Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

6746 - Vallée de la Gueule

Site protégé : LCN-RNA

Communes :Plombières
Surface SIG :12.89 ha
Coordonnées :X Lambert :261077 - Y Lambert : 161252
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Localisé dans l'est de la Wallonie, aux confins de l'Allemagne et des Pays-Bas (les 'trois frontières'), le site comprend la vallée de la Gueule en aval de Plombières et inclus plusieurs parcelles bénéficiant du statut de réserve naturelle agréée (RNOB). On y observe une mosaïque de milieux comme des prairies humides, des magnocariçaies, des mégaphorbiaies, des galeries rivulaires d'aulnes et de saules et même un petit site calaminaire hébergeant le cortège presque complet des espèces caractéristiques. Ces groupements alternent avec des zones parfois très banalisées (pâtures ou prairies permanentes intensivement exploitées). La faune rassemble diverses espèces intéressantes comme le martin pêcheur (Alcedo atthis) nicheur le long de la Gueule, le petit nacré (Issoria lathonia) dont la chenille est liée aux violettes, ou encore la decticelle bariolée (Metrioptera roeselii), une sauterelle très localisée dans la région.

Carto

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Gemmenich6.21 haPLOMBIERESLIEGE
Hombourg1.78 haPLOMBIERESLIEGE
Sippenaeken5.21 haPLOMBIERESLIEGE

Protection

Propriétaire(s) :

Réserves Naturelles RNOB (7,7956 ha) + Natuurmonumenten (5,0740 ha).

Code ONG :189
Type de site protégé :LCN-RNA
Année de création :2007
Commission de gestion :Vallée de la Gueule
Type de contrat :

A compléter

Conservation

Conservateur

Emmanuel PAQUOT, Höfken, 18, 4851 Gemmenich (Tél.: 087/78.84.67).

Objectifs de conservation

Conservation et restauration d'un ensemble de milieux prairiaux et bocagers (pré maigre, pâture extensive, friches, pelouse calaminaire, cariçaies, ...).

Plan de gestion

Un plan de gestion est proposé dans le dossier de demande d'agrément (COLLECTIF, 2005). En voici quelques extraits:
Ronnespeck
Les deux prairies gérées jusqu'il y a peu par pâturage intensif sont soumises depuis 1999 à une gestion extensive grâce à la collaboration d'un agriculteur local : fauche après le 1er juillet, suivie d'un pâturage du regain en fin de saison. Une pessière, qui occupait l'un des versants boisés, a été mise à blanc dans le cadre du projet Interreg afin de laisser la place à une recolonisation ligneuse spontanée. Par ailleurs, une bande boisée d'environ 300 m a été plantée en bordure de la réserve à l'occasion de la journée de l'arbre organisée par la Région wallonne.
L'objectif principal est la restauration de prairies maigres par une gestion extensive.
Entre-les-Moulins
En mai 1999, cette terre agricole a été labourée afin de faciliter le lessivage des intrants (engrais,…) et favoriser l'installation d'une végétation de friche. L'ensemble est alors resté sans gestion jusqu'en 2000. Une bande boisée a été plantée sur la bordure nord-ouest du site. Par ailleurs, divers arbres indigènes (érable, aulne, frêne, saules,…) ont été plantés le long de la Gueule afin de stabiliser la berge et de renforcer le maillage écologique. Depuis 2000, la parcelle est soumise à un pâturage très extensif de juillet à septembre (selon les années, 4 à 7 bovidés non rustiques). Deux petites mares ont été restaurées dans le cadre du programme Interreg. Dans le cadre de ce même programme, un ancien drain a été bouché afin de maintenir le caractère humide de la prairie humide.
L'objectif global est de restaurer, à terme, un prés humide typique de la vallée de la Gueule, à l'image de ce qui est réalisé chez nos voisins néerlandais.
Terbruggen
La parcelle occupée par la plantation de chênes rouges d'Amérique a été déboisée au cours de l'hiver 2003 dans le cadre du projet Interreg. Elle est livrée au reboisement spontané par les espèces indigènes. Sur la petite pelouse calaminaire, quelques coupes d'entretien ont été réalisées afin d'ouvrir davantage le milieu. Le cerisier à grappes (Prunus serotina) y est assez envahissant et nécessite des interventions régulières.
L'objectif principal du plan de gestion de cette partie de la réserve est la conservation de la pelouse calaminaire.
Geulbemden
Ce bloc de plus de 6 ha n'a pas encore fait l'objet d'une quelconque gestion. Il présente cependant de grandes potentialités. Les zones de prairies ont été gérées jusqu'à aujourd'hui selon un schéma de pâturage intensif classique. La rivière y a modelé des méandres et la berge est bordée d'arbres, parfois en têtards. Une pessière sans intérêt recouvre un milieu qui pourrait devenir à nouveau assez intéressant puisque l'on y retrouve, là où les épicéas laissent parvenir la lumière au sol, des lambeaux de prairies humides et une végétation typique des zones humides. Le versant boisé, caractérisé par le houx en sous bois, mérite aussi notre attention.
Les objectifs de conservation de cette dernière zone seront de restaurer la prairie humide actuellement plantée en épicéas et de maintenir les boisements en réserve naturelle intégrale.

Accès du public

Les principes directeurs de l'accès du public sont ceux développés dans l'ensemble des réserves RNOB, donnant un maximum de possibilités aux visiteurs. Les panneaux d'information inviteront les visiteurs à éviter les excès de piétinement en dehors des chemins et sentiers, et à respecter la flore, le faune (les récoltes et cueillettes ne sont pas permises en dehors des opérations de gestion du site ou de prélèvements réalisés dans un but scientifique dûment encadrées) et le calme dans la réserve.
Les cas particuliers où des espèces ou des communautés seraient menacées par la fréquentations du public seront régler sans donner l'impression à ce dernier qu'il est exclu de l'observation de la nature. D'une façon générale, un aménagement judicieux des lieux devra permettre de conduire le visiteur partout où il pourra observer sans déranger.
Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles destinés à la fauche et à la récolte du foin et des véhicules dont la présence sera indispensable pour mettre en œuvre l'une ou l'autre mesure du plan de gestion.
Un effort particulier sera réalisé pour permettre au public de profiter aux maximum des richesses naturelles de la réserve : organisation de visites guidées, fixées ou sur demande, de chantier de gestion, installation de panneaux didactiques,…
Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la Commission de Gestion.
Pour des motifs de sécurité publique, de protection des espèces, de travaux de gestion, la Commission de Gestion peut interdire temporairement certains accès.

SGIB associés

Code SGIBNom SGIBSurface
1833Vallée de la Gueule en aval de Plombières72.89 ha

Détails

Cadastres

Commune de Plombières, 5ème division Sippenaeken, section A, parcelles n° 47g, 47h, 61g (5,0740 ha appartenant à Natuurmonumenten).
Idem, 1ère division Gemmenich, section A, parcelles n° 1177, 1178, 1188, 1187b, 1194a, 1193a, 386l, 394r (7,7956 ha appartenant aux Réserves Naturellles RNOB).

Surveillance

Cantonnement DNF d'Eupen.

Tolérance d'utilisation

A compléter

Divers