Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

554 - La Planque et La Bruyère

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Ellezelles, Flobecq
Cantonnements DNF :Mons
Surface :18.51 ha
Coordonnées :X Lambert : 103012 - Y Lambert : 159393
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

A compléter

Carto

Régions naturelles

  • B0 - Région limoneuse hennuyère
  • B2 - Collines hennuyères

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Ellezelles1.01 haELLEZELLESHAINAUT
Flobecq17.49 haFLOBECQHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Mons18.51 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Biotopes

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Buteo buteoOuiNonC.R.A.S.E.N
Emberiza citrinellaOuiNonC.R.A.S.E.N
Oriolus oriolusOuiOuiC.R.A.S.E.N
Picus viridisOuiNonC.R.A.S.E.N
Sylvia atricapillaOuiNonC.R.A.S.E.N
Sylvia communisOuiNonC.R.A.S.E.N
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Rana temporariaOuiNonC.R.A.S.E.N
Salamandra salamandraOuiNonC.R.A.S.E.N
Plantes - Plantes supérieures
Epipactis helleborineC.R.A.S.E.N
Hyacinthoides non-scriptaC.R.A.S.E.N

Commentaires sur la faune

Le site s'intégrant, à l'échelle de la région des Collines,
à un vaste ensemble boisé, la plupart des espèces composant l'avifaune sylvicole locale (cfr. site 1) peuvent y trouver refuge. Le Loriot (Oriolus oriolus) niche dans la peupleraie. Au hasard de nos visites, citons la Fauvette grisette (Sylvia communis), la Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla), le Bruant jaune (Emberiza citrinella), la Buse variable (Buteo buteo), le Pic vert (Picus viridis)...
Quant aux mammifères, le site doit abriter les petits carnivores régionaux (cfr. site 1). Le renard (Vulpes vulpes) est signalé sur le site.
Le site comporte plusieurs lieux de reproduction potentiels (ruisselet, mare, chemins humides) pour les amphibiens régionaux : salamandres, tritons et grenouilles rousses (cfr. site 13).

Commentaires sur la flore

Intéressant : Lysimachia nemorum - Paris quadrifolia - Vinca minor.
Très intéressant au niveau régional : Impatiens noli-tangere - Epipactis helleborine - Mespilus germanica.
Très intéressant au niveau national : Angelica archangelica.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

A compléter

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Les parties hautes du site sont situées sur un terrain panisélien et les parties basses sur un terrain yprésien. Le site est composé de plusieurs milieux très différents. Au lieu-dit 'La Planque', un sous-bois encaissé, une aulnaie eutrophisée, comprend une mare et une zone humide. Surplombant cette zone humide et s'étendant sur environ 1 Km dans la direction de 'La Bruyère', une ancienne assiette de chemin de fer bordée au Sud de talus boisés ou non selon les endroits et présentant, dans les zones ouvertes, une végétation typique de terrains sableux secs, a été aménagée en sentier de promenade. Au Nord, le sentier est bordé de peupleraies encaissées longeant des fossés humides.

Description biologique

*Partie 1 du site (voir carte).
Terrain très amendé colonisé par de nombreuses espèces rudérales (Urtica dioica et Sambucus nigra) comprenant une zone marécageuse occupée par un fragment d'aulnaie et un petit étang. Parmi les espèces herbacées, citons le lamier jaune (Lamium galeobdolon), le lamier blanc (Lamium album), le gouet tacheté (Arum maculatum), la consoude (Symphytum officinale), le compagnon rouge (Melandrium dioïcum), l'angélique sauvage (Angelica sylvestris), le sceau de Salomon (Polygonatum multiflorum), la fougère femelle (Athyrium filix-femina).
*Partie 2 du site.
Il s'agit d'un tronçon d'ancienne assiette de chemin de fer qui surplombe l'assiette proprement dite et constituant, par sa situation élevée, un milieu très sec et très ensoleillé. Citons les espèces herbacées suivantes : le millepertuis perforé (Hypericum perforatum), la campanule (Campanula sp.), la centaurée jacée (Centaurea jacea), la fougère mâle (Dryopteris filix-mas), la véronique petit-chêne (Veronica chamaedrys), le géranium herbe-à-Robert (Geranium robertianum), la grande marguerite (Leucanthemum vulgare), l'achillée millefeuille (Achillea millefolium), le plantain lanceolé (Plantago lanceolata). Quelques peupliers trembles (Populus tremula) et des buissons de genêts (Cytisus scoparius) bordent la zone.
*Partie 3 du site.
Un talus colonisé par un taillis touffus sépare la partie 2 du site de l'assiette de chemin de fer aménagée en sentier de promenade. Ce talus est entre autres colonisé par la jacinthe des bois (Hyacinthoides non-scripta), le lamier jaune (Lamium galeobdolon), le sceau de Salomon (Polygonatum multiflorum), la stellaire (Stellaria holostea), la balsamine des bois (Impatiens noli-tangere)...
*Partie 4 du site.
L'ancienne voie de chemin de fer, actuellement aménagée en un sentier touristique menant de Flobecq à Ellezelles, est bordé de végétation. Notons la présence de l'épipactis à larges feuilles (Epipactis helleborine), de la valériane officinale (Valeriana repens), de l'épilobe en épi (Epilobium angustifolium), de la fougère-aigle (Pteridium aquilinum), du lamier blanc (Lamium album), du lamier jaune (Lamium galeobdolon), de la bugle rampante (Ajuga reptans), de la scrofulaire noueuse (Scrophularia nodosa), du géranium découpé (Geranium dissectum)... La présence de l'angélique vraie (Angelica archangelica), probablement échappée d'anciennes cultures, témoigne de la vocation régionale pour les plantes médicinales.
*Partie 5 du site.
Futaie mélangée sur talus bordée par une étroite peupleraie en bordure d'un ruisselet. Le taillis est composé de noisetiers (Corylus avellana), d'aubépines (Crataegus monogyna), de sureaux (Sambucus nigra), de merisiers (Prunus avium), de cornouillers sanguins (Cornus sanguinea), de viornes obiers (Viburnum opulus)... Parmi les espèces herbacées, on note l'alliaire (Alliaria petiolata), la jacinthe des bois (Hyacinthoides non-scripta), la parisette (Paris quadrifolia), le sceau de Salomon (Polygonatum multiflorum), la ficaire (Ranunculus ficaria), le fraisier (Fragaria vesca).
*Partie 6 du site.
Il s'agit d'une hêtraie (futaie pure de Fagus sylvatica) à jacinthes des bois. S'y rencontrent la circée de Paris (Circaea lutetiana), la lysimaque des bois (Lysimachia nemorum) et la scrofulaire noueuse (Scrophularia nodosa).
*Partie 7 du site.
Constituée d'une étroite peupleraie.
*Partie 8 du site.
Hêtraie mélangée au lieu-dit 'La Bruyère'. La futaie comporte du chêne (Quercus sp.), du bouleau (Betula sp.), du châtaigner (Castanea sativa), le taillis comporte du cornouiller sanguin (Cornus sanguinea), du néflier (Mespilus germanica), du chèvrefeuille (Lonicera periclymenum). Parmi la végétation herbacée, citons la petite pervenche (Vinca minor) et la germandrée scorodoine (Teucrium scorodonia).

Monument naturel

Une carrière de sable était jadis exploitée sur le site.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

Malgré la toponymie du lieu ('Bruyère'), la carte Ferraris n'indique pas qu'une bruyère existât à cet endroit : elle le décrit comme un bois de haute futaie. Cependant, nous y avons observé des vestiges de lande à bruyères dégradée : Genista sp., Pteridium aquilinum.

Divers

Sources

CRASSEN

Répondants de l'information

CRASEN (1982).