Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

649 - Sablière de Rigenée [sud]

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Sablière de Marcha Libotte / Sablière de Rigenée 2
Communes :Villers-la-Ville
Cantonnements DNF :Nivelles
Surface :4.09 ha
Coordonnées :X Lambert : 161271 - Y Lambert : 138579
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

La colonisation végétale de cette sablière arrêtée depuis la fin des années 1980 est en pleine progression. Le site comprend des étendues de sable encore peu envahies de végétation, une zone humide constituée de plusieurs mares et des flancs plus ou moins arborés selon les endroits.L'intérêt actuel est surtout d'ordre entomologique (entomofaune sabulicole).

Carto

Régions naturelles

  • C0 - Brabant limoneux

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Marbais4.09 haVILLERS-LA-VILLEBRABANT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Nivelles4.09 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Mons, rue Achille Legrand, 16, 7000 Mons (Tél. : 065/32.82.49 - Fax : 065/32.82.44).

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
C3.5Végétation pionnière et éphémère des rives périodiquement exondéesA. Remacle

Biotopes Corine

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
22.1Etangs et lacs permanentsA. Remacle
35.21Pelouses siliceuses d'annuelles nainesA. Remacle
86.411Carrières de sable, argile et kaolinA. Remacle
87.2Zones rudéralesA. Remacle

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Riparia ripariaOuiNonColonie jusqu'en 1992
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Rana temporariaOuiNonReproduction2003CA. Remacle
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Cicindela campestrisReproduction1995CJ.-P. Jacob
Cicindela hybridaTrès abondante: plusieurs centaines2004BA. Remacle
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Oedipoda caerulescens1 ex.2003CA. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Andrena vaga2004BA. Remacle
Colletes cunicularius500-1000 nids2004A. Remacle
Dasypoda hirtipes> 600 nids2003A. Remacle
Sphecodes albilabris2004BA. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Centaurium erythraeaAbondante localement.2004CA. Remacle
Epipactis helleborine2003CA. Remacle
Filago minimaAbondante.2003A. Remacle

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Riparia riparia: dernière reproduction en 1992 (la falaise a perdu son attractivité).
Observation de Picus viridis. Reproduction de Gallinula chloropus.

Insectes
- Odonates (relevé incomplet): seules des espèces non vulnérables ont été observées: Ischnura elegans, Enallagma cyathigerum, Libellula depressa, Orthetrum cancellatum, Anax imperator, Aeshna cyanea, A. mixta, Lestes viridis.
- Orthoptères: une espèce protégée: Oedipoda coerulescens.
- Lépidoptères Rhopalocères (relevé incomplet): Outre des espèces très banales, Polyommatus icarus, Lycaena phlaeas et Lasiommata megera.
- Coléoptères Cicindelinae: Présence d'une population importante de Cicindela hybrida et d'une population dispersée de Cicindela campestris.
- Hyménoptères Aculéates: le site possède une importante population de l'abeille printanière Colletes cunicularius, accompagné de son parasite Sphecodes albilabris, et de l'abeille estivale Dasypoda hirtipes. Autres espèces recensées: les Apoïdes Andrena bicolor, A. flavipes, A. propinqua, A. tibialis, A. vaga, Lasioglossum leucozonium, Anthophora plumipes; le Pompilide Priocnemis perturbator.

Commentaires sur la flore

Espèces relativement intéressantes: Carlina vulgaris (assez rare à rare dans le district brabançon) et Epilobium lanceolatum (assez rare). Présence de Veronica peregrina.

Espèces exotiques

Conyza canadensis, Lychnis coronaria, Rosa rugosa, Senecio inaequidens,

Conservation

Objectifs de conservation

Le fond de cette sablière abandonnée depuis la fin des années 1980 est encore peu colonisée par la végétation ligneuse et est relativement propre, ce qui est rare dans la région de Villers-la-Ville. Son intérêt permet de suggérer sa mise sous statut de réserve. Sa protection exigerait une gestion réduite à brève échéance; elle conduirait sans aucun doute à l'enrichissement de la flore et de la faune des milieux sableux et des mares. La falaise, qui a abrité des Hirondelles de rivage jusqu'en 1992, pourrait être aménagée dans le but de les attirer de nouveau.

Menaces

- Perte progressive du caractère sableux entraînant la réduction des surfaces ouvertes à végétation caractéristique et des populations d'insectes pionniers.
- Remblayage (la décharge du Baty de Wavre est située juste de l'autre côté du chemin longeant le site par le nord).
- Réexploitation (le site a été exploité illégalement).

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Site interdit.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette sablière a été creusée en profondeur dans le plateau entre Villers-la-Ville et Marbais, au sud du lieu-dit Rigenée. Elle jouxte vers le nord la vaste sablière de Rigenée (nord), décharge de classe II.
On y a exploité des sables tertiaires du Bruxellien.
Description du site: Cette sablière désaffectée, de forme rectangulaire, est composée de plusieurs parties:
- les anciennes falaises, hautes de 8-15 m, sont plus ou moins éboulées et envahies de ligneux pionniers selon les endroits;
- le fond, encore peu colonisé par la végétation;
- plusieurs mares temporaires et une permanente, surtout réparties dans la partie occidentale.
Fréquentation du site: Au printemps 1995, des traces de motos étaient visibles un peu partout. Les aménagements réalisés rendent l'accès au site plus difficile: merlon et haut treillis côté nord, barrant aussi l'ancien accès; vers le sud, partie également barrée par un treillis. Toutefois, en 2003-2004, des traces de véhicules sont encore bien apparentes. Chasse.
Présence de déchets: Outre la présence vraisemblable d'un ancien dépotoir proche de l'accès (friche rudérale), le site présentait au printemps 1995 des déchets divers: petit versage sauvage de déchets divers jetés à partir du chemin longeant le site vers le nord, tas récents de branches dans le fond à plusieurs endroits, pare-chocs de voiture et ferrailles dans la partie ouest, restes d'asphalte, tôles ondulées dans une des mares,... En septembre 1995, le site est nettement plus propre: le versage sauvage a été éliminé, de même qu'une partie des déchets du fond. En 2003-2004, le site reste globalement propre: déchets épars (surtout ferrailles; quelques poteaux électriques en bois).
Environnement du site: Champs, sauf au nord où se trouve la sablière de Rigenée (nord), décharge de classe II (arrêtée?).

Description biologique

Les flancs de l'excavation sont de plus en plus colonisés par la végétation ligneuse: Salix caprea et Betula pendula principalement. Certains secteurs de talus sont envahis par un Hieracium du sous-genre Pilosella: Hieracium cf. piloselloides; y poussent aussi Epilobium lanceolatum, Hieracium lachenalii et, sur un étroit replat dominant la pente vers le nord-ouest, une minuscule station de Pyrola cf. minor (végétative - 1995).
La strate herbacée présente dans le fond de l'excavation, hors zones humides, comprend diverses espèces pionnières des milieux perturbés ou nitrophiles, comme Urtica dioica, Herniaria glabra, Sagina procumbens, Cerastium glomeratum, Aphanes arvensis, Oenothera cf. parviflora, Epilobium ciliatum, Prunella vulgaris, Veronica serpyllifolia, Linaria vulgaris, Tanacetum vulgare, Tussilago farfara, Artemisia vulgaris, Conyza canadensis, Cirsium arvense, Crepis capillaris, Senecio inaequidens, Vulpia myuros, Digitaria ischaemum,..., des espèces à affinité forestière, comme Fragaria vesca, Epilobium angustifolium, Centaurium erythraea, Deschampsia flexuosa et Epipactis helleborine, ainsi que des espèces de pelouses ou de prairies, comme Cerastium semidecandrum, C. fontanum, Rumex acetosella, Hypericum perforatum, Erophila verna, Arabidopsis thaliana, Trifolium campestre, T. arvense (peu abondant), T. dubium, Lotus corniculatus, Hypochoeris radicata, Hieracium cf. piloselloides, H. pilosella, Carlina vulgaris, Filago minima, Vulpia bromoides, Agrostis capillaris, Holcus lanatus,... , parmi lesquelles Filago minima est l'espèce la plus intéressante, suivie de Trifolium arvense. Il faut encore signaler la présence d'une station de Lychnis coronaria, échappée de jardin, et de quelques Rosa rugosa à l'endroit d'un ancien petit versage, près de la mare la plus profonde.
La végétation des zones humides est peu diversifiée et banale: notamment Juncus inflexus, J. tenuis, J. bufonius, Typha latifolia, Phragmites australis, Gnaphalium uliginosum, Veronica peregrina, Carex hirta et Agrostis stolonifera.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation: champs.
Ancien exploitant: Sprl Matériaux et Exploitation. Baty de Wavre à 6318 Marbais.
Matériau(x) extrait(s): sable.
Références
Référence de la fiche ULg (mai 1995): 'Sablière de Rigenée 2'.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation: site illégal, exploité sans permis (rapport ADESA, 1988).
Fin: 1985.
Réaffectation prévue (dans autorisation): -
Réaffectation effective: laissé en l'état.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
J.-P. JACOB (AVES)