Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Orvet fragile (Anguis fragilis)

Taxonomie

Synonymes :
Français : Orvet fragile
Néerlandais : Hazelworm
Anglais : Slow worm
Allemand : Blindschleiche
Groupe biologique :Animaux / Vertébrés / Reptiles / Lézards

Intro

Synthèse

Ce lézard apode est semi-fouisseur. Il est largement répandu en Wallonie et fréquente une grande variété d'habitats. Son abondance est la plus élevée dans les milieux à végétation herbacée dense où il peut atteindre des densités de plus de 1000 adultes par hectare, constituant ainsi une partie importante de la biomasse.

Description morphologique

Lézard sans pattes au corps lisse et brillant, l'orvet peut arborer plusieurs couleurs assez discrètes allant du brun, brun rougeâtre, brun jaunâtre à grisâtre. Les juvéniles sont facilement reconnaissables grâce à leur couleur dorée et à la petite ligne noire qui parcourt le milieu de leur dos. Adultes, ils atteindront 30 à 40 cm de long.

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • LCN 1973 : Annexe 3

    Cette espèce est mentionnée dans l'Annexe 3 du décret du 6 décembre 2001 modifiant la Loi du 12 juillet 1973 de la Conservation de la Nature qui indique (Article 2) que cette espèce est partiellement protégée. Cette protection implique l'interdiction :

    • 1° de capturer et de mettre à mort intentionnellement de spécimens de ces espèces dans la nature ;
    • 2° de perturber intentionnellement ces espèces, notamment durant la période de reproduction, de dépendance, d'hibernation et de migration ;
    • 3° de détruire ou de ramasser intentionnellement dans la nature ou de détenir des oeufs de ces espèces ;

    à l'exception de la détention temporaire d'amphibiens ou de leurs oeufs à des fins pédagogiques ou scientifiques.

    La détention, l'achat, l'échange, la vente ou la mise en vente de ces espèces sont également interdits, ainsi que la perturbation ou la destruction des sites de reproduction des mammifères.

    Les Articles 5 et 5bis définissent les modalités de dérogations aux mesures de protection des espèces animales et végétales. Voir l'AGW du 20 novembre 2003 relatif à l'octroi de dérogations aux mesures de protection des espèces animales et végétales (M.B. 20.01.2004).

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Berne - Annexe 3

    Convention de Berne, annexe 3 : Toute exploitation de la faune sauvage énumérée à l'annexe III est réglementée de manière à maintenir l'existence de ces populations hors de danger. Ces mesures comprennent notamment: a) l'institution de périodes de fermeture et/ou d'autres mesures réglementaires d'exploitation; b) l'interdiction temporaire ou locale de l'exploitation, s'il y a lieu, afin de permettre aux populations existantes de retrouver un niveau satisfaisant; c) la réglementation, s'il y a lieu, de la vente, de la détention, du transport ou de l'offre aux fins de vente des animaux sauvages, vivants ou morts.

Directives européennes

  • Aucune réglementation

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Graitson (2007)

Indigenat :Or : indigène

Sources :Jacob J.-P. et al (2007)

Type de distribution :Re : répandue

Sources :Graitson (2007)

Distribution en Europe :

Répandu dans une grande partie du continent. Plusieurs espèces d'orvets ont cependant été reconnues récemment, l'espèce Anguis fragilis est celle présente en Europe occidentale.

Distribution en Belgique :

Largement répandu en Wallonie, plus rare en Flandre.

Distribution en Wallonie :

Ce lézard est largement répandu en Wallonie, à l'exception des plateaux limoneux de Moyenne Belgique où il est rare.

Ecologie

Ecologie :

L'espèce fréquente une grande variété de milieux. Son abondance est la plus élevée dans les milieux frais à végétation herbacée dense. Il s'agit de friches de divers types : prairies mésophiles abandonnées, pelouses calcaires enfrichées, lisières forestières...

Cycle de vie : Espèce vivipare, active de mars à octobre. Accouplements en mai-juin. Mises-bas en août-septembre. Des accouplements automnaux avec mises-bas printanières sont suspectés dans nos régions. Les femelles ont une reproduction biennale. Maturité sexuelle voisine de 4 ans. Longévité moyenne de 10 à 15 ans, parfois plus.

Statut

Tendance

Tendance :ST : stabilité
Commentaires :

Bien que l'aire de répartition de l'orvet soit globalement stable en Wallonie, les populations ont régressé au cours des 150 dernières années principalement suite au boisement des landes et friches, à l'intensification des pratiques agricoles, à l'urbanisation, à la mécanisation des travaux en particulier aux fauches rases des abords de voiries. Les lâchers massifs de faisans et les densités trop élevées de sangliers contribuent de façon notable à la régression des populations.

Sources :Graitson (2007)

Liste Rouge

Espèce menacée :Non
Statut :LC : non menacée
Signe :-
Sources :Graitson (2007)

Espèce invasive

Liste :non

Protection

Informations en cours de validation

Stratégie de conservation

Stratégie de conservation :

L'espèce est non menacée actuellement en Wallonie. En raison de sa biomasse pouvant être élevée dans les écosystèmes, il est opportun de maintenir suffisamment de milieux enfrichés, à végétation herbacée dense, permettant le développement de populations localement abondantes. La fauche tardive des bords des routes, la régulation des populations de sangliers et de faisans, une gestion plus écologique des abords de voies de chemins de fer font partie des éléments favorables aux orvets.

Biblio

Divers

Auteurs

Eric Graitson

Date de mise à jour / relecture de la fiche

21/10/2010