Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

62 - Fond des Nues

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Éghezée, Gembloux
Cantonnements DNF :Namur
Surface :7.04 ha
Coordonnées :X Lambert : 180772 - Y Lambert : 141525
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Le Fond des Nues est un petit ruisseau hesbignon coulant au nord du village de Liernu et dont la source est située en plein champ, non loin du bois de Grand-Leez. Il se jette dans la Mehaigne en aval de Noville, après un parcours de quelques kilomètres à peine. Dans sa partie amont, juste à l'ouest de l'autoroute E411, ce ruisselet traverse un ensemble de prairies de fauche abandonnées qui constituent la réserve naturelle domaniale du Fonds des Nues. Dans les années 1990, ces prairies ont été partiellement plantées d'arbres feuillus, tandis qu'un étang fut creusé. A cette époque, la réserve fut davantage utilisée comme zone de chasse, plutôt que pour la protection de la biodiversité! Plus récemment, suite à une révision du plan de gestion, ces plantations ont été partiellement supprimées, au profit de prairies de fauche et de zones buissonneuses, tandis que plusieurs mares de différentes tailles ont été créées. Isolé au milieu de terres agricoles, le site avec son bosquet et ses haies épaisses est particulièrement attractif pour l'avifaune, notamment les passereaux migrateurs. Certaines espèces y nichent, comme le bruant jaune (Emberiza citrinella) et le faucon crécerelle (Falco tinnunculus). Parmi la flore, on y observe quelques raretés telles que la véronique à écus (Veronica scutellata) et la patience maritime (Rumex maritimus). La diversité entomologique, encore augmentée par l'aménagement des plans d'eau, est également à souligner.

Carto

Régions naturelles

  • D0 - Hesbaye

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Aische-en-Refail1.75 haEGHEZEE (partim ???)NAMUR
Liernu5.29 haEGHEZEENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Namur7.04 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Région wallonne.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Namur, 39, avenue Reine Astrid, 5000 Namur (Tél. : 081/71.54.11 - Fax : 081/71.54.10).
Commission Consutative de Gestion des Réserves Naturelles Domaniales du Hainaut-Brabant et du Nord Namurois.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6025Fonds des Nues7,04 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Lepus europaeusNonNon2012Divers obs.
Martes foinaOuiNon
Mustela ermineaOuiNon
Mustela nivalisOuiNon
Mustela putoriusNonNon
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anas creccaNonOuiPassage-hivernage2011Divers obs.
Anthus trivialisOuiNonNicheur possible (1 couple)2010J.-Y. Baugnée
Ardea albaOuiNonHivernage (max. 3 ex.)2011Observations.be (L. Wargé)
Buteo buteoOuiNonNicheur à proximité2012Divers obs.
Circus aeruginosusOuiOuiPassage2011Divers obs.
Emberiza citrinellaOuiNonNicheur2014Divers obs.
Falco tinnunculusOuiNonNicheur2014Divers obs.
Gallinula chloropusOuiNon2014J.-Y. Baugnée
Motacilla flavaOuiNonNicheur à proximité2010J.-Y. Baugnée
Perdix perdixNonOui2009Observations.be (S. Raison)
Vanellus vanellusOuiNonNicheur à proximité2010J.-Y. Baugnée
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Rana temporariaOuiNonReproduction2013J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Libellules
Ceriagrion tenellumOuiOui1 ex.2014J.-Y. Baugnée, E. Bisteau, Y. Barbier
Lestes dryasOuiOui2014Y. Barbier, J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Lestes virensOuiOui2014Y. Barbier
Sympecma fuscaOuiOui2014Y. Barbier
Sympetrum danaeNonNon2015Y. Barbier, G. Motte, X. Vandevyvre
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Coccinelles
Coccidula scutellata2013J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Chrysochraon dispar2014J.-Y. Baugnée
Conocephalus dorsalis2013J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Allodynerus delphinalis2010J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Isolepis setacea2013J.-Y. Baugnée
Rumex maritimus2014J.-Y. Baugnée
Veronica anagallis-aquatica2010J.-Y. Baugnée
Veronica scutellata2014J.-Y. Baugnée

Commentaires sur la faune

Mammifères (données Observations.be 2009-2013; OFFH 2010-2013): Capreolus capreolus, Lepus europaeus, Micromys minutus, Ondatra zibethicus.

Oiseaux (données Observations.be 2009-2013; OFFH 2010-2013): Accipiter nisus, Acrocephalus palustris, Actitis hypoleucos, Alauda arvensis, Alopochen aegyptiaca, Anas crecca, Anas platyrhynchos, Anthus spinoletta, Anthus trivialis, Ardea alba, Ardea cinerea, Branta canadensis, Buteo buteo, Buteo lagopus (hivernant occasionnel), Carduelis cannabina, Carduelis carduelis, Carduelis chloris, Circus aeruginosus, Circus cyaneus, Columba palumbus, Corvus corone, Cuculus canorus, Dendrocopos major, Emberiza citrinella, Falco columbarius (passage), Falco peregrinus (passage), Falco tinnunculus, Fringilla coelebs, Gallinula chloropus, Hirundo rustica, Motacilla alba, Motacilla flava, Parus caeruleus, Parus major, Perdix perdix, Phalacrocorax carbo, Phasianus colchicus, Phylloscopus collybita, Podiceps cristatus, Prunella modularis, Pyrrhula pyrrhula, Streptopelia turtur, Sturnus vulgaris, Sylvia atricapilla, Sylvia borin, Sylvia communis, Tringa nebularia, Tringa ochropus, Tringa totanus, Turdus iliacus, Turdus merula, Turdus philomelos, Turdus pilaris, Vanellus vanellus.

Amphibiens (données OFFH 2010-2013): Bufo bufo, Pelophylax sp., Rana temporaria.

Lépidoptères (données Observations.be 2009-2013; OFFH 2010-2013): Aglais urticae, Anthophila fabriciana, Aphantopus hyperantus, Araschnia levana, Autographa gamma, Bactra lancealana, Batia lunaris, Borkhausenia fuscescens, Bucculatrix cidarella, Bucculatrix ulmella, Cabera pusaria, Caloptilia elongella, Caloptilia stigmatella, Camptogramma bilineata, Caryocolum sp., Celypha lacunana, Coleophora alticolella, Crambus perlella, Deltote bankiana, Ectoedemia hannoverella, Ectoedemia septembrella, Euchoeca nebulata, Euthrix potatoria, Grapholita compositella, Gypsonoma aceriana, Gypsonoma dealbana, Heliozela resplendella, Inachis io, Lacanobia oleracea, Leucoptera lotella, Limnaecia phragmitella, Lycaena phlaeas, Lyonetia prunifoliella, Maniola jurtina, Notocelia uddmanniana, Pararge aegeria, Parornix devoniella, Phyllocnistis saligna, Phyllocnistis unipunctella, Phyllonorycter nicellii, Phyllonorycter rajella, Phyllonorycter salicicolella, Phyllonorycter salictella, Phyllonorycter spinicolella, Phyllonorycter stettinensis, Pieris brassicae, Pieris rapae, Plebeius agestis, Plutella xylostella, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Rivula sericealis, Stathmopoda pedella, Stigmella alnetella, Stigmella glutinosae, Stigmella microtheriella, Stigmella oxyacanthella, Stigmella perpygmaeella, Stigmella plagicolella, Stigmella regiella, Stigmella salicis, Stigmella trimaculella, Thymelicus lineolus, Tischeria ekebladella, Vanessa atalanta, Vanessa cardui, Xanthorhoe montanata.

Coléoptères (données OFFH 2010-2013): Adalia bipunctata, Adalia decempunctata, Agonum muelleri, Agonum sexpunctatum, Anchomenus dorsalis, Bembidion articulatum, Bembidion lampros, Bembidion quadrimaculatum, Bembidion tetracolum, Bruchidius varius, Chrysolina fastuosa, Coccidula rufa, Coccidula scutellata, Coccinella septempunctata, Coccinella undecimpunctata, Crepidodera aurata, Cryptocephalus ocellatus, Cryptocephalus pusillus, Cryptocephalus vittatus, Cytilus sericeus, Dacne bipustulata, Elaphrus riparius, Harmonia axyridis, Hippodamia variegata, Hololepta plana, Isochnus sequensi, Lagria hirta, Nanophyes marmoratus, Notaris acridulus, Notiophilus biguttatus, Notiophilus substriatus, Oberea oculata, Ocys harpaloides, Oedemera nobilis, Oedemera virescens, Oulema gallaeciana, Oulema melanopus, Paederus riparius, Phaedon armoraciae, Phratora vulgatissima, Poecilus cupreus, Propylea quatuordecimpunctata, Psyllobora vigintiduopunctata, Pterostichus nigrita, Ptilinus pectinicornis, Rhagonycha fulva, Rhamphus oxyacanthae, Rhyzobius litura, Rutpela maculata, Saperda populnea, Silvanus unidentatus, Trachys minutus, Trechus quadristriatus, Zeugophora sp.

Hyménoptères (données OFFH 2010-2013): Allodynerus delphinalis, Andricus foecundatrix, Anthidium manicatum, Bombus lapidarius, Bombus pascuorum, Craesus septentrionalis, Cynips longiventris, Cynips quercusfolii, Diplolepis rosae, Ectemnius lapidarius, Ectemnius sexcinctus, Ectemnius sexcinctus, Eriocampa ovata, Fenusa dohrnii, Hylaeus gredleri, Megachile centuncularis, Nematus miliaris, Neuroterus albipes, Neuroterus anthracinus, Neuroterus numismalis, Neuroterus quercusbaccarum, Phyllocolpa oblita, Phyllocolpa piliserra, Pontania proxima, Pristiphora armata, Timaspis lampsanae, Vespa crabro, Vespula germanica.

Hémiptères (données OFFH 2010-2013): Acanthosoma haemorrhoidale, Adelphocoris quadripunctatus, Alnetoidea alneti, Anaceratagallia ribauti, Anthocoris nemoralis, Aphalara freji, Aphalara maculipennis, Aphrophora alni, Aquarius paludum, Arthaldeus pascuellus, Atractotomus mali, Baeopelma foersteri, Blepharidopterus angulatus, Campyloneura virgula, Capsus ater, Cercopis vulnerata, Chartoscirta cincta, Chilacis typhae, Chloriona unicolor, Cicadella viridis, Closterotomus norwegicus, Conomelus anceps, Conosanus obsoletus, Coreus marginatus, Deraeocoris flavilinea, Deraeocoris lutescens, Dicranotropis hamata, Edwardsiana sp., Edwardsiana tersa, Eupteryx atropunctata, Eurydema oleracea, Florodelphax leptosoma, Gerris lacustris, Himacerus mirmicoides, Ischnodemus sabuleti, Javesella pellucida, Kybos sp., Kybos virgator, Leptopterna dolabrata, Linnavuoriana sexmaculata, Loricula bipunctata, Loricula elegantula, Lygus pratensis, Lygus rugulipennis, Macropsis albae, Macropsis prasina, Macropsis sp., Macrosteles cristatus, Macrosteles horvathi, Macrosteles sexnotatus, Megaloceroea recticornis, Microvelia reticulata, Nabis ferus, Nabis flavomarginatus, Nabis pseudoferus pseudoferus, Neophilaenus lineatus, Nepa cinerea, Notonecta glauca, Notostira elongata, Nysius senecionis, Oncopsis alni, Orius laticollis, Orius niger, Orthops basalis, Orthotylus marginalis, Orthotylus sp., Palomena prasina, Pantilius tunicatus, Pemphigus populinigrae, Philaenus spumarius, Piezodorus lituratus, Pinalitus cervinus, Plagiognathus arbustorum, Populicerus confusus, Psyllopsis fraxini, Psyllopsis fraxinicola, Saldula arenicola, Saldula pallipes, Saldula saltatoria, Scolopostethus thomsoni, Sigara nigrolineata, Sigara striata, Stenodema calcarata, Stenodema laevigata, Stenotus binotatus, Trioza galii, Trioza urticae, Zicrona caerulea, Zyginidia scutellaris.

Odonates (données OFFH 2010-2015): Aeshna cyanea, Aeshna mixta, Anax imperator, Ceriagrion tenellum, Coenagrion puella, Coenagrion scitulum, Enallagma cyathigerum, Ischnura elegans, Lestes dryas, Lestes sponsa, Lestes virens, Lestes viridis, Libellula depressa, Libellula quadrimaculata, Orthetrum cancellatum, Sympecma fusca, Sympetrum danae, Sympetrum striolatum.

Diptères (données OFFH 2010-2013): Acidia cognata, Agromyza alnivora, Agromyza idaeiana, Amauromyza labiatarum, Anomoia purmunda, Aulagromyza tridentata, Beris vallata, Cheilosia illustrata, Chorisops tibialis, Contarinia loti, Dasineura crataegi, Dasineura hygrophila, Dasineura rosae, Dasineura similis, Dasineura trifolii, Dasineura urticae, Dioxyna bidentis, Episyrphus balteatus, Eristalinus sepulchralis, Eristalis arbustorum, Eristalis pertinax, Eristalis tenax, Euleia heraclei, Eupeodes latifasciatus, Euthycera fumigata, Ilione albiseta, Liriomyza eupatorii, Lonchaea palposa, Melanostoma mellinum, Myennis octopunctata, Pachygaster atra, Pherbellia schoenherri, Phytomyza crassiseta, Rabdophaga Rosaria, Rivellia syngenesiae, Sepedon sphegea, Sepedon spinipes, Solva marginata, Sphaerophoria scripta, Syritta pipiens, Trupanea stellata, Urophora cardui, Urophora stylata, Wachtliella persicariae, Xylota segnis, Xyphosia miliaria.

Orthoptères (données OFFH 2010-2013): Chorthippus parallelus, Chrysochraon dispar, Conocephalus dorsalis, Conocephalus fuscus, Leptophyes punctatissima, Meconema thalassinum, Tetrix subulata, Tetrix undulata, Tettigonia viridissima.

Mollusques (données OFFH 2010-2013): Arion sp., Cepaea hortensis, Cepaea nemoralis, Deroceras reticulatum, Deroceras sp., Pisidium sp., Monacha cantiana, Succinea putris, Trochulus hispidus, Vertigo pygmaea.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données P. Anselot 1980* et J. Saintenoy-Simon 1988*; J.-Y. Baugnée 2010-2013): Acer pseudoplatanus*, Achillea millefolium*, Achillea ptarmica, Aethusa cynapium, Agrostis capillaris*, Agrostis stolonifera, Alnus glutinosa, Alopecurus geniculatus, Alopecurus myosuroides, Alopecurus pratensis, Amaranthus bouchonii, Ammi majus, Anagallis arvensis*, Anthriscus sylvestris, Apera spica-venti*, Arrhenatherum elatius, Atriplex prostrata, Bidens tripartita, Callitriche platycarpa, Cardamine pratensis*, Cardamine sp., Carex acutiformis, Carex disticha*, Carex hirta, Carex sp., Carpinus betulus*, Centaurea jacea s.l., Chaerophyllum temulum, Chenopodium album, Chenopodium polyspermum, Chenopodium rubrum, Cirsium arvense, Cirsium palustre, Cirsium vulgare, Conyza canadensis, Corylus avellana, Crataegus laevigata*, Crataegus monogyna, Cytisus scoparius, Dactylis glomerata, Deschampsia cespitosa, Eleocharis palustris, Epilobium hirsutum, Epilobium parviflorum, Epilobium sp., Festuca pratensis, Festuca rubra*, Galeopsis tetrahit, Galinsoga quadriradiata, Galium aparine, Galium palustre, Glyceria fluitans, Gnaphalium uliginosum, Heracleum sphondylium, Holcus lanatus, Hypericum dubium, Hypericum humifusum, Iris pseudacorus*, Isolepis setacea, Juncus articulatus, Juncus bufonius, Juncus conglomeratus, Juncus effusus, Lamium amplexicaule*, Lathyrus pratensis, Lemna minor*, Lolium perenne, Lotus pedunculatus, Lychnis flos-cuculi, Lycopus europaeus, Lysimachia nummularia, Matricaria recutita, Mentha aquatica, Mentha arvensis, Mercurialis annua, Myosotis laxa subsp. cespitosa, Myosotis scorpioides, Nasturtium officinale*, Papaver dubium*, Papaver rhoeas*, Oenothera sp., Persicaria amphibia, Persicaria lapathifolia, Phleum pratense, Phragmites australis, Pimpinella major, Plantago major, Plantago major subsp. intermedia, Poa trivialis, Polygonum aviculare, Potentilla anserina, Prunus spinosa, Quercus robur, Ranunculus cf. peltatus*, Ranunculus flammula, Ranunculus repens, Ranunculus sceleratus, Rorippa palustris, Rosa arvensis*, Rosa canina s.l., Rumex acetosa, Rumex crispus, Rumex maritimus, Sagina apetala, Salix alba, Salix caprea, Salix cinerea, Salix viminalis, Scirpus sylvaticus*, Senecio vulgaris, Sinapis alba, Solanum dulcamara, Solanum nigrum, Sonchus arvensis, Sonchus asper, Sonchus oleraceus, Stachys arvensis*, Stachys palustris, Stellaria alsine*, Stellaria graminea, Stellaria holostea, Tanacetum vulgare, Trifolium dubium, Trifolium repens, Tussilago farfara, Typha latifolia, Urtica dioica, Veronica anagallis-aquatica s.l., Veronica beccabunga, Veronica persica, Veronica scutellata, Veronica serpyllifolia, Vicia tetrasperma, Viola arvensis*.

Espèces exotiques

Plantes: Conyza canadensis, Galinsoga quadriradiata, Oenothera sp.

Animaux: Alopochen aegyptiaca, Branta canadensis (nicheur depuis 2012), Harmonia axyridis, Ondatra zibethicus.

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'une des dernières prairies de fauche de la Hesbaye gembloutoise, isolée dans une région très cultivée.

Menaces

Eutrophisation et pollutions diverses suite au lessivage des engrais et des pesticides en provenance des cultures voisines et de l'autoroute.

Installation de la bernache du Canada, qui entraine une certaine eutrophisation des berges par accumulation des déjections.

Survols réguliers d'engins à moteurs à basse altitude, en provenance de l'aérodrome de Liernu tout proche.

Recommandations

Création d'une zone tampon entre les cultures et la réserve (par ex. tournière de conservation).

Plan de gestion

Un projet d'aménagement a été mis au point par ANSELOT (1980). La réserve a été en partie aménagée. Des plantations y ont été effectuées (plantations-écrans pour compléter la haie; création d'une zone plus fermée pour servir de refuge aux animaux; galerie d'aulne glutineux le long du ruisseau et le long de la route...).
D'autre part une mare d'une superficie de 40 ares et d'une profondeur de 1,80m a été creusée. On a aménagé des berges en pente douce pour favoriser la colonisation végétale rapide et permettre aux canards d'y entrer facilement. Il y a maintenant de l'eau pendant toute l'année.

Accès du public

Accès interdit sans autorisation de la DNF.

Détails

Description physique

Le site a la forme d'un long rectangle, allongé de part et d'autre du ruisseau des Nues. Ce ruisselet est un des nombreux petits cours d'eau plus ou moins parallèles qui drainent le Refail et se jettent dans la Mehaigne.

Le ruisseau est intermittent. Il s'assèche en été, sauf lors des violents orages et des longues périodes de pluie. Une mare a été creusée au milieu de la réserve. Jadis une source jaillissait au sud du site, mais elle a été tubée et sort maintenant à son extrémité aval. Une nappe d'eau affleure et apparaît lors des périodes hivernales.

Les eaux sont hypertrophisées (charge en nitrates et phosphates considérable, conductivité très élevée), car le ruisseau se trouve au milieu de terres de culture intensive. Il est établi sur les limons pléistocènes qui atteignent ici une épaisseur de plus de 8 mètres. Le sous-sol est formé de sables bruxelliens et landéniens reposant eux-mêmes sur un socle primaire (quartzites du Devillien). Les sols sont plus ou moins gleyfiés suivant le drainage : sols faiblement gleyfiés en périphérie, sols à horizon réduit dans la zone inondable du fond du vallon.

Le relief est très peu accusé et le passage du ruisseau se traduit par une faible dénivellation. Au nord et au sud, le site est bordé d'un talus. Dans la partie amont du ruisseau, le vallon est coupé perpendiculairement depuis le début des années 1970 par l'autoroute E411.

Description biologique

Le site du Fond des Nues a fait l'objet de plusieurs études botaniques et/ou phytosociologiques à partir des années 1970 et en particulier par ANSELOT (1980). Il est repris dans le PCDN de Gembloux en tant que zone centrale restaurable et zone de développement (TAYMANS et al., 2009).

Selon ANSELOT (1980), la végétation de la zone en réserve est formée d'une arrhénathéraie typique, d'une arrhénathéraie humide et de prés de fauche humides.

L'arrhénathéraie typique groupe de nombreuses graminées comme Arrhenatherum elatius (dominant), Alopecurus pratensis, Dactylis glomerata, Festuca pratensis, Holcus lanatus, Festuca rubra, Agrostis capillaris, Lolium perenne, Poa trivialis,... auxquelles s'ajoutent Cirsium arvense, Urtica dioica, Rumex acetosa, Achillea millefolium, Rumex crispus, Heracleum sphondylium, Plantago major, P. lanceolata, Trifolium repens, Stellaria graminea, etc. Ce groupement occupe les parties les plus élevées et donc les mieux drainées.

L'arrhénathéraie fraîche voit le fromental diminuer fortement. Dactylis glomerata et Festuca rubra dominent cette fois parmi les graminées. Un certain nombre d'espèces hygrophiles y apparaissent comme Lotus pedunculatus, Deschampsia cespitosa, Persicaria amphibia, ... L'arrhénathéraie fraîche fait suite à l'arrhénathéraie typique, vers le fond du vallon.

Le pré de fauche humide est formé également de nombreuses graminées parmi lesquelles Alopecurus pratensis et Dactylis glomerata acquièrent le plus d'importance. Juncus effusus, Carex disticha, C. hirta, Eleocharis palustris, Cardamine pratensis, Galium palustre, Lychnis flos-cuculi, Stellaria alsine, Alopecurus geniculatus... indiquent le caractère très humide du fond du vallon. Une zone anciennement labourée montre une flore encore très banale.

Un rideau arboré très touffu occupe le talus nord de la réserve. ANSELOT (1980) y a observé Crataegus monogyna, C. laevigata, Sambucus nigra, Prunus spinosa, Rosa arvensis, Corylus avellana, Carpinus betulus, Quercus robur, Acer pseudoplatanus, Cytisus scoparius avec un ourlet formé d'espèces nitrophiles, forestières et prairiales. De vastes ronciers s'étendent au détriment de la prairie.

Selon des observations de J. SAINTENOY-SIMON et J.-Y. BAUGNEE (30 octobre 1988), le fossé montre, en plus de Nasturtium officinale et Glyceria fluitans déjà signalés auparavant: Lemna minor, Epilobium hirsutum, Juncus bufonius, Juncus articulatus, Veronica anagallis-aquatica (d'une taille exceptionnelle de 1,2 m, due sans doute aux engrais qui parviennent dans le site), Myosotis scorpioides, Scirpus sylvaticus, Ranunculus sceleratus, Bidens tripartita, Ranunculus cf. peltatus, ...

Les bosquets de saules situés du côté de l'autoroute abritent en plus Achillea ptarmica, Mentha aquatica, etc.

Notons qu'au voisinage immédiat de la réserve, les bords des champs et les friches présentaient à cette époque un certain intérêt, eu égard la situation en pleine zone de culture intensive. C'est ainsi qu'ont été notées diverses espèces végétales jadis banales mais qui se sont fortement raréfiées dans les champs de Hesbaye comme Sonchus arvensis, Veronica arvensis, V. persica, Apera spica-venti, Papaver rhoeas, P. dubium, Lamium amplexicaule, Anagallis arvensis, Viola arvensis, Stachys arvensis et même Isolepis setacea, plante tout à fait exceptionnelle dans la région observée ici dans des dépressions argileuses humides au sein de champs de betteraves! En 2013, on y observe également un peuplement de l'ombellifère Ammi majus, en expansion en Wallonie.

Suite au réaménagement de l'étang principal, des observations floristiques ont été réalisées en juin 2010 (J.-Y. BAUGNEE). Les talus et les berges du grand étang présentent une végétation diversifiée: Mentha arvensis, Epilobium hirsutum, Eleocharis palustris, Veronica scutellata, Hypericum dubium, Lotus pedunculatus, Salix caprea, Lycopus europaeus, Matricaria recutita, Rumex crispus, Plantago major, Cirsium vulgare, Alnus glutinosa, Ranunculus flammula, Lysimachia nummularia, Veronica serpyllifolia, Holcus lanatus, Galium palustre, Trifolium repens, Potentilla anserina, Juncus effusus, Persicaria amphibia, Galium aparine, Ranunculus repens, Arrhenatherum elatius, Solanum dulcamara, Agrostis stolonifera, Tanacetum vulgare, Urtica dioica, Poa trivialis, Salix viminalis, Salix alba, Urtica dioica, Juncus conglomeratus, Cirsium palustre, Trifolium dubium, Juncus articulatus, Typha latifolia, Rumex acetosa, Stachys palustris, Galeopsis tetrahit, Glyceria fluitans, Alopecurus geniculatus, etc.

Une flore particulièrement intéressante a colonisé une grève exondée, dans l'ouest de cet étang. On y a observé notamment Hypericum humifusum, Isolepis setacea, Veronica anagallis-aquatica, Juncus bufonius, Gnaphalium uliginosum, Rumex maritimus, Rorippa palustris, Ranunculus sceleratus, Lycopus europaeus, Plantago major subsp. intermedia.

Les trois mares creusées au niveau de l'ancienne prairie semblent évoluer favorablement depuis leur création. En 2013, elles présentaient chacune des franges d'hélophytes bien développées, surtout constituée d'Eleocharis palustris, Juncus effusus, Juncus articulatus et Typha latifolia. D'autres plantes y apparaissent comme Mentha arvensis, Mentha aquatica, Persicaria amphibia, Rorippa palustris, Gnaphalium uliginosum, Veronica scutellata, Epilobium sp., etc. La flore aquatique demeure par contre très limitée, avec tout au plus quelques herbiers de callitriches (dont Callitriche platycarpa).

La présence de Veronica scutellata est remarquable à plus d'un titre. En effet, d'après la cartographie existante (dont le récent "Atlas floristique IFFB" 2010), cette plante se rencontre en Belgique principalement en Campine et en Ardenne et semble totalement absente de la Hesbaye. D'autre part, elle ne semble pas avoir été notée sur le site auparavant. Il pourrait donc s'agir d'un colonisateur récent, peut-être amené par les oiseaux. Isolepis setacea, déjà observé auparavant, est également à souligner comme espèce rare, montrant d'ailleurs une distribution assez semblable à celle de la véronique à écus.

La faune peuplant le site du Fonds des Nues fait l'objet d'observations depuis les années 1980, mais aucune synthèse n'a encore été réalisée. Les oiseaux constituent sans nul doute le groupe le mieux connu en raison notamment de la présence de plans d'eau et de l'installation d'une station de bagage. L'entomofaune en revanche demeure largement méconnue, seuls les papillons de jour, les odonates et les orthoptères peuvent être considérés comme correctement inventoriés.

Sur le plan entomologique, on soulignera plus particulièrement la présence d'une guêpe rarissime, Allodynerus delphinalis, connue d'une dizaine de localités belges dont une seule occurrence récente en Wallonie.

En juin 2014, pas moins de quatre odonates rares en Wallonie ont été découverts sur les mares récemment creusées dans l'ancienne prairie de fauche: il s'agit du leste dryade (Lestes dryas), noté en une vingtaine d'individus, du leste verdoyant (Lestes virens), du leste brun (Sympecma fusca) et de l'agrion délicat (Ceriagrion tenellum) observé chacun en individus isolés. En Hesbaye, le leste dryade n'avait été signalé jusqu'ici que d'une seule autre localité (Les Isnes, au sud de Gembloux), où elle a probablement disparu, tandis que le leste verdoyant et l'agrion délicat sont signalés pour la première fois dans la région.

Monument historique

A 2 km au nord de la réserve, sur la crête de partage des eaux entre le bassin de la Meuse et celui de l'Escaut, passe la célèbre voie romaine de Bavai à Cologne, appelée chaussée Brunehaut. Cette chaussée est jalonnée de vestiges gallo-romains (villas, tumuli, etc.), notamment les tumuli du Bois de Buis, à quelques pas d'ici. Contre la réserve passe une autre voie importante, moderne celle-là, l'autoroute E 411.

Histoire du site

Sur la carte de FERRARIS (fin du 18ème siècle) figure un étang rectangulaire, dans le sens du vallon, entouré de prairies et de bois.

A proximité de la réserve se trouve le bois de Grand-Leez qui avec le Bois de Buis est un des derniers témoins qui subsistent dans la région de la forêt naturelle sur sols limoneux dont la composition botanique n'a pas été altérée ou trop profondément influencée au cours des temps (ROISIN & PAQUES, 1981).

Divers

Sources

ZHIB
RESNAT
OFFH

PCDN

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994)

Date de la dernière modification de la fiche

2013-11-04