Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

908 - Ancienne Carrière du Piroy

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Le Volcan / Le Pîroi
Communes :Namur
Cantonnements DNF :Namur
Surface :0.71 ha
Coordonnées :X Lambert : 180034 - Y Lambert : 122950
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette ancienne petite carrière, classée depuis 1983 surtout en raison de son intérêt géologique, comprend une pièce d'eau profonde entourée de rochers de 4-5 m de haut, plus ou moins dissimulés par des ligneux, et, vers la rue, une zone arborée et une petite friche. L'intérêt biologique du site réside notamment dans la présence d'un petit peuplement d'Odonates et de minuscules lambeaux de pelouse silicicole.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F1 - Marlagne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Malonne0.71 haNAMURNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Namur0.71 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

'Ancienne carrière du Piroy'

Propriétaire(s)

Ville de Namur.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Ville de Namur.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Mespilus germanicaIndigène?2001A. Remacle
Nuphar luteaIndigénat incertain2001A. Remacle
Spirodela polyrhiza2001A. Remacle

Commentaires sur la faune

Amphibiens
Non recensés.

Insectes
- Odonates: Pyrrhosoma nymphula, Platycnemis pennipes, Ischnura elegans, Coenagrion puella, Enallagma cyathigerum, Anax imperator, Aeshna grandis, A. cyanea, Cordulia aenea.
- Orthoptères: présence de 5 espèces très communes: Pholidoptera griseoaptera, Tettigonia viridissima, Chorthippus brunneus, C. biguttulus et C. parallelus.
- Lépidoptères Rhopalocères (relevé incomplet): e.a. Pyronia tythonus et Celastrina argiolus.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Ce petit site est classé depuis 1983, principalement en raison de son intérêt géologique.

Menaces

- Fréquentation excessive.
- Fort développement des ronces.

Recommandations

- Informer le public sur l'intérêt du site et sur son respect (panneau à l'entrée).

Plan de gestion

Le site est entretenu par la Ville de Namur (entretien minimal).

Accès du public

Le site est accessible au public: présence d'une table de pique-nique depuis quelques années.

Détails

Description physique

Situation générale: Ce site, appelé communément 'le volcan', est localisé dans le hameau Le Piroy et est entouré d'une zone d'habitat. On y a exploité de la rhyolite, roche éruptive qui avait deux destinations selon la qualité: soit concassée et moulue (kaolin), soit concassée et principalement utilisée pour l'empierrement des chemins (in L. Creplet, 2000).
Description du site: L'excavation actuellement sous eau a été creusée en fosse dans une butte. La pièce d'eau, profonde, est entourée de rochers hauts de 4-5 m maximum, abrupts du côté sud et plus ou moins dissimulés par des ligneux. Entre l'étang et la rue du Cratère où se trouve l'entrée du site, présence d'une zone arborée et, vers la rue, d'une petite friche rudérale. Le sentier se divise en deux: l'un va vers des rochers très fréquentés et l'autre longe la rive nord de l'étang où a été installée une table de pique-nique.
Fréquentation du site: Le site est fort fréquenté, notamment comme lieu de pique-nique (table et places à feu). Certains endroits sont par conséquent très piétinés. L'entrée du site se trouve au niveau de la rue du Cratère (panneau à cet endroit, placé par la Ville de Namur).
Présence de déchets: Les dépôts de déchets de jardins du côté de la rue du Cratère ont été évacués lors de l'aménagement de l'accès au site par la Ville.
Environnement du site: Le site, entièrement entouré de rues, jouxte plusieurs jardins et maisons.

Description biologique

Les arbres et arbustes sont abondants dans l'excavation: Prunus avium, Quercus robur, Populus tremula, Sorbus aucuparia, Crataegus monogyna, C. laevigata, Prunus spinosa, Frangula alnus, Mespilus germanica (plusieurs pieds anciens mais aussi quelques pieds plantés récemment), Sambucus nigra, S. racemosa, Cornus sanguinea, Rosa canina, Ilex aquifolium, Lonicera periclymenum, Hedera helix, Cytisus scoparius, Cotoneaster horizontalis,... La végétation herbacée comprend notamment diverses acidiphiles: e.a. Teucrium scorodonia, Digitalis purpurea, Hieracium pilosella, H. lachenalii, Hypochaeris radicata, Stellaria holostea, Spergularia rubra, Rumex acetosella, Vulpia bromoides, Festuca filiformis et Deschampsia flexuosa. Les ronces sont abondantes partout. Des fougères banales poussent en différents points de la carrière.
Les berges de la pièce d'eau, abruptes en de nombreux endroits, ne permettent pas l'installation de plantes, si ce n'est quelques massifs de Typha latifolia, une plage de Scirpus sylvaticus (extrémité ouest), des touffes éparses d'Iris pseudacorus, Juncus effusus, Lythrum salicaria et Epilobium hirsutum et quelques buissons de Salix sp. Dans l'eau se développent la lentille d'eau Spirodela polyrhiza (surtout le long des berges, dans les amas d'algues), Potamogeton crispus (peu abondant) et plusieurs plages de Nuphar lutea dont une de 0,5 are à l'extrémité ouest (l'indigénat de cette espèce est incertain).
Dans la parcelle boisée au sud de l'étang croissent Prunus avium (dominant), Salix caprea, Quercus sp., Sorbus aucuparia, Acer pseudoplatanus, Ilex aquifolium, Mespilus germanica, etc. Le sol est presque complètement couvert de ronces.

Monument naturel

Ce site a été classé en 1983 en raison de son intérêt géologique, précisé par Mr Overlau dans le document émanant du comité scientifique de l'échevinat de l'environnement de la Ville de Namur (1981).

Monument historique

Site classé.

Histoire du site

Occupation du site avant exploitation: ?
Matériau(x) extrait(s): D'après le document de 1981 émanant de l'échevinat de l'environnement de la Ville de Namur, 'l'exploitation visait autant le kaolin que la roche très résistante (rhyolithe ancienne) de la cheminée par laquelle des roches en fusion s'injectaient...'.
D'après la fiche ULB (1996), grès du Silurien exploité pour la production de pierres de construction.
Référence DPA: Malonne 2 et 3.
Fiche ULB (1996): 4770505.
Déroulement de l'exploitation: l'historique de la carrière a été étudié par Léopold Creplet (document inédit?). L'activité de la carrière se serait arrêtée vers 1951-52 (gisement épuisé).
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: site classé laissé en l'état. Actuellement, espace vert public.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)