Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Petit Mars changeant (Apatura ilia )

Taxonomie

Synonymes :
Français : Petit Mars changeant
Néerlandais : Kleine Weerschijnvlinder
Anglais : Lesser Purple Emperor , Kleiner Schillerfalter
Groupe biologique :Animaux / Invertébrés / Insectes / Papillons diurnes / Nymphalidés

Intro

Synthèse

Cette espèce des milieux boisés et forêts feuillues claires dépend des saules, aulnes et peupliers indigènes. Elle est rare et se cantonne surtout en Entre-Sambre-et-Meuse. Elle présente néanmoins une certaine stabilité.

Description morphologique

A l'instar du Grand Mars ( Apartura iris ), le Petit Mars changeant est un grand papillon très foncé, dont le mâle arbore de superbes reflets bleutés.

Voir les critères qui le différencie de Apatura iris.

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • Aucune réglementation

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Aucune réglementation

Directives européennes

  • Aucune réglementation

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Indigenat :Or : indigène

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Type de distribution :Di : dispersée

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Distribution en Europe :

Surtout Europe moyenne. La Wallonie se situe en limite nord-ouest de l'aire.

Distribution en Wallonie :

Apatura ilia apparaît assez rare dans toutes les régions biogéographiques. Le noyau principal de son aire de répartition actuelle se situe en Fagne-Famenne, et plus particulièrement en Entre-Sambre-et-Meuse. C'est une espèce discrète qui pourrait être plus répandue que ne le suggèrent les cartes, notamment dans les vallées ardennaises. Elle a été retrouvée en Condroz, où l'espèce était connue historiquement. Elle a également été découverte dans la vallée de la Haine, au nord du sillon sambro-mosan.

Carte :
carte

Ecologie

Ecologie :

L'espèce fréquente des boisements alluviaux feuillus, forêts feuillues claires, clairières. Elle est souvent observée au niveau des lisières ou s'abreuvant au niveau de flaques sur les chemins forestiers. Les plantes-hôtes sont Salix caprea, Salix cinerea, Salix aurita, Alnus glutinosa, Populus tremula, Populus nigra. Les oeufs sont pondus isolément sur les feuilles, sur des arbustes pas trop denses, de 4 à 5 mètres de haut.

Cycle de vie : 1 génération. L'espèce vole surtout de mi-juin à début août, avec un pic fin juin et juillet. Une seconde génération est exceptionnellement possible en septembre. Elle hiverne au stade chenille, après la deuxième mue.

Statut

Tendance

Tendance :ST : stabilité
Commentaires :

Apatura ilia apparaît assez rare mais stable dans toutes les régions biogéographiques.

Malgré ce constat plutôt positif, notons que l'aire de répartition de cette espèce s'est contractée assez fortement au cours du 20ème siècle, et les populations périphériques de l'aire actuelle sont souvent isolées.

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Liste Rouge

Espèce menacée :Non
Statut :LC : non menacée
Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Espèce invasive

Liste :non

Stratégie de conservation

Stratégie de conservation :

Apatura ilia devrait directement tirer profit du futur plan d'action « forêts ».

Biblio

Divers

Auteurs

Violaine Fichefet

Date de mise à jour / relecture de la fiche

14/04/2010