Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

3294 - Pont de Libin

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Libin, Saint-Hubert
Cantonnements DNF :Libin
Surface : ha
Coordonnées :X Lambert : 217911 - Y Lambert : 75875
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Le site du «Pont de Libin» occupe la vallée de la Lomme, en aval de ce petit hameau situé à cheval sur les communes de Libin et de Saint-Hubert. Prenant place dans un environnement essentiellement forestier, il comporte des habitats semi-naturels typiques des fonds de vallée ardennais: boisements feuillus alluviaux, prairies de fauche humides, mégaphorbiaies, landes dégradées à molinie, bas-marais acides, fourrés de saules. En outre, des fragments de landes subsistent aux abords de la zone alluviale. L'intérêt biologique de l'endroit est illustré par la présence de diverses espèces patrimoniales. Le trèfle d'eau (Menyanthes trifoliata), le jonc raide (Juncus squarrorus), la linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium) ou encore la laîche paniculée (Carex paniculata) comptent parmi les éléments floristiques les plus remarquables. La faune du fond de vallée se distingue plus particulièrement par une diversité élevée de papillons de jour et d'odonates, ces dernières ayant été favorisées par le creusement de mares dans le cadre du projet LIFE Lomme. Parmi les vertébrés, on y recense au moins deux espèces de reptiles, cinq amphibiens ainsi qu'une quarantaine d'oiseaux dont la cigogne noire (Ciconia nigra) qui exploite les abords de la rivière comme zone de chasse. La présence de la coccinelle à hiéroglyphes (Coccinella hieroglyphica) dans les restes de landes est également à souligner. Depuis avril 2016, la plus grande partie du site (17,6 ha) est érigée en réserve naturelle domaniale suite aux achats de terrains effectués ces dernières années par la Région wallonne.

Carto

Régions naturelles

  • L3 - Ardenne centrale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
HatrivalSAINT-HUBERTLUXEMBOURG
LibinLIBIN (partim ???)LUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
LibinNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6218Pont de Libin17.6944 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Alcedo atthisOuiNon2012J. Taymans
Ciconia nigraOuiOuiZone de chasse2012S. Rouxhet, R. Cors
Cinclus cinclusOuiNon
Gallinago gallinagoOuiOuiMigrateur-hivernant2010D. Doucet
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Ichthyosaura alpestrisOuiNon2014Life Lomme
Lissotriton helveticusOuiNon2014Life Lomme
Pelophylax lessonaeOuiNon2013Life Lomme
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2013P. Clerx
Zootoca viviparaOuiNon2013H. Baltus
Animaux - Vertébrés - Poissons
Lampetra planeriOuiOui2010D. Doucet
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNon2014Divers obs.
Argynnis aglajaNonOui1996M. Dufrêne
Boloria seleneNonNon2014H. Baltus
Brenthis inoNonNon2010S. Cristofoli
Callophrys rubiNonNon2014H. Baltus
Lycaena hippothoeNonOui2014M. Dufrêne, H. Baltus, S. Cristofoli
Melitaea diaminaNonNon2014H. Baltus, S. Cristofoli
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Callimorpha dominula2014H. Baltus
Invertébrés - Insectes - Libellules
Ischnura pumilioNonOui2014H. Baltus
Orthetrum coerulescensOuiOui2014H. Baltus
Sympetrum danaeNonNon2013S. Cristofoli
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Coccinella hieroglyphica2014H. Baltus
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Stethophyma grossum2013H. Baltus
Tettigonia cantans2013H. Baltus
Plantes - Plantes supérieures
Carex echinata
Carex paniculata2014H. Baltus
Comarum palustre2010D. Doucet
Eriophorum angustifolium2010D. Doucet
Juncus squarrosus
Menyanthes trifoliata2010D. Doucet
Narcissus pseudonarcissus2010R. Cors
Viola palustris2010R. Cors

Commentaires sur la faune

Oiseaux (données divers obs. 2010-2012): Alcedo atthis, Buteo buteo, Carduelis spinus, Ciconia nigra, Coccothraustes coccothraustes, Corvus corone, Erithacus rubecula, Fringilla coelebs, Gallinago gallinago, Garrulus glandarius, Motacilla cinerea, Phylloscopus collybita, Regulus regulus, Troglodytes troglodytes.

Reptiles (données H. Baltus 2013; P. Clerx 2013): Anguis fragilis, Zootoca vivipara.

Amphibiens (données Life Lomme 2014): Bufo bufo, Ichthyosaura alpestris, Lissotriton helveticus, Pelophylax lessonae, Rana temporaria.

Poissons (données D. Doucet 2010): Lampetra planeri

Coléoptères (données H. Baltus 2013 + Life Lomme 2014): Acillus sulcatus, Calvia decemguttata, Coccinella hieroglyphica, Coccinella septempunctata, Dytiscus marginalis, Harmonia axyridis, Malachius bipustulatus, Rhagonycha fulva, Rutpela maculata.

Hémiptères (données H. Baltus 2013) : Horistus orientalis, Palomena prasina, Piezodorus lituratus,

Odonates (données Life Lomme 2013-2015): Aeshna cyanea, Anax imperator, Calopteryx virgo, Coenagrion puella, Cordulegaster boltonii, Cordulia aenea, Enallagma cyathigerum, Ischnura elegans, Ischnura pumilio, Lestes sponsa, Libellula depressa, Libellula quadrimaculata, Orthetrum brunneum, Orthetrum coerulescens, Platycnemis pennipes, Pyrrhosoma nymphula, Sympetrum danae, Sympetrum striolatum.

Lépidoptères (données M. Dufrêne 1996 + Life Lomme 2010-2015): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Argynnis aglaja, Argynnis paphia, Boloria selene, Brenthis ino, Callimorpha dominulus, Callistege mi, Callophrys rubi, Diacrisia sannio, Euclidia glyphica, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Lasiommata megera, Lycaena hippothoe, Lycaena phlaeas, Maniola jurtina, Melitaea diamina, Ochlodes sylvanus, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Pseudopanthera macularia, Thymelicus lineolus, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Orthoptères (données R. Cors 2010; H. Baltus 2013): Chorthippus brunneus, Chorthippus parallelus, Chrysochraon dispar, Stethophyma grossum, Tettigonia cantans.

Espèces exotiques

Animaux: Harmonia axyridis.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation et restauration d'habitats alluviaux de grand intérêt biologique.

Plan de gestion

Les mesures générales de gestion visent:

- la coupe de l'ensemble des résineux croissant dans la RND, y compris en rive gauche de la Lomme, afin de permettre une conversion vers des prairies de fauche, zones tourbeuses et landes;

- le maintien du caractère ouvert de la lande sèche par un contrôle de la régénération forestière;

- le développement de la forêt rivulaire;

- la conversion d'une partie des zones enrésinées en boulaie tourbeuse;

- la restauration du régime hydrique dans la partie alluviale par bouchage des drains et création de mares;

- à éviter l'implantation d'espèces exotiques envahissantes, notamment lors des travaux de gestion.

Des travaux de restauration des prairies humides et des zones tourbeuses ont été menés dans le cadre du projet LIFE Lomme (2010-2015), ce qui a permis d'étendre la superficie des habitats les plus remarquables du site.

Accès du public

Aucun accès n'est actuellement prévu pour le public au sein de la RND. Celle-ci est toutefois longée par plusieurs chemins et sentiers forestiers.

Détails

Description physique

Le site dit «Pont de Libin» est localisé en Ardenne centrale, dans la vallée de la Lomme, au niveau du hameau du Pont de Libin, à cheval sur les communes de Saint-Hubert et de Libin. L'environnement est essentiellement forestier (feuillus et résineux). Il s'étend à une altitude de 350 m, de part et d'autre de la Lomme dont le cours, assez sinueux, suit un axe sud-nord.

Le site est longé à l'est par la ligne de chemin de fer 162 Bruxelles-Luxembourg, et au sud par une route qui mène à la localité de Libin. La partie méridionale est en contact avec plusieurs terrains privés incluant de petits étangs d'agrément.

Les sols sont majoritairement des alluvions modernes avec présence de sols hydromorphes à nappe temporaire et de lentilles tourbeuses. Les versants sont plus secs et reposent sur des roches gréseuses et siliceuses.

Description biologique

La végétation du site n'a pas encore été décrite précisément et son étude reste à faire. D'après les données fragmentaires réunies notamment dans le cadre du projet LIFE Lomme (2010-2015), on y observe les groupements suivants:

- lande dégradée à Molinia caerulea;

- bas-marais acide à Carex echinata, C. nigra et Viola palustris;

- radeaux tremblants à Menyanthes trifoliata et Comarum palustre;

- prairie de fauche humide;

- mégaphorbiaie à Filipendula ulmaria;

- forêt alluviale à Alnus glutinosa;

Plusieurs mares ont été creusées récemment dans le cadre du LIFE. En outre des fragments de landes à Calluna vulgaris sont en cours de restauration en bas de versant, en bordure de la zone alluviale.

 

La faune a fait l'objet de divers recensements partiels au cours des dernières années, avec des données disponibles pour la période 1995-2015. Les groupes les mieux documentés sont, comme souvent, les papillons de jour et les odonates, secondairement aussi les oiseaux et l'herpétofaune.

Les papillons de jour sont particulièrement bien représentés avec près de 30 espèces recensées à ce jour, les plus intéressantes étant le cuivré écarlate (Lycaena hippothoe), le damier noir (Melitaea diamina), le petit collier argenté (Boloria selene) et le grand nacré (Argynnis aglaja), ce dernier n'ayant cependant plus été observé ces dernières années.

Les odonates, avec 18 espèces identifiées entre 2010 et 2015, ont visiblement été favorisés par le creusement des mares lors du projet LIFE. La présence de l'orthétrum bleuissant (Orthetrum coerulescens) est particulièrement intéressante car c'est une espèce rare et spécialisée, liée aux suintements acides dans les zones tourbeuses. Le sympétrum noir (Sympetrum danae) est une libellule très typique (mais non exclusive) des eaux stagnantes acides de l'Ardenne. L'agrion nain (Ischnura pumilio), espèce considérée comme vulnérable en Région wallonne, est une pionnière capable de coloniser rapidement les plans d'eau récemment créés, sur différents types de substrats.

La présence de deux Orthoptères mérite d'être soulignée : il s'agit de la sauterelle cymbalière (Tettigonia cantans), une espèce confinée à l'Ardenne et à la Lorraine, beaucoup plus rare et localisée que sa voisine T. viridissima, et du criquet ensanglanté (Stethophyma grossum), certes répandu mais dont l'écologie spécialisée le cantonne aux prairies humides gorgées d'eau en période hivernale.

D'autres insectes ont été notés plus occasionnellement dans le secteur, dont la coccinelle à hiéroglyphes (Coccinella hieroglyphica) observée en 2014 dans un fragment de lande.

Plusieurs espèces d'oiseaux fréquentent le site en quête de nourriture. C'est le cas de la cigogne noire (Ciconia nigra), nicheuse dans les environs, mais aussi la bécassine des marais (Gallinago gallinago) observée en petit nombre durant les migrations et en hiver. La Lomme est fréquentée en toutes saisons par le martin-pêcheur d'Europe (Alcedo atthis), le cincle plongeur (Cinclus cinclus) et la bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea).

Les amphibiens comptent au moins 5 espèces sur le site, dont la petite grenouille verte (Pelophylax lessonae).

Les deux reptiles signalés, soit le lézard vivipare (Zootoca vivipara) et l'orvet fragile (Anguis fragilis), sont fréquents dans la région.

Divers

Sources

LIFE Lomme

Répondants de l'information

LIFE Lomme

Date de la dernière modification de la fiche

2016-11-30