Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Céphale (Coenonympha arcania)

Taxonomie

Synonymes :
Français : Céphale
Néerlandais : Tweekleurig hooibeestje
Anglais : Pearly Heath
Allemand : Perlgrasfalter
Groupe biologique :Animaux / Invertébrés / Insectes / Papillons diurnes / Nymphalidés

Intro

Synthèse

Le Céphale est présent et stable en Fagne-Famenne-Calestienne (où il fréquente surtout les pelouses sèches), alors qu'il décline en Ardenne et en Lorraine (où il fréquente les prairies humides semi-arborées). Dans chacun de ces milieux, il se développe sur des graminées.

Description morphologique

Les marges du dessus de l'aile sont brun très foncé, alors que le centre de l'aile est plus orangé. Cette espèce se distingue surtout par le dessous de l'aile postérieure roux, avec une large bande blanche bordée d'une série d'ocelles noirs. Ceux-ci sont cerclés d'orange et de noir, et pupillés de blanc.

Visualisation des critères permettant de distinguer les différents Coenonympha

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • Aucune réglementation

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Aucune réglementation

Directives européennes

  • Aucune réglementation

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Indigenat :Or : indigène

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Type de distribution :Li : limitée

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Distribution en Europe :

Surtout Europe méridionale et moyenne jusqu'à l'extrême sud de la Scandinavie.

Distribution en Wallonie :

Cette espèce occupe actuellement surtout la Fagne-Famenne-Calestienne et la Lorraine, mais aussi plus localement l'Ardenne et le Condroz.

Carte :
carte

Ecologie

Ecologie :

L'espèce fréquente les clairières, coupes et lisières forestières, bois clairs, prairies maigres bocagères, pelouses sèches et prés humides buissonnants. Les oeufs sont isolés ou alignés sur des feuilles de Festuca rubra (observation wallonne), Festuca ovina, Festuca spp., Melica spp., Brachypodium spp., Poa spp.

Cycle de vie : L'espèce vole en une génération surtout de fin mai à juillet, avec un pic durant les deux dernières décades de juin. Elle hiverne au stade chenille.

Statut

Tendance

Tendance :RG : régression
Commentaires :

Cette espèce ne semble réellement stable et bien représentée qu'en Fagne-Famenne-Calestienne, où son milieu de prédilection, les pelouses sèches, est assez bien conservé ou restauré. Elle apparaît par contre en régression en Ardenne et en Lorraine, où elle occupe plutôt des prairies humides semi-arborées, qui se sont fortement raréfiées et fragmentées ces dernières décennies. L'aire de répartition actuelle de l'espèce ne représente que la moitié de l'aire totale (1950-2007), qui incluait jadis l'Ardenne occidentale et centrale.

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Liste Rouge

Espèce menacée :Oui
Statut :VU : vulnérable
Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Espèce invasive

Liste :non

Stratégie de conservation

Stratégie de conservation :

Coenonympha arcania devrait tirer profit des futurs plans d'action « prairies humides », « prairies maigres », « pelouses sèches » et « forêts ». C'est surtout dans les stations humides ardennaises que des actions doivent être menées d'urgence afin de permettre le redéploiement de l'espèce.

Biblio

Divers

Auteurs

Violaine Fichefet

Date de mise à jour / relecture de la fiche

20/04/2010