Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

958 - Pont de la Bounire

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :La Roche-en-Ardenne, Manhay
Cantonnements DNF :La Roche
Surface :27.50 ha
Coordonnées :X Lambert : 240081 - Y Lambert : 102053
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site est un milieu semi-ouvert humide bordant de part et d'autre le ruisseau du Noircini. Il est occupé par un ensemble remarquable d'habitats semi-naturels humides (bas-marais acides, prairie submontagnarde à géranium des bois, prairie à bistorte et canche cespiteuse, jonchaie, mégaphorbiaie à angélique, ...) qui recèlent de nombreuses espèces de plantes et d'insectes rares et menacés. Ce site est considéré comme un des sites noyaux du réseau écologique nécessaire au maintien des populations de Proclossiana eunomia sur le Plateau des Tailles. La cicogne noire a été observée à proximité.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L4 - Plateau des Tailles

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Dochamps23.97 haMANHAYLUXEMBOURG
Samrée3.53 haLA ROCHE-EN-ARDENNELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
La Roche27.5 haMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Biotopes

Commentaires sur les biotopes

Abandonné depuis plusieurs années, le site présente en fait une intrication de milieux semi-naturels humides très intéressants.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Castor fiberOuiNon2014M. Dufrêne
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anthus trivialisOuiNon1997CM. Dufrêne et al.
Ciconia nigraOuiOuiPrésente à proximité2011P. Goffart et al.
Lanius collurioOuiNon2012R. Cors
Phoenicurus phoenicurusOuiNon2013P. Hauteclair
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNon2011CP. Goffart et al.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Boloria eunomiaOuiOui> 100 ind. en 19972010BQ. Smits et al.
Boloria seleneNonNon2014M. Dufrêne
Brenthis inoNonNon2014M. Dufrêne
Callophrys rubiNonNon2011P. Goffart
Lycaena helleOuiOui> 10 ind.2011CP. Goffart et al.
Lycaena hippothoeNonOui2014M. Dufrêne et al.
Lycaena tityrusNonNon2011P. Goffart
Melitaea diaminaNonNon2014M. Dufrêne
Satyrium pruniNonNon2007D. Parkinson
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Cetonia aurataOccasionel1997CM. Dufrêne et al.
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Macropis fulvipes1997J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Crepis paludosa2013P. Hauteclair
Dactylorhiza maculata2014CM. Dufrêne et al.
Dactylorhiza majalis50 pieds en 19972011CP. Goffart et al.
Eriophorum angustifolium1997M. Dufrêne et al.
Geranium sylvaticum2014M. Dufrêne
Menyanthes trifoliata2013CP. Hauteclair et al.
Platanthera chlorantha2014CM. Dufrêne et al.
Succisa pratensis2013P. Hauteclair
Viola palustris2013P. Hauteclair
Wahlenbergia hederacea1997M. Dufrêne et al.

Commentaires sur la faune

Site recelant de nombreuses espèces d'insectes rares dont une forte population du nacré de la bistorte Proclossiana eunomia, papillon menacé et protégé en Wallonie. On observe aussi : Tephritis cometa (Tephritidae - Diptera), Rhopalus maculatus (Rhopalidae - Heteroptera), Chrysis viridula (Chrysididae - Hymenoptera), Macropis fulvipes (Melittidae - Hymenoptera), Ectemnius rubicola (Sphecidae - Hymenoptera), Ectemnius ruficornis (Sphecidae - Hymenoptera), Lycaena hippothoe (Lycaenidae - Lepidoptera).

Commentaires sur la flore

Plusieurs espèces protégées ou considérées comme menacées sont présentes sur le site. On citera en outre : Epilobium obscurum (Onagraceae), Wahlenbergia hederacea (Campanulaceae), Equisetum fluviatile (Equisetaceae), Stellaria alsine (Caryophyllaceae). Grande surface occupée par Geranium sylvatica et Polygonum bistorta, quelques pieds d'Eriophorum angustifolium dans la zone sud.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un ensemble d'habitats semi-naturels relictes en Haute-Ardenne d'un grand intéreêt biologique (grande diversité floristique et entomologique). Cela suppose le maintien du caractère d'ouverture du milieu, de son caractère oligotrophe et du niveau des eaux. La richesse en plantes nectarifères et plus particulièrement de la bistorte est favorable à deux espèces de papillons protégés présents sur le site.

Menaces

Apport de remblais dans la partie sud. Le site qui est contigu à un camping (la Petite Suisse) subit nécessairement une fréquentation importante du public qui n'est pas informé de son intéret. Un parking a été établi à proximité. En 1993, on a constaté l'arrache de nombreux pieds de Dactylorhiza maculata. Au sud, des travaux modifiant le relief du sol (creusement de petits étangs, drains, remblais partiels) en bordure et dans le site sont une menace importante pour l'intégrité du site. L'épandage d'engrais et d'amendements devrait être si possible limité à proximité du site pour en garantir le caratère oligotrophe. En quatre ans, on observe déjà une colonisation importante de la reine des prés, traduisant une eutrophication diffuse du site. Quelle est la qualité des eaux rejetées par le camping ?

Recommandations

Vu son intérêt particulier pour des espèces sensibles et des habitats semi-naturels rares en Ardenne et très peu représentés dans les sites protégés du Plateau des tailles, on recommande le statut de ZHIB ou de RND. Une information des utilisateurs du camping et des agriculteurs gestionnaires de parcelles contiguës au site est indispensable. Un contrôle régulier de la qualité biologique des eaux du ruisseau du Noircini est nécessaire.

Plan de gestion

Le plan de gestion comprendra nécessairement le colmatage des drains existants, la coupe des jeunes épicéas de mal venue dans ces sols gorgés d'eau et le fauchage des zones occupées par la reine des prés.

Accès du public

Actuellement, propriété privée.

Détails

Description physique

Le site s'inscrit dans le bassin orographique de l'Aisne. Il est situé dans une zone d'affleurement du substratum cambro-ordovicien constituée de phyllades et de quartzophyllades verts du Salmien inférieur. Aux abords des cours d'eau, le sol est formé d'alluvions modernes des vallées (quaternaire supérieur).

Description biologique

Le site se subdivise en trois zones bien délimitée géographiquement :
La partie aval, après le pont, est occupée en partie par une jonchaie à Juncuns acutiflorus dans laquelle l'angélique sauvage Angelica sylvestris est largement présente. C'est dans cette végétation que l'on trouve la platanthère des montagnes Platanthera chlorantha. Ailleurs, la végétation est également dominée par l'angélique sauvage Angelica sylvestris ainsi que par le cirse de marais Cirsium palustre, la valériane Valeriana repens, le gaillet des fanges Galium uliginosum et le fromental Arrhenatherum elatius. Le fond du site est occupée par un bas marais-acide où sont observés les pieds de Dactylorhiza maculata. La diversité entomologique observée sur le site est liée cette abondance de plantes nectarifères. On note la présence d'une petite zone plus sèche où l'abondance de ronce Rubus sp. et de houlque molle Holcus mollis laisse supposer une influence du pré pâturé jouxtant cette zone.
La partie intermédiaire est d'un coté du ruisseau un pré humide, à végétation dense de type mégaphorbiaie. De larges zones sont dominées par Juncus acutiflorus, accompagné de Angelica sylvestris et, le long du ruisseau, de Filipendula ulmaria. Ailleurs, la végétation est dominée par Valeriana repens, Angelica sylvestris, Holcus lanatus, Heracleum sphondylium et Juncus acutiflorus; entrecoupés de zones à Persicaria bistorta. Les mares artificielles accueillent des odonates répandus (Ischnura elegans, Enallagma cyatigerum,...). L'autre côté est dominée par une prairie à géranium des montagnes; c'est là que s'observe la majorité des pieds de Dactylorhiza majalis.
La partie amont est dominée par un pré humide colonisé par une végétation de type mégaphorbiaie.
On trouve une plantation d'épicéa (environ 5 ans) dans la partie sud-ouest du site; c'est là qu'un drain récent a été creusé et que des remblais sont régulièrement déposés. La strate herbacée de cette zone est dominée par l'Angélique sauvage Angelica sylvestris, le cirse des marais Cirsium palustre et le jonc à tépales aigus Juncus acutiflorus Elle présente également des plages de bistorte Persicaria bistorta; les plus fortes densités du nacré de la bistorte sont observées dans cette zone. La reine des prés Filipendula ulmaria a totalement envahi les abords du ruisseau du Noircini. Ailleurs, la végétation est dominée par le jonc à tépales aigus Juncus acutiflorus, la laîche noire Carex nigra et la valériane Valeriana repens. Quelques pieds d'Eriophorium polystachion sont observés dans une zone de suintements.

Monument naturel

Deux ou trois affleurements de rochers quartzites près du pont.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

A compléter.

Divers

Sources

OFFH

Répondants de l'information

M. DUFRENE, J.-L. GATHOYE & J.-Y. BAUGNEE (SPW/DGARNE/DEMNA/DNE/OFFH, Avenue Maréchal Juin, 23, B-5030 Gembloux).

Date de la dernière modification de la fiche

2014-10-07