Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

759 - Carrière de la Forêt d'Orval

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Florenville
Cantonnements DNF :Florenville
Surface :0.45 ha
Coordonnées :X Lambert : 221303 - Y Lambert : 35747
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

Cette ancienne petite carrière exploitée à flanc de coteau est composée du fond de l'excavation, remblayé par des déchets surtout inertes et arboré, d'un premier replat rocheux (dalles de grès) au-dessus de la falaise et d'un second replat tout à fait arboré. Dans son état actuel, le site présente un intérêt mineur. Il pourrait toutefois héberger Lacerta agilis (non prouvé), l'espèce occupant une autre carrière proche.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • M0 - Lorraine belge

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Villers-devant-Orval0.45 haFLORENVILLELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Florenville0.45 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
G1Forêts feuillues décidues

Biotopes Corine

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
31.8Fourrés eurasiatiques occidentaux
86.413Carrières de pierre

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Dianthus armeria1995A. Remacle
Epipactis helleborine2001A. Remacle
Listera ovata1995A. Remacle

Commentaires sur la faune

Reptiles
Aucune espèce n'a été observée. Toutefois, la présence de Lacerta agilis serait possible, le site étant localisé à moins d'1 km du site Lx/704/03 où subsiste une petite population. Le site n'offre probablement plus les conditions suffisantes à son maintien (trop arboré, replat B1 avec peu de végétation, pauvreté en insectes); le bord de la route devrait être prospecté (côté nord).
Insectes
- Cicindèles: Observation d'un exemplaire de Cicindela campestris.
- Hyménoptères Aculéates: Peuplement réduit composé d'espèces terricoles dans les petites zones sableuses près de la falaise (B1) et dans le talus entre B1 et B2. Les secteurs B2 et A sont trop ombragés, de même que la plus grande partie de la falaise. Seule espèce recensée: Andrena fucata*.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Cette carrière représente un milieu relativement rare dans cette région géographique. Une gestion adéquate en B conduirait à la restauration d'une pelouse sur sol sec et à l'accroissement de la surface susceptible d'être occupée par Lacerta agilis en cas de présence dans le site.

Menaces

Boisement spontané.

Recommandations

Contrôle des ligneux en B (surtout en B2) et au niveau de la falaise.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Situation générale: Cette petite carrière désaffectée est située au sud de la vaste forêt de Merlanvaux, plus précisément à la limite méridionale du bois de Belle Noue. Elle a été creusée le long de la route N 88 Virton-Orval, sur la rive droite du ruisseau "Le Courwé" qui constitue à cet endroit la frontière entre la France et la Belgique.
On y a exploité du grès calcarifère du sinémurien (ainsi que du sable d'après le registre de la DPPGSS).
Description du site: Cette ancienne carrière exploitée à flanc de coteau comprend deux secteurs:
- le fond (A) de l'excavation, ombragé par de nombreux arbres et couvert de tas de déchets inertes anciens;
- un replat (B) qui correspond à la zone découverte non exploitée. Il se divise lui-même en deux parties:
+ un étroit replat (B1) rocheux (dalles gréseuses, avec quelques minuscules plages sableuses) de 4-5 m de large sur 25-30 m de long, qui domine la falaise; la végétation y est peu abondante; le bord de ce replat s'affaisse au fil des années, les pierres s'accumulant au pied de la falaise;
+ un replat supérieur (B2) plus étendu (10-15 m de largeur), séparé du précédent par un talus d'environ 2 m constitué de pierre et de sable; cette partie est envahie de nombreux ligneux.
La falaise entre A et B, de 4-8 m de haut est éboulée dans sa partie inférieure; elle est composée de bancs de pierres alternant avec d'étroits bancs sableux. Orientée principalement au sud et sud-ouest, cette falaise est ombragée par les arbres poussant dans le fond et sur la falaise même.
Fréquentation du site: Probablement très faible. Le site ne dispose d'aucune clôture.
Présence de déchets: Le fond est en grande partie couvert de tas de déchets inertes anciens, ainsi que de nombreuses bouteilles de bière de l'abbaye d'Orval.
Environnement du site: Bois; vers l'ouest, vallée du Courwé qui, entre la ferme d'Orval et celle de Briga, constitue le site ISIWAL n° 750.

Description biologique

Le fond (A) a été colonisé depuis plus de 25 ans par Salix caprea, Betula, Quercus, Fraxinus excelsior; on y trouve aussi de jeunes Fagus sylvatica, Carpinus betulus, Corylus avellana, Acer campestre, Cornus sanguinea, ainsi qu'une station de Sambucus ebulus, des ronces et Hedera helix. La végétation herbacée comprend, outre Urtica dioica, Humulus lupulus,Tanacetum vulgare, Eupatorium cannabinum, Teucrium scorodonia, Origanum vulgare, Scrophularia nodosa, Galium mollugo, G. sylvaticum, quelques Epipactis helleborine . Sur le bord de la route pousse e.a. Dianthus armeria.
La partie B1 du replat est pauvre en végétation. On y a relevé en faible nombre: Silene nutans, Hieracium pilosella, H. murorum (abondant), H. cf. bauhinii, Solidago virgaurea, Senecio jacobaea, Erigeron acer, Eupatorium cannabinum, Euphorbia cyparissias, Hypericum perforatum, Scrophularia nodosa, Pulmonaria sp., Galium mollugo, Origanum vulgare, Ajuga reptans, Fragaria vesca, Arabis hirsuta, Carex digitata (station assez importante). Quelques ligneux poussent sur ce replat rocheux: Pinus sylvestris, Betula pendula, Picea abies, Salix caprea, Coryllus avellana et Cytisus scoparius.
La partie B2 du replat est beaucoup plus arborée: nombreux Betula pendula (15-20 ans), Carpinus betulus et Picea abies, mais aussi Salix caprea, Corylus avellana, jeunes Fagus sylvatica, Alnus glutinosa; de maigres Cytisus scoparius y subsistent. Le sol est couvert de mousses et de litière, avec e.a. Convallaria majalis, Brachypodium sylvaticum, quelques hampes d'Epipactis helleborine et de Listera ovata.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation: bois.
Dernier exploitant:
Matériau(x) extrait(s): grès calcareux et sable.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation: 1951.
Fin:
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: fond recouvert de déchets (inertes surtout); replat laissé en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
J.-P. JACOB (AVES)