Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Echiquier (Carterocephalus palaemon)

Taxonomie

Synonymes :
Français : Echiquier, Hespérie du brome
Anglais : Chequered Skipper
Allemand : Großwegerichfalter
Néerlandais : Bont Dikkopje
Groupe biologique :Animaux / Invertébrés / Insectes / Papillons diurnes / Hesperiidés

Intro

Synthèse

Ce petit papillon dépend d'une large gamme de graminées. Il est malgré tout assez rare en Wallonie, et se rencontre essentiellement dans des forêts feuillues claires, pelouses calcaires ou tourbières.

Description morphologique

Le dessus des ailes de l'Echiquier est brun foncé et marqué de nombreuses taches fauve orangé. Le dessous des ailes postérieures est typique : brun jaune ponctué de grosses taches pâles finement cerclées de noir.

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • Aucune réglementation

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Aucune réglementation

Directives européennes

  • Aucune réglementation

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Indigenat :Or : indigène

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Type de distribution :Di : dispersée

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Distribution en Europe :

Surtout Europe moyenne et septentrionale. Rare dans la partie méridionale.

Distribution en Wallonie :

Cette espèce assez rare est présente surtout en Fagne-Famenne-Calestienne, en Ardenne (notamment dans les hauts-plateaux de l'est) et en Lorraine. Elle est nettement plus rare en Condroz et est absente au nord du sillon sambro-mosan.

Carte :
carte

Ecologie

Ecologie :

L'espèce fréquente les lisières forestières, clairières humides, formations arbustives, franges des tourbières et prés humides. Les chenilles se nourrissent sur Molinia caerulea, Brachypodium sylvaticum, Brachypodium pinnatum, Festuca spp., Bromus spp., Elymus repens, Dactylis spp., Phleum spp., Calamagrostis canescens... Les oeufs sont isolés sur les feuilles, généralement à moins de 10 cm du sol.

L'espèce vole en 1 génération surtout de mai à fin juin, avec un pic de fin mai à début juin. Elle hiverne au dernier stade chenille, dans un étui (hibernarium).

Statut

Tendance

Tendance :ST : stabilité
Commentaires :

Cette espèce assez rare n'apparaissant jamais en populations très abondantes est jugée stable en Wallonie, même si un léger déclin semble s'amorcer en Lorraine. En Ardenne, elle a été découverte dans de nombreuses stations des plateaux de l'est, particulièrement bien inventoriés ces dernières années. Malgré l'absence de déclin marqué en Wallonie, il est important de veiller au maintien de chaque population de l'espèce, car son aire de répartition est assez fragmentée.

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Liste Rouge

Espèce menacée :Non
Statut :LC : non menacée
Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Espèce invasive

Liste :non

Stratégie de conservation

Stratégie de conservation :

Cette espèce doit être considérée comme prioritaire dans la gestion des sites lorrains, compte tenu de sa rareté et de son déclin dans cette région. Dans les autres régions, elle doit être au minimum maintenue dans les sites qui l'accueillent.

Biblio

Divers

Auteurs

Violaine Fichefet

Date de mise à jour / relecture de la fiche

30/03/2010