Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

408 - Vallée de la Rulles

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Habay, Léglise, Martelange
Cantonnements DNF :Arlon, Habay-la-Neuve
Surface :109.86 ha
Coordonnées :X Lambert : 245345 - Y Lambert : 51610
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

La vallée de la Rulles est située sur le versant méridional de la Forêt d'Anlier. Les eaux de cette rivière ardennaise, tout comme celles de ses nombreux affluents, sont vives et bien aérées et correspondent à la zone à truites. Elles sont d'une qualité exceptionnelle, les traces de pollutions y étant quasiment nulles, ce qui s'explique par le fait qu'aucune partie du bassin n'est ni habitée ni cultivée. Le fond de la vallée est occupé par des prairies de fauche abandonnées fort intéressantes mais dont certaines ont été malheureusement enrésinées. On y rencontre une remarquable diversité d'associations végétales, comme par exemple la lande à nard, le bas-marais à trèfle d'eau et comaret, la cariçaie à laîche vésiculeuse, etc.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L5 - Ardenne méridionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Anlier38.98 haLEGLISE (partim ???)LUXEMBOURG
Habay-la-Neuve56.75 haHABAYLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Arlon0.06 haArlon
Habay-la-Neuve109.8 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Communes et Région wallonne.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Muscardinus avellanariusOuiNon2 ex.1988Jeunes et Nature (JY Baugnée)
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Callophrys rubiNonNon1 ex.1997G.T. Lycaena (obs. P. Goffart)
Invertébrés - Insectes - Libellules
Calopteryx splendensNonNon30 ex.1999G.T. Gomphus (obs. G. De Knijf)
Calopteryx virgoNonNon5 ex.1999G.T. Gomphus (obs. G. De Knijf)
Cordulegaster boltoniiNonNonG.T. Gomphus
Gomphus vulgatissimusOuiOui2 ex.1998G.T. Gomphus (obs. P. Goffart)
Onychogomphus forcipatusNonOui3 ex.1999G.T. Gomphus (obs. G. De Knijf)
Orthetrum brunneumNonOuipontes1999G.T. Gomphus (obs. G. De Knijf)
Somatochlora metallicaNonNon2 ex.1999G.T. Gomphus (obs. G. De Knijf)
Plantes - Plantes supérieures
Arnica montanaDisparu ?
Carex elongata2009Div. obs.
Carex paniculata2009Div. obs.
Carex vesicaria2009Div. obs.
Comarum palustre2009Div. obs.
Dactylorhiza maculataDiv. obs.
Daphne mezereumDiv. obs.
Eriophorum angustifolium2009Div. obs.
Menyanthes trifoliataDiv. obs.
Myriophyllum alterniflorumDiv. obs.
Nardus stricta2009Div. obs.
Platanthera chloranthaDiv. obs.
Potamogeton alpinusDiv. obs.
Selinum carvifolia2009Div. obs.
Viola palustris2009Div. obs.

Commentaires sur la faune

Odonates : plusieurs espèces remarquables sont signalées : Cordulegaster boltonii, Gomphus vulgatissimus, Onychogomphus forcipatus, Orthetrum brunneum.

Site favorable à de nombreux oiseaux, batraciens, etc.

Commentaires sur la flore

Espèces protégées : Arnica montana (semble avoir disparu), Dactylorhiza maculata, Daphne mezereum, Menyanthes trifoliata, Platanthera chlorantha.
Espèces intéressantes : Carex paniculata, Carex vesicaria, Comarum palustre, Eriophorum polystachion, Myriophyllum alterniflorum, Narcissus pseudonarcissus, Nardus stricta, Potamogeton alpinus, Selinum carvifolia, Rhinanthus minor, Tragopogon pratensis subsp. minor, Viola palustris.
Equisetum hyemale a été signalé jadis par HEINEMANN & VANDEN BERGHEN (1946).

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

A compléter

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Les vallées de la Petite Rulles, de la Rulles et de l'Heinstert se trouvent sur le versant sud de la vaste forêt d'Anlier.
Ce sont des rivières à eaux fraîches, vives et bien aérées, se situant dans la zone piscicole à truites et de productivité faible à moyenne (SVB : 0,25 à 0,5). Ces eaux sont faiblement acides (pH 6,3 à 6,8), assez pauvres en calcium sauf dans le bassin de l'Heinstert. Elles ne contiennent ni chlore, ni nitrites, seulement des traces d'ammoniaque dans les petits ruisseaux et des teneurs en nitrates faibles, sauf lorsque en forte crue, elles peuvent être chargées de matières organiques.
Elles se classent probablement parmi les rares exemplaires d'eaux naturelles non polluées, du fait qu'aucune partie de leur bassin n'est ni habitée, ni cultivée (NOIRFALISE 1987).
La plaine alluviale est régulièrement inondée lors des crues.

Géologie : Quartzites, phyllades et quartzophyllades du Siegenien.

Géomorphologie : La vallée de la Rulles a fait l'objet d'une étude géomorphologique très originale (PETIT et SCHUMACKER, 1986). On y lit : L'évolution géomorphologique de la Rulles a été suivie pendant cinq années. Plusieurs relevés floristiques ont permis d'associer certaines espèces de plantes aquatiques à des sites bien spécifiques du lit majeur et de leur attribuer ainsi un rôle d'indicateur de l'activité géomorphologique de la rivière. C'est ainsi que les bryophytes aquatiques tels que Fontinalis antipyretica, Scapania undulata et Chiloscyphus polyanthos caractérisent des tronçons de rivière à écoulement rapide et de faible profondeur dont le fond est tapissé de gros cailloux qui dépassent la compétence de la rivière. Callitriche hamulata caractérise les seuils constitués de dépôts de petits cailloux (de l'ordre de 2 cm de diamètre), seuils qui, du fait de l'importance des accumulations, sont à une altitude relativement élevée et où les vitesses du courant sont importantes. Myriophyllum alterniflorum se retrouve également (associé à Callitriche hamulata) sur ce type de seuils - mais moins élevé - ainsi que dans les contre-pentes des mouilles, là où les conditions dynamiques sont moins sévères. Sparganium emersum se rencontre presqu'exclusivement dans les mouilles (zone de plus grande profondeur généralement associée aux boucles des méandres), les vitesses du courant et les pentes du plan d'eau y sont peu importantes, du moins lors de faibles débits qui coïncident, le plus souvent, avec la période végétative.

Description biologique

La vallée de la Rulles est formée par la confluence de nombreux ruisselets relativement importants: ruisseau de la Croix Jean Thirion, de la Passée du Cerf, des Beaux Charmes, etc.
Le lit de la rivière abrite les bryophytes Fontinalis antipyretica, Scapania undulata et Chiloscyphus polyanthus (HEINEMANN et VANDEN BERGHEN, 1946 ; PETIT et SCHUMACKER, 1986). Callitriche hamulata, Potamogeton alpinus, Sparganium emersum sont signalés par PETIT et SCHUMACKER, 1986) ; Myriophyllum alterniflorum, Ranunculus penicillatus, Callitriche cf. platycarpa s'étendent dans le courant. Glyceria fluitans, Sparganium erectum, Carex rostrata, C. vesicaria, Cardamine amara, Phalaris arundinacea, Comarum palustre, Impatiens noli-tangere sont présents le long des berges.
Une aulnaie rivulaire fragmentaire s'étend le long du cours d'eau.
La plaine alluviale est occupée par un remarquable ensemble de prés de fauche à l'abandon où l'on observe :
- des jonchaies acutiflores ;
- des bas-marais à Comarum palustre, Menyanthes trifoliata, ...;
- des cariçaies plus ou moins développées à Carex vesicaria, C. rostrata, C. nigra,...
- des scirpaies à Scirpus sylvaticus ;
- des groupements en pleine évolution à Persicaria bistorta, Lysimachia vulgaris, Viola palustris, Scutellaria galericulata, Filipendula ulmaria, Carex paniculata, Equisetum sylvaticum, E. fluviatile, Eriophorum angustifolium, Molinia caerulea, Agrostis canina, etc.;
- des prairies à Deschampsia cespitosa et Persicaria bistorta parfois envahies par Cirsium palustre ;
- des prairies à Colchicum autumnale, envahies par Rubus idaeus;
- des prairies humides dominées par Holcus lanatus accompagné de nombreuses espèces hygrophiles. On y note quelques pieds de Platanthera chlorantha ;
- des filipendulaies ;
- des noues à Glyceria fluitans, Sparganium erectum ;
- des recolonisations forestières par Cytisus scoparius, Salix aurita, Populus tremula, Betula pubescens, Alnus glutinosa, Frangula alnus, Prunus spinosa, Picea abies, ...
Sur les rebords, plus secs de la vallée s'étendent des nardaies fort intéressantes dans lesquelles se développent diverses graminées (Festuca nigrescens, F. filiformis, Poa chaixii, Deschampsia cespitosa, D. flexuosa, Briza media, Nardus stricta, Holcus lanatus, Agrostis capillaris) et de nombreuses autres espèces comme Galium verum, Potentilla erecta, Stachys officinalis, Phyteuma nigrum, Galium saxatile, Ranunculus serpens, Hypericum maculatum, Viola canina, Polygala vulgaris, Knautia arvensis, Centaurea thuilleri, Lathyrus linifolius var. montanus, Anemone nemorosa, Succisa pratensis,...). Il faut noter que les sangliers, très abondants dans la vallée, déterrent les bulbes de Narcissus pseudonarcissus dont ils semblent être très friands.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

D'après Ferraris le site était jadis occupé par des prairies incluses dans des bois ou des landes (Heinstert).

Biblio

, 1938, Excursion annuelle de 1937 : la forêt d'Anlier., Bulletin du Centre de Foresterie de Belgique, 45 : 443-457.
, 1948, La forêt d'Anlier et ses droits d'usage., Parcs Nationaux, 3 (1) : 15-18.
, 1953, La forêt d'Anlier., Parcs Nationaux, 8 (1) : 19-21.
, 1986, Itinéraire des Eaux et Forêts de l'Ardenne., Collection Hommes et Paysages n° 5, Société Royale Belge de Géographie, Bruxelles, 40 pp.
, 1979, Sur la forme flottante du rubanier, Sparganium emersum Rehm., dans quelques rivières belges., Dumortiera, 13 : 6-9.
, 1946, Aperçu de la végétation bryophytique de la forêt d'Anlier., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 78 : 57-64.
, 1994, Compte-rendu de l'excursion du 4 juillet 93 en Gaume., Gomphus, 10 (1) : 25-27.
, 1987, Etude écologique des vallées de la forêt d'Anlier., Centre d'Ecologie Forestière et Rurale de Gembloux, 21 + 10 pp.
, 1967, Excursion botanique du 18 juin 1967 en forêt d'Anlier et dans les environs de Tintange., Natura Mosana, 20 : 92-97.
, 1986, L'utilisation des plantes aquatiques comme indicateur du type d'activité géomorphologique d'une rivière ardennaise (Belgique)., Colloques phytosociologiques. XIII. Végétation et géomorphologie, Bailleul, 1985, pp. 691-710.
, 1983, Les processus de façonnement en milieu naturel d'une rivière à sédiment limono-caillouteux. La Rulles en forêt d'Anlier., Thèse de doctorat, Université de Liège, 648 pp.
, 1953, Excursion dans les forêts d'Anlier et de Rulles, le 21 juillet 1953., Natura Mosana, 6 : 71-72.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

J. SAINTENOY-SIMON / G. De Knijf / Ph. GOFFART /