Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

978 - Magery

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Sainte-Ode
Cantonnements DNF :Nassogne
Surface :27.80 ha
Coordonnées :X Lambert : 236715 - Y Lambert : 74900
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette zone humide est située en Ardenne et occupe le fond d'un vallon creusé par le ruisseau de Laval, à une dizaine de kilomètres au sud-ouest de Bastogne. On y trouve une mosaïque de groupements végétaux habituels dans cette région : mégaphorbiaie à reine des prés (Filipendula ulmaria) ou à scirpe des bois (Scirpus sylvaticus), magnocariçaies à laîche à bec (Carex rostrata) et laîche vésiculeuse (Carex vesicaria), prés à canche cespiteuse (Deschampsia cespitosa), nardaie fragmentaire à nard (Nardus stricta), massifs de saules (Salix spp.), etc.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Tillet27.8 haSAINTE-ODELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Nassogne27.8 haMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Région wallonne.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Saint-Hubert, avenue Nestor Martin, 10A, 6870 Saint-Hubert (Tél. : 061/61.21.20 - Fax: 061/61.37.68).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6268Magery2,17 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Carex vesicaria
Comarum palustre
Nardus stricta
Succisa pratensis

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

Solidago gigantea,

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un fond de vallon ardennais.

Menaces

Extension de Filipendula ulmaria.

Recommandations

De vastes populations de reine des prés s'étendent sur les parties les plus sèches de la réserve. Il faudrait les faucher, car elles étouffent toutes les autres plantes. De même il faut surveiller la population de Senecio gigantea, plante d'origine américaine, qu'il n'est pas souhaitable de voir envahir la réserve. L'envahissement par la saulaie est à prévoir s'il n'y a pas de gestion.

Plan de gestion

Pas de plan de gestion.

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Le site se trouve en bordure de Laval (ou la Vâ), ruisseau affluent de l'Ourthe occidentale, entre les villages de Pinsamont et de Magerotte. Il s'agit d'un fond de vallon marécageux. Le paysage est très ouvert, formé surtout de prairies pâturées.
Géologie : Quartzites et phyllades du Siegenien inférieur, sur le flanc nord de l'anticlinal de l'Ardenne, à l'est de la faille de Vencimont.

Description biologique

Dans l'eau de Laval, poussent Ranunculus penicillatus et Callitriche sp. et en bordure de celui-ci, Alopecurus geniculatus, Mentha aquatica, Glyceria fluitans...
Sur les alluvions du ruisseau se trouvent des prairies à l'abandon et des prairies encore pâturées.
Dans les prairies encore pâturées on note une flore assez intéressante. Des groupements à joncs (Juncus effusus et Juncus effusus var. subglomeratus) et Deschampsia cespitosa occupent les dépressions humides alors que les zones plus sèches abritent des espèces du Nardo-Galion. Danthonia decumbens (= Danthonia decumbens), Festuca nigrescens, Nardus stricta, Galium saxatile, Potentilla erecta, Succisa pratensis... s'y côtoient.
Les prairies à l'abandon montrent :
- des scirpaies à Scirpus sylvaticus ;
- des bas-marais à Comarum palustre ;
- des magnocariçaies à Carex rostrata ou Carex vesicaria. Diverses plantes y sont dispersées : Scutellaria galericulata, Lysimachia vulgaris, Caltha palustris, Angelica sylvestris, Galium palustre, Epilobium palustre, Carex nigra, Equisetum fluviatile, Valeriana repens, Agrostis canina...;
- des filipendulaies dans lesquelles poussent Persicaria bistorta, Galium mollugo, Juncus effusus, Urtica dioica, Cirsium palustre, Achillea ptarmica...;
- des jonchaies à Juncus acutiflorus ;
- des phalaridaies ;
- des saulaies à Salix aurita et Salix x multinervis ;
Un massif de Solidago gigantea est présente au nord de la réserve.

Monument naturel

A l'est du site, plusieurs étangs de pisciculture ont été creusés dans la plaine alluviale.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

D'après la carte de Ferraris, le site était occupé au 18ème siècle par des prairies humides.

Biblio

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1997)