Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

770 - Carrière du Banel

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Etalle
Cantonnements DNF :Arlon
Surface :3.48 ha
Coordonnées :X Lambert : 237207 - Y Lambert : 37293
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Située en Lorraine, à l'ouest du village de Buzenol, cette carrière, arrêtée au début des années 2000, est constituée d'une falaise élevée de grès sableux, d'étendues sableuses et/ou pierreuses, de bordures et talus plus ou moins couverts de végétation et d'une zone traversée par un ruisseau qui récolte l'eau de plusieurs suintements de la falaise. Le site héberge une riche entomofaune incluant diverses espèces rares. On y observe notamment trois espèces de Cicindèles, plusieurs odonates et papillons vulnérables et divers Hyménoptères aculéates sabulicoles. La zone du ruisseau et des suintements est intéressante par l'abondance d'algues du genre Chara sp.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • M0 - Lorraine belge

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Sainte-Marie3.48 haETALLELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Arlon3.48 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
C2Eaux courantes
J3.3Carrières et sablières abandonnées

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anthus trivialisOuiNon1996J.-P. Jacob
Charadrius dubiusOuiNonNicheur1992J.-P. Jacob
Ciconia nigraOuiOuiVisiteur1994Jeunes & Nature (A. Gosseries et al.)
Falco peregrinusOuiOuiNidification2002Adiv. obs.
Motacilla cinereaOuiNonNicheur1995J.-P. Jacob
Phoenicurus ochrurosOuiNon1995J.-P. Jacob
Riparia ripariaOuiNonNicheur (8 couples)1996J.-P. Jacob
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Lissotriton helveticusOuiNonReproduction2002M. Plumier
Pelophylax kl. esculentusOuiNonReproduction2002M. Plumier
Rana temporariaOuiNonReproduction2002M. Plumier
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2011S. Pierret
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNon1996A. Remacle
Argynnis paphiaNonNon2000A. Remacle
Brenthis daphneNonNon2010Observations.be (J. Jansen)
Coenonympha arcaniaNonOui2011OFFH (J.-L. Renneson)
Cupido minimusNonNonmax. 6 ex.2011OFFH (J.-L. Renneson)
Plebeius argusNonOuimax. 30 ex.2010Observations.be (J. Jansen)
Invertébrés - Insectes - Libellules
Ischnura pumilioNonOuimax. 10 ex.2012A. Remacle + div. obs.
Orthetrum brunneumNonOuimax. 6 ex.2012G.T. Gomphus + Observations.be
Coenagrion mercurialeOuiOui2012G.T. Gomphus + Observations.be
Orthetrum coerulescensOuiOuimax. 30 ex.2012G.T. Gomphus + Observations.be
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Cicindela hybridaAbondante2011A. Remacle, J.-L. Renneson
Cicindela sylvicola1994J.-P. Jacob
Protaetia metallica2011J.-L. Renneson
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Metrioptera bicolor1996J.-P. Jacob
Myrmeleotettix maculatus2000A. Remacle
Oedipoda caerulescens2000A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Andrena vaga2008OFFH (J.-L. Renneson)
Formica polyctena2001A. Remacle
Oxybelus argentatus1994A. Remacle
Podalonia hirsuta1994A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Atropa bella-donna2009OFFH (J.-L. Renneson)
Centaurium erythraea2001A. Remacle
Epipactis atrorubensQuelques pieds1995A. Remacle
Equisetum hyemaleEn progression2001A. Remacle
Trifolium aureum2000A. Remacle

Commentaires sur la faune

Oiseaux (données A. Remacle 1990-1996): Anthus trivialis, Ardea cinerea, Buteo buteo, Charadrius dubius, Ciconia nigra, Motacilla alba, Motacilla cinerea, Pernis apivorus, Phoenicurus ochruros, Riparia riparia.

Reptiles (données S. Pierret 2011): Anguis fragilis.

Amphibiens (données A. Remacle 1990-1996): Lissotriton helveticus, Pelophylax kl. esculentus, Rana temporaria.

Orthoptères (données A. Remacle 1990-1996; J.-L. Renneson 2008): Chorthippus biguttulus, Chorthippus brunneus, Chorthippus parallelus, Chrysochraon dispar, Metrioptera bicolor, Myrmeleotettix maculatus, Oedipoda caerulescens, Pholidoptera griseoaptera.

Lépidoptères rhopalocères (données OFFH et observations.be 2000-2012): Aglais urticae, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Arashnia levana, Argynnis paphia, Brenthis daphne, Coenonympha arcania, Coenonympha pamphilus, Colias croceus, Cupido minimus, Gonepterix rhamni, Inachis io, Issoria lathonia, Limenitis camilla, Lycaena phlaeas, Maniola jurtina, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Plebeius argus, Polyommatus icarus, Thymelicus lineola, Thymelicus sylvestris, Vanessa cardui.

Coléoptères (A. Remacle 1994-2001; J.-L. Renneson 2004-2011; F. Leduc 2012; P. Limbourg 2013): Bagous lutulentus, Barynotus obscurus, Cassida murraea, Cathormiocerus aristatus, Cicindela campestris, Cicindela hybrida, Cicindela sylvicola, Deporaus betulae, Dorytomus dorsalis, Hypera arator, Hypera meles, Hypera plantaginis, Hypera postica, Melolontha melolontha, Opsilia coerulescens, Otiorhynchus ovatus, Phyllobius argentatus, Phyllobius pyri, Protaetia metallica, Sciaphilus asperatus, Sitona humeralis, Sitona sulcifrons, Sitona waterhousei.

Odonates (données OFFH et observations.be 2000-2012): Aeshna grandis, Coenagrion mercuriale, Coenagrion puella, Enallagma cyathigerum, Erythromma najas, Ischnura elegans, Ischnura pumilio, Libellula depressa, Orthetrum brunneum, Orthetrum cancellatum, Orthetrum coerulescens, Pyrrhosoma nymphula, Sympetrum fonscolombii.

Hyménoptères aculéates (A. Remacle 1994-2001; J.-L. Renneson 2008): Ammophila sabulosa, Andrena barbilabris, Andrena schencki, Andrena vaga, Anoplius infuscatus, Cerceris arenaria, Cerceris rybyensis, Chelostoma rapunculi (= fuliginosum), Crabro scutellatus, Crossocerus wesmaeli, Formica polyctena, Hoplitis adunca, Mimumesa atratina, Mimumesa dahlbomi, Oxybelus argentatus, Podalonia hirsuta, Pompilus cinereus.

Commentaires sur la flore

Dans la zone du ruisseau, abondance de l'algue incrustée Chara sp., d'Equisetum hyemale et de Isolepis setacea.

Espèces exotiques

Plantes: Conyza canadensis.

Conservation

Objectifs de conservation

L'exploitation de cette grande carrière située en zone forestière d'intérêt paysager vient de s'achever. L'idéal serait qu'elle soit laissée en l'état après exploitation: en effet, les potentialités biologiques de cette région géographique sont telles que ce site acquerrait rapidement une plus-value écologique importante, comme le laisse déjà présager la végétation et l'entomofaune actuelle du site.

Menaces

- Réhabilitation inadéquate après exploitation.
- Projet de création d'étangs.

Recommandations

- Mise en réserve après exploitation.

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Cette carrière de grès sableux est incluse dans le vaste massif forestier couvrant une grande partie de la cuesta sinémurienne. Elle est située sur la rive gauche du Gros Ruisseau, affluent de la Rouge Eau, à proximité immédiate des étangs du Fourneau Marchand (zone de récréation et de séjour sur le plan de secteur), au SSW du village de Buzenol. Un petit ruisseau issu d'une source proche traverse le site et plusieurs suintements tombant de la falaise le rejoignent. On y exploite du grès calcarifère et du sable du sinémurien.

La carrière, exploitée à flanc de coteau, est à un stade peu avancé de sa colonisation végétale, sauf certaines bordures ou fragments de falaise et talus non remaniés depuis un certain temps. Ce site comprend:

- une falaise subverticale, haute d'environ 25 m et constituée de grès et de sables en bancs intercalaires;

- des zones sableuses et/ou pierreuses, plus ou moins étendues selon les endroits, où la végétation est rare ou peu abondante;

- quelques plages ou talus colonisés par diverses plantes;

- une zone humide vers le nord-est, traversée par un ruisseau où arrive l'eau de plusieurs suintements de la falaise. Cette zone humide jouxtait en 1995 plusieurs tas de pierres et de sable disposés le long du ruisseau (côté sud).

La partie encore exploitable est constituée de plusieurs replats successifs, sableux/pierreux, actuellement fort dénudé.

Fréquentation du site: le site est accessible au charroi par une petite route qui part de la N 87 Etalle-Virton, fermée par une barrière à l'entrée. En 1994 et 1995, l'exploitation du site a été occasionnelle (aucun engin sur place en permanence).

Présence de déchets: absence de tout déchet, sauf quelques tas de déchets inertes le long du chemin d'accès.

Environnement du site: invisible de la route Etalle-Virton, il est inclus dans le massif forestier au sud de Buzenol. Il jouxte les étangs et bassins de pisciculture du Fourneau Marchand.

Description biologique

La falaise, principalement orientée vers le sud-est, est envahie par de jeunes épicéas et feuillus.

Les zones sableuses plus ou moins pierreuses sont pratiquement dénudées là où passe le charroi; ailleurs, elles sont progressivement colonisées par:

- des plantes pionnières des milieux artificiels secs, souvent peu abondantes, telles que Matricaria discoidea, M. recutita, Tussilago farfara, Tanacetum vulgare, Conyza canadensis, Artemisia vulgaris, Echium vulgare, Campanula rapunculus, Vicia tetrasperma, Melilotus div. sp., Cardaminopsis arenosa, Herniaria glabra, Chaenorhinum minus, Equisetum arvense;

- des plantes de pelouses sur sol sec: e.a. Hypochaeris radicata, Erigeron acer, Leontodon hispidus, Lotus corniculatus, Anthyllis vulneraria, Trifolium campestre, Vicia sativa, Euphorbia cyparissias, Silene vulgaris, Cerastium semidecandrum, Arenaria serpyllifolia, Linum catharticum;

- des plantes prairiales: e.a. Trifolium dubium, T. pratense, Medicago lupulina, Vicia cracca, Leucanthemum vulgare, Centaurea jacea s.l., Daucus carota, Galium mollugo, Prunella vulgaris, Bromus hordeaceus.

Le pied de la falaise à l'entrée de la carrière montrent des espèces de lisières forestières et des espèces forestières (certaines sont présentes ailleurs dans la carrière): Campanula persicifolia (au moins deux stations), Fragaria vesca, Origanum vulgare, Geranium robertianum, Silene dioica, Scrophularia nodosa, Galium sylvaticum, Trifolium aureum (peu abondant), Hieracium murorum, H. lachenalii, Mycelis muralis, Solidago virgaurea, Calamagrostis epigejos (près du hangar), Melica uniflora, Epipactis atrorubens (quelques hampes), Equisetum hiemale,...

La zone du ruisseau et des suintements est intéressante: l'algue incrustée Chara sp. est particulièrement abondante, avec Isolepis setacea, Juncus articulatus, J. inflexus, J. effusus, J. conglomeratus, Typha latifolia (quelques touffes). On y trouve aussi trois espèces d'Equisetum: Equisetum palustre, E. hiemale et E. arvense, Eupatorium cannabinum (aussi présente au pied de la falaise au niveau des suintements), Carex flacca, Pulicaria dysenterica, Centaurium erythraea et Linum catharticum sont abondants dans les aires plus sèches de cette zone. Quelques Alnus glutinosa poussent près du ruisseau. De jeunes saules commencent à envahir le fond de l'excavation.

L'intérêt faunistique de la carrière du Banel est important.

Une colonie d'hirondelle de rivage (Riparia riparia) est installée dans les bancs sableux intercalaires de la falaise (11 couples en 1994 et 1995, 8 en 1996). D'autres oiseaux nicheurs y sont notés, comme le petit gravelot (Charadrius dubius) en 1992, la bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea), la bergeronnette grise (Motacilla alba), le pipit des arbres (Anthus trivialis), le rougequeue noir (Phoenicurus ochruros).

De nombreuses espèces visitent le site pour s'y nourrir, comme la cigogne noire (Ciconia nigra), le héron cendré (Ardea cinerea), la buse variable (Buteo buteo), la bondrée apivore (Pernis apivorus), etc.

La reproduction de trois espèces d'amphibiens a été constatée: grenouille rousse (Rana temporaria), grenouille verte (Pelophylax kl. esculentus) et triton palmé (Lissotriton helveticus). Seul reptile signalé, l'orvet (Anguis fragilis) a été observé en 2011.

Parmi les insectes, les Odonates, les Orthoptères et les Lépidoptères rhopalocères présentent une diversité assez moyenne mais avec plusieurs espèces remarquables. Ainsi, la présence de trois odonates est à souligner: l'agrion de Mercure (Coenagrion mercuriale), espèce d'intérêt communautaire notée à plusieurs reprises de 2010 à 2012, l'agrion nain (Ischnura pumilio), l'orthétrum bleuissant (Orthetrum coerulescens), lié aux zones de suintements, et l'orthétrum brun (Orthetrum brunneum). Chez les papillons de jour, se signalent en particulier l'azuré de l'ajonc (Plebeius argus) découvert en 2010, l'argus frêle (Cupido minimus), le petit nacré (Issoria lathonia), le céphale (Coenonympha arcania) ou encore le nacré de la ronce (Brenthis daphne) récemment arrivé en Wallonie.

Le site est également très intéressant pour les Coléoptères, hébergeant notamment trois espèces de cicindèles: Cicindela hybrida (abondante), C. campestris et C. sylvicola, mais aussi la cétoine cuivrée (Protaetia metallica) (voir à ce sujet RENNESON et al. (2012), la chrysomèle Cassida murraea et de nombreux Curculionidae (données IRSNB).

De même, les Hyménoptères Aculéates s'y rencontrent en nombre, avec des concentrations dans quelques zones tel que le replat sableux dominant le hangar à l'entrée de la carrière, où nichent plusieurs espèces estivales. Diverses espèces sabulicoles ont été recensées, dont certaines très rares en Wallonie: c'est le cas des abeilles Andrena barbilabris, Andrena schencki, Chelostoma rapunculi (= fuliginosum) et Hoplitis adunca; des Pompilides Anoplius infuscatus et Pompilus cinereus; des Sphécides Mimumesa dahlbomi, Mimumesa atratina, Ammophila sabulosa, Podalonia hirsuta (espèce rare), Cerceris arenaria, Cerceris rybyensis, Crabro scutellatus, Crossocerus wesmaeli et Oxybelus argentatus (espèce rare). L'abeille printanière Andrena vaga a par ailleurs été notée en 2008.

Le long du chemin d'accès est présente une grosse fourmilière de Formica polyctena (espèce protégée).

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation: bois.
Exploitants: S.A. Entreprises Roger Geoffroy (de Virton) puis Société HIPOS.
Matériau(x) extrait(s): grès et sable.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation: 1957.
Fin: 2002?
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: ?

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
J.-P. JACOB (AVES)

Date de la dernière modification de la fiche

2013-04-02