Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Tabac d'Espagne (Argynnis paphia)

Taxonomie

Synonymes :
Français : Tabac d'Espagne
Néerlandais : Keizermantel
Anglais : Silver-washed Fritillary
Allemand : Kaisermantel
Groupe biologique :Animaux / Invertébrés / Insectes / Papillons diurnes / Nymphalidés

Intro

Synthèse

Ce grand papillon des forêts claires et des lisières se développe sur les Violettes. Il est surtout présent en Fagne-Famenne-Calestienne, mais peut être observé dans les autres régions.

Description morphologique

Le dessus de ce grand papillon est fauve. Chez le mâle, de larges stries androconiales viennent élargir certaines nervures centrales de l'aile antérieure. Ces stries sont absentes chez la femelle. Sur le revers, l'aile antérieure est fauve, alors que la postérieure est olive et traversée par des bandes argentées.

Visualisation des critères permettant de différencier les trois espèces d'Argynnis

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • Aucune réglementation

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Aucune réglementation

Directives européennes

  • Aucune réglementation

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Indigenat :Or : indigène

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Type de distribution :Di : dispersée

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Distribution en Europe :

Essentiel de l'Europe jusqu'au sud de la Fennoscandie.

Distribution en Wallonie :

Cette espèce est présente dans toutes les régions biogéographiques. Elle est très rare au nord du sillon sambro-mosan, rare dans le Condroz, semi-rare en Ardenne et en Lorraine, et très commune en Fagne-Famenne-Calestienne.

Carte :
carte

Ecologie

Ecologie :

L'espèce fréquente les lisières, chemins forestiers, clairières humides ou prés secs en lisière de bois, en particulier alluviaux. Les chenilles se nourrissent de diverses Violettes : Viola riviniana, V. reichenbachiana, V. canina, V. hirta, V. palustris, V. tricolor. Les oeufs, isolés, sont pondus dans les fentes d'écorce d'arbres (Quercus, notamment) situés de préférence en lisière forestière, à proximité de plages de violettes. Ces œufs sont déposés en été, tous les 50 cm environ, et ce jusqu'à 4 m de haut. La chenille en descend au printemps suivant pour s'alimenter sur les violettes.

Cycle de vie : 1 génération. L'espèce vole surtout de fin juin à fin août, avec un pic de la mi-juillet à début août. Les données très précoces sont douteuses ; il s'agirait de confusions probables avec le papillon de nuit Aglia tau (la Hachette)). L'espèce hiverne au stade chenille.

Statut

Tendance

Tendance :ST : stabilité
Commentaires :

Argynnis paphia est le seul Argynnis à présenter une certaine stabilité en Wallonie. Il a toujours été plus commun en Fagne-Famenne-Calestienne et en Lorraine. De nombreuses populations ont toutefois été découvertes ces dernières années dans chaque région biogéographique, et notamment au nord du sillon sambro-mosan, où il était connu anciennement mais n'avait plus été renseigné de 1985 à 2000.

Néanmoins, l'espèce n'a plus été observée dans certaines zones historiquement occupées (par exemple dans certaines zones du nord du sillon sambro-mosan, dans l'est du Condroz, dans les Hautes-Fagnes, en bordure ardennaise ...).

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Liste Rouge

Espèce menacée :Non
Statut :LC : non menacée
Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Espèce invasive

Liste :non

Biblio

Divers

Auteurs

Violaine Fichefet

Date de mise à jour / relecture de la fiche

14/04/2010