Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

3000 - Hoscheit ouest

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Eupen
Cantonnements DNF :Elsenborn
Surface :152.12 ha
Coordonnées :X Lambert : 282760 - Y Lambert : 146546
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

La fagne de Hoscheit est formée de deux polygones coupés en deux dans le sens sud-nord par une route. La partie occidentale de la fagne de Hoscheit, comprise entre 570 et 560 m d'altitude, comporte essentiellement des associations végétales de landes tourbeuses plus ou moins dégradées par la molinie (Molinia caerulea) et très fortement recolonisées par divers feuillus (Salix aurita, Betula pubescens, Populus tremula, Quercus robur,...) et des semis spontanés de résineux (Picea abies, Pinus sylvestris). On y reconnaît toutefois encore la flore caractéristique des landes humides et tourbeuses avec en particulier la bruyère quaternée (Erica tetralix), le scirpe cespiteux (Trichophorum cespitosum), la myrtille des marais (Vaccinium uliginosum), l'airelle (Vaccinium vitis-idaea), le jonc raide (Juncus squarrosus), le nard (Nardus stricta). Quelques traces de lithalses y sont visibles. Le long des ruisselets qui traversent la fagne d'est en ouest, une bande plus ou moins large de groupements de bas-marais colonise les zones inondées quasi en permanence, riches en jonc acutiflore (Juncus acutiflorus), violette des marais (Viola palustris) et trientale (Trientalis europaea). A l'est de la route, la fagne de Hoscheit est plus élevée en altitude (570-600 m). Elle est constituée d'une mosaïque de landes tourbeuses plus ou moins dégradées par la molinie, de landes sèches, de fragments de tourbières dégradées, de traces de lithalses et d'un pré maigre de fauche. Cette partie est envahie par les semis naturels de résineux et on y observe encore de vieux pins sylvestres (Pinus sylvestris) probablement issus des plantations de 1888.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L6 - Hautes-Fagnes

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Eupen26.8 haEUPEN (partim ???)LIEGE
Raeren124.74 haRAEREN (partim ???)LIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Elsenborn151.68 haMalmédy

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

Catonnement d'Elsenborn

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6006Hautes-Fagnes

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura irisNonNon
Boloria seleneNonNon2009M. Dufrêne
Carterocephalus palaemonNonNon
Hesperia commaOuiOui2007V. Fichefet
Lycaena hippothoeNonOui2010A. de Broyer
Invertébrés - Insectes - Libellules
Aeshna junceaOuiOui1993P. Goffart
Aeshna subarcticaOuiOui1985P. Goffart
Cordulegaster boltoniiNonNon2010A. de Broyer
Leucorrhinia dubiaOuiOui2009M. Dufrêne
Somatochlora arcticaOuiOui2009M. Dufrêne
Sympetrum danaeNonNon
Plantes - Plantes supérieures
Carex canescens
Centaurea montana2012P. Frankard
Dactylorhiza maculata2005Interreg III - Landes et tourbières (ULg)
Drosera rotundifolia2005Interreg III - Landes et tourbières (ULg)
Erica tetralix2000P. Frankard
Eriophorum angustifolium2011P. Frankard
Eriophorum vaginatum2000P. Frankard
Euphrasia micrantha2011P. Frankard
Genista pilosa2011P. Frankard
Juncus squarrosus2011P. Frankard
Meum athamanticum
Nardus stricta2011P. Frankard
Narthecium ossifragum2005Interreg III - Landes et tourbières (ULg)
Platanthera chlorantha2011P. Frankard
Succisa pratensis
Trichophorum cespitosum2011P. Frankard
Trientalis europaea2011P. Frankard
Vaccinium oxycoccos2009M. Dufrêne
Vaccinium uliginosum2011P. Frankard
Vaccinium vitis-idaea2011P. Frankard
Viola palustris2011P. Frankard
Plantes - Mousses - Bryophytes
Sphagnum fallax
Sphagnum papillosum

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Libellules (P. Goffart 1993, M. Dufrêne 2009, A. De Broyer 2010): Aeshna cyanea, Aeshna juncea, Aeshna subarctica, Cordulegaster boltonii, Leucorrhinia dubia, Libellula quadrimaculata, Pyrrhosoma nymphula, Somatochlora arctica, Sympetrum danae

Papillons (V. Fichefet, 2007, M. Dufrêne 2009, A. De Broyer 2010): Aglais urticae, Apatura iris, Aphantopus hyperantus, Boloria selene, Carterocephalus palaemon, Celastrina argiolus, Hesperia comma, Inachis io, Lycaena hippothoe, Ochlodes sylvanus, Pieris brassicae, Pieris napi, Polyommatus icarus, Thymelicus lineola, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (P. Frankard 2009-2012, Projet Interreg III Landes et tourbières (ULg) 2003-2005) : Ajuga reptans, Alchemilla glabra, Anthoxanthum odoratum, Betula pubescens, Briza media, Calamagrostis canescens, Calluna vulgaris, Campanula rotundifolia, Cardamine pratensis, Carex canescens, Carex nigra, Carex ovalis, Carex pilulifera, Carex rostrata, Carpinus betulus, Centaurea jacea subsp. grandiflora, Centaurea jacea subsp. nigra, Centaurea montana, Cerastium fontanum, Cirsium arvense, Cirsium palustre, Corylus avellana, Cynosurus cristatus, Dactylis glomerata, Dactylorhiza maculata, Deschampsia cespitosa, Deschampsia flexuosa, Drosera rotundifolia, Dryopteris carthusiana, Eleocharis palustris, Epilobium angustifolium, Erica tetralix, Eriophorum angustifolium, Eriophorum vaginatum, Euphrasia micrantha, Festuca filiformis, Festuca rubra, Galium saxatile, Genista pilosa, Heracleum sphondylium, Hieracium pilosella, Holcus lanatus, Hypericum maculatum, Juncus acutiflorus, Juncus effusus, Juncus squarrosus, Lathyrus linifolius, Leontodon autumnalis, Leucanthemum vulgare, Linaria vulgaris, Linum catharticum, Lotus corniculatus, Luzula multiflora, Lychnis flos-cuculi, Medicago lupulina, Meum athamanticum, Molinia caerulea, Nardus stricta, Narthecium ossifragum, Phleum pratense, Picea abies, Pimpinella saxifraga, Pinus sylvestris, Plantago lanceolata, Platanthera chlorantha, Poa pratensis, Polygala serpyllifolia, Populus tremula, Potentilla erecta, Prunella vulgaris, Quercus robur, Ranunculus acris, Ranunculus repens, Rhinanthus minor, Rumex acetosa, Rumex acetosella, Salix aurita, Salix caprea, Sorbus aria, Sorbus aucuparia, Stellaria graminea, Succisa pratensis, Taraxacum sp., Trichophorum cespitosum, Trientalis europaea, Trifolium pratense, Trifolium repens, Vaccinium myrtillus, Vaccinium oxycoccos, Vaccinium uliginosum, Vaccinium vitis-idaea, Veronica chamaedrys, Vicia cracca, Vicia sepium, Viola palustris.

Plantes supérieures (P. Frankard 2009-2012): Sphagnum fallax, Sphagnum papillosum.

Espèces exotiques

Plantes: Picea abies.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation et restauration d'habitats d'un grand intérêt biologique sur sol paratourbeux et très humide (landes tourbeuses et bas-marais acides);

Conservation et restauration des traces de lithalses (landes sèches et tourbières de transition);

Restauration d'une nardaie montagnarde à Meum athamanticum sur une coupe à blanc;

Entretien par fauchage de la prairie montagnarde.

Menaces

Envahissement des landes par la molinie

Régénération arborée et arbustive

Recommandations

Contrôle de la recolonisation ligneuse

Fauchage tardif de la prairie à Meum et de la nardaie restaurée sur coupe à blanc

Fauchage d'une lande tourbeuse à molinie

Accès du public

Une route nationale traverse le site.

Détails

Description biologique

La fagne de Hoscheit est formée de deux polygones coupés en deux dans le sens sud-nord par une route. La partie occidentale de la fagne de Hoscheit, comprise entre 570 et 560 m d'altitude, comporte essentiellement des associations végétales de landes tourbeuses plus ou moins dégradées par Molinia caerulea (4010) très fortement recolonisées par les arbres feuillus (Salix aurita, Betula pubescens, Populus tremula, Quercus robur, ...) et les semis naturels de résineux (Picea abies, Pinus sylvestris). On y reconnaît toutefois encore la flore caractéristique des landes humides et tourbeuses (Erica tetralix, Trichophorum cespitosum, Vaccinium uliginosum, Vaccinium vitis-idaea, Juncus squarrosus, Nardus stricta, ...). Quelques traces de lithalses y sont visibles (7140 dans les cuvettes ; 4030 sur les remparts). Le long des ruisselets qui traversent la fagne d'est en ouest, une bande plus ou moins large de groupements de bas-marais colonise les zones inondées quasi en permanence (bas-marais à Juncus acutiflorus riches en Viola palustris et Trientalis europaea).

A l'est de la route, la fagne de Hoscheit s'étend entre 600 et 570 m d'altitude. Elle est constituée d'une mosaïque de landes tourbeuses plus ou moins dégradées par Molinia caerulea (4010), de landes sèches (4030), de fragments de tourbières dégradées (7020), de traces de lithalses (7140 et 4030) et d'un pré maigre de fauche (6520). La quasi totalité de la partie est d'Hoscheit est envahie de multiples semis naturels de Picea abies et de Pinus sylvestris, les plus vieux Pinus sylvestris devant dater de 1888.

Divers

Sources

RND Hautes-Fagnes

LIFE Hautes-Fagnes

OFFH

Répondants de l'information

Philippe FRANKARD (SPW/DEMNA/DNE)

Date de la dernière modification de la fiche

2016-12-07