Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Grisette (Carcharodus alceae)

Taxonomie

Synonymes :
Français : Grisette, Hespérie de l'alcée
Néerlandais : Kaasjeskruiddikkopje
Anglais : Mallow Skipper
Allemand : Malven-Dickkopffalter
Groupe biologique :Animaux / Invertébrés / Insectes / Papillons diurnes / Hesperiidés

Intro

Synthèse

Ce petit hespéride aux allures de papillon nocturne est très discret et mobile. On le détecte pourtant de mieux en mieux, grâce à la recherche des oeufs sur les mauves. Il semble en extension chez nous, peut-être favorisé par le réchauffement climatique.

Description morphologique

Le dessus de ce papillon aux allures de nocturne est chamaré de brun clair, gris et brun-noir, avec des petites taches blanches sur le bord des ailes. Le dessous est brun et parsemé de petites taches claires.

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • Aucune réglementation

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Aucune réglementation

Directives européennes

  • Aucune réglementation

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Indigenat :Or : indigène

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Type de distribution :Di : dispersée

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Distribution en Europe :

Europe moyenne et méridionale. La Wallonie se situe en limite nord de son aire.

Distribution en Belgique :

Uniquement en Wallonie

Carte :
carte

Ecologie

Ecologie :

L'espèce fréquente les biotopes chauds et secs, carrières, friches, pelouses sèches, talus, prairies fleuries, terrains rudéraux... Elle pond sur diverses plantes-hôtes (*): Malva moschata (w), Malva alcea (w), Malva sylvestris (w), Alcea rosea (w), Althaea officinalis. Les oeufs sont généralement isolés sur les feuilles, plus rarement sur la tige ou les fleurs.

1 à 2 (voire 3) générations se succèdent au cours de l'année. Les adultes volent surtout de fin avril à août, avec un premier pic discret en mai-juin, et un second pic plus important vers la mi-juillet. Il est possible de trouver des œufs, chenilles de différents stades, chrysalides et imagos au même moment, en raison de l'étalement et du chevauchement des générations. L'espèce hiverne au dernier stade chenille, dans un étui (hibernarium).

(*) Les plantes sur lesquelles des pontes ont été observées en Wallonie sont suivies d'un (w)

Statut

Tendance

Tendance :EX : extension
Commentaires :

L'aire de répartition actuelle de l'espèce a augmenté de plus de 100% par rapport à la période 1985-2000, grâce à sa découverte dans de nouvelles stations en Fagne-Famenne-Calestienne, en Condroz et au nord du sillon sambro-mosan. La détection de cette espèce discrète a en effet été fortement améliorée ces dernières années grâce à des recherches ciblées sur les œufs. En limite d'aire de répartition chez nous, cette espèce thermophile pourrait également être favorisée par la hausse générale des températures.

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Liste Rouge

Espèce menacée :Non
Statut :LC : non menacée
Signe :+
Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Espèce invasive

Liste :NE

Stratégie de conservation

Stratégie de conservation :

Des actions telles que le fauchage tardif des bords de route et le pâturage extensif des prairies doivent être favorisées pour maintenir la situation positive de l'espèce.

Biblio

Divers

Auteurs

Violaine Fichefet

Date de mise à jour / relecture de la fiche

30/03/2010