Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Caloptéryx vierge (Calopteryx virgo)

Taxonomie

Synonymes :
Français : Caloptéryx vierge
Allemand : Blauflügel-Prachtlibelle
Néerlandais : Bosbeekjuffer
Anglais : Beautiful Demoiselle
Groupe biologique :Animaux / Invertébrés / Insectes / Libellules / Demoiselles

Intro

Synthèse

Ce Caloptéryx se rencontre dans une grande partie de l'Europe. Peu fréquente et en danger en Flandre, l'espèce reste assez commune en Wallonie. Son statut a été évalué comme actuellement non menacé. Cette espèce recherche une meilleure qualité de l'eau et des cours d'eau plus naturels en comparaison avec son cousin, Calopteryx splendens . On la rencontre dès la fin mai et jusqu'à la fin du mois d'août.

Description morphologique

Demoiselle au vol papillonnant rencontrée au-dessus des cours d'eau. Le mâle possède des ailes complètement colorées de bleu. Attention à pas le confondre avec le mâle de Calopteryx splendens (Caloptéryx éclatant) dont les ailes sont partiellement colorées.

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • Aucune réglementation

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Aucune réglementation

Directives européennes

  • Aucune réglementation

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Distribution en Belgique :Flandre, Bruxelles, Wallonie

Sources :Goffart et al. 2006

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Goffart et al. 2006

Indigenat :Or : indigène

Sources :Goffart et al. 2006

Type de distribution :Li : limitée

Sources :Goffart et al. 2006

Carte :
carte

Ecologie

Ecologie :

Le Calopteryx vierge est une espèce très exigeante quant à la qualité de l'eau et à la structure des rives. Il occupe les sections naturelles des cours d'eau caractérisés par une forte concentration d'oxygène dissous (7,5 mg/l), de nombreux méandres et des berges irrégulières peu garnies de plantes rivulaires. Sur les cours d'eau plus lents, il préfère les zones plus ombragées. La température estivale des cours d'eau occupés est comprise entre 13 et 18°C. La ponte s'effectue dans les plantes flottantes, en particulier la Renoncule aquatique, Ranunculus fluitans, dans le sud de la Belgique, ou dans les racines d'arbres le long des rives. Les mâles défendent des territoires bien délimités sur environ cinq mètres de rive ensoleillée. Des individus errants ont été observés jusqu'à une dizaine de kilomètres des populations les plus proches.

Anny Anselin in Goffart et al. 2006

Statut

Tendance

Informations en cours de validation

Liste Rouge

Espèce menacée :Non
Statut :LC : non menacée
Sources :Goffart & al., 2006

Espèce invasive

Informations en cours de validation

Divers

Auteurs

Grégory Motte