Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

720 - Carrière 'Sur le Spirchin'

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Florenville
Cantonnements DNF :Florenville
Surface :0.70 ha
Coordonnées :X Lambert : 207940 - Y Lambert : 43584
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

Le site est composé d'un groupe de trois petites excavations voisines, parmi lesquelles l'une montre encore un intérêt biologique non négligeable malgré son envahissement par les ligneux: présence de Platanthera chlorantha et de Pyrola rotundifolia. Lacerta agilis, observé avant 1984, n'y a pas été revu.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • M0 - Lorraine belge

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Muno0.7 haFLORENVILLELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Florenville0.7 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNonReproduction1999A. Remacle et J.-P. Jacob
Lacerta agilisOuiOui< 1984Parent
Plantes - Plantes supérieures
Centaurium erythraea2012T. Henneresse
Epipactis helleborineQuelques dizaines1999A. Remacle et J.-P. Jacob
Listera ovataQuelques pieds1999A. Remacle et J.-P. Jacob
Platanthera chlorantha> 150 pieds<BR>(> 250 en 1995)1999A. Remacle et J.-P. Jacob
Pyrola minorPlusieurs plages1999A. Remacle et J.-P. Jacob
Pyrola rotundifoliaAu moins une plage1999A. Remacle et J.-P. Jacob
Rhinanthus alectorolophusBord route1999A. Remacle et J.-P. Jacob

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Entre autres: Streptopelia turtur.

Reptiles
Reproduction d'Anguis fragilis.
Présence avant 1984 de Lacerta agilis; non revu au cours de la convention (site fort ombragé).

Insectes
- Lépidoptères: Outre Thymelicus sylvestris et T. lineola, l'espèce vulnérable Argynnis paphia et l'espèce migratrice Vanessa cardui.
- Hyménoptères Aculéates: Le site est actuellement peu favorable à ce groupe d'insectes (trop ombragé).

Commentaires sur la flore

Présence conjointe de Rhinanthus minor et R. alectorolophus au bord de chemin.

Espèces exotiques

Erigeron annuus,

Conservation

Objectifs de conservation

Deux parties du site, les replats C1 et C2 d'une part, et l'excavation B2 d'autre part, mériteraient d'être gérés de façon à favoriser la végétation des pelouses sèches sur sol calcaire, tout en veillant à maintenir les stations de Pyrola rotundifolia et P. minor. De plus, le contrôle des ligneux conduirait à la restauration d'un milieu plus favorable à Lacerta agilis en cas de survie de l'espèce dans ou près du site.

Menaces

- Boisement spontané.
- Dépôt toujours possible de déchets.

Recommandations

- Mise en réserve (achat ou convention locative).
- Enlèvement des déchets.
- Gestion des bords de chemin par fauche très tardive (septembre).
- Exploitation des épicéas dès que possible (effet microclimatique) et non-réenrésinement des parcelles connexes. Le contrôle des ligneux devrait être effectué de façon urgente dans certaines parties du site.

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Situation générale: Ce groupe de trois excavations est localisé à moins de 2 km au sud de Muno, à proximité du lieu-dit La Platinerie; elles ont été creusées dans le versant est (rive gauche) de la vallée du ruisseau du Tremble.
On y a surtout exploité des grès calcarifères sinémuriens de Florenville.
Description du site: Le site est constitué de deux carrières voisines (Muno n°1 et n°3 sur la carte de la DPPGSS) qui forme un ensemble de trois excavations:
- au nord-ouest, petite excavation (A) donnant sur la route agricole;
- au nord-est, excavation (B) plus grande composée de deux niveaux très boisés et assez difficilement accessibles. Le niveau inférieur (B1) est limité par une falaise subverticale haute de 4 m (très peu de sable) tandis que le niveau supérieur (B2) se termine par une falaise de 5-6 m; en B2 se trouve une ancienne cabane construite entre quatre grands troncs de bouleaux.
- au sud, excavation (C), la plus grande des trois, directement accessible par la route et constituée
+ du fond, allongé et fort altéré par le dépôt de déchets sur près de la moitié de sa surface; il est limité vers le sud-est par une falaise subverticale pierreuse d'environ 6 m de haut, plus ou moins cachée par des ligneux;
+ d'un premier replat (C1), large de 3-5 m et limité vers l'extérieur par une petite falaise (2,5-3 m de haut); il est envahi par de nombreux jeunes ligneux;
+ d'un second replat (C2) de 10-12 m de large, limité vers l'extérieur par un talus pierreux peu élevé; il est aussi colonisé par la végétation ligneuse mais est globalement moins ombragé que le replat C1.
On accède à ce groupe d'excavations par la petite route agricole qui monte sur le relief cultivé entre les ruisseaux de Lambermont et du Tremble.
Fréquentation du site: Probablement faible (dépôt de déchets).
Présence de déchets: Déchets à l'entrée de la petite excavation A; déchets abondants dans le fond de l'excavation C: inertes, tôles, bois, branches, divers. Petit versage actif en 1999.
Environnement du site: Les excavations sont incluses dans une pessière ou en bordure de celle-ci. Champs et prés.

Description biologique

L'excavation A est presque complètement boisée: Salix, Coryllus avellana, Fagus sylvatica, Prunus spinosa. La végétation herbacée y est presque nulle.
L'excavation B est fort arborée. La partie inférieure B1 est boisée depuis plus de 25 ans: Salix, Betula, quelques Larix decidua, avec de jeunes Fagus sylvatica et Picea abies. Vu l'abondance des arbres tombés et des branches mortes, cette partie n'est pas entretenue. La végétation herbacée y est très peu développée.
La partie supérieure B2, également très boisée, comprend en plus des arbres âgés de nombreux jeunes Picea abies et Acer pseudoplatanus; y poussent aussi Ligustrum vulgare, Cornus sanguinea, Crataegus, quelques Cytisus scoparius. La végétation herbacée y est dispersée: Euphorbia cyparissias, Origanum vulgare, Knautia arvensis, Sanguisorba minor, Leucanthemum vulgare, quelques hampes d'orchidée (indéterminée).
Le fond de l'excavation C ne présente actuellement plus guère d'intérêt en raison de l'abondance des déchets divers: Urtica dioica, ronces, Galium mollugo, Heracleum sphondylium, Eupatorium cannabinum, Agrimonia eupatoria, Taraxacum, Senecio jacobaea, Erigeron annuus, Geranium robertianum, Trifolium medium, mais aussi Knautia arvensis, Sanguisorba minor, Origanum vulgare, Euphorbia cyparissias, Luzula campestris,...; Ononis repens et Lotus corniculatus sur le chemin d'accès. La végétation ligneuse, peu âgée, dissimule la falaise: Quercus, Salix caprea, Populus tremula, Corylus avellana, Cornus sanguinea, Rosa, Crataegus, Clematis vitalba.
Le replat C1 est fort envahi par les ligneux: quelques grands Salix caprea, de jeunes Betula pendula, de nombreux petits Picea abies, ainsi que Ligustrum vulgare, Viburnum opulus, Crataegus monogyna et Cytisus scoparius. Sur le replat C2, la strate arborée est moins dense: Betula pendula, jeunes Picea abies et quelques Cytisus scoparius. Sur les deux replats, la végétation herbacée est très dispersée mais intéressante: station de Pyrola rotundifolia et Pyrola minor, station importante de Platanthera chlorantha (plus abondant en C1), Listera ovata, Epipactis helleborine, Euphorbia cyparissias, Sanguisorba minor, Origanum vulgare, Linum catharticum, Thymus pulegioides, Hieracium (H.) sp. (nombreux), Hieracium pilosella, Leontodon hispidus, Luzula campestris, Carex flacca, Bromus erectus,...
Le bord de la petite route, au niveau des excavations, est bien fleurie: Agrimonia eupatoria, Cirsium arvense, Centaurea, Origanum vulgare, Clinopodium vulgare, Daucus carota, Melilotus sp., Brachypodium pinnatum,...; les deux espèces de rhinanthe, Rhinanthus alectorolophus et R. minor, sont présents en petit nombre.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): grès et sable (peu).
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation: 1954 (carrière Muno n°1) et 1967 (carrière Muno n°3).
Fin: 1968 (n°1).
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: déversement de déchets dans l'excavation C; sinon laissé en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
J.-P. JACOB (AVES)