Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

71 - Fort de Malonne

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Position fortifiée de Namur
Communes :Namur
Cantonnements DNF :Namur
Surface :5.30 ha
Coordonnées :X Lambert : 181157 - Y Lambert : 126009
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Cet ancien fort militaire est situé dans le Bois de la Vecquée où il domine la Sambre, un peu à l'ouest de Namur. De nos jours, outre son intérêt historique et archéologique, il représente un site intéressant pour l'hivernage des chauves-souris, puisque 5 espèces sont signalées, dont le grand murin (Myotis myotis) et le verspertillion à oreilles échancrées (Myotis emarginatus).

Carto

Régions naturelles

  • E0 - Sillon sambro-Mosan
  • E5 - Pays sambro-mosan

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Malonne5.3 haNAMURNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Namur5.3 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Région wallonne.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Namur, 39, avenue Reine Astrid, 5000 Namur (Tél. : 081/71.54.11 - Fax : 081/71.54.10).
Commission consultative de gestion des réserves naturelles domaniales mosanes.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6130Fort de Malonne5,3 ha

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
H1.7aMines et tunnels souterrains désaffectés5,8

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Eptesicus serotinusOuiOuiPrésence1995J. Fairon
Myotis daubentoniiOuiOuiHibernation (1-2 ex.)2017GT Plecotus
Myotis mystacinus/brandtiiHibernation (3-18 ex.)2017GT Plecotus
Myotis nattereriOuiOuiHibernation (1-2 ex.)2017GT Plecotus
Plecotus austriacusOuiOuiHibernation (1 ex.)2017GT Plecotus

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 2

Commentaires sur la flore

Espèce intéressante : Ulex europaeus.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un gîte d'hibernation des chauves-souris.

Menaces

Dérangements hivernaux.

Recommandations

Maintien des aménagements et surveillance du site.

Plan de gestion

Les aménagements nécessaires à la protection des chiroptères ont été réalisés.

Accès du public

L'accès aux zones souterraines est fermé grâce à plusieurs portes et accès adaptés laissant le passage libre aux chauves-souris. Les visites sont limitées aux comptages effectuées initialement par J. Fairon puis par des membres du groupe de travail Plecotus (Natagora).

Détails

Description physique

La réserve est formée par l'ancien fort de Malonne (construit par Brialmont), établi sur un promontoir dominant la rive droite de la Sambre, dans le bois de la Vequée, en amont de Namur. Son terre-plein se trouve à une altitude de 191 m. Le socle géologique est formé de poudingues et arkoses du Houiller (Hic).

Description biologique

Non disponible

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

La position fortifiée de Namur (P.F.N.) est un dispositif de protection mis en place à la fin du 19ème siècle et constitué de neuf forts établis de part et d'autre de la Meuse autour de Namur, ville qui occupait alors une position stratégique pour le déplacement des troupes. Ces forts ont été construits entre 1888 et 1892 sur les plans du général Henri Alexis Brialmont dans le but de défendre la neutralité de la Belgique à la suite de la guerre franco-allemande de 1870. Le matériau utilisé était assez révolutionnaire pour l'époque: du béton non-armé (et non pas de la maçonnerie comme c'était le cas pour les forts français notamment).

Quatre forts ont été installés au nord de Namur, en Hesbaye (rive gauche de la Meuse): il s'agit, de l'ouest vers l'est, du Fort de Suarlée, du Fort d'Émines, du Fort de Cognelée et du Fort de Marchovelette.

A l'ouest de Namur campe le Fort de Malonne qui domine la vallée de la Sambre, tandis plus au sud se trouve le Fort de Saint-Héribert (ou Fort de Wépion). Ces deux forts sont également situés en rive gauche de la Meuse.

Les trois autres forts sont tous localisés dans le Condroz à l'est de la Meuse: Fort de Dave, Fort d'Andoy et Fort de Maizeret, le plus éloigné de Namur, en direction de Liège.

Ces ouvrages militaires sont toujours bien présents dans le paysage malgré les vicissitudes de l'histoire et les nombreux bombardements et dynamitages qu'ils ont subi durant les deux guerres mondiales. Plusieurs de ces sites sont des propriétés privées, d'autres appartiennent à la Défense nationale. Le Fort de Malonne, propriété de la Région wallonne, est le seul à bénéficier actuellement d'un statut de protection officiel en tant que réserve naturelle domaniale.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

Groupe de travail Plecotus (Natagora)

Date de la dernière modification de la fiche

2021-03-18