Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

574 - Bois de Perquiesse

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Ath
Cantonnements DNF :Mons
Surface :13.33 ha
Coordonnées :X Lambert : 108554 - Y Lambert : 151948
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

A compléter

Carto

Régions naturelles

  • B0 - Région limoneuse hennuyère

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Ostiches0.81 haATHHAINAUT
Rebaix12.52 haATHHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Mons13.33 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Biotopes

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Accipiter nisusOuiNon
Alcedo atthisOuiNon
Asio otusOuiNon
Athene noctuaOuiNon
Buteo buteoOuiNon
Coturnix coturnixOuiNon
Falco subbuteoOuiNon
Falco tinnunculusOuiNon
Oriolus oriolusOuiOui
Pernis apivorusOuiNon
Picus viridisOuiNon
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Cérambycidés
Aromia moschata
Plantes - Plantes supérieures
Scrophularia umbrosa

Commentaires sur la faune

La diversité du milieu est favorable à l'implantation d'une avifaune variée . Le garde-chasse a signalé sur le site et aux alentours : la Caille des blés (Coturnix coturnix), la Bondrée apivore (Pernis apivorus), la Buse variable (Buteo buteo), la Chouette chevêche (Athene noctua), le Hibou moyen-duc (Asio otus), l'Epervier (Accipiter nisus), le Faucon crécerelle (Falco tinnunculus), le Loriot (Oriolus oriolus), le Martin-pêcheur (Alcedo atthis), le Pic vert (Picus viridis)... Le faucon hobereau (Falco subbuteo) visite également les lieux.
Lors de notre visite, nous avons identifié un grand cérambicidé en régression : Aromia moschata, ainsi que plusieurs papillons diurnes : le myrtil (Maniola jurtina), la carte géographique (Araschnia levana), l'amaryllis (Pyronia tithonus), la petite tortue (Aglais urticae), le vulcain (Vanessa atalanta)...Le frelon (Vespa crabo) fréquente les parages.

Commentaires sur la flore

Intéressant au niveau régional : Erysimum cheiranthoides - Bidens tripartita - Rorippa islandica - Knautia arvensis.
Très intéressant au niveau national : Scrophularia umbrosa - Picris echioïdes - Polygonum mite.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

A compléter

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Le site occupe l'étroite plaine alluviale qui s'étire le long des lacets sinueux du rieu du Trimpont. Le substrat se compose d'alluvions modernes des vallées. L'assèchement différentiel fait alterner les zones humides et les zones plus sèches. Dans le bois jouxtant le lieu-dit 'Trimpont' subsistent des fossés humides (résurgence de sources) qui maintiennent une spongiosité intéressante.

Description biologique

Le site devait constituer une belle zone humide jouxtant les méandres du rieu du Trimpont, aujourd'hui fortement altérée par de nombreux drainages. Le milieu actuel est composé d'un maillage de peupleraies humides, de friches humides, d'aulnaies et de prairies pâturées, se partageant l'espace de part et d'autre du rieu du Trimpont.

Au lieu-dit Perquiesse, dans une plantation de peupliers qui domine ce qui devait être une aulnaie alluviale nitrophile, nous avons dénombré différentes espèces nitrophiles ou paludicoles : le lierre terrestre (Glechoma hederacea), la grande ortie (Urtica dioïca), le gratteron (Galium aparine), la consoude officinale (Symphytum officinale), l'eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum), le cirse maraîcher (Cirsium oleraceum), l'épilobe hérissé (Epilobium hirsutum), la morelle douce-amère (Solanum dulcamara), l'angélique des bois (Angelica sylvestris), le céraiste aquatique (Myosoton aquaticum), la pulicaire dysentérique (Pulicaria dysenterica), la salicaire commune (Lythrum salicaria), le groseiller rouge (Ribes rubrum), le houblon (Humulus lupulus), l'iris jaune (Iris pseudacorus), l'épiaire des marais (Stachys palustris), la laîche des marais (Carex acutiformis), la patience des bois (Rumex sanguineus)... A noter également, la primevère élevée (Primala elatior), la moschatelline (Adoxa moschatellina), le bugle rampant (Ajuga reptans),

Les fossés et les chemins humides sont envahis de véroniques des ruisseaux (Veronica beccabunga) et de faux-cresson (Apium nodiflorum), et on peut aussi y découvrir la rare renouée douce (Persicaria mitis). Sur les vases bordant une mare située au milieu du bois se tiennent le bident triparti (Bidens tripartita) et le rorippe à petites fleurs (Rorippa palustris).

Dans les éclaircies laissées par la chute de peupliers se développent la scrofulaire ailée (Scrophularia umbrosa) , le millepertuis tetraptère (Hypericum tetrapterum) et la grande bardane (Arctium lappa).

Les friches humides sont riches en reines des prés (Filipendula ulmaria), valérianes officinales (Valeriana repens), cirses des marais (Cirsium palustre), lychnis fleur de coucou (Lychnis flos-cuculi) , barbarées communes (Barbarea vulgaris) et sont parsemées de divers buissons du genre Salix.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

Selon Ferraris, marais impraticable et prairies marécageuses.

Divers

Sources

CRASSEN

Répondants de l'information

CRASEN (1982).