texte explicatif de la carte de végétation de la Belgique. Hamme-Mille 103E.
, 1972, Aperçu herpétologique du bassin de la Dyle, entre Wavre et Louvain., Les Naturalistes belges, 53: 258-272.
, 1965, Recherches écologiques sur les aulnaies et l'Alnus glutinosa (L.) Gaertn. de la vallée de la Dyle., Mémoire de licence, Université Catholique de Louvain, 89 pp.
, 1952, L'influence du milieu sur la composition floristique et sur quelques caractères physiologiques dans les prairies de la vallée de la Dyle., Mémoire de licence, Université Catholique de Louvain, 139 pp.
, 1978, De avifaune van het Dijleland, De Wielewaal, 42: 252-253
, 1976, Ornitologisch seizoenverslag Dijlevalleien omgeving. Période 1/1 tot 1/6/1975., De Wielewaal, 42: 126-128.
, 1981, Evolution de la végétation forestière de la vallée de la Dyle., Mémoire de licence, Université Catholique de Louvain, 117 pp.
, 1977, D'étang en étang dans la vallée de la Dyle., Découvre!, 7: 34-36.
, 2004, Vertigo moulinsiana, un gastéropode méconnu en Région wallonne., Parcs et Réserves, 59 (4) : 33-39.
, 1977, De Dijle vallei als waterlandschap., Jaarlijks Bulletin van Vrienden van Heverleebos en Meerdalwoud, 1977: 15-24.
, 1966, Le remblaiement de la vallée de la Néthen., Acta Géographia Lovaniensia, 4: 169-181.
, 1976, Analyse des tendances des données hydrochimiques du bassin de la Dyle en amont d'Archennes., Annales de la Société géologique de Belgique, 99: 299-313.
, 1961, Les forêts riveraines de Belgique., Bulletin du Jardin Botanique de Belgique, 31: 199-287.
, 1976, Het Dijleland nu., De Wielewaal, 42: 241-252.
, 1978, Une grenouille agile (Rana dalmatina Bonaparte, 1840) dans la vallée de la Dyle., C.O.B.R.A., 4: 58-60.
, 1979, La vallée de la Dyle., Les Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique, Feuille de contact n° 3.
, 1983, Evolution de la populiculture dans la vallée de la Dyle, de 1947 à 1981., Mémoire de licence, Université Catholique de Louvain.
, 1984, L'avifaune nicheuse du Parc de la Dyle: composition, évolution, proposition de gestion., Mémoire de licence, Université Catholique de Louvain, 162 pp. + 84 pp.
, 1986, A la découverte de Gottechain., Mémoire de guide-nature, 55 pp.
, 1972, Les oiseaux d'eau dans la vallée de la Dyle (Brabant) de juillet 1964 à juin 1971., Aves, 9: 141-186.
, 1978, En excursion dans la vallée de la Dyle., Cave Nos, 30: 3-4.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).